Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Sorcellerie dans un stade : 13 morts lors d'émeutes

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Sorcellerie dans un stade : 13 morts lors d'émeutes

Message par Robot U&P le Mar 23 Sep - 3:04



Treize personnes ont été tuées et une trentaine d'autres blessées au Congo-Kinshasa lors d'émeutes dans un stade, rapporte lundi 15 septembre une radio locale financée par les Nations unies.
Selon Radio Okapi, qui cite des "sources officielles", les émeutes ont éclaté à la suite d'accusation de sorcellerie portées à l'encontre d'un joueur de football participant à la rencontre amicale qui opposait deux équipes locales.
La radio affirme que la plupart des victimes étaient âgées de 11 à 16 ans, asphyxiées pendant la bousculade qui a éclaté à Butembo, dans la province du Nord-Kivu (est).

Manifestation d'enfants

Une centaine d'enfants a manifesté lundi dans les rues de la ville située à 220 kilomètres au nord de Goma pour exiger l'ouverture d'une enquête.
"Les jeunes gens voulaient que les responsabilités soient établies et que les coupables de cet incident malheureux de la veille soient punis" a déclaré un témoin, Ruben Lukumbuka.
Les autorités de la province ont indiqué que les corps des victimes tuées dimanche avaient été enterrés lundi et que les blessés étaient toujours pris en charge.
"Il y a eu 13 morts et 36 blessés", a déclaré à des journalistes le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Mpaluku, qui a assisté aux funérailles.

Les personnes piétinées

"La police avait tiré en l'air pour calmer les actes de violence qui commençaient en plein stade et les personnes décédées sont mortes non par balles mais parce qu'elles ont été piétinées dans la bousculade de la foule qui essayait de sortir en même temps", a affirmé Julien Mpaluku.
Ruben Lukumbuka, qui était présent au stade, a affirmé que la violence avait débuté quand l'un des joueurs de l'équipe qui était menée 1-0 s'est livré a des pratiques fétichistes près du poteau adverse.
"Nous avons laissé sur place une équipe d'enquête de 11 personnes qui devra nous donner les conclusions dans deux jours", a ajouté Julien Mpaluku.

Source: Nouvel obs

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 23:59