Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Partagez
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par sergent garcia le Jeu 22 Oct - 20:04



Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?



Découvertes en 1924, ces tablettes gravées en phéniciens troublèrent le monde de l’archéologie et semèrent le trouble jusqu’au Sénat.
 
Le 1er mars 1924 Claude Fradin avec son petit fils, Emile, commence les labour dans leur champs du Duranthon situé dans le hameau de Glozel (commune de Ferrières-sur-Sichon près de Vichy)

Un des bœuf s’enlise dans un trou, en tentant de l’aider à se dégager, Fradin mets à jours une fosse ovale tapissée de briques et de tuiles d’argile. Aiguillonné par une curiosité naturelle dans une telle situation, il fouille et mets à jour des poteries, des briques, des dalles sur lesquelles on peut voir des empruntes des empruntes de mains et des signes énigmatiques. Il y trouvera aussi des ossements, des galets et des haches de pierre.
Envoyé par la Société d’émulation du Bourbonnais Joseph Viple, est un magistrat passionné d’archéologie assisté de l’instituteur Benoît Clément ils fouillent sans précaution particulière et emportent des pièces qu’ils déclareront sans valeurs plus tard.
Clément citera, dans le bulletin de la Société, une brique gravé de signe inconnus pour lui. Cette description éveillera la curiosité de Antonnin Morlet, un médecin thermal de Vichy, aussi passionné d’archéologie romaine. Il se rendra sur les lieux (rebaptisé le champs des morts) avec Clément en avril 1925. Il est alors convaincu que les vestiges datent du magdalénien. Il loue le site aux Fradin, entreprend ses fouilles personnelles tout en leur laissant la propriété des objets.

A partir de ce moment diverses personnalités scientifique s’y intéresse comme le célèbre préhistorien Louis Capitan (alors en cure à Vichy) il dira à Morlet « vous avez là un gisement merveilleux. Faites-moi un rapport détaillé que je communiquerai en votre nom à la commission des monuments historiques »
Morlet fut chassé par Fradin (l’agriculteur) pour s’être attribué la découverte du site, il devint aussi méfiant par l’attitude de l’instituteur Clément. Le rapport fut publié avec chose inouïe, l’association du nom d’ Emile Capitan. Furieux, Capitan fera courir le bruit que ces briques ont été gravées par Fradin avant de les enterrer pour donner à Morlet l’impression d’un site authentique lors de ses fouilles. Ainsi démarra la guerre des briques qui dura jusqu’en 1932.

Le camps des anti-glozéliens était dirigé par ceux qui avaient été éliminé ou écarté des fouilles pour diverse raisons; Viple, Clément, Capitan était les principaux animateur d’une troupe composé d’autres membres de la Société d’émulation du Bourbonnais.

Le groupe des pro-glozéliens comprenais, on s’en doute, Morlet et d’autres grands historiens de la préhistoire qui ont eu l’occasion de procédé à des fouilles sur le site.
- Salomon Reinach; conservateur du Musé national de St Germain-en-Laye
- L’Abbé Breuil; spécialiste de l’art préhistorique
- Joseph Loth; membre du collège de France et de l’Institut
- Peyrony; conservateur du Musé des Eyzies
- Van Gennep, ethnographe de Genève
- Mendès-Corréa, scientifique portugais

Plus de trois milles objets ont été exhumé en deux ans dont une centaines comprenant les fameuses inscriptions. Après avoir authentifié les objets, certains scientifiques s’interrogèrent sur leur datation, d’autres sur les gravures qui selon eux dateraient du paléolithique, et d’autres encore intrigués par leur technique de taille évoquèrent le néolithique.

http://www.museedeglozel.com/
http://escoutoux.net/Le-musee-de-Glozel?artsuite=1

Tout ceci semblait en contradiction avec les théories de l’époque sur la période charnière entre paléolithique et le néolithique. Par exemple; ce un galet gravé d’un renne et de signes alphabétiques ressemblant au phénicien. Le renne a disparu à la fin du paléolithique alors que le phénicien date seulement de 1000 ans avant notre ère.

Selon Morlet, Glozel daterait de cette époque de transition durant laquelle aurait été inventée la première écriture en Europe.

1927, la guerre de Glozel fait rage. Le conservateur du Louvre, spécialiste du phénicien accusera Fradin de faussaire, qui décidé à sauver son honneur déposera une plainte pour diffamation. Un autre spécialiste du gallo-romain, Camille Julian, proclama que Glozel était un gisement de sorcellerie du IIème et IIIème siècle comprenant des objets rituélique gravés de formules magique en lettre cursive latine.

