Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Schattenjäger le Jeu 12 Nov - 15:23

(Source : Site de Jean-Jack Micalef)



L’idée d’un point de départ de l’histoire du cosmos est une pure hypothèse métaphysique : pourquoi date-il de 13 milliards d’années seulement ? Qu’est-ce qui autorise à dire que ce cosmos est daté et non pas éternel, qu’il y a eu Création en un temps t comme coupure sur la linéarité du temps éternel ? S’il y a début de l’Univers, rien ne dit qu’il n’y a pas eu auparavant une infinité d’univers créés.

Les fondements scientifiques de la théorie du big-bang reposent sur 3 mesures de phénomènes conjugués qui peuvent pour chacun d’eux être attribué à d’autres causes dans le cadre d’une nouvelle théorie :

1) Il n’est pas sûr que le décalage spectral cosmologique manifeste le mouvement de fuite des galaxies et l’expansion de l’univers.

2) Il n’est pas sûr que le rayonnement fossile puisse être attribué à l’explosion originelle.

3) Il n’est pas sûr que la proportion des éléments mesurée aujourd’hui aient été créés en totalité lors du big bang

La théorie du big-bang conduit à des impasses :

*Des galaxies de plus en plus lointaines vont être découvertes qui ne cesseront de faire reculer l’âge de l’Univers. Ces galaxies vont avoir des vitesses de fuite dépassant celle de la lumière.

*Des galaxies et amas de galaxies de plus en plus froides, noires, vont être découvertes qui ne cesseront de faire reculer l’âge de l’univers.

*L’expansion de l’espace/matière suppose nécessairement un bord, une limite, au delà de laquelle il ne se trouve plus d’espace. Les artifices mathématiques d’un univers sphérique (si on fait le tour de l’univers on revient à son point de départ) ne sauraient dissimuler ce vice rédhibitoire. Qu’en est-il de l’espace situé au delà de l’atome de matière le plus extrême ? (étant entendu qu’au-delà de la dernière des galaxies, il n’y plus ni espace, ni matière)

*L’idée d’une singularité initiale et de la concentration infinie de l’espace-temps-matière consécutive à l’application de la métrique relativiste est une simple construction de l’esprit qui ne peut trouver aucune traduction dans le réel : - l’espace en tant qu’être physique, doit avoir quelque réalité effective et des propriétés spécifiques pour pouvoir aussi bien se dilater que se contracter (il doit exister comme phénomène !) L’espace n’est pas comme le pense la relativité le simple lieu du positionnement et de la mesure de la distance entre les corps et qui ne peut être en l’absence de matière. - la matière/rayonnement doit se concentrer selon une densité infinie, ce qui est une impossibilité physique radicale.

Le recours à une construction- et à des fondements - essentiellement mathématiques permet de dissimuler les questionnements suivants :

* Comment l’espace peut-il créer lui-même son propre lieu ? (étant entendu que la théorie de l’espace-temps vide l’espace de toute réalité physique !)

*Un espace en expansion, sur quoi s’étend-t-il ? (étant entendu que l’espace relativiste s’arrète là ou cesse de se placer la matière !)

* Quelle est la procédure par laquelle la matière passe de l’inexistant à l’existant ? (pourquoi les matière/espace/temps infiniment concentrés depuis l’éternité d’avant le temps se décident-ils à exploser subitement et à s’étendre il y a 13 millairds d’années ?)

* De quel néant a surgit la boule de feu initiale : comment un objet physique ? peut-il surgir d’un non être ?

ex nihilo nihil fit

* Qu’est devenue l’anti-matière créée en même temps que la matière lors du big bang (les particules surgissent obligatoirement par paires)

* Comment une quantité infinie de matière peut-elle se trouver infiniment concentrée ce qui suppose à la suite un temps infini d’expansion ? Dans l’ hypothèse choisie par la théorie d’une quantité finie de matière à l’origine, qu’est-ce qui permet de supposer cette finitude de l’univers ?

* Pourquoi un seul atome lourd (carbone par exemple)n’a-t-il pu être créé lors du big-bang alors que les températures étaient suffisantes ?

* S’il y a début d’univers, il doit y avoir une fin : le big-bang suppose le big crunch et une nouvelle concentration de l’espace-temps-matière. Si l’on suppose un univers infini, cela implique un temps infini. Qu’est-ce qui autorise alors le choix implicite d’un univers fini dans la théorie du big-bang ?

