Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 14 Juin - 15:11

Équipes


  • Brésil
  • Egypte
  • Espagne
  • Irak
  • Italie
  • Nouvelle-Zélande
  • Afrique du Sud
  • Etats-Unis d’Amérique

    Qui sera champion des champions ?

    Le coup d'envoi de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Afrique du Sud s'apprête à être donné, et déjà se dessinent des favoris et des outsiders. Le Brésil, qui a obtenu le titre en Allemagne en 2005, est un candidat évident à sa propre succession, mais les sept autres nations en lice mettront tout en oeuvre elles aussi pour remporter le prestigieux trophée. FIFA.com vous donne la parole : qui va gagner la Coupe des Confédérations de la FIFA ?

    Avec deux ténors pour la représenter, l'Europe a toutes ses chances de ramener le Graal sur ses terres. Respectivement championne d'Europe, et championne du monde en titre, l'Espagne et l'Italie feront donc figure d'épouvantails en Afrique du Sud. Laquelle des deux prendra l'ascendant sur l'autre, particulièrement si leurs routes se croisent en demi-finale ou en finale ?

    A moins que le Brésil ne surfe sur ses succès des qualifications sud-américaines pour la Coupe du monde de la FIFA. Avec Kaka, Robinho, Pato, un nouveau succès de la Selecao en Coupe des Confédérations est tout à fait envisageable.

    L'Egypte pour sa part aura à cœur d'oublier sa récente défaite contre l'Algérie, et de retrouver le goût de la victoire sur la prestigieuse scène sud-africaine. Malgré le forfait d'Amr Zaki, les Pharaons peuvent compter sur leur joueur miracle Mohamed Aboutrika, capable de tous les exploits. Dans le même temps, l'hôte de la compétition, l'Afrique du sud, voudra à coup sûr faire rêver tout un peuple à un an de la compétition reine. Réussira-t-elle à relever le défi ?

    Ce sera peut-être plus difficile pour les États-Unis, l'Irak, et la Nouvelle-Zélande, mais une surprise est vite arrivée. Leur motivation à vaincre est en tout cas un gage de spectacle pour la prochaine quinzaine.

    Alors lequel de ces prétendants a le plus de chances de soulever le trophée ? A vous de le dire !


Dernière édition par Schattenjägger le Dim 14 Juin - 15:14, édité 1 fois


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 14 Juin - 15:13

14 juin - 16:00

VS


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 14 Juin - 18:36



L'Afrique du Sud est restée stérile (0:0)

Le match d'ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2009 s'est terminé sur le score de 0:0 entre l'Afrique du sud et l'Irak. Malgré leur domination, les hommes de Joel Santana n'ont jamais pu faire la différence face à une équipe irakienne qui s'est bien défendue.

Malgré la chaude ambiance accentuée par le son des Vuvuzela, le match démarrait doucement. Alors que les Bafana Bafana tentaient de poser le jeu, les Irakiens répondaient en contre, sans être véritablement dangereux. Les Sud-africains Bernard Parker (10') puis McBeth Sibaya (15') tiraient les premiers, mais Mohammed Kassid veillaient dans les cages.

Les Irakiens, eux, se montraient dangereux par l'intermédaire de Nashat Akram, essentiellement sur coup de pied arrêté (35'). La pause était sifflée sur ce score de parité un peu triste (0:0).

Après la pause, les joueurs de Joel Santana semblaient plus dynamiques. A la 45' puis à la 48', ils se montraient dangereux, sans parvenir à faire plier l'équipe irakienne.

Poussés par le public, les Sudafricains dominaient largement. La frappe de Teko Modise était trop enlevée (68'), la tête de Thembinkosi Fanteni fleurtait avec la barre transversale irakienne (72').



L'incroyable malchance de Dikgacoi

Le siège du but irakien continuait. Katlego Mashego parvenait à échapper à la vigilance de l'arrière garde irakienne, mais c'était sans compter sur la belle sortie d'un Kassid intraitable (77'). Une minute plus tard, Parker réussissait un petit numéro d'équilibriste dans la surface de réparation irakienne, mais son tir était à son tour bien capté.

Un énorme coup de malchance voyait alors la tête du même Parker, qui filait dans le but vide, stoppée par... son coéquipier Kagisho Dikgacoi qui passait malencontreusement par là (83'). Une action symbolique de la maladresse - à moins que ce ne soit de la malchance ?- des Bafana Bafana dans ce match. Las, le score ne changeait pas et c'est sur ce nul vierge que les deux formations se quittaient.