Un autre personnage, Vayson de Prennes (acheteur d’objets préhistoriques), jeta encore plus la confusion. Il se présenta aux Fradin comme étant l’intermédiaire d’un riche amateur américain. Envoyé de les roses, il sera le plus virulent parmi le clan des anti. Cette guerre atteignit un tel aveuglément qu’en février 1928 la Société préhistorique française porta plainte contre X, demanda une perquisition et la destruction du site.

Plus loin, et au calme, Mendès Corréa analysa les os prélevés sur le site et conclu à une minéralisation très avancée, alors que d’autres avaient considéré que ces os provenait…d’un pot-au-feu de la veille. On entendit même un anti déclarer avoir introduit les os sur le site…pendant ce temps, chansonnier et journaux faisaient leur choux gras ( dans le Cyrano, Maurice Arnac [si si !!] publia son code de fouille hilarant à l’usage des Parlementaires) faut dire que l’affaire Glozel était même évoquée au Sénat !!
Retournement d’alliance, l’Abbé Breuil et Peyronny change de camp pour finir glozénophobe. Le premier accusé par Morlet de vouloir s’attribuer la paternité de la découverte, le second d’éliminer son principal concurrent du site des Eyzies (haut lieu de la préhistoire)
La guerre s’internationalisant, une commission d’Amsterdam réfuta l’origine préhistorique du site elle fut désavoué car noyauté par Capitan. Morlet appela un nouveau comité de scientifique qui conclura à l’authenticité du site et le data au néolithique.
1929, après sa plainte, la Société préhistorique française est déboutée. René Dussaud est condamné aux dépens. Mais la victoire des pro n’est qu’apparente car les juges n’ont pas tranché sur le fond mais uniquement sur les accusations d’escroqueries.
Morlet décida d’interrompre le chantier, les Fradins fermèrent leur musé pour reprendre les travaux agricoles.

Quelques décennies plus tard;
A la demande de quelques élus locaux les fouille redémarreront en 1983. L’évolution des techniques de datations (carbone 14; thermoluminescence et activation neutronique) devraient nous permettre d’en savoir plus. Un rapport de 1995 datera certains objets (fragments d’os et de verre) du moyen-âge. D’autres objets seraient d’époque gauloise (300 av J.C et une période plus récente)

Jean-Pierre Adam, archéologue, évoquera la possibilité d’une copie (calquée et reproduite à l’envers) de gravures préhistoriques et d’autres pièces comme la Dame de Brassempouy. Selon lui, les signes appartiennent au phéniciens reproduit dans les revues à l’époque de l’affaire…mais leurs dispositions aléatoires rendaient toute lecture impossible.Qui aurait bien pu être ce faussaire ?

A la date de la découverte, Emile Fradin n’avait pas 18 ans, une personnalité « conforme » à celle du milieu agricole, des études sommaires. De plus les travaux agricoles l’accaparaient, et ces voisins toujours curieux dans ce milieux campagnard auraient déceler une activité peu commune à la ferme. Rien ne permet de l’accuser.
Plus que centenaire il continu d’affirmer, à l’aide d’expertise étrangères, que Glozel est bien un site néolithique. En 1990 il fut décoré de l’ode des Palmes académiques.

http://www.museedeglozel.com/Emile.htm

Aujourd’hui son combat est relayé par un public intéressé par d’autre domaines exotiques comme l’ésotérisme. Glozel est aussi selon certains « complotistes » la confirmation d’un « complot » de la science contre les puissances du monde paranormal dont les hommes de Glozel auraient pu figurer parmi les premier grand maîtres.

-------------
Sergent Garcia…fouineur décapant
 
 
 
 
 
 
 


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Mikerynos le Jeu 22 Oct - 20:20

Si c'est une arnaque, elle à la peau dure...
Par contre, de mémoire, il y a eu de sacré cafouillages sur le terrain, pour ne pas dire le "bordel", ce qui n'est pas vraiment compatible avec les fouilles généralement méticuleuses faites en archéologie.


___________________


avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par sergent garcia le Jeu 22 Oct - 20:25



....sans compter la formidable organisation pour graver les centaines de pièces. depuis le temps les langues se seraient déliées. Le mystère demeure.


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Mikerynos le Jeu 22 Oct - 20:31

Je m'y suis intéressé à une époque, et j'avoue avoir décroché depuis un bon bout de temps sur cette histoire. Pour moi, cela restera une énigme de plus...


___________________


avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par casseron le Jeu 22 Oct - 20:40

Procurez-vous "la préhistoire chahutée, Glozel (1924-1941)" par Joseph Grivel, éditions de L'Harmattan.