Conclusion

La théorie du big-bang est un anthropomorphisme qui suppose une naissance, un point d’origine, dans un domaine – le statut de l’univers – qui échappe aux catégories humaines du cycle mort/renaissance. L’idée d’un univers incréé est insupportable pour des esprits structurés par la métaphysique judéo-chrétienne (on le préfère daté). L’idée d’un univers infini est insupportable pour des esprits structurés par les concepts de but, de finalité, de limite (on le préfère sphérique). Le recours à des artifices mathématiques est destiné à rassurer le conformisme de la pensée occidentale par la construction d’ un modèle d’univers acceptable par la raison scientifique, qui échapperait ainsi aux questions philosophiques ainsi exclues, par la théorie du big-bang, du domaine étroit et délimité de la science.

Une théorie mathématique aussi belle et cohérente soit-elle, ne peut forcer le réel à exister tel qu’elle le prévoit au risque de conduire, pour sauver sa logique interne, à des concepts physiques totalement inacceptables en raison car n’ayant aucune espèce de traduction possible en termes d’objets physiques concevables.

La théorie du big-bang plonge ses racines dans la tradition judéo-chrétienne de la création ex nihilo du monde et du temps : le temps n’existant pas avant la création. Cette conception Augustinienne du temps surgissant avec le créé est intégralement reprise dans la singularité mathématique relativiste.

LA GENESE DES ETOILES : UN MODELE COMPLEXE, PROBLÉMATIQUE ET CONTESTABLE.

La cosmogénèse contemporaine complique à l’extrême le procédé de création de la matière et des étoiles.

En multipliant les étapes en distinguant :

* Le temps de création de la matière initiale (hydrogène, hélium) lors du big-bang.

* Le temps de fragmentation puis de condensation des nuages interstellaires

*Le temps et les modes de fabrication des éléments lourds (internes, par explosions de nova et accumulation/récupération dans les nuages interstellaires).

En multipliant les procédés de développement selon la masse des étoiles :

Étoile naines qui ne peuvent fabriquer des éléments lourds

Super géantes qui subissent le flash de l’hélium et explosent

Naines brunes qui ne connaissent pas la fusion de l’hélium

Planètes qui se constituent par agglomération de planétésimaux

En obligeant certains types d’étoiles à parcourir plusieurs fois la séquence principale :

Nuage froid → réchauffement (démarrage de la fusion de l’hélium ou du deutérium) →refroidissement (géante rouge) →réchauffement (explosion et/ou naine blanche) → refroidissement (matière noire)

En oubliant certains principes de base de la physique et de la thermodynamique :

*Un nuage interstellaire très froid ne peut se condenser sans l’intervention d’une force de compression extérieure (d’où le recours à la création ad hoc des ondes de densités qui n’ont pu jouer lors de la création des premières étoiles) *La tendance d’un nuage interstellaire est à la dispersion sous l’effet des forces répulsives EM. *La tendance d’un gaz qui se réchauffe est à l’augmentation en volume sous les effets conjugués de l’agitation des atomes et de la répulsion électrostatique. *Une masse de gaz se comprimant tend à accroître sa vitesse de rotation et à disperser ses constituants.

En inventant des concepts fantaisistes :

*Une étoile à neutrons ne peut exister puisque un neutron est une particule éphémère en voie de décomposition rapide et ne saurait se condenser à l’instar des bosons pour atteindre les densités imaginées pour ce type d’étoiles (un neutron reste un fermion et ne saurait avoir les propriétés de bosons !) *Un trou noir ne saurait avoir les densités énormes exigées pour interdire l’émission de photons : il existe une limite à la densité de la matière à partir de laquelle il y a changement d’état. *L’agrégation des planétésimaux pour la constitution des planètes est impossible à démontrer dynamiquement, suppose une grande part laissé au hasard et revient à dire que la fabrication des planètes résulte d’un entassement de cailloux.

En n’expliquant pas :

*Pourquoi les étoiles sont alignées très tôt sur le plan équatorial alors que la condensation des nuages supposerait plutôt une dispersion hasardeuse et sphérique autour de l’étoile principale. *Pourquoi la grande majorité des étoiles se constituent par paires. *Pourquoi il existe autant de matière noire (90% de la matière observée), quelle est sa nature et s’il s’agit d’astres refroidis, il faut alors considérablement rallonger l’âge de l’Univers.