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 14 Juin - 18:38

14 juin - 20:30

VS


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 14 Juin - 23:01

Torres et la Furia annoncent la couleur (0:5)

C'était prévisible et cela s'est produit : l'Espagne n'a fait qu'une bouchée de la Nouvelle-Zélande dans le deuxième match du Groupe A disputé au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg ce dimanche 14 juin.

Pour peu qu'il ait existé, le suspense n'a duré que six petites minutes. Le temps nécessaire à Fernando Torres pour inscrire le premier but espagnol dans l'histoire de la compétition et, accessoirement, le premier du tournoi. Servi par Cesc Fabregas à l'entrée de la surface, El Niño plaçait un tir enroulé depuis la demi-lune dans la lucarne de Glenn Moss (6', 0:1).



La timide rélique des Néo-Zélandais intervenait trois minutes plus tard, mais lancé en profondeur, Shane Smeltz était devancé par Iker Casillas. L'attaquant kiwi, à l'image de son équipe, n'allait pas avoir grand-chose d'autre à se mettre sous la dent. Au contraire de Torres qui, toujours bien placé, se trouvait à la conclusion d'une magnifique action en triangle initiée par Albert Riera et relayée par David Villa (14', 0:2) avant de s'offrir un triplé trois minutes plus tard de la tête, reprenant un centre parfait de Joan Capdevila (17', 0:3). Si Torres s'envole au classement des buteurs, Capdevila prend ses aises dans celui des passeurs. Sa seconde offrande de la soirée trouvant Fabregas devant le but vide pour corser l'addition (24', 0:4).

Le premier changement défensif (Jeremy Brockie remplacé par Jeremy Christie) effectué par Ricki Herbert avant même la demi-heure de jeu annonçait clairement la nouvelle stratégie des Océaniens : éviter le naufrage. Et dans une fin de première période gérée au ralenti par l'Espagne, ce sont les All White qui se créaient la dernière occasion sur un coup franc direct mais Chris Killen manquait de peu le cadre (45').

Villa dans l'histoire

Après la pause, la Furia Roja se relançait immédiatement dans la justification de son surnom. Trois minutes suffisaient à Torres pour s'échapper côté gauche et servir Villa qui profitait d'un loupé d'Andy Boyens. A bout portant, El Guaje inscrivait le cinquième but et rejoignait Fernando Hierro au deuxième rang des meilleurs buteurs de l'histoire de la sélection (29).

Capdevilla (57') et Villa encore (59') passaient tout près du sixième, mais leurs frappes ne faisaient que frôler le cadre. Assuré de la victoire, Vicente del Bosque décidait de ménager trois de ses cadres - Xavi, Sergio Ramos et Torres - et les Espagnols se contentaient de repousser les timides assauts de Smeltz (65') et Simon Elliot (71').

Si cette déroute risque de marquer les esprits néo-zélandais, elle n'a en tout cas rien d'exceptionnel côté espagnol. C'est en effet le troisième grand tournoi international de suite qu'ils entament en marquant plus de trois buts. Certes, au 4:0 infligé à l'Ukraine lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2006 avait succédé une élimination en huitième de finale, mais après le 4:1 contre la Russie lors de l'UEFA EURO 2008, les Ibères avaient soulevé le trophée...


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Lun 15 Juin - 14:29

Match 3

Brésil16:00Egypte



Une couronne à défendre

A quelques heures du coup d'envoi de l'épreuve, on pourrait avoir l'impression que le Brésil fait partie des meubles de la Coupe des Confédérations de la FIFA. En effet, la Seleçao a participé aux cinq dernières éditions du "Festival des Champions", un rituel qu'elle répètera dès ce lundi 15 juin à Mangaung/Bloemfontein. Elle tachera alors de décrocher sa troisième couronne.



Le premier obstacle à franchir pour les protégés de Dunga n'est autre que l'Égypte, double tenante du titre de la CAN, qui s'est proposé d'entamer cette compétition pied au plancher. Au sein d'un Groupe B par ailleurs composé des États-Unis et de l'Italie, les Pharaons chercheront à démontrer qu'ils ont les moyens de tutoyer les grands de la planète football.

