Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Un gène "rajouté" transmis par un singe transgénique à sa descendance

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30960

Un gène "rajouté" transmis par un singe transgénique à sa descendance

Message par Schattenjäger le Jeu 28 Mai - 12:32

Des singes au patrimoine génétique modifié peuvent transmettre un gène nouvellement acquis à leur descendance, selon une étude publiée jeudi dans "Nature" qui marque une "étape importante" en vue de la création d'animaux transgéniques à des fins de recherches médicales. Lire la suite l'article



Des chercheurs avaient déjà doté des macaques rhésus de gènes supplémentaires, mais la nouvelle étude menée sur des ouistitis est la première à montrer que des singes peuvent transmettre à leur descendance un gène ajouté. Ce qui permet d'envisager la création de colonies de singes transgéniques par simple élevage au lieu d'avoir à créer chacun des animaux en utilisant la procédure beaucoup plus lourde de la manipulation génétique.

L'étude est publiée par des chercheurs japonais, notamment membres de l'Institut central pour les animaux de laboratoire, à Kawasaki. Les chercheurs comptent utiliser les ouistitis transgéniques pour étudier des affections comme la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique, souligne l'institut dans un communiqué.

Pour réaliser l'étude, les scientifiques ont utilisé un gène qui fait briller les tissus sous une lumière ultraviolette, ce qui permet de le localiser facilement. Il ont placé le gène dans un virus chargé de l'introduire dans l'ADN des cellules, puis ont inséré ce dernier dans des embryons de ouistitis. Cinq singes, tous porteurs du gène, sont nés à partir de ces embryons.

Par la suite, l'un de ces ouistitis a engendré par fécondation in vitro un petit, où la présence du gène a été établie. "La naissance de ce bébé ouistiti transgénique est sans aucun doute une étape majeure", soulignent Gerald Schatten, de l'école de médecine de l'université de Pittsburgh, et un collègue dans un commentaire publié dans "Nature".

Les ouistitis transgéniques pourraient être utiles pour l'étude de maladies infectieuses, de troubles du système immunitaire et neurologiques ainsi que de maladies génétiques comme la dystrophie musculaire, écrivent-ils.

Mais la biologie des ouistitis diffère trop de celle de l'homme pour permettre l'étude de maladies comme le Sida ou la tuberculose, qui pourraient en revanche être étudiées par le biais d'autres singes plus proches des humains, ajoutent-ils.

Anthony Chan, de l'école de médecine de l'université Emory à Atlanta, se dit conforté par la nouvelle étude dans l'idée que ses macaques transgéniques transmettront également leurs gènes rajoutés à leurs descendants, une fois en âge de se reproduire.

Si les chercheurs créent depuis longtemps des souris et d'autres animaux génétiquement modifiés en les dotant de gènes supplémentaires, les singes constituent une voie de recherche prometteuse pour les études médicales en raison de leur proximité avec l'homme.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 24 Fév - 7:23