Conclusion

La théorie de l’effondrement gravitationnel est complémentaire de celle du big-bang : il faut au préalable que la matière première constitutive des étoiles existe avant leur constitution. La cosmologie contemporaine refuse d’envisager une auto-constitution des étoiles par la création et la fabrication de tous ses éléments comme autant de mini big bang (en tous temps, de toute éternité). Il n’y avait pas d’autre solution possible que de séparer le temps unique de création de toute la matière universelle de celui multiple des étoiles et d’imaginer une expansion de l’Univers pour donner un dynamisme au modèle. En choisissant cette unique voie, la cosmologie contemporaine se condamne :

à la complexité

à multiplier les solutions ad hoc

à inventer des objets improbables

à interpréter de façon erronée les faits d’observation

à ne pas comprendre la véritable genèse et le fonctionnement de l’Univers.
avatar
dominator39
newbie
newbie

Nombre de messages : 14

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par dominator39 le Lun 13 Juin - 1:29

Schattenjägger a écrit:* Quelle est la procédure par laquelle la matière passe de l’inexistant à
l’existant ? (pourquoi les matière/espace/temps infiniment concentrés
depuis l’éternité d’avant le temps se décident-ils à exploser subitement
et à s’étendre il y a 13 millairds d’années ?)

* De quel néant a surgit la boule de feu initiale : comment un objet physique ? peut-il surgir d’un non être ?

La réponse est simple: c'est Dieu avec sa baguette magique qui a déclenché le big bang.. lol
avatar
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Flycrusher le Lun 13 Juin - 3:25

Oh la la, ce monsieur a un talent pour prendre le contrepied de tout ce qui admis comme étant la meilleure modélisation de notre univers.
En fait il trouve une explication pour contredire chaque fait en utilisant un concept bien connu, trouver un point de détail qui pourrait poser problème en le sortant de son contexte.
Mais par contre il ne propose rien, il nie tout en se basant justement sur une logique anthropomorphique encore bien plus marquée que celle qu'il dénonce.
Je ne vais pas m'amuser à réfuter chacun de ses arguments, je suis trop fatigué et paresseux aujourd'hui et il faut dire que ce genre de théorie fumeuse qui tend à faire passer le reste du monde pour des imbéciles face à la magnificence de sa pensée universelle me gonfle.

Mais ça ne veux pas dire que tout ce qu'il avance est totalement faux, il y a des choses discutables sur la théorie du big bang et même ceux qui en sont à l'origine sont encore en train de travailler là dessus parce que tout ne joue pas parfaitement et rien n'est complètement sur. Pour le moment c'est la meilleur explication qu'on ait trouvé.

Je donnerais un exemple d'une chose qui me tracasse, on a déterminé que plus on regarde loin dans l'univers plus les galaxies s'éloignent vites les unes des autres et on en déduit que depuis le big bang l'expansion s'accélère. Mais il y a un problème, plus on regarde loin, plus on regarde dans le passé et donc on voit des galaxies telle qu'elle étaient il y a des milliards d'années, la vitesse mesurée est la vitesse de ces galaxies à cette époque reculée et pas la vitesse actuelle.
Donc on pourrait dire que les galaxies très éloignées se déplacent très vite parce que c'était au début de l'univers et que les galaxie proches se déplacent lentement parce que c'est à une époque plus proche du présent.
La conséquence de cette logique serait qu'au moment du big bang les galaxies crées sont parties à toute vitesse, mais ont ralentit progressivement jusqu'à l'époque présente à cause de la gravitation.
C'est une idée qui va à l'encontre de ce qu'on pense actuellement et ça met le doigt sur la difficulté d’appréhender un univers relativiste avec une pensée qui ne l'est pas.

Mais bon si ce monsieur est si intelligent, qu'il nous donne une explication concrète et sensée au lieu de simplement détruire celle des autres pour le simple plaisir de faire le malin!
C'est la même démarche que nos amis de la zézétique, on démolit tout, mais on n'explique rien en fait.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8144

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par casseron le Lun 13 Juin - 8:06

Flycrusher écrit :

Mais bon si ce monsieur est si intelligent, qu'il nous donne une explication concrète et sensée au lieu de simplement détruire celle des autres pour le simple plaisir de faire le malin!

Et pourquoi ce monsieur devrait-il donner la solution alors que personne ne la connaît ? Il ne te vient pas à l'idée que lorsqu'on ne sait pas il est bon de jouer les modestes ce que ne font pas les tenants du dogme stupide du big-bang ?
Quand on pointe les aberrations d'un système, on n'a pas besoin d'en proposer un autre aussi mauvais.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par OLOVNI le Lun 13 Juin - 16:21

@casseron a écrit:Flycrusher écrit :

Mais bon si ce monsieur est si intelligent, qu'il nous donne une explication concrète et sensée au lieu de simplement détruire celle des autres pour le simple plaisir de faire le malin!