Le match
Brésil - Egypte
15 juin, 16h00 (heure locale) - Mangaung/Bloemfontein


Au-delà de la tradition footballistique qui les sépare, le Brésil et l'Égypte abordent cette Coupe des Confédérations de la FIFA, Afrique du Sud 2009 dans des conditions très différentes. Alors que les Verdeamarelhos y emmènent un effectif au complet et déterminé à aller au bout, les Pharaons occupent le dernier rang des éliminatoires africaines et ils doivent se passer du buteur Amr Zaki, qui s'est blessé une semaine avant cette entrée en lice.

Au vu de leurs résultats récents, les quintuples champions du monde ont toutes les cartes en mains pour défendre victorieusement le titre conquis à Allemagne 2005. En effet, quelques jours avant leur départ pour l'Afrique du Sud, les Brésiliens ont obtenu deux résultats remarquables. Non contents d'endosser une défaite historique à l'Uruguay au Centenario de Montevideo sur le score de 4:0, ils ont défait 2:1 le Paraguay à domicile. Cet enchaînement de succès a permis à Kaká, Robinho et consorts de prendre la première place des éliminatoires sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, et à Dunga de bénéficier d'une aura sans précédents depuis le début de son parcours à la tête de la Seleção.



Face à face
Mohamed Aboutrika (EGY) - Luís Fabiano (BRA)

Même s'il est plutôt en charge de l'animation offensive, l'expérimenté Mohamed Aboutrika sait aussi trouver le chemin des filets quand son équipe en a le plus besoin. Auteur du but de la victoire 1:0 sur le Cameroun en finale de la CAN 2008, "Trika" est aujourd'hui le principal fer de lance des Pharaons. C'est lui par exemple qui a inscrit le but de la victoire sur Oman en match amical et qui a réduit le score contre l'Algérie.

Luis Fabiano est lui aussi devenu récemment une figure incontournable de l'attaque brésilienne. Auteur de sept réalisations lors des éliminatoires, le dernier dans le stade Centenario, l'attaquant de 28 ans semble être l'un des candidats les plus sérieux au maillot n°9 de la Seleção. Absent du match contre le Paraguay en raison d'une suspension, l'artilleur assure : "Cette absence n'a fait qu'attiser mon envie de jouer contre l'Égypte. J'ai très envie de marquer à nouveau des buts'.

Souvenez-vous...
Le match de Mangaung/Bloemfontein sera la premier opposant le Brésil et l'Égypte dans le cadre d'une épreuve officielle. Les quatre affrontements précédents avaient eu lieu en Égypte, dans un cadre amical. Le dernier date de 1963, avec une victoire brésilienne sur le score de 1:0 grâce à un but de Quarentinha. En 1960, la Seleção avait réalisé une tournée lors de laquelle elle s'était mesurée à trois reprises contre les Pharaons en une semaine. Le Brésil l'avait emporté sans coup férir les trois fois, sur les scores de 5:0, 3:1 et 3:0. La première de cette rencontre avait vu le légendaire Garrincha ouvrir son compteur international.

La stat
22 :
le nombre de matches disputés par le Brésil en Coupe des Confédérations de la FIFA. Au total, il n'a perdu qu'une fois, face à une équipe africaine : 0:1 face au Cameroun lors de France 2003. Quant au but, il avait été inscrit par Samuel Eto'o.

Le saviez-vous ?
Le Brésil ne voyage pas léger. D'après Barreto, l'intendant de la délégation, le matériel transporté par l'équipe jusqu'en Afrique du Sud atteint un poids de 1,5 tonnes. Et nous ne vous parlons pas de la farine de manioc et de la goiabada (confiture de goyave) que Jaime Maciel, le chef cuisinier, a tenté de se procurer sur place...

Entendu...
"Nous nous attendons à un match très dur, beaucoup plus dur que ce à quoi s'attendent la plupart des Brésiliens. Les Égyptiens ne sont peut-être pas très connus à l'échelle internationale, mais personne ne remporte deux titres continentaux par hasard. Il faut avoir beaucoup de qualités." Dunga, sélectionneur du Brésil

"Nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir peur du Brésil, car si nous abordons ce premier match dans ces conditions, nous aurons également peur des autres équipes". Hassan Shehata, sélectionneur de l'Égypte


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Lun 15 Juin - 18:13

Le Brésil s’en sort bien (4:3)

Le Brésil, tenant du titre, est décidé à conserver son bien lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2009, mais il sait que ce sera difficile. Sa victoire à l'arrachée face à l'Egypte en ouverture du Groupe B ce lundi 15 juin a rappelé aux hommes de Dunga que tous leurs adversaires se surpasseraient pour les faire chuter.



