Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Notre statut dans l'univers

Partagez
avatar
Cel
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 270

Notre statut dans l'univers

Message par Cel le Sam 25 Juil - 17:57

Allez, chose promise chose due, je vous livre ma conception de notre place dans l'univers :






Evolution, déduction, et scepticisme
arriéré.






Voici mon analyse de l’univers dans
lequel nous vivons, je vous livre là la synthèse de ma réflexion.





Le raisonnement logique :





La logique est fondée sur les
propositions dont on peut établir le caractère vrai ou faux (véracité). Certaines d’entre elles ont la particularité d’être
toujours vraies et constituent ainsi des règles, des lois immuables dans une
organisation mathématique indépendante des caractéristiques humaines.

De la logique, on tire en particulier les règles de déduction.





Les principes :





Un principe traduit un phénomène
omnipotent (partout observable) et systématique (tout le temps réalisé).


On peut faire le constat que
l’univers se comporte selon un certain nombre de principes, puisque jamais mis
en défaut par l’observation :





Le principe d’évolution :





La matière s’organise en conglomérats
dénommés selon l’échelle : planètes, étoiles, galaxies… Au sein
desquelles, durant une vie finie, la matière évolue, se complexifie, donne
naissance à des éléments plus lourds au fil des âges, jusqu’à faire naître des
éléments organiques menant à la vie, puis la vie intelligente.





La matière se complexifie et pourtant
s’organise en un merveilleux ballet cosmique plutôt que de se diriger vers un
chaos sans forme. Certains placent dans cette constatation l’idée de
« Dieu ».





Le principe de continuité :





Tout est continu dans notre univers visible
(même l’apparent discontinu quantique est continu en terme de probabilités),
aussi bien spatialement que temporellement. Ce principe est donc décliné en de
multiples dérivés : Le principe d’uniformité, le principe de causalité, le
principe d’équilibre.





Le principe d’économie :





Un peu obscur à priori, il est
probabiliste et s’énonce en une phrase : « L’explication la plus
simple est (quasiment) toujours la meilleure ».





L’histoire et l’évolution de
l’univers :






Les scientifiques s’accordent sur le
fait que notre univers visible est âgé de, plus ou moins, 13 milliards d’années.


Durant ces 13 milliards d’années,
l’univers a donc évolué d’un stade structurel très simple (énergie) à cette
mosaïque de matière condensée sous diverses formes.


Une première génération d’étoile
s’est formée, les étoiles primitives, dont la vie et la mort ont fourni les
premiers « éléments lourds » : oxygène, azote, or…


Qui, se répandant dans l’univers, ont
permis de former des mondes plus riches, de nouvelles étoiles et des planètes
pouvant abriter l’évolution organique.





Aujourd’hui, on peut observer des milliards
d’étoiles, une certaine proportion similaires à notre soleil, certaines plus
jeunes et beaucoup d’autres, plus vieilles…





La déduction :





Selon le principe de continuité,
l’univers est partout le « même » : même lois physiques, même éléments
chimiques.


Le nombre vertigineux d’étoiles dans
une galaxie, plusieurs centaines de milliards, implique mathématiquement que
des modèles de systèmes stellaires identiques se répètent en très grand nombre
(200 milliards d’étoiles dans notre galaxie, combien de millions de systèmes
semblables au nôtre ?).





Selon le principe d’évolution, l’évolution
de la matière, en particulier de la matière organique, se produit donc partout
dans l’univers et systématiquement. ( traces de matière organique sur des
comètes, dans les milieux les plus hostiles etc...)





La probabilité que les principes
d’évolution et de continuité soient faux ( pire : qu’ils ne s’appliquent
pas ailleurs que dans cet endroit très précis de la voie lactée où nous nous
trouvons) est nulle, et ce résultat est établi par l’observation astronomique
globale.


(il n’existe pas de coins dans
l’univers visible où les lois physiques sont différentes, les éléments
chimiques différents, où la matière n’évolue pas)





Notre galaxie, pour ne parler que
d’elle, abrite donc une proportion non négligeable voire substantielle de planètes
habitées par la vie et une autre toujours non négligeable, par la vie
intelligente, selon ces deux principes de base.





Les réflexions :





Notre soleil est une étoile jeune.
Notre civilisation l’est aussi et s’éveille à peine à la technologie des
moteurs mécaniques : une centaine d’année. Une nano-nano seconde à
l’échelle du temps astronomique.





Que penser d’un système stellaire,
semblable au nôtre, qui aurait une histoire d’un milliard d’années d’avance sur
nous ?


Un milliard d’années ? C’est
titanesque, inimaginable, pourtant astronomiquement presque banal…


L’homme sur terre, s’est organisé en
civilisations il y a environ 10 000 ans. On peut dire que la
« civilisation humaine » n’a que 10 000 ans de vie.


Que penser de civilisations
extra-terrestres qui en auraient 20 000 ? 100 000 ? 1
million d’années de vie ? 10 millions ? 100 millions ? Et
pourquoi pas 1 milliard ?





De quelles prouesses technologiques
peut être capable une civilisation qui a dépassé notre connaissance actuelle de
1000 ans (motifs de « pilote » actionnant des systèmes complexes
dans les sculptures des temples mayas) ? 10 000 ans ? 100 000
ans (certaines peintures rupestres évoquent des « hommes » en
« scaphandres) ? 1 millions d’années ? 10 millions
d’années ? 100 millions d’années ? Peut être même 1 milliard
d’années ?





