Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

Derniers sujets

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le zoo d'Omaha teste l'ADN d'un anthropoïde mystérieux

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Le zoo d'Omaha teste l'ADN d'un anthropoïde mystérieux

Message par Robot U&P le Mar 23 Sep - 3:16

Des recherches génétiques ont débuté cette semaine au zoo Henry DOORLY d'Omaha sur des échantillons fécaux d'un singe méconnu collectés cette été. Le but est de déterminer s'il s'agit d'une nouvelle espèce, d'une nouvelle sous-espèce ou d'un hybride de chimpanzé et de gorille.


"C'est un nouveau et mystérieux singe et nous sommes occupés à en faire l'empreinte génétique pour en savoir plus", explique le Dr. Lee SIMMONS, directeur du zoo.

Ces grands singes, qui mesurent 5 à 6 pieds (1,5 à 1,8 m) de haut et dont l'empreinte de pied mesure 14 pouces, furent étudiés pour la première fois l'année dernière par la primatologue Shelly WILLIAMS d' Atlanta dans une forêt du nord de la République Démocratique du Congo.

Ils ont des corps comparables à ceux des gorilles mais leurs traits faciaux sont ceux de chimpanzés. WILLIAMS ajoute que ces animaux dorment la nuit au sol comme les gorilles, mais que leur régime alimentaire riche en fruits est typiquement chimpanzé.
"Je ne peux encore spéculer sur leur nature exacte. Leurs moeurs sont si inhabituels. Un vrai casse-tête ... Je me sens comme le Dr. DOOLITTLE au pays d'Oz", compare WILLIAMS, qui a filmé l'animal sur vidéo mais n'en possède pas de photographies.
En raison de leur taille et de leur discrétion, ces singes n'ont pas de prédateurs, même pas les braconniers qui ne les chassent pas, ajoute WILLIAMS. Sans la crainte des lions, des léopards et des hyènes, les grands animaux hurlent au lever et au coucher de la lune, ce qui est très inhabituel pour des grands singes. Les gens sont très effrayés par eux et les appellent les tueurs de lion en raison de leur grande taille.

En juin, WILLIAMS a ramassé des échantillons fécaux dans les nids de ces animaux avant de rentrer de son plus récent voyage au Congo. Elle a confié ses échantillons au zoo mercredi où ils seront comparés par Ed LOUIS (généticien du zoo) à l'ADN des gorilles captifs, des bonobos (chimpanzés pygmés) et des chimpanzés.
"S'il en résulte qu'il s'agit d'une nouvelle espèce d'anthropoïde, ce serait fantastique. De même s'il s'agit d'une hybridation. Mais en ce moment il est impossible de trancher. Biologicalement, il est possible pour un chimpanzé et un gorille d'avoir ensemble une descendance fertile et viable", affirme WILLIAMS.
Il faudra attendre au moins un mois les résultats de l'analyse ADN. En outre, ainsi on pourrait, selon LOUIS, déterminer les ancêtres de ces singes sans prélévement de sang ou de tissu cellulaire.

Sans avoir en main de spécimen, il est difficile de dire ce qu'ils sont, ajoute LOUIS, qui dans les dernières années a identifié plusieurs nouvelles espèces de lemurs de Madagascar par une recherche génétique.
WILLIAMS a collecté des poils mais aucun n'avait de follicule, nécessaire à l'extraction de cellules pour la recherche d'ADN.
WILLIAMS a effectué également des moulages de grandes emprientes de pas dans la boue près des nids. Elles étaient près de deux pouces plus grandes que celles laissées par un pied de gorilles qui a 12 pouces de long.

"Ce qui rend encore plus inhabituels ces singes à l'aspect de gorille est ques les plus proches gorilles connus dans cette partie de l'Afrique se trouvent à des milles de là", s'étonne WILLIAMS. "Il se pourrait qu'il s'agisse d'une nouvelle espèce apparue à cause de son isolation".

Source: The Associated Press
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 8:33