Selon la formule consacrée, il ne fallait pas arriver en retard au Free State Stadium de Mangaung/Bloemfontein. Après 12 minutes, le tableau d'affichage s'était en effet animé trois fois. D'abord grâce au meneur de jeu brésilien Kaka qui, beaucoup par son talent et un peu par la maladresse de la défense égyptienne, trompait Essam El Hadary après un bel enchaînement (5', 1:0). On imaginait alors un remake du Nouvelle-Zélande - Espagne de la veille, mais Mohamed Zidan ne l'entendait pas de cette oreille. A la réception d'un centre de Mohamed Aboutrika, l'attaquant de Dortmund, de la tête, relançait le suspense (9', 1:1)... pour trois minutes ! Le temps pour Elano de déposer un coup franc sur le crâne de Luis Fabiano (2:1, 12').

Pourtant, après ce premier quart d'heure de folie, les débats se sont calmés et mis à part une percée d'Aboutrika (32), les Brésiliens se sont contentés de gérer leur avance, avant de remettre un coup d'accélérateur avant la pause. Sur un corner d'Elano, Juan s'élevait plus haut que la défense égyptienne et donnait de l'air aux Auriverdes. (37', 3:1)



Un "coup de main" involontaire

Les double champions d'Afrique revenaient des vestiaires décidés à réduire l'écart et, à la surprise générale, le succès était au rendez-vous ! Au terme d'une attaque rapide, Aboutrika centrait en retrait pour Mohamed Shawky qui adressait une frappe puissante et précise au ras du poteau droit de Julio César (54', 3:2). Rebelote dans la minute suivante lorsqu'Aboutrika - encore ! - fixait la défense et servait Zidan pour le doublé (54', 3:3). Ce but donnait des ailes aux Pharaons qui passaient les vingt minutes suivantes à faire courir les Brésiliens : le monde à l'envers !

Kaka tentait de remettre les pendules à l'heure, mais sa demi-volée passait au-dessus de la barre d'El Hadary (77'). Dans le camp d'en face, la frappe en force d'Ahmed Fathi connaissait le même sort. Dans les dernières minutes, un nouvel enchaînement de Kaka était contré in extremis par un tacle glissé de Wael Gomaa. Le sauvetage d'Ahmed Al Muhamadi, lui, était plus maladroit, le défenseur égyptien repoussant sur sa ligne de la main une reprise de Lucio. Kaka ne tremblait pas au moment de convertir le penalty et de transformer un match nul poussif en victoire précieuse (90', 4:3).


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Lun 15 Juin - 22:50

La Squadra gagne un drame à l'italienne (1:3)

L'Italie est sortie vainqueur d'un duel hitchcockien face aux Etats-Unis, lundi 15 juin à Pretoria lors du deuxième match du Groupe B d'Afrique du Sud 2009. Silence, on tourne.



Comme souvent avec les Italiens, le match démarre doucement. Les Azzurri dominent sans être dangereux, à l'image de Mauro Camoranesi, hyperactif mais maladroit. La première occasion revient tout de même aux Européens, mais Nicola Legrottaglie, seul aux six mètres, dévisse sa tête plongeante (20').

Les Américains sentent le danger et réagissent. Tour à tour Michael Bradley (26') et Jozy Altidore (30') exploitent les absences de Gianluca Zambrotta côté gauche mais seuls face à Gianluigi Buffon, tous deux décochent des tirs de poussins première année.

Le match est tranquille, presque amical. Mais c'est écrit, un Etats-Unis - Italie doit basculer dans la comédie dramatique. Comme en 2006 lorsque de Daniele de Rossi avait vu rouge (le carton) après avoir molesté John McBride qui avait vu rouge aussi (l'arcade). Cette fois, c'est Ricardo Clark qui est "choisi" par l'arbitre pour tester les douches avant ses copains (33'). Réduits à dix, les Américains encaissent un but sur une ouverture d'Andrea Pirlo déviée dans le but par... Jonathan Bornstein (39'). Mais ce but vidéo-gag est refusé pour un hors-jeu actif de Camoranesi.