En à peine 100 ans l’homme a réalisé
l’inimaginable au siècle dernier : créer des machines électriques, aller
marcher sur la lune… On aurait demandé à un citoyen du XVIII ième siècle si
dans 150 ans l’homme serait capable d’aller courir là-haut, que cet homme
aurait-il répondu ? On lui aurait donné une banale télécommande,
qu’aurait-il su de son usage, de la matière en quoi elle est faite ?





Que penser de ce dont sera capable
l’humanité dans à « peine » 1000 ans ?


N’aura-t-elle toujours pas trouvé le
moyen d’envoyer des sondes explorer les systèmes stellaires environnants (en
considérant qu’elle n’est toujours vouée qu’à elle-même…) ?


Que penser de ce dont sera capable
l’humanité dans à « peine » 10 000 ans ?...





Et si, à l’époque à partir de
laquelle nos descendants voyageront a travers l’espace, iront visiter d’autres
mondes, ces derniers tombent sur une planète en train de s’éveiller à la
connaissance de l’univers, un peu comme nous aujourd’hui, comment s’y
prendront-ils pour se faire connaître, habituer cette peuplade à leur présence,
leur existence sans risquer de chambouler son évolution ? Quels moyens
pacifiques mettront-ils en œuvre ?


Ne serait-ce pas le meilleur moyen
que d’apparaître dans le ciel de façon muette sur plusieurs décennies ou de
dessiner des motifs dans les cultures ?


Quelle meilleure façon d’habituer les
nouvelles générations, de les préparer à ce qui les attend dans l’univers, en douceur,
en toute quiétude, et finalement, selon le principe même de continuité ?








La conclusion





Vouloir donc expliquer à ses
semblables que la terre n’a jamais reçu de visiteur extra-terrestre relève d’un
manque de réflexion abyssal sur notre environnement. A la vue des témoignages
qui jalonnent notre histoire, il apparait que nous sommes « en retard »
sur le calendrier de l’évolution.


J'irai même plus loin en disant qu'"ils" sont un paquet à observer les civilisations émergentes comme la nôtre. Les documents vidéos de la NASA tendent à le confirmer.


___________________


Paix intérieure. De la paix intérieure grave !
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Notre statut dans l'univers

Message par Passiflore le Dim 26 Juil - 14:26

J'ai lu attentivement ton texte, et je trouve qu'il est plein de bon sens Wink !
Moi aussi, je pense qu'il y a une énergie universelle, responsable de toutes les formes de vie.
Ce n'est pas une entité, mais un principe actif.
Et nous devons faire partie des... "petits derniers" geek !
Quelle claque pour certains qui s'imaginent être les créatures les plus intelligentes de tout l'univers !
avatar
astronef
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 669

Re: Notre statut dans l'univers

Message par astronef le Lun 27 Juil - 1:53

je plussoie
je pense que s'il n'y a pas de contact officiel c'est parce que nous sommes infréquentables globalement
mais comme on a les amis qu'on mérite, je ne trouve pas absurde la thèse du pacte secret avec des êtres beaucoup moins amicaux....
avatar
Cel
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 270

Re: Notre statut dans l'univers

Message par Cel le Lun 27 Juil - 10:00

@Passiflore a écrit:
Ce n'est pas une entité, mais un principe actif. Entièrement d'accord. Si l'on veut rester humble, c'est tout ce que l'on peut constater.
Et nous devons faire partie des... "petits derniers" geek !
Quelle claque pour certains qui s'imaginent être les créatures les plus intelligentes de tout l'univers !

C'est devenue une évidence pour moi. Ce que je peux espérer, c'est vivre assez longtemps pour connaître le moment le plus important de l'histoire de l'humanité, le premier contact officiel, mais je pense qu'il y a peu de chances, à moins que 2012 ....

@astronef a écrit:je plussoie
je pense que s'il n'y a pas de contact officiel c'est parce que nous sommes infréquentables globalement
mais comme on a les amis qu'on mérite, je ne trouve pas absurde la thèse du pacte secret avec des êtres beaucoup moins amicaux....

C'est vrai que l'univers est vaste. La grande inconnue est de savoir comment ça s'organise là-haut. Je crois moyennement à une organisation à grande échelle vu le caractère quasi infini de notre univers (peut être localement). D'après moi, chaque peuple est plus ou moins libre d'aller et venir à sa guise. Et chaque peuple agit selon ses propres "règles de politesse" dont certaines sont sans doute assez universelles. Juste à espérer que l'évolution de la technologie s'accompagne systématiquement de celle de la sagesse.
Mais rien n'est sûr, tout n'est qu' hypothèse sur ce terrain.
Peut être malheureusement que certains ne sont pas aussi bienveillants que ceux qui nous observent gentiment. No


___________________


Paix intérieure. De la paix intérieure grave !
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2455

Re: Notre statut dans l'univers

Message par dranozir le Lun 27 Juil - 13:43

@astronef a écrit:je plussoie
je pense que s'il n'y a pas de contact officiel c'est parce que nous sommes infréquentables globalement
mais comme on a les amis qu'on mérite, je ne trouve pas absurde la thèse du pacte secret avec des êtres beaucoup moins amicaux....

+1

sinon je pense aussi que par le passé l'humanité a connu des périodes d'évolution puis de régression !

une brusque montée des eau ( de 110 mètres comme il y en a eu après des périodes glacières ou le niveau de la mer était 110 mètre plus bas ! ) a certainement détruit certaines technologies assez avancé de civilisation anciennes.

il y a quelques centaines d'années ont croyait que la terre était plate

mais avant cette période on a cru que la terre était ronde .
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 3:13