Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

le "blue book" (projet)

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30960

le "blue book" (projet)

Message par Schattenjäger le Dim 3 Aoû - 15:29


ANNEE 1949:
Les paragraphes suivants sont en rapport avec la liste des cas "non expliqués" du projet "Blue Book" Pour l'U.S. Air Force, qui a conduit cette enquête "publique", ce sont les cas d'OVNIS qui n'ont pas pu être expliqués en termes conventionnels.

INTRODUCTION:
Avec un court résumé, les lieux, les dates et les noms des témoins sont donnés! Ceci pourrait surprendre mes lecteurs, car ces noms ont été biffés par la censure au moment de l'archivage de ces dossiers, bien avant qu'ils puissent être lus par le public du fait de la loi sur la liberté de l'information FOIA.
Voyez donc en fin de page les informations de référence si vous désirez savoir comment j'ai obtenu ces informations. Référez-vous à la page principale sur le Projet Blue book pour comprendre en quoi consistait de projet.
AIDE:
Les cas que j'ai étudiés ou documentés de manière détaillée sont accompagnés de liens vers ces informations supplémentaires. Pour maintenir un temps de chargement court de ces pages, j'ai divisé ces cas en une page par année. Vous pouvez passer d'une année à l'autre en cliquant dans le tableau à droite:

1947
1948
1949
1950
1951
1952
1953
1954
1955
1956
1957
1958
1959
1960
1961
1962
1963
1964
1965
1966
1967
1968
1969

CAS DE L'ANNEE 1949:
4 janvier 1949, Hickam Field, Hawaii, 14:00:
Témoin: le capitaine Paul Storey, pilote de l'US Air Fore, au sol, observe un objet plat, elliptique, avec un dessus mat cerclé de blanc, oscillant de droite à gauche puis filant au loin.

27 janvier 1949, Cortez-Bradenton, Floride, 22:20:
Témoins: le capitaine Sames, chef temporaire de la section aviation, base d'Eglin, et Mme Sames. Ils ont observé pendant 25 minutes un objet en forme de cigare aussi long que deux wagons Pullman et ayant sept fenêtres carrées allumées et jetant des étincelles, qui est descendu puis s'est élevé avec un mouvement rebondissant, à 400 miles par heure environ.

17 mars 1949, Camp Hood, Texas, 19:52:
Témoins: des gardes de la 2ème Division Blindée. Tout en attendant le début d'une mise à feu de fusée, ils ont observé, pendant une heure, huit grandes illuminations vertes, rouges et blanches qui volaient en lignes généralement droites.

3 avril 1949, Dillon, Montana, 11:55:
Témoins: le propriétaire d'une société de construction, Gosta Miller, et trois autres personnes anonymes. Un objet ayant la forme de deux plats accolés par les bords, mat en dessous, d'aspect aluminium brillant sur le dessus, épaisseur 20', diamètre 4-5'. Il a basculé ou a tourné en six cycles, est descendu, a basculés, a volé, a basculé, tout ceci très rapidement.

4 avril 1949, Merced, Californie, 22:20:
Témoin: William Parrott, ancien pilote de l'Armée de l'Air et commandant. Un objet généralement rond avec une coloration terne et un dessous arrondi. L'objet a émit des sons de cliquetis jusqu'au moment ou il est passé au dessus du témoin. Le chien de Parrott a réagi. 35 secondes.

24 avril 1949, Arrey, Nouveau Mexique, 10:30:
Témoins: Météorologues de General Mills et l'expert en ballons C.B. Moore et d'autres sur un équipage de lancement de ballon. Un objet blanc, ellipsoïde, environ 2,5 fois plus longues que large.
Cet article par un officier de l'US Navy dans TRUE magazine, 1950, vous donnera des précisions.
Ici se trouve ma présentation de ce cas.

28 avril 1949, Tucson, Arizona, 17:45:
Témoins: Howard Hann, M. Hubert, Tex Keahey. On a observé un objet lumineux en forme de saucisse pendant 40 minutes tandis qu'il tanguait et volait rapidement.

5 mai 1949, Ft. Bliss, Texas. 11:40 a.m:
Témoins: officiers de l'armée, les major Day, major Olhausen, et capitaine Vaughn. Deux disques blancs oblongs, volant à 200 à 500 miles par heure environ, ont fait un virage peu marqué pendant une observation de 30 à 50 secondes.

6 mai 1949, Livermore, Californie. 9:35 a.m:
Témoin: C. G. Green. Deux objets en forme de disque, brillants, tournés autour de l'un l'autre et se sont accostés. Puis l'un d'entre eux a filé vers le haut avec une traînée grise puis a rejoint l'autre. L'observation a durée 5 minutes.
9 mai 1949, Tucson, Arizona, 14:30:
Témoin: M/Sgt Troy Putnam. deux objets ronds, argentés et plats, d'un diamètre estimé à 25 pieds ont volé à 750 à 1,000 miles par heure côte à côte de manière stable.

24 mai 1949, près d'un fleuve 17:00:
Several people of an aeronautical laboratory were near a river when they sighted for 2 - 3 minutes a structured flying saucer type object.
Plus d'informations ici.

27 mai 1949, Sud-Centre de l'Oregon, 14:25:
Témoin: Joseph Shell, entraîneur du SNJ pour l'aviation nord-américaine, de Red Bluff, Californie, à Burns, Orégon. Cinq à huit objets ovales, deux fois plus longs que larges, et de 1/5 d'épaisseur. Ils ont volé en formation les uns derrière les autres, avec un intervalle égal à 3-4 fois leur longueur, sauf le deuxième et le troisième plus étroitement rapprochés.
Documentation officielle ici.