Le scenario commence à peine à croustiller... Altidore est bien lancé côté droit, il crochète Giorgio Chiellini qui fait tomber l'attaquant de Villarreal dans la surface, penalty. Landon Donovan trompe Buffon et marque ainsi son troisième but consécutif en match international (1:0, 41 ‘).



Fellini ou Spielberg ?

Après la pause, on se demande ce qui pourrait bien encore arriver dans le soap de la soirée. Marcello Lippi va répondre à la question : à la 57ème minute il fait entrer Giuseppe Rossi, né et élevé aux Etats-Unis. Que fait le plus Américain des Italiens de son premier ballon ? Il le catapulte dans la lucarne de Tim Howard, des 25 mètres (1:1, 58').

Il va être difficile de pimenter plus le scenario, pense-t-on. C'est mal connaître les Italiens. Qui poussent et poussent encore. Et l'ouverture finit par venir, d'un tir de 30 bons mètres d'un certain... De Rossi (1:2, 72'). Oui, celui-là même qui avait été exclu il y a trois ans en Allemagne. Ni Federico Fellini ni Steven Spielberg n'auraient osé...

Pour finir en beauté, Rossi parachève l'oeuvre à la suite d'une extraordinaire action d'Andrea Pirlo à gauche (1:3, 90' 4). Les Européens sortent vainqueurs de ce duel épique et rejoignent les Brésiliens en tête du Groupe B, mais les Américains sont loin d'avoir démérité. Un très bon film en somme.


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Ven 19 Juin - 11:44

El Hadary écœure l’Italie (1:0)



Grâce à une performance hallucinante de son gardien, l'Egypte s'est offert les champions du monde pour la deuxième journée du Groupe B d'Afrique du Sud 2009 à l'Ellis Park Stadium de Johannesburg. S'ils venaient à s'imposer devant les Etats-Unis lors du dernier match, les champions d'Afrique auraient de réelles chances de jouer les demi-finales.

A l'annonce des équipes, l'Ellis Park semblait avoir choisi son camp ce soir : les Azzurri étaient ovationnés par la foule. Mais malgré ces encouragements, les débats s'enclenchaient timidement. Il fallait donc attendre que Giuseppe Rossi prenne une fois encore ses responsabilités. Mais la lourde frappe du joueur de Villarreal s'envolait comme une pénalité du rugbyman Percy Montgomery, sans le bénéfice des trois points (12')...

Les Italiens réglaient finalement la mire, Vicenzo Iaquinta (24') puis Rossi (25') permettaient à Essam El Hadary de chauffer ses gants. Ils ne savaient pas qu'ils venaient de sortir le plus vieil acteur de la compétition de sa torpeur...



Lippi dépité

Quelques minutes tard, c'était au tour de Gianluigi Buffon de se détendre pour claquer un beau tir d'Hosni Abd Rabbou. Sur le corner suivant, Mohamed Aboutrika trouvait Mohamed Homos parfaitement seul pour l'ouverture du score (1:0, 40'). Une jolie tête décroisée touchant le poteau avant de pénétrer le but d'un Buffon scotché sur sa ligne. Les Azzurri rentraient au vestiaire la tête basse.

Lippi paraissait encore moins gai que de coutume après avoir probablement tançé ses garçons à la pause. El Hadary n'aidait pas le Toscan à se dérider en sortant superbement dans les pieds de Iaquinta (54' et 70'), puis en détournant la tentative du nouvel entrant, Riccardo Montolivo (74'). Placide, debout les bras croisés, le technicien paraissait presque résigné.

Le portier des Pharaons, impassable ce mercredi, captait même du postérieur une volée de Iaquinta (78'). Fin tacticien, technicien expérimenté, Lippi ne semblait plus savoir quoi faire face à la baraka du portier égyptien. Et c'était en spectacteur impuissant, assis sur son banc, qu'il assistait à la reddition de ses troupes.


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 21 Juin - 20:01

La fièvre du samedi soir

LE FILM DE LA JOURNÉE - Ce samedi aura été historique pour les deux équipes qui se sont affrontées à Bloemfontein lors de la dernière journée du Groupe A de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Afrique du Sud 2009. Malgré sa défaite contre l'Espagne, la sélection locale termine deuxième de sa poule, atteignant ainsi le deuxième tour d'une compétition de la FIFA pour la première fois de son histoire. C'est sûr, les vuvuzelas vont plus que jamais retentir lors des prochaines journées.

