Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Le trésor de Stechovice - un mythe ou une réalité?

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31743

Le trésor de Stechovice - un mythe ou une réalité?

Message par Schattenjäger le Mar 15 Déc - 15:39

Ces derniers temps, on est témoin des tentatives plus ou moins réussies des chercheurs de trésors de venir avec de nouvelles découvertes... Il s'agit tant de tentatives sérieuses que d'essais à goût de sensation... Or, il est un fait que la République tchèque cache toujours une énorme quantité de terrains inexplorés qui se comptent par milliers, jusqu'à nos jours. A l'heure actuelle, la plus grande aventure de chercheurs de trésors sur le territoire tchèque s'attache à la ville de villégiature de Stechovice, sur la Vltava, à 25 km au sud de Prague.



La ville de Stechovice


La ville de Stechovice


Car c'est là, à Stechovice, où les nazis auraient dû cacher, non seulement d'innombrables objets d'art précieux, mais aussi des archives secrètes du Reich. Après 1989, deux chercheurs se sont lancés dans l'aventure: Josef Muzik, de Prague, et Helmut Gaensel, Américain d'origine allemande. Tous deux prétendant connaître la position du trésor enfoui... D'après eux, des galeries souterraines creusées dans la colline se dressant au-dessus du barrage de Stechovice devraient abriter 964 caisses contenant de l'or, des objets d'art, des documents nazis, ainsi que les numéros de comptes et les objets personnels de chefs nazis. On a parlé aussi d'une usine souterraine nazie... La valeur du trésor est évaluée à plus de deux milliards de dollars américains.


Le trésor de Stechovice, est-il une réalité ou un mythe? Les galeries souterraines, cachent-elles vraiment les archives nazies? Un fait qui parle pour est, qu'avant la fin de la guerre, les nazis ont déplacé plusieurs archives sur le territoire du Protectorat de Bohême-Moravie qu'ils considéraient comme un lieu protégé contre des bombardements aériens. Ainsi, les archives radiophoniques du IIIe Reich ou les archives des armes SS sont restées, après la guerre, en Tchécoslovaquie. Laissons continuer l'historien Vladimir Nalevka:


Le barrage de StechoviceLe barrage de Stechovice


"Pour ce qui est de Stechovice, il est un fait incontestable qu'il a servi d'abri aux archives du protecteur du Reich et de son adjoint, Frank. En dépit d'une tentative fébrile de Frank de déplacer des pays tchèques vers l'Allemagne tout ce qui était possible - il est par ex. responsable de la disparition des insignes de l'Univesité Charles que personne n'a plus jamais revus, les archives du protecteur sont restées au fond de l'une des galeries de la vallée de Stechovice, y compris des documents confidentiels de la Gestapo. On parlait également des listes de confidents, ce qui n'est pas sûr. Aussitôt après la fin de la guerre, un SS participant au rangement des archives a dévoilé aux Américains le lieu où elles étaient déposées. Les Américains les ont retrouvées et emmenées chez eux. Le gouvernement tchécoslovaque s'est pourvu en appel et la partie américaine a été obligée de les restituer. Les archives de Stechovice sont devenues partie intégrante des archives top secrètes du ministère de l'Intérieur, alors déjà contrôlé par les communistes. Aujourd'hui, une partie s'y trouve toujours, une autre est dans les Archives centrales de l'Etat. Mais il n'est toujours pas clair si les archives de Stechovice étaient restituées par les Américains dans leur ensemble. C'est une affaire richement décrite dans plusieurs études qui a conduit à l'hypothèse que Stechovice cachait d'autres trésors, d'autres abris, y compris la Chambre d'ambre. Moi, personnellement, je suis sceptique quand à cette dernière possibilité, car depuis les années cinquante, le ministère de l'Intérieur continuait les recherches, sans rien trouver."


Josef Muzik, photo: CTKJosef Muzik, photo: CTK


N'empêche que plusieurs aventuriers se soient intéressés à Stechovice, à cause de la légende sur un trésor d'or et les archives du Reich, justement. Parmi eux, Josef Muzik, qui n'abandonne pas le terrain de Stechovice, depuis déjà 13 ans:


"Il y a 13 ans, j'ai commencé à zéro, sans la moindre connaissance, il a fallu rassembler une multitude de documents d'archives et étudier toutes les informations disponibles sur le trésor dit de Stechovice. A la base de ces documents, nous sommes parvenus à la conclusion que l'existence d'un trésor était à 90% réelle et qu'il vaudrait la peine de commencer la prospection du terrain. Il y a 5 ans, j'ai fêté à Stechovice mes 50 ans et d'ici à 5 ans je pense achever mon oeuvre. Moi et mes collaborateurs avons déterminé trois localités auxquelles s'attachent le plus grand nombre de témoignages et de documents historiques et dont nous sommes convaincus qu'elles abritent les caisses cachant le trésor nazi."


A la question de savoir si quelque chose a quand même déjà été retrouvé, Josef Muzik répond:


"Dans la localité de Trepsin, nous avons trouvé 4 caisses contenant divers documents, dont des livrets de caisse d'épargne de Peenemunde et d'Usedom, deux bases secrètes sur les bords de la Baltique où Hitler a ordonné le développement des armes connues sous le nom de bombes volantes V1 et les fusées V2. Ce centre de recherche dirigée par Werner von Braun a été l'un des plus modernes de la planète, au début de la guerre. Il est intéressant que les sommes déposées sur ces livrets sont supérieures à 200 000 marks du Reich... Compte tenu du fait que tous les tunnels souterrains à Stechovice ont été équipés d'installations permettant la production des composantes d'armes secrètes, qu'un champ de tir énorme a été édifié à proximité, à Hradistko, pour servir de polygone ou de lieu d'essai de ces missiles, on est parvenu à la conclusion que ce champ de tir n'était rien d'autre qu'une base de lancement de missiles."


Josef Muzik ne doute point que le trésor de Stechovice soit un jour sorti au grand jour. Le problème qui complique les travaux est d'ordre financier: pour achever la prospection des trois localités, il lui faut de 3 à 5 millions de couronnes. Pour rassembler cette somme, Josef Muzik et ses amis ont fondé une association civique, Hradistko 2003 - 2004.


    La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû - 22:42