24 juillet 1949, Mountain Home, Idaho, midi:
Témoin: Henry Clark, directeur d'un service de transport en avion, à bord de son Piper. Sept objets en forme de delta, de 35 à 55 pieds d'envergure, 20 à 30 pieds de longueur, 2 à 5 pieds d'épaisseur, de couleur claire excepté un cercle foncé de 12 pieds de diamètre à l'arrière de chacun. Ils ont volé en une formation serrée de deux avec un engin derrière, et ont fait un virage parfait, mais de biais. Pendant l'observation de 10 minutes, ils ont effectué des oscillations douces décroissantes. Le moteur de Clark a eu des ratés pendant l'observation, et à l'atterrissage il s'est avéré que toutes ses bougies d'allumage étaient endommagées.

30 juillet 1949, Mt. Hood, Oregon, 21:00:
Témoins: le Capitaine Trush de Northwest Airlines, deux opérateurs de tour de contrôle de Portland, et un instructeur de vol. Un objet avec une lumière blanche et deux lumières rouges, manoeuvrant et planant.


COURTE DISCUSSION ET COMMENTAIRES:
"Non identifiés" en dit long ... et ne veut rien dire tout à la fois.
L'aspect probablement le plus controversé de la recherche de l'Armée de l'Air Américaine sur les OVNIS était sa façon de gérer les cas individuellement.

Le moyen par lequel un cas était classé comme "identifié" ou "non identifié" a sans aucun doute été ce qui a jeté le doute et la suspicion sur la validité du projet Blue Book et de ses conclusions.

Pendant de nombreuses années, les adversaires les plus acharnés du projet Blue Book ont insisté sur le fait que les normes par lesquelles des cas ont été prétendument expliqués étaient excessivement non scientifiques. Le but de Blue Book, selon ceux qui le tiennent en basse estime, était de trouver une explication quelconque à chaque cas, indépendamment de la logique ou du bon sens. Les exemples de Blue Book indiquant un disque volant capable de manoeuvres violentes étaient donc "un avion", et l'on mettait sur le compte de "défauts de fonctionnement" un repérage radar embarrassant sans jamais réellement vérifier ce défaut de fonctionnement.
La hâte avec laquelle les fonctionnaires de Blue Book se prononçaient sur des cas sans avoir fait aucune recherche appropriée est visible, bien que non prouvée. Mais si l'Armée de l'Air était si désireux de marquer les cas comme "identifiés", en dépit du manque de preuves à l'appui, c'est que ces quelques cas qu'il a marqué "non identifiés" ont vraisemblablement résisté à toute tentative d'appliquer une explication conventionnelle. Et ainsi il se peut que ces cas soient vraiment non identifiables dans le vrai sens du terme.

En effet, l'Armée de l'Air définit un cas comme "non identifiables" quand il "contient apparemment toutes les données convenables nécessaires pour suggérer une hypothèse explicative, mais que la description de l'objet ou de son mouvement ne peut pas être corrélée avec aucun objet ou phénomène connu."
Pour répondre à de tels critères, un rapport doit évidemment venir d'une source honorable, et il ne doit avoir aucune ressemblance avec avions, ballons, hélicoptères, engins spatiaux, oiseaux, nuages, étoiles, planètes, météores, comètes, phénomènes électriques, ou à toute autre chose connue pour fréquenter l'air, le ciel, ou l'espace proche.

Malheureusement, l'Armée de l'Air n'a pas suivi scrupuleusement ses propres règles. Certains des cas "non identifiables" peuvent certainement être corrélés avec des objets ou des phénomènes connus. Mais la plupart d'entre eux ne le peuvent pas. D'ailleurs, plusieurs des prétendus cas "identifiés" ne peuvent pas honnêtement être ainsi qualifiés. Mais nous sommes principalement concernés ici par les seuls cas que le projet Blue Book admet ouvertement ne pas avoir pu expliquer.

La quantité de détail dans ces cas varie énormément. Quelques cas - fréquemment ceux qui ont reçu suffisamment de publicité sur le moment - contiennent des informations considérables, alors que d'autres sont vagues et sérieusement inachevés. Le projet Blue Book a généralement accusé les témoins de ce manque de précision, mais il aurait du reconnaître sa propre part de responsabilité. Dans des milliers de cas, il n'y a aucun questionnaire rempli dans les fichiers du projets, ni même la moindre indication qu'un questionnaire ait même été envoyé au témoin. Et dans la plupart des exemples où un questionnaire a été complété, il n'y a eu aucune suite pour obtenir des réponses plus complètes aux questions que les témoins n'ont pas traitées correctement. Pendant une grande partie de la durée du projet, et de ses prédécesseurs, il n'y avait aucune enquête satisfaisante du tout. Et on a tellement mal organisé ceux utilisés pendant une période très longue que les témoins ne devrait pas être blâmés pour des réponses inachevées.

Cependant, en dépit de tous ces accidents de parcours, beaucoup de rapports sont suffisamment complets pour que nous ayons un récit clair d'une expérience embarrassante. Avec ces données maintenant disponibles, n'importe qui peut étudier ces rapports "non identifiés" et se forger une opinion.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 24 Fév - 5:03