Un livre tout à fait remarquable.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Macha le Jeu 22 Oct - 23:20

Cela ressemble à une écriture runique.
Similitudes étonnantes.
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par sergent garcia le Ven 23 Oct - 17:35


L'alphabet runique est composée de 24 caractères; il a la particularité de ne posséder aucune courbe et aucune ligne horizontale; exclusivement des verticales et des diagonales. Ce qui n'est pas le cas des caractères gravés sur les débris de Glozel qui ressemblent au phénicien.
http://www.pheniciens.com/articles/alphabet.htm


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par casseron le Ven 23 Oct - 18:14

Un des protagonistes de l'affaire, Morlet, soutenait que l'écriture de Glozel était l'ancêtre des écritures méditerranéennes, donc du Phénicien.
Mais pour compliquer le tout d'autres savants ont trouvé des analogies avec :


  • le basque
  • le chaldéen
  • l'égéo-crétois
  • l'hébreu
  • l'ibérique
  • le latin
  • le libyque, numidique, berbère, tifinagh
  • le ligure
  • le phénicien
  • le punique
  • le turc (écriture sibérienne)
Ouf, rien que ça !
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par sergent garcia le Ven 23 Oct - 18:52

En cherchant bien, on peu trouver quelques SMS


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Macha le Ven 23 Oct - 20:39

L'origine phénicienne n'est pas du tout stupide. De là à dire que Glozel est le lieu où l'écriture phénicienne est née, c'est un peu gros, voir complètement stupide. Par contre que des peuples aient adapté au cours des siècles les caractères en pictogramme, les échanges commerciaux étant très développés entre les peuples du nord et les peuples phocéens,ne m'étonne absolument pas. Les runes n'en sont que dérivées en fait, chaque peuple pouvant en modifié le "caractère" selon ses propres besoins.

La thèse de Hitz et essai de déchiffrement


En 1997, Hans-Rudolf Hitz publie "Les inscriptions de Glozel" où il se lance dans un essai de déchiffrement des tablettes de Glozel. Pour lui, le langage figurant sur ces tablettes de terre cuite serait d'origine celtique; les datations les situant entre 700 av JC et 100 ap JC, la thèse de l'origine de l'écriture comme étant phénicienne n'est donc pas remise en cause.

L'écriture de Glozel aurait des influences grecques, étrusques et donc lépontiques ( écriture en usage à l'Age du Fer dans certaines tribus gauloises et celtes).

Cette hypothèse, en plus de permettre le déchiffrement progressif de nombreuses inscriptions de Glozel, a le mérite de réconcilier nombre de partis, la thèse de Jullian voyant Glozel comme un lieu de culte antique, l'origine de l'écriture phénicienne,...

Hans-Rudolph Hitz réussi à lire dans une inscription sur tablette le terme "nemu chlausei" qui signifie pour lui "enclos sacré de Glozel" ("enclos sacré"= "nemeton" en gaulois). Camille Jullian, en 1927, pensant que ces lettres étaient du latin, avait déjà traduit la dernière ligne d'une tablette comme étant "Gloset" ou "Glozel". Hitz, lui, y voit le terme de "Closau" signifiant aussi "Glozel". Dans son ouvrage , Hitz parvient à déchiffrer un certain nombre d'inscriptions et ses traductions peuvent aussi être consultées dans les Actes des différents Colloques de Glozel.

Le contenu des textes ne semble pas différer des autres textes de l'époque (gaulois, grecs,...). Les idionymes sont combinés à des patronymes, les noms de famille sont fréquents. Les textes se lisent de gauche à droite, sans ponctuation.
Pour Hitz, Glozel pourrait avoir été un lieu de pèlerinage, le nombre d'inscriptions issues de graveurs différents étant là pour soutenir cette hypothèse. Un lieu de pèlerinage religieux et médical, attirant un grand nombre de personnes. Les objets "préhistoriques" auraient été apportés sur les lieux par ces pèlerins comme offrandes. Les grottes préhistoriques étaient connues aux époques antiques et déjà fouillées par les hommes.

Parti d'un "alphabet primaire" (reposant sur des bases celtiques) et contenant environ 17 lettres, les signes de Glozel ont suivi une innovation propre et se sont vus incorporer certaines lettres des alphabets de l'Age du Fer. L'alphabet qui en est ressorti, ce qu'on peut appeler le "Glozélique" est alors constitué de 26 signes "alphabétiques" et de 40 "symboles particuliers" (ligatures* et consonnes géminées**). On obtient alors plus de 70 signes; Morlet avait regroupé 111 symboles sur son syllabaire de Glozel.