La Furia Roja, elle, reste toujours en mode fiesta. Elle établit un nouveau record de victoires consécutives (15) et égale la plus longue série d'invincibilité (35 matches), jusque-là propriété exclusive du Brésil. Reste à savoir si ce duel statistique aura pour summum une demi-finale entre les champions d'Europe et la Seleçao...

Quant à l'Irak et à la Nouvelle-Zélande, ils n'ont pas mis fin à leur pénurie offensive et quittent la compétition sans avoir inscrit le moindre but, à l'instar du Canada en 2001 et de la Grèce en 2005. Maigres consolations pour les Kiwis : ils ont défloré leur compteur de points dans le Festival des Champions et gardé leurs cage inviolée pour la première fois en huit rencontres dans cette épreuve.

Les résultats
Espagne 2:0 Afrique du Sud
Irak 0:0 Nouvelle-Zélande

Le but du jour
Espagne - Afrique du Sud, David Villa (51')

Le numéro 7 espagnol n'aura quasiment pas eu le temps de se lamenter sur son penalty manqué. Quelques secondes plus tard, il contrôle de la poitrine un centre d'Albert Riera et enchaîne avec une volée croisée du gauche qui se loge au ras du poteau. Ce but teinté de revanche personnelle met fin à l'herméticité des cages sud-africaines dans la compétition. Il permet aussi au Guaje de garder son rythme d'enfer en sélection avec 13 réalisations en autant de sorties. Qui a dit que le 13 portait malheur ?

Les moments clés
Une minute aigre-douce (51') : Il aurait pu s'offrir le plus beau des cadeaux pour son 22ème anniversaire. Ils sont rares les gardiens à avoir arrêté un penalty de Villa, mais Itumeleng Khune ne s'est pas contenté de cet exploit, puisqu'il s'est également interposé devant Puyol, qui avait bien suivi. La joie du portier aura été de courte durée : quelques secondes plus tard, l'attaquant espagnol remettait les pendules à l'heure.

Duel capital (11') : Le gardien néo-zélandais Glen Moss a réalisé une prestation pleine d'assurance lors de cette dernière journée. Sa première intervention a d'ailleurs été décisive pour la suite des événements. Alors que le match vient de commencer, Younis Mahmoud se présente seul devant les cages océaniennes, mais Moss ne perd pas son sang-froid et annihile l'énorme occasion irakienne. Un but à ce stade de la rencontre aurait été une source de motivation immense pour les protégés de Bora Milutinovic. Au lieu de cela, ils ont baissé les bras, cédant le ballon et les meilleures occasions de la partie à leurs adversaires.

Le chiffre du jour
15 - C'est le nouveau record de victoires consécutives établi par l'équipe d'Espagne, qui dépasse ainsi les 14 succès de rang du Brésil, de la France et de l'Australie. La série a débuté en demi-finale de l'UEFA EURO 2008, où la Furia s'est imposée 3:0 contre la Russie. En quart, les Espagnols avaient en effet concédé un nul vierge face aux Italiens, avant d'éliminer ces derniers aux tirs au but. Xavi est le seul joueur à avoir disputé cette série historique dans son intégralité.

En direct des tribunes
Une fois n'est pas coutume, les vuvuzelas se sont tues pour laisser place aux voix des supporters, lesquels ont chanté à l'unisson le vibrant hymne sud-africain, au Free State Stadium. Le moment a été tellement émouvant et spectaculaire qu'il a même déclenché des applaudissements du côté de la délégation espagnole. Pendant ce temps à l'Ellis Park, le public a pris fait et cause pour les Kiwis, qu'il a encouragés sans discontinuer. Les Océaniens ont même eu droit à la fameuse Shosholoza, parfois chantée avec une oreille collée à la radio pour suivre les rebondissements du match des Bafana Bafana.

La parole aux fans
"L'Espagne est la meilleure équipe du monde actuellement. Le Brésil et l'Italie l'étaient. Ils ont marqué le football de leur empreinte. Tout comme l'Argentine et la France", Guisseppe05


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 21 Juin - 20:03

Muet, l'Irak ne passe pas (0:0)

Au terme d'un match empreint de maladresse, l'Irak et la Nouvelle-Zélande ont quitté le tournoi sans avoir marqué ce samedi 20 juin. L'Ellis Park de Johannesburg ne gardera sans doute pas un souvenir impérissable de ces 90 minutes.