Et pourquoi ce monsieur devrait-il donner la solution alors que personne ne la connaît ? Il ne te vient pas à l'idée que lorsqu'on ne sait pas il est bon de jouer les modestes ce que ne font pas les tenants du dogme stupide du big-bang ?
Quand on pointe les aberrations d'un système, on n'a pas besoin d'en proposer un autre aussi mauvais.
Moi non plus je ne vois pas ce qu'il y a de zététiques là -dedans, au contraire, c'est une remise en question du conventionnel
Il dit: "et si on se plantait complètement ?" c' est tout
il se la pète pas tant que ça
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par canon le Lun 13 Juin - 17:49

les " creationnistes " ont eu aissi une vision de la creation de l'univres tres biblique.n'empeche que certains de leurs arguments font mouche !
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par OLOVNI le Lun 13 Juin - 18:25

@canon a écrit:les " creationnistes " ont eu aissi une vision de la creation de l'univres tres biblique.n'empeche que certains de leurs arguments font mouche !
tu parle de quoi ? des empreintes fossilisées d 'humain a coté de celle de dinosaures par exemple?
avatar
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Flycrusher le Mar 14 Juin - 0:32

La référence à la zézétique vient du fait que ce monsieur va chercher le petit détail ridicule pour démolir une explication bien étayée juste dans le but de démontrer qu'il a raison.

Ceux qui ont développé la théorie du big bang sont bien conscients des problèmes et n'ont pas tout expliqué et vouloir tout rejeter simplement parce que ceci ou cela n'est pas au point est ridicule.

Alors Casseron, il faut laisser tomber la science et la recherche de connaissance parce qu'on ne sait pas à coup sûr, on est pas dans le domaine du dogme et de la religion, mais dans celui de la recherche prospective de la connaissance.
Qu'il y ait eu big bang ou non ne change rien à nos vies de tous les jours, c'est juste une satisfaction intellectuelle d'imaginer une solution et d'ensuite la confronter à ce qu'on peut mesurer pour voir si ça marche ou non.
Il n'y a vraiment pas de quoi se crêper le chignon à ce point de vue, c'est simplement une étude de notre univers sans arrière pensée politique ou religieuse.
Si ce monsieur nous fait tout un plat su ce sujet, c'est pas pour nous sauver de l’hérésie, c'est simplement pour se mettre en avant et essayer de passer pour un visionnaire dont la pensée écrase tout ce qui bouge. Il doit certainement vendre un bouquin sur le sujet ou va en écrire un et prépare le terrain.
On a déjà vu ce genre de boute en train qui refait le monde sur un coin de table de bistrot en méprisant et rejetant le travail de milliers de personnes pendant des dizaines d'années d'un revers de manche.
avatar
dominator39
newbie
newbie

Nombre de messages : 14

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par dominator39 le Mar 14 Juin - 1:29

@Flycrusher a écrit:Qu'il y ait eu big bang ou non ne change rien à nos vies de tous les
jours, c'est juste une satisfaction intellectuelle d'imaginer une
solution et d'ensuite la confronter à ce qu'on peut mesurer pour voir si
ça marche ou non.
Il n'y a vraiment pas de quoi se crêper le chignon
à ce point de vue, c'est simplement une étude de notre univers sans
arrière pensée politique ou religieuse.

Au contraire, je pense que le fait qu'il y ait ''Big Bang'' ou non change bien des choses.. bien rare sont ceux qui ne croient pas à la ''création'' divine ou scientifique.. Le premier qui a amener la théorie de l'atome primitif et que l'univers est en expansion est un certain Lemaître (un prêtre; tien donc..) dans les années 1920. Après des siècles de gue-guerre entre la science et la religion; cette nouvelle théorie a séduite le Vatican et la communauté scientifique. Bref, la théorie du big bang, c'est comme un mariage forcé ou un compromis entre deux institutions très distincte. La proportion mondiale d'Athées et de croyants à X religions seraient bien différente si on pouvait prouver que l'Univers existe depuis toujours. La structure géo-politique de la planête serait bien différente aussi. Je crois que l'avenir nous réserve encore des découvertes majeures en ce qui concerne la mécanique et la structure du cosmos.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Schattenjäger le Mar 14 Juin - 1:33

Bonjour Dominator39 et bienvenue sur le forum,

Je t'invite à réaliser une présentation dans la partie "présentation des membres".

