Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le trésor de la "dernière sorcière d'Europe"

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30745

Le trésor de la "dernière sorcière d'Europe"

Message par Schattenjäger le Lun 10 Aoû - 19:27

Anna Göldi, la dernière sorcière d'Europe réhabilitée il y a une année par le Grand Conseil glaronais, possédait 16 doublons.


Un portrait d'Anna Göldi dans le musée qui lui est dédié, dans le Canton de Glaris. (Photo: Keystone)

Ce «trésor», confisqué par les autorités en 1782, année de son exécution, n'est jamais réapparu.
Ces 16 doublons constituaient une somme modeste, qui aurait toutefois fortement pris de la valeur depuis. L'archiviste cantonal glaronais Fritz Rigendinger a effectué des calculs au moyen de tabelles de monnaies, et il est arrivé à des résultats étonnants. Avec un taux d'intérêt de 5%, les économies d'Anna Göldi vaudraient aujourd'hui environ 22 millions de francs.

Avec un taux d'intérêt de 1,5%, les 16 doublons n'atteindraient qu'une valeur de 11'000 francs. L'archiviste cantonal admet toutefois que ces calculs, effectués suite à une demande informelle du bureau du parlement, sont «très hypothétiques». De nombreux facteurs, comme l'inflation, n'ont pas été pris en considération.

Le système monétaire sous l'Ancien Régime était complètement différent des conditions actuelles et pas comparable, a expliqué Michael Matzke, spécialiste de la monnaie et conservateur du Musée historique de Bâle, interrogé par l'ATS. Une conversion de doublons en francs est aussi extrêmement complexe en raison des différences de pouvoir d'achat.

Fillette empoisonnée

A 48 ans, Anna Göldi avait été reconnue coupable d'avoir «empoisonné» une fillette de huit ans en l'ensorcelant. Elle est la dernière femme à avoir été exécutée pour sorcellerie en Europe.
Les 16 doublons qui lui avaient été confisqués n'ont pas été abordés au moment de sa réhabilitation. «Il s'agissait d'une réparation politico-juridique», explique Hansjörg Dürst, des services du parlement glaronais. Et de souligner que cette histoire est ainsi close.
Le journaliste Walter Hauser, auteur d'un livre sur le complot des notables locaux contre la «sorcière» glaronaise, estime lui que cet argent doit aujourd'hui être utilisé pour aider des personnes ou des institutions qui s'engagent pour la dignité humaine et des droits de l'homme.
A noter qu'en juin, la Fondation Anna Göldi a décerné pour la première fois «un prix des droits de l'homme». Doté de 5000 francs, il a été remis au juge Luzius Wildhaber, ancien président de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.

Autre malheureux

Un autre destin est lié à celui d'Anna Göldi. Celui de Rudolf Steinmüller. Ce vieux serrurier avait été accusé d'être un empoisonneur et d'avoir aidé la «sorcière». Désespéré, l'homme s'était donné la mort avant la fin du procès.

L'héritage du vieil homme se montait à 754 florins. Selon le taux d'intérêt, cela représenterait aujourd'hui entre 50'000 francs et 98 millions de francs. Son pécule n'avait pas non plus fait l'objet de discussions lors de la réhabilitation d'Anna Göldi. Selon Walter Hauser, l'argent des deux victimes a permis de financer le coûteux procès de la sorcière, l'Etat de Glaris ayant même réalisé un léger bénéfice.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 16 Jan - 10:08