Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Tigres de Sibérie

Partagez
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Tigres de Sibérie

Message par Passiflore le Mar 1 Déc - 16:34

La population de tigres de Sibérie est en déclin
Sibérie - D'après un rapport de la Wildlife Conservation Society (WCS), la population de tigres de Sibérie, l'un des plus grands félins au monde, a fortement diminué. Ces tigres seraient principalement victimes du braconnage et de la perte de leur habitat.
Une observation réalisée sur une zone de 23.500 km2, n'a permis de recenser que 56 tigres par rapport à une moyenne de 95 individus évaluée sur 12 ans, ce qui représente un déclin de la population de tigres de 41%.
Ce chiffre est basé sur une étude de 16 sites qui représentent environ 15 à 18% de l'habitat du tigre de Sibérie. D'après le rapport, c'est la quatrième année consécutive qu'une diminution de la population des félins est constatée. Les chercheurs en ont "déduit qu'il existe un déclin général" du nombre de tigres de Sibérie, a indiqué le porte-parole de la WCS, Stephen Sautner.
"Ces résultats montrent que les efforts de conservation actuels ne vont pas assez loin pour protéger les tigres de Sibérie" déplore le Dr Dale Miquelle, responsable de la zone à la WCS.
Selon les auteurs du rapport, ce déclin est principalement dû au braconnage des tigres, tués pour leur fourrure et leurs os, mais aussi des animaux qu'ils chassent pour se nourrir. Les chercheurs évoquent également les restrictions d'effectifs dans les personnels en charge de la protection de l'environnement en Russie.
"Les bonnes nouvelles sont que nous croyons que cette tendance peut être inversée si des mesures immédiates sont prises" souligne Dale Miquelle. Les scientifiques, comme les associations de protection des animaux et de l'environnement, prônent un renforcement du réseau de zones protégées.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 25 Fév - 11:45