Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


A vos fourneaux !

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

A vos fourneaux !

Message par Macha le Dim 21 Juin - 10:43

Recettes gauloises


Tourte de veau

Ingrédients :
- 300 g de blanquette de veau
- 1 pâte à tourte
- 1 bol de cidre
- 2 oeufs
- 1 oignon
- 2 c. de lait
- champignons
Préparer une pâte à tourte. Dans un chaudron, faire blanchir les morceaux de veau dans un fond de cidre coupé d'eau de source. Egoutter.

Dans une jatte, mélanger deux oeufs, un oignon émincé, un peu de lait, ajouter un peu de farine. La consistance : un peu plus épaisse qu'une pâte à crêpes (une référence interdite aux Gauloises, qui n'avaient pas de crêpière, ni même de poêle).
Ajouter champignons et benoîte rapée, tout cela dosé légèrement, les goûts doivent se fondre.

Mettre les morceaux de veau (blanquette sans os). Verser la préparation dans une terrine, fermer avec le couvercle de pâte. Dorer à l'oeuf, faire une petite cheminée au centre, cuire au coin du feu une demi-journée.

Méli-mélo
Ingrédients :
- 4 morceaux de chacune de ces viandes : travers de porc, poitrine d'agneau, tendron de veau, aileron de poulet
- 1 litre de cervoise
- 1 oignon
- légumes : carottes, raves, céleri en branche

L'unité gustative de ce plat est assurée par la cervoise, les saveurs finales variant en fonction de celle utilisée (blanche, ambrée, brune ou aromatisée).

Graisser largement le fond du chaudron et faire dorer les viandes : travers de porc, tendron de veau, poitrine de mouton et ailerons de poulet. Ajouter un oignon. Mouiller avec la cervoise et un bol de jus de veau.

Laisser cuire un peu avant d'ajouter les légumes : carottes, raves et céleri en branche.

Abandonner quelque temps, surveiller la cuisson, les viandes ne doivent pas finir en bouillie dans le fond du chaudron, elles doivent se maintenir sur l'os. Il doit rester juste un peu de jus pour le service.

Pâtes aux orties
Ingrédients :
- 250 g de blé
- 1 brassée d'orties
- 2 oeufs

Les orties sont meilleures au printemps.
Ebouillanter une grande brassée de feuilles, égoutter, hacher menu et laisser sécher. Pendant ce temps, moudre deux bols de blé.
Faire un volcan, jeter les jaunes d'oeufs dans le cratère, parsemer les flancs d'orties, ajouter les blancs battus au sommet, le Vésuve n'est pas loin...
Saupoudrer de sel, ajouter une cuillerée de graisse de rognon de veau fondue et mélanger à la main, qui ne craint rien, les orties ne piquent plus.
Faire une boule, réserver au frais.
Abaisser la pâte et laisser la découpe à l'imagination des enfants.

Lardement
Ingrédients :
- 250 g de prunes séchées
- 200 g de pommes et poires séchées
- 2 c. de miel
- 100 g de farine
- 1/4 l de cidre
- lard fumé
- 2 oeufs
- 1/4 l de lait

Cuisson : 45 mn

Le mélange de saveurs sucré-salé et doux-fumé sera une agréable surprise en hiver pour accompagner un bon morceau de cochon rôti.
Dénoyauter les prunes séchées, hacher grossièrement quelques pommes et poires séchées et réhydrater le tout dans un fond de cidre.
Préparer un appareil avec de la farine, des oeufs, un peu de lait, une pincée de sel, du miel ; aromatiser avec un peu de tanin de chêne, mélanger.
Tapisser une terrine avec de fines tranches de lard fumé, verser l'appareil avec les fruits égouttés, recouvrir de fines tranches de lard fumé, couvrir et faire cuire doucement au bain-marie.
Servir chaud, la griasse aura fondu et se sera mélangée au jus des fruits.
Les restes seront tout aussi délicieux froids.

Confiture d'oignons
Ingrédients :
- oignons
- ail
- benoîte
- pomme verte
- cidre
- miel
C'est délicieux comme condiment pour accompagner jambons et gigots froids, comme base de sauce ou de marinade ou (tout simplement), sur une tartine de pain grillé avec un poisson. Bref, indispensable sur une table !
Peler le contenu d'un petit panier d'oignons, râper un peu de lard gras salé, laisser fondre, ajouter les oignons, deux à trois pincées de sel, laisser fondre à feu doux sans roussir.
Ajouter trois éclats d'ail écrasés, un peu de benoîte grillée râpée, le jus d'une pomme verte et, selon le goût, des graines de coriandre.
Mouiller avec un gobelet de cidre. Laisser mijoter en remuant.
La confiture doit garder une couleur ambrée sans trace brunâtre.
Ajouter deux grosses cuillerées de miel, remuer encore.
Mettre en pot, conserver quelques semaines ou quelques années.

