Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

à 102 ans, elle arrète de fumer....

Partagez
avatar
grand-mère
Membre - Niveau 2
Membre - Niveau 2

Nombre de messages : 148

à 102 ans, elle arrète de fumer....

Message par grand-mère le Mer 30 Sep - 12:25






Winnie Langley, habite la banlieue sud de Londres.

Et depuis quelques jours, cette londonienne fait parler d’elle dans la presse britannique.

Je vous rassure de suite, ce n’est pas la nouvelle Boyle…

Non, Winnie vient tout simplement de prendre une « sage » résolution.

Elle a décidé d’arrêter de fumer.

Bof ?

Oui je sais vous aussi, et vous ne faites pas la Une du Post…

Mais Winnie a un avantage sur vous.

Elle a 102 ans… et fume depuis 1914 !

Les raisons de cette décision sont toutes simples.

Et surtout pas médicales.

Miss Langley a tout simplement déclaré que fumer ne l’amuse « plus du tout ».

Une bonne raison, non ?

Plein de bon sens, un de ses petits-enfants a déclaré :

« Si elle est arrivée à cet âge sans avoir de cancer, je ne pense pas qu’elle soit menacée aujourd’hui ».

"Le Post"

------------------------------------------------------------------------

« Nocive, mortelle, dangereuse, mais aussi merveilleuse, pleine de désir et savoureuse. En ce point, la vie et la cigarette sont étrangement semblables. »

Une cigarette ?




Défense lucide d’une passion


d'Imre von der Heydt



Résumé du livre


A l'heure où la consommation de tabac est frappée de mesure de plus en plus prohibitives, Imre von der Heydt propose une vision de cette question d'actualité qui contredit allègrement la pensée unique. sans nier les risques liés au tabac, l'auteur remet en cause les statistiques et les idées reçues véhiculées par les médias et les autorités sanitaires ? En mêlant des références littéraires et philosophiques à des données factuelles et scientifiques bien concrètes, cet essai vient à point nommé pour troubler les fausses certitudes du débat anti-tabac.

La critique : par Rémy Pellissier


Attention, ouvrage salvateur… Un peu à l’instar des théories de la décroissance en matière d’écologie, ce livre représente un changement de paradigme passionnant.
Au moment où l’on nous rebat les oreilles avec ce problème de santé publique qu’est le “tabagisme” et qui concerne plus d’un milliard de fumeurs et causerait 5 millions de morts par an, l’auteur choisit de défendre cette cause à priori perdue.
Il faut mentionner que certains de ses arguments sont exagérés, voire fallacieux, notamment certains passages sur la dépendance comme étant de la pure rhétorique, ou encore le refus des problèmes posés par le tabagisme passif et ne prenant pas en compte la gêne provoquée par la fumée.
L’auteur s’enferre parfois dans des démonstrations précises et vaines, alors que son livre est d'avantage intéressant par le changement de perspective qu’il apporte.
Il dénonce les politiques liberticides actuellement mises en oeuvre, le leitmotiv d’une vie saine et ascétique, de l’ordre et de la norme. Il compare, non sans raison, les lois anti-tabac à la Prohibition, ou à certaines mesures prises par les Nazis.
Il vante les mérites du tabac sur le stress, ses vertus médicinales, l’aspect rituel de la cigarette, la prise de recul qu’elle autorise. Mais il vante surtout la notion de plaisir, dans une société de peur, de contrôle, de surveillance,qui glisse de plus en plus vers la stigmatisation.
Il vitupère les autres risques de nos sociétés modernes (stress, pollution de l’air, chimie…), que personne ne songe à remettre en cause. Fumer devient un acte de rébellion, de manifestation de son droit à l’autodétermination, à la liberté et à la joie de vivre, un symbole de paresse et d’oisiveté dans une société qui ne jure que par la productivité et la rentabilité.
Un ouvrage qui nous permet de remettre finalement le débat à sa place exacte, avant d’aller tranquillement s’en allumer une, en profitant de la vie sans se poser trop de questions… "Carpe cigarettem" et bonne lecture !

"évènement.fr toute la culture"


___________________



Hier n'est qu'un rêve, demain n'est qu'une vision. Mais un aujourd'hui bien vécu fait de chaque hier un rêve de bonheur et de chaque demain un rêve d'espoir
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: à 102 ans, elle arrète de fumer....

Message par dranozir le Mer 30 Sep - 13:00

Si elle est arrivée à cet âge sans avoir de cancer, je ne pense pas qu’elle soit menacée aujourd’hui

oui mais si elle arrête de fumer elle va forcément grossir .

ce qui va peut être entrainer un surpoid qui lui augmentera les risques de crise cardiaque ^^
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: à 102 ans, elle arrète de fumer....

Message par Mikerynos le Mer 30 Sep - 16:31

Elle fume combien de clope par jour ?


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: à 102 ans, elle arrète de fumer....

Message par Schattenjäger le Mer 30 Sep - 18:25

Plus de 80 années pour enfin comprendre que fumée c'est pas bon... Cool
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: à 102 ans, elle arrète de fumer....

Message par Mikerynos le Mer 30 Sep - 18:47

à 102 ans, elle arrête de fumer....
Ou exactement ? Après l'amour ?..


___________________



Contenu sponsorisé

Re: à 102 ans, elle arrète de fumer....

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 12:49