Merci d'avance.

Smile
avatar
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Flycrusher le Mar 14 Juin - 1:47

Mais la théorie du big bang ne vient pas d'une considération philosophique ou religieuse, c'est une suite logique aux découvertes faites par les astronomes et les cosmologues depuis longtemps.
Si par la suite des philosophes et des religieux se sont emparé de ces connaissances pour renforcer leurs convictions c'est de leur fait.
De tout temps la religion a regardé la science avec méfiance parce qu'elle sentait que c'était là que se trouvait le danger qui pourrait démolir les dogmes. Alors il y a toujours un désir des religieux de s'emparer d'une théorie scientifique assez tôt pour y mettre son grain de sel et essayer de s'en sortir sans trop de mal.
On le voit aujourd'hui avec les déclarations sur les éventuels extraterrestres, on essaie de prévenir la catastrophe si des aliens débarquaient avec leurs propres dieux ou sans dieux du tout!
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8144

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par casseron le Mar 14 Juin - 7:53

Flycrusher écrit :

On a déjà vu ce genre de boute en train qui refait le monde sur un coin de table de bistrot en méprisant et rejetant le travail de milliers de personnes pendant des dizaines d'années d'un revers de manche.

Je vais essayer de transmettre cette pensée à Copernic, Gallilée et Giordano Bruno entre autres, ces pauvres bougres qui ont emmerdé tous les scientifiques de leur époque afin de se faire mousser. Je ne manquerai pas de te tenir au courant de leur réponse.
avatar
astronef
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 669

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par astronef le Mar 14 Juin - 8:23

en fait il prend le contrepied total du bouquin des bogdanof le visage de dieu
mais il y a quand même des raisons concrète pour envisager la théorie du big bang comme "ce qui explique le mieux ce qu'on observe. par ex le rayonnement cosmologique ,la fuite des galaxies...
là ou je le rejoint c'est sur la masse manquante (lol) l'energie noire sombre, obscure comme dit JPP on balaye ça comme de rien en ajoutant une constante x ou y dans les équations
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8144

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par casseron le Mar 14 Juin - 11:20

Ce qui est amusant, ou navrant, ça dépend du point de vue, c'est le Coran qui se met à courir après les galaxies en disant :"Dieu l'avait bien dit à notre prophète bien-aimé".

Mehdi
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 298

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Mehdi le Mar 14 Juin - 12:17

[quote=casseron]
Et pourquoi ce monsieur devrait-il donner la solution alors que personne
ne la connaît ? Il ne te vient pas à l'idée que lorsqu'on ne sait pas
il est bon de jouer les modestes ce que ne font pas les tenants du dogme
stupide du big-bang ?
Quand on pointe les aberrations d'un système, on n'a pas besoin d'en proposer un autre aussi mauvais. [/quote]

Cela dépend de la manière de fonctionner des gens, mais moi, je ne me verrais pas descendre tout un système sans en proposer un "meilleur".
Je ne conçoit pas qu'on puisse descendre pour le plaisir de descendre, pour montrer qu'on pense différemment. C'est facile de faire ce qu'il fait, trouver des contres-arguments (bien que certains soient justifiée, surtout ceux sur le sois-disant âge de l'univers), et les mettre les uns à la suites des autres.
Bizarrement, ça me fait penser à une image tout ça ;




Ensuite, je voudrais ajouter, à Casseron, que Gallilée et Copernic ont plus dû affronter l’Église, plutôt que d'autres scientifiques. L’Église monopolisait quasiment tout, le savoir y compris.

De plus, je pense pas rester sur ce topic, étant donné qu'à chaque conversation que j'ai suivi, mêlant religion et science, c'est partis en cacahuète. Rolling Eyes
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par FLAM le Mar 14 Juin - 12:38

I has ??? Suspect


___________________



Mehdi
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 298

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Mehdi le Mar 14 Juin - 13:12

(Oui je comprends pas l'emploi de "I has" mais bon.. cette image n'est pas de moi, elle est diffusée sur internet depuis pas mal de temps)
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8144

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par casseron le Mar 14 Juin - 14:05

