Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L’Antarctique perd plus de 180 gigatonnes de glace chaque année

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31756

L’Antarctique perd plus de 180 gigatonnes de glace chaque année

Message par Schattenjäger le Sam 5 Déc - 13:18

En analysant les données recueillies par les satellites GRACE, qui mesurent la gravité, une équipe scientifique a mis en évidence une perte de glace dans l’Est Antarctique, jusqu’alors considéré comme stable, et confirmé la régression de la glace dans la région ouest.



(Source : ContreInfo)

Par Tom Gerrow, Université d’Austin

La calotte glaciaire de l’Est Antarctique, qui est le plus grand réservoir d’eau douce gelée sur terre et était jusqu’alors considérée comme stable, semble perdre de la glace à un taux estimé à 57 gigatonnes par an, selon les scientifiques à l’Université du Texas à Austin.

En utilisant les données de mesure de gravité recueillies par la mission GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment), les chercheurs ont constaté que la perte de glace dans l’Est Antarctique pourrait avoir débuté dès 2006. Ils ont également confirmé les estimations antérieures de perte de glace dans l’Antarctique de l’Ouest. Leurs travaux ont été publiés dans l’édition en ligne de Nature Geosciences du 22 novembre.

« L’un des objectifs de la mission GRACE est d’observer les flux des masses au niveau mondial, et l’un des signaux significatifs recueilli est la perte de glace dans les régions polaires, indique M. Tapley, directeur du Centre de Recherche Spatiale de l’université (CRS) « De façon significative, il apparait un signal mesurable capté par GRACE dans l’Antarctique de l’Est. La plupart des recherches antérieures avaient pris pour hypothèse que la calotte glaciaire de l’Est Antarctique était stable. Il s’agit de la première fois ou nous avons pu constater la perte de masse dans cette région depuis l’espace, et cette découverte suggère qu’elle n’est peut-être pas stable, finalement. »

L’auteur principal, Jianli Chen, directeur de recherche à la CRS, et ses collègues ont utilisé des données de GRACE pour estimer la masse de glace en Antarctique entre 2002 et 2009. Outre les nouvelles conclusions sur la calotte glaciaire de l’Antarctique de l’Est, leurs travaux confirment les résultats précédents montrant que l’Ouest de l’Antarctique perd 132 gigatonnes de glaces par an.

« L’Antarctique de l’Est est le plus gros morceau de glace sur Terre », souligne Jianli Chen. « En tout, l’Antarctique contient environ 90% de l’eau douce gelée sur Terre, et la majorité est située dans l’Est Antarctique. Cette région est si froide que l’on pensait généralement que sa masse était en équilibre, sans grande variation [du volume] net. Les données de GRACE montrent que certaines régions côtières perdent de la glace, en particulier dans la région de Wilkes et de Victoria. »



Contrairement à l’hémisphère Nord, où la fonte des glaces pourrait avoir un effet majeur, l’essentiel de cette perte de glace semble se produire en raison de la dynamique des glaces.

« Alors que nous observons une tendance à l’accélération de la perte de glace en Antarctique, nous pensions que l’Est Antarctique était épargné », note Jianli Chen. « Mais si il perd de la masse, comme nos données le montrent, cela pourrait être une indication que l’état de l’Est Antarctique à changé. Étant donné que c’est la plus grande calotte glaciaire sur Terre, la perte de glace peut avoir un fort impact sur l’élévation globale du niveau des mers à l’avenir ».

Les chercheurs veulent confirmer leurs résultats en utilisant les données de GRACE sur une plus longue période, ainsi que d’autres données satellitaires.

La mission Grace est composée de deux satellites volant en formation, qui effectuent des mesures détaillées du champ de gravité terrestre. La masse terrestre et sa gravité varient d’un endroit à l’autre. La mission GRACE est financée par la NASA et le Centre Aérospatial Allemand, et dirigée par le professeur Byron Tapley de l’Université du Texas.

GRACE, qui est dans la huitième année d’une mission de 10 ans est géré pour la NASA par le Jet Propulsion Laboratory. Le Center for Space Research de l’Université du Texas a la responsabilité de la mission, et le GeoForschungsZentrum (GFZ) de Potsdam, gère la partie allemande de cette mission. Le traitement des données, leur distribution, l’archivage et la vérification des productions sont menées conjointement par le JPL, l’Université du Texas et le GFZ.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31756

Re: L’Antarctique perd plus de 180 gigatonnes de glace chaque année

Message par Schattenjäger le Sam 5 Déc - 13:20

Pour en finir avec la désinfo

(Source : [url=http://agoraquebec.canalblog.com/tag/rechaffement climatique antarctique]Agora.Québec[/url])

Climat de consensus désastreux...



C’est la manchette d’un journal australien le 18 avril 2009. En effet un article écrit par le ’’British Antartic Survey’’ à être publié dans le journal ’’Geophysical Research Letters’’ nous révèle des faits étonnants : la couverture de glace dans l’Antarctique loin de fondre , est plutôt en croissance !

’’Le carottage de glace de la banquise côtière au large de la station australienne de Davis, dans l’Antarctique Est, par "Antarctic Climate and Ecosystems Co-Operative Research Centre" montre que l’année dernière, la glace avait une épaisseur maximale de 1,89 m, soit la plus importante en 10 ans. L’épaisseur moyenne de la glace à Davis, depuis les années 1950, était de 1.67m.’’

Pour terminer, pourquoi ne pas laisser la parole à quelques capitaines de navires habitués à naviguer en Antarctique :

’’Le navire de Zinchenko, le "Spirit of Enderby", a été forcé en Janvier de l’année dernière, d’emprunter le chemin du grand explorateur de l’Antarctique Ernest Shackleton, marquant le siècle de son expédition Nimrod de 1907 à 1909.

Le Spirit of Enderby a été bloqué par un mur de banquise à l’entrée de la mer de Ross, à environ 400 km du camp de base de Shackleton, à Cape Royds. Zinchenko dit que c’était la première fois en 15 ans que les navires étaient incapables de pénétrer dans la mer de Ross en Janvier. Cela valide son impression que la banquise est en expansion, non en régression, comme on pourrait s’y attendre dans un monde qui se réchauffe rapidement. « Je vois de plus et plus de glace, elle ne diminue-pas."


Rodney Russ, dont la société néo-zélandaise "Heritage Expeditions" opére des expéditions touristiques dans l’Antarctique depuis 20 ans, comfirme. Il rattache régulièrement la base américaine de McMurdo, en été, mais la glace les empêche de le faire depuis plusieurs années.

"Les bateaux sont généralement bloqués entre 8 à 14 km avant la base. Il ya quelques années, c’était souvent la mer libre, dit Russ.

« Nous avons connu des conditions de glace très sévères au cours des dix dernières années. Je n’ai rien vu dans cette région qui suggérerait que le réchauffement planétaire puisse avoir un effet."


Également sur Fox.news


___________________


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 22 Aoû - 1:14