Bien que condamnés, les Néo-Zélandais démarraient bien mieux la partie. Ainsi Chris Killen (15'), Ben Sigmund (17') et Shane Smeltz (28' et 30') se créaient les meilleures occasions de la première période. L'Irak s'était auparavant montré dangereux par le revenant Younis Mahmoud mais Glen Moss, sans doute la révélation côté Kiwi, veillait (11').

Fin des calculs
Ce n'est qu'à l'heure de jeu que les deux équipes cessaient de calculer et l'on assistait à la désertion complète du milieu de terrain. Mais la maladresse des deux formations dans la finition restait criante. Et quand finalemement les Irakiens parvenaient à se trouver en positsion de tir, Moss sortait des arrêts miraculeux, comme face à Alaa Abdul Zahra (84').

Au coup de sifflet final, les Néo-Zélandais avaient tout de même le sourire, car ils terminaient le premier match de leur histoire en Coupe des Confédérations sans avoir concédé de but. Ce qui leur offrait également leur premier point dans cette épreuve. Les champions d'Asie n'avaient eux que leurs yeux pour pleurer...


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Schattenjäger le Dim 21 Juin - 20:07

Des commentaires pharaoniques

Lorsque d'une tête à la 40ème minute, Mohamed Homos a offert à l'Egypte le scalp des champions du monde italiens, la planète football a été prise de frénésie. FIFA.com vous livre un florilège de la déferlante de commentaires qui a suivi le match.



Le témoin oculaire
"Incroyable ! Le plus beau coup de théâtre du tournoi jusqu'ici. J'ai assisté au match. Tout le stade soutenait l'équipe africaine. Allez l'Egypte !" mphozez (Afrique du Sud)

La réaction italienne
"Si Lippi s'était réveillé à temps, peut-être que les vieux n'auraient pas monopolisé le terrain." AZZURRI134 (Italie)

L'historien
"Le Pharaon a anéanti César et la Statue de la Liberté ne saurait dompter le Sphinx !" Fouad90 (Egypte)

L'optimiste
"Finie la domination du football européen... Bientôt, ce sera au tour d'une équipe africaine de remporter la Coupe du Monde." kpawuu (Ghana)

Le mystique
"Voilà 7000 ans, il fut prédit sur la tombe de Toutankhamon qu'un homme viendrait après lui pour conduire l'Egypte à la gloire. Son nom est Aboutrika !" marosedo24 (Egypte)

Le diplomate
"Lippi, d'Egypte, je tiens à vous dire que nous vous respectons énormément. Vous êtes un grand entraîneur. Votre équipe est toujours une grande équipe. Merci d'avoir fait l'éloge de l'équipe égyptienne." Orca1977 (Grèce)

Le musicien
"Belle prestation des Egyptiens ! Je suis heureux de voir que loin de les avoir déstabilisés, les vuvuzelas les ont galvanisés." BraPule (Afrique du Sud)

Le pantouflard
"J'ai pris un jour de congé pour voir jouer mon équipe, le Brésil, mais j'ai été époustouflé par la performance égyptienne. Quel beau spectacle ! Les Egyptiens étaient animés par une motivation et une passion magnifiques ! Félicitations à l'Egypte ! Je pense qu'une période faste s'annonce pour le football en terres pharaoniques." BrazilCanada (Canada)

Le statisticien
"Ce n'est pas la première défaite de l'Italie face à une équipe africaine. En 1988, aux Jeux olympiques de Séoul, en Corée du Sud, la Zambie l'a vaincue 4:0. Vérifiez vos stats." Longinus (Nigeria)

Le converti
"Des superstars... J'espère qu'ils seront à la Coupe du Monde l'an prochain, je les apprécie de plus en plus." futbol98 (Australie)

Le cordon-bleu
[A propos du buteur Mohamed Homos] "Homos veut dire ‘pois chiche' en arabe. C'est une spécialité égyptienne. Ici, en Egypte, on a dit que l'Italie allait manger des pois chiches au lieu de pizzas après le match." Carlos-egy (Egypte)



___________________



Contenu sponsorisé

Re: Coupe des confédérations 2009 (topic unique)

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 19 Oct - 10:35