Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le danger des algues vertes ravive les inquiétudes

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31350

Le danger des algues vertes ravive les inquiétudes

Message par Schattenjäger le Mer 5 Aoû - 18:43



La mort d’un cheval sur la plage de Saint-Michel-en-Grève, dans les Côtes-d’Armor, relance la polémique autour du danger des algues vertes en décomposition.

« Ça nous bouffe la vie, ça nous bouffe tout. » René Ropartz, maire de Saint-Michel-en-Grève, sature. Avec Hillion, sa commune est l’une des plus touchées par la pollution des algues vertes.

« La première fois qu’on en a parlé, c’est en 1971. La quantité ne cesse d’augmenter depuis 1997 avec un record, il y a deux ans : 21 000 tonnes collectées. On n’arrive plus à faire face. » Dans le port, « les chaînes de bateaux gênent le ramassage des algues ». Au point de poser la question de sa fermeture.

À Hillion, en baie de Saint-Brieuc, le débarquement des algues a explosé cet été. « Nous en sommes à près de 16 000 t collectées depuis fin mai, confirme-t-on en mairie. La saison passée, nous avons ramassé 15 000 t... sur toute la saison. » L’exaspération est ancienne. La mort d’un cheval, la semaine dernière, enlisé dans un magma de vase et d’algues vertes sur la plage de Saint-Michel-en-Grève, a ravivé la polémique.

Une intoxication

Prudente, la préfecture estime pour l’heure que le cavalier et la monture se sont « envasés dans une zone mouvante ». Yves-Marie Le Lay, président de l’association environnementale Sauvegarde du Trégor, pointe du doigt les algues. « Tout laisse à penser qu’il s’agit d’une intoxication à l’hydrogène sulfuré dégagé par les algues en putréfaction. » Les premiers résultats de l’autopsie, pratiquée à l’initiative du propriétaire, confirment cette piste en indiquant un oedème pulmonaire.

Cette affaire intervient dix ans après l’intoxication d’un ouvrier ramassant des algues et un an après la mort de deux chiens asphyxiés sur la plage d’Hillion. Afin de mieux cerner la dangerosité, un groupe de travail a été mis sur pied il y a quelques mois. Jean-François Sassi, responsable au laboratoire du centre de valorisation des algues de Pleubian, en fait partie. « Quand on atteint 10 ppm d’hydrogène sulfuré, on doit évacuer un chantier. Entre 500 et 1 000 ppm, un homme tombe inanimé. Quand on perce une croûte d’algues en décomposition, nos capteurs, limités à 500 ppm, sont saturés. »

Dans une lettre, le préfet a recommandé aux collectivités de mettre en place un plan de prévention, d’activer le ramassage et de fermer certains accès.

Joël Le Jeûne, maire de Tredrez-Loquémeau, a publié, vendredi, un arrêté municipal interdisant la promenade sur le littoral. À Hillion, après la découverte d’oiseaux morts, fin juillet, une plage a été fermée durant 48 heures. « On attend les résultats de ces autopsies, informe le maire Yvette Doré. Financièrement, c’est très lourd à gérer. Il faut se battre pour évacuer ces tonnages ensuite épandus dans les champs ou compostés. La préfecture réagit un peu plus, mais c’est long. Je vois quand même qu’on nous reconvoque mercredi pour faire un point sur la situation ou qu’il y a un changement de regards sur les extensions de porcheries. »

Avant une mobilisation environnementale prévue le 25 septembre à Hillion, une manifestation sera organisée dimanche 9 août pour soutenir le maire de Saint-Michel-en-Grève, contre qui le cavalier victime de l’accident entend porter plainte « Le maire n’est pas un coupable, il est une victime des algues vertes, estime Yves-Marie Le Lay. Le responsable, c’est l’État, déjà condamné par un tribunal administratif en 2007 ».
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Le danger des algues vertes ravive les inquiétudes

Message par Passiflore le Ven 7 Aoû - 18:25

Ces algues viennent-elles d'ailleurs :?:
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 15:37