Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Refus de payer Goldman-Sachs

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Refus de payer Goldman-Sachs

Message par Robot U&P le Jeu 31 Déc - 15:34

(Source : Reuter - Traduction Archétype)


BEIJING, 29 décembre (Reuters) - Shenzhen Nanshan Power, une entreprise chinoise, a refusé, mardi, de payer les prestations de Goldman Sachs, qui lui a fait perdre près de 80 millions de dollars sur deux contrats pétroliers de couverture (Edge contracts), cela fait partie d’un contentieux important, sur le fait que la Chine s’est retrouvée avec d’immenses pertes sur les dérivés.

Goldman Sachs a été l’une des banques étrangères, avec Citigroup, Merrill Lynch et Morgan Stanley, montrée du doigt par le Surveillant des actifs de l’État, pour fournir des produits dérivés extrêmement opaques. L’entreprise Shenzhen Nanshan Power a déclaré, dans un communiqué, qu’elle a reçu plusieurs avis de recouvrement de J. Aron & Company, filiale de négoce de Goldman Sachs, portant sur au moins 79,96 millions de dollars, à titre de compensation pour leurs services, afin de solder ces opérations (archétype : foireuses).

« Nous refusons la demande de J. Aron, étant donné toutes les pertes et les intérêts connexes que nous avons subi », a déclaré Nanshan, en accord avec sa déclaration de décembre dernier.

« Nous ferons de notre mieux pour négocier avec J. Aron, afin de résoudre le différend de manière pacifique ... mais la possibilité d’utiliser une action en justice ne peut être exclue si les pourparlers échouent », ajoute le communiqué.

"J. Aron nous précise, dans son avis de recouvrement, que si nous ne payons pas, ils se réservent le droit de lancer une action en justice et qu’ils n’enverront-pas d’autre avis."

Le Contrôleur du Trésor et de la Commission de Gestion a précisé, en Septembre, qu’il se réserve, concernant les entreprises publiques, la possibilité d’actions en justice contre les banques étrangères, qui leurs ont vendu des dérivés sur le pétrole et ont entraîné des pertes, lorsque les prix du pétrole ont plongé, en fin d’année dernière.

Basé à Pékin, l’entreprise de communication de Goldman Sachs a refusé tout commentaire.

Nanshan précise, qu’en octobre l’année dernière, deux options de contrat sur les dérivés pétroliers, sous la responsabilité de J. Aron, ont été signés par des fonctionnaires, sans l’autorisation de sa compagnie. En Décembre 2008, elle a déclaré, dans un communiqué, qu’elle avait annulé la traite, et qu’elle ne serait donc pas honorée. J. Aron en demande le paiement.

UNE BAGARRE DE LONGUE DURÉE

De nombreuses entreprises chinoises, en particulier les compagnies aériennes, ont subi, d’énormes pertes, découlant des contrats commerciaux sur les dérivés pétroliers. L’an dernier, les prix pétroliers se sont effondrés à près de 30 dollars le baril.

Un haut fonctionnaire de la SASAC a révélé, le mois dernier, que 68 entreprises chinoises ont subi des pertes nettes de 11,4 milliards de yuans (1,67 milliards de dollars), en Octobre 2008, sur des options de vente signées avec des banques étrangères.

Jusqu’à présent, aucune action judiciaire n’a été lancée et de nombreux avocats et analystes du secteur estiment que les entreprises chinoises, et les banques étrangères, sont plutôt de nature à régler leurs différends en privé, ou par voie d’arbitrage, comme cela s’est déjà passé dans des cas similaires, au milieu des années 1990.

Seulement 31 entreprises sont autorisées, en Chine, à négocier des dérivés directement sur le marché externe et des régulations sont intervenues, interdisant strictement les autres à négocier ce genre de contrat, depuis le début de 2009, après que des pertes aient été exposées.

Le SASAC a déclaré, le mois dernier, qu’il avait suggéré à l’étranger des entreprises sans les dérivés du commerce licences commerciales sur le marché intérieur ou par l’intermédiaire des institutions financières nationales.



Archétype : J’ai l’impression que les choses se fissurent, un peu partout, Revers pour Goldman Sachs, Vaccination, taxe carbone annulée par le Conseil constitutionnel, Copenhague, Chavez toujours en vie, La guerre d’Iran qui se fait attendre…

Mais je me méfie des actions extrêmes, que les élites nous préparent (style attentats sous faux drapeaux), ils iront jusqu’au bout de leurs plans, quitte à liquider l’humanité et la planète avec !

Internet reste une arme pacifique formidable, pour dévoiler les plans NWO.

Ne faiblissez-pas !
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 12:13