Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La théorie du Savoir absolu contenu dans Pi

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30569

La théorie du Savoir absolu contenu dans Pi

Message par Schattenjäger le Lun 2 Nov - 15:03

(Sources : Pour la première partie, je me suis inspiré de cet article (en le résumant énormément) : Neotrouve, Pour la deuxième partie, ça vient de moi)

Le nombre Pi est un des rares nombres connus des hommes comme étant infini et non prévisible. Infini, cela veut dire que les décimales ne s’arrêteront pas : 3,14159...... Non prévisible, c’est à dire que les décimales sont complètement aléatoire, ce qui fait la spécificité de ce nombre. En effet un autre nombre infini, par exemple 8/7, est cyclique : 1,1428571428571428571428571428571 Même si il est infini, on sait pertinemment quelle sera sa forme après des milliards de décimales.



Quelle est donc cette théorie du savoir absolu contenu dans Pi ?

C’est simple. Pi est infini et aléatoire. Dans ce nombre, toutes les connaissances de l’Univers sont codées. Prenons comme exemple une symphonie de Beethoven. remplaçons chaque note par un chiffre. Cela nous donnera un code. Et bien ce code se retrouve obligatoirement dans Pi à un moment ou un autre. Cela marche pour toute les connaissances humaines. Que ça soit pour la création de l’Univers ou le prochain single de Diams, tout y est.

Alors voilà pour la théorie. Maintenant démontrons l’absurdité de la chose. Pour reprendre Beethoven, on en aurait des milliards de versions différentes, avec une erreur, deux, trois, etc... C’est tout simplement des statistiques. Ça me rappelle une autre théorie, celle des grands singes. Il est possible de leur apprendre l’alphabet, cela a déjà été fait. Laissons donc 1 trilliard de singes écrire 1 trilliard de livre. La grande majorité sera du charabia. Mais dans le lot vous aurez au moins une bible (ou coran, torah, linux pour les nuls, choisissez votre religion). Mais vous aurez aussi une bible avec une erreur, deux, trois...

Donc voilà, le futur du monde est écrit dans Pi, comme son passé. Mais toutes les alternatives possibles y sont aussi. Que ce soit l’empire romain dirigé par Godzilla ou la Terre envahie par les Sayans.

Aria
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 616

Re: La théorie du Savoir absolu contenu dans Pi

Message par Aria le Lun 22 Mar - 19:50

Pi est un nombre parfait, irrationnel et transcendant exprimant le rapport entre la circonférence d’un cercle et son diamètre. C'est un chiffre sans aucune logique apparente et qui, encore aujourd'hui, demeure un véritable mystère... En effet, comment admettre qu'une forme aussi simple, naturelle, et universelle que le cercle puisse être régie par un nombre aussi inaccessible, incompréhensible, et infinie que Pi ?...



2000 av. JC : A cette époque, Pi était déjà connu des Babyloniens et servait à exprimer le rapport entre la circonférence d'un cercle et son diamètre. Sur certaines tablettes babyloniennes se trouvent en effet des calculs d'aires de disque où 3,125 (3 + 1/Cool était utilisé comme valeur approchée de Pi.
1650 av. JC : La notion du nombre Pi fut également retrouvée sur le papyrus de Rhind (du nom de l’écossais Henry Rhind qui l’acheta en 1858). Ce manuel de calcul appartenait en fait à Ahmès, un scribe égyptien. Sa méthode pour s'approcher de Pi consistait à ramener l’aire de la circonférence d'un cercle à celle d’un carré équivalent. Le nombre Pi prit alors la valeur de 3,1604 (3 + 13/81)
500 av. JC : « Il fit la mer de fonte. Elle avait dix coudées d'un bord à l'autre, une forme entièrement ronde, cinq coudées de hauteur, et une circonférence que mesurait un cordon de trente coudées. » Ce passage de la bible évoque la construction du temple de Salomon, et indique l’utilisation du nombre Pi où Π=3.
250 av. JC : Archimède de Syracuse, mathématicien grec, calcula à son tour et de façon plus précise les décimales de Pi. Il parvint ainsi à donner un encadrement du nombre Pi (223/71 < pi < 22/7) situé entre 3,1408 et 3,1428
Au fil des siècles et grâce aux progrès mathématiques, la valeur de Pi s'est de plus en plus précisée, mais paradoxalement, plus les calculs s'affinaient et plus le nombre de décimales augmentait jusqu'à finalement se perdre dans l'infini... Aujourd'hui encore, et malgré la puissance de nos ordinateurs, on ne sait toujours pas si toutes ces décimales sont purement aléatoires ou si au contraire, elles possèdent un sens, un langage, une structure cachée...

http://cosmobranche.free.fr/ChiffresMagiques.htm
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 6:38