Poires au cidre
Ingrédients :
- 6 à 8 poires
- 1/2 l de cidre
- 1 c. de miel
- épilobe ou thé


Choisir des poires d'hiver pas encore mûres, même vertes.
Les éplucher, les couper en quartiers et les ranger dans un pot assez grand pour contenir six à huit poires bien serrées.
Verser du cidre ou du poiré, du miel, des aromates (serpolet, sauge) et des fruits séchés (cynorrhodons, myrtilles).
La cuisson peut se faire au bain-marie (des traces de calcaire à l'extérieur de certains pots attestent que les Gaulois connaissaient ce mode de cuisson). Couvrir le pot.
Chauffer soit directement, soit au coin du feu.
Faire cuire un moment (à partir de l'ébullition, s'entend).
Ajouter une pincée d'épilobe dressée, recouvrir et laisser refroidir en plaçant un torchon sur l'ensemble : pot, terrine, couvercle.
Servir frais le lendemain en prenant soin de filtrer le jus pour enlever les aromates.

Pigeons au chou
Ingrédients par personne :
- 1 pigeon
- graisse de canard
- 1 tranche de lard
- genièvre
- cidre
- pruneaux
- chou vert
- carotte, raifort, jus de veau, boudin sec en option

Cuisson : 1 h environ

Prévoir un pigeon par personne, des pigeons sauvages conviendront mieux que les pigeons d'élevage plus fins, mais résistant moins aux cuissonx prolongées.
Dans une terrine, faire chauffer une grosse cuillerée de graisse de canard, ajouter des lardons fumés, après avoir enlevé la couenne qui garnira plus tard le fond du pot, faire rôtir et prendre couleur, ajouter les pigeons et les rôtir sur toutes les faces, réserver.
Auparavant, il aura fallu faire quelques apprêts : laisser macérer des grains de genièvre dans du cidre avec quatre pruneaux, blanchir les choux verts avec une pincée de sel et une de cendres tamisées, refroidir les choux à l'eau froide, réserver.
Choisir une terrine ou un pot avec couvercle, mettre les choux dans la graisse de cuisson des pigeons, les lardons, un ou deux oignons, quelques rondelles de carotte, des aromates et la couenne, chauffer et faire prendre couleur.
Fourrer les pigeons avec des grains de genièvre, un pruneau et si possible une grosse rondelle de boudin sec.
Placer au milieu des choux, arroser avec le reste de cidre, ajouter un peu de raifort râpé, quelques grains de coriandre, mouiller avec un jus de veau. A défaut de jus de veau, un fond de pot-au-feu ou un bouillon feront l'affaire.
Couvrir, cuire à l'étouffée à feu moyen pendant un bon moment ou sur le coin du feu. Les choux doivent être fermes sinon ils partiront en bouillie.
Servir brûlant. les pigeons passent pour être aphrodisiaques, ils sont associés ici au raifort !
Les restes d'oiseaux sauvages sont rarement conservés, et donc peu retrouvés par les archéologues.
Les Gaulois disposaient dans les mêmes proportions qu'aujourd'hui de toutes les espèes d'oiseaux, pigeons, coqs de bruyère, cailles, colverts, alouettes, grives, merles, corbeaux, aux chairs plus ou moins délicates.


Les recettes sont extraites de "La cuisine gauloise continue" d'Anne Flouest et Jean-Paul Romac.
Co-édition Bibracte et Bleu autour.
En vente 18 € au musée de Bibracte et en librairie.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30548

Re: A vos fourneaux !

Message par Schattenjäger le Dim 21 Juin - 11:47

Recette gauloise dans un endroit bien d'époque, au coin d'un feu et une table en bois ( + biere gauloise..) Razz
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: A vos fourneaux !

Message par Macha le Dim 21 Juin - 14:08

Voui, une bonne cervoise, bien fraîche Very Happy
avatar
Invité
Invité

Re: A vos fourneaux !

Message par Invité le Lun 22 Juin - 7:37

pas trés appétissant No
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: A vos fourneaux !

Message par Mikerynos le Lun 22 Juin - 20:26

Des plats qui "collent" au corps pour la journée !...


___________________


avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3526

Re: A vos fourneaux !

Message par sergent garcia le Lun 22 Juin - 20:56



Y a quelqu'un qui connait la recette du "nem à l'oseille" ?


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: A vos fourneaux !

Message par Macha le Lun 22 Juin - 22:40

Oui, Mickey, c'est de la cuisine grumeleuse Laughing

Cela dit j'ai déjà mangé des plats que l'on confectionnait au Moyen-Age et franchement c'est super bon, et ça ne différait pas tellement de ce qui se faisait à cette époque. L'utilisation des orties, carottes etc... étaient courantes, du miel également, et beaucoup de cuisine à base de farine d'avoine, de lait d'anesse etc...

    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 16:49