S'il est bien un domaine ou science et religion se sont affrontés, c'est bien sur la cosmogenèse. Désolé, mais c'est ainsi. Pourquoi proposer une théorie peu sûre ? La vieille est tellement vermoulue que deux ou trois termites suffiront à la déglinguer. En viendront d'autres, imparfaites mais meilleures. Le drame est qu'elles subiront le même sort vu qu'elles n'échapperont pas au phénomène de dogmatisation. Et c'est là le danger, pas que la théorie soit fausse ou incomplète, mais qu'elle s'érige en vérité religieuse. Le big bang n'y a pas échappé. C'est pour cela que plus vite il déménagera, mieux ça vaudra. On pourra charger la charrette avec d'autres théories en "isme" qui ne valent pas mieux.
avatar
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Flycrusher le Jeu 16 Juin - 0:00

L'erreur c'est de vouloir immédiatement plaquer des notions de philosophie sur une théorie scientifique en cours de développement et d'évaluation.
C'est un peu l'esprit de notre temps où la science a pris la place de la religion lorsqu'il s'agit de trouver des réponses.
Laissons donc les scientifiques étudier en paix sans les harceler de questions existentielles, ce n'est pas leur rôle, et laissons les philosophes à leur masturbation intellectuelle.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8144

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par casseron le Jeu 16 Juin - 11:37

Laissons donc les scientifiques étudier en paix sans les harceler de questions existentielles

Oh les chochottes...responsables mais pas coupables ? Qui a écrit "science sans conscience n'est que ruine de l'âme" ? Ca ne doit pas s'appliquer à cette caste hors du monde ? Pourtant, ils s'occupent bien de nous....sans qu'on ne leur ait rien demandé.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par FLAM le Jeu 16 Juin - 12:24

@casseron a écrit:Laissons donc les scientifiques étudier en paix sans les harceler de questions existentielles

Oh les chochottes...responsables mais pas coupables ? Qui a écrit "science sans conscience n'est que ruine de l'âme" ? Ca ne doit pas s'appliquer à cette caste hors du monde ? Pourtant, ils s'occupent bien de nous....sans qu'on ne leur ait rien demandé.
Je suis entièrement d'accord ! Qu'ils arrêtent de se planquer !
Je pense personnellement que la science peut TOUT comprendre, TOUT prouver ! N'en déplaise aux partisans de la pensée fortéene, que je respecte énormément d'ailleurs : Pour moi, Charles Fort est un investigateur qui a très bien oeuvré pour dénoncer les "autruches" scientifiques, mais pour le fait de dire que la science ne peut pas prouver les choses car non aboutie puisque opérée par les hommes inclus dans la nature, qui c'est vrai, en soit n'est pas aboutie, est, en mon sens pas juste :
L'être humain, bien que corporellement non abouti à une conscience qui a la particularité de faire miroir, de juger donc ce monde non abouti.

Oui, pour moi, la science, un beau jour PROUVERA TOUT.

Pardon pour mon HS, la pleine lune a également agit sur moi...


___________________



jpol
newbie
newbie

Nombre de messages : 7

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par jpol le Ven 22 Juil - 23:04

heu pourquoi "chochottes" ? Je ne pense pas que pas que les scientifiques se considère comme infaillible , loin s' en faut , par contre une certaine presse et les média en général veulent nous faire croire que la science comprend tout . Mais lorsque la parole est donné aux scientifiques il souligne bien le fait que chaque nouvelle réponse soulève une multitude de nouvelles questions . Et a propos du l' origine de l' univers dans tous les livres que j' ai lu je n' ai jamais vu une certitude absolu sur les differentes théories proposées , mais souvent des remises en questions . Si l' on regarde en arriere depuis la relativité il y a toujours eu des gens pour la remettre en question , probablement les mêmes qui se servent de leur gps régulièrement ,alors que sans la relativité les gps seraient toujours dans le domaine du rêve .
Pour la vitesse d' eloignement des galaxies , il semblerait bien que les plus eloignée aient une vitesse superieure a celle de la lumiere , mais cela ne rentre pas en contradiction avec la relativité qui dit que rien ne peut dépasser la dite vitesse dans le vide , mais l' expansion de l' univers n' a pas obligatoirement une vitesse limite .
Voila c' était juste histoire de participer , bonne nuit a tous
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Apollyôn le Ven 22 Juil - 23:20

Bonsoir Jpol, et bienvenue sur le forum

les nouveaux participants sont priés de se présenter ici : http://www.ufologie-paranormal.org/post?f=1&mode=newtopic avant d'intervenir dans les sujets

Bonne soirée et bonne découverte du forum


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

Contenu sponsorisé

Re: Le Big Bang, une version judéo-chrétienne de la genèse de l’Univers

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 23:40