Les inscriptions de Glozel sur urnes, vases et anneaux de schiste peuvent être datées de l'époque de la Tène si on se réfère à la paléographie, la grammaire, le lexique et la syntaxe. Les textes sur urnes et sur les vases remonteraient à environ 300 av J.C. Les textes sur anneaux de schiste aux environs de 200 av J.C.
Les inscriptions sur les tablettes datées d'après l'apparition de ligatures en plus grande quantité et par l'apparition de caractères ultérieurs peuvent être datées de l'époque impériale romaine, à partir du Ier siècle ap. J.C.

avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par casseron le Ven 23 Oct - 20:52

Une douzaine de traducteurs, du simple amateur à l'épigraphiste confirmé ont traduit les inscriptions avec une énorme suffisance puisque chaque traduction a ruiné les autres. Ce fut une dérision totale. Même Jullian a pris une cassure pour un signe !
Glozel garde son secret......
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Mikerynos le Mer 24 Fév - 23:52

Voir aussi sur le forum: Le mystère de Glozel


___________________


avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par sergent garcia le Ven 26 Fév - 5:21


Aujourd'hui je pencherai pour la thèse du "vrai-faux"
E. Fradin a probablement dit la vérité sur ses trouvailles, aucune pièce ne serait l'oeuvre d'un faussaire contemporain.
Deux problèmes dans cette histoire
-les mélanges anachroniques de diverses périodes
-l'incohérence des caractères phéniciens interdisant toute traduction.

Alors le site pourrait bien être authenthique et dater au moin du moyen-âge. Ces pièces auraient pu être rapportées (les os par exmples) pour des pratiques de sorcellerie. Les tablettes; des copies ou des originaux prélevée et ramené à partir d'autres sites pour ces mêmes pratiques de sorcellerie "moyenâgeuse".
Ca pourrait expliquer ces anachronismes. J'imagine pas quelqu'un au moyen âge habiter au quotidient dans une tombe du néolithique, par contre s'en servir pour des pratique de magie des campagnes..oui.
Soit le site est d'époque néolithique mais pollué au moyen âges...soit le site servait d'habitat au moyen âge et tout les artéfacs ont ont ramenés, certains copiés pour des pratiques de sorcellerie.


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par casseron le Ven 26 Fév - 11:09

Il est bien évident que les époques peuvent se mélanger. J'ai un lointain cousin creusois qui faisait boire ses poules dans des urnes funéraires romaines qu'il avait déterrées en labourant son champ. Il les avait donc reconverties ! Imaginons des fouilles dans sa ferme dans quelques siècles ! Surtout qu'à mon avis il ne devait pas y avoir que ces urnes....
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Apollyôn le Sam 18 Mai - 14:23

Les enfants, je viens de tomber par hasard sur une poignée d'articles datant de l'époque de la découverte de Glozel, s'il y a des courageux pour lire ça :

-Rapport de la commission internationale nommée par le bureau de l'institut international d'anthropologie (1927, avec un plan des fouilles) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASH0117/be6aa060.dir/0000005394777.pdf

-Une visite aux fouilles de Glozel (1927, avec figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASHc6d3.dir/0000005394715.pdf

-La controverse de Glozel, n°1. L'affaire de Glozel. Historique de l'affaire (A. Vayson de Pradenne, 1928, avec figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASHb755.dir/0000005394739.pdf

-Autour des inscriptions de Glozel (R. Dussaud, 1927, sans figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASH08d9/b8aa854f.dir/0000005394722.pdf

-La chronologie de Glozel (A. Vayson de Pradenne, 1927, sans figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASH51d8/f53b4d2c.dir/0000005394838.pdf

-A propos des fouilles de Glozel (Comte Bégouen, 1928, sans figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASH0190.dir/0000005394678.pdf

-Quelques réflexions sur Glozel (Comte Bégouen, 1927, sans figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASH504d.dir/0000005394616.pdf

-Observations techniques sur les trouvailles de Glozel (M. Champion, sans date, avec figures) : http://bibnum.enc.sorbonne.fr/gsdl/collect/tap/archives/HASH2816/61de7620.dir/0000005394609.pdf


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par casseron le Lun 20 Mai - 17:23

Loin des polémiques, à lire absolument :

La préhistoire chahutée Glozel (1924-1941), de Joseph Grivel, éditions de l'Harmattan.

Contenu sponsorisé

Re: Glozel. Belle arnaque ou belle trouvaille ?

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû - 18:35