Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Jacques Montagner, gérisseur

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Jacques Montagner, gérisseur

Message par Robot U&P le Sam 11 Avr - 8:40

Portrait d'un Guérisseur
JACQUES MONTAGNER



Né le vendredi 13 août 1937 à 13 heures
Un père forgeron à Condom, un brevet d'enseignement industriel.
Physique de rugbyman (il le fut dans sa jeunesse), ce Gersois de Condom, à la voix grave, au chaleureux accent du terroir, au regard pénétrant, respire la force et la sympathie.
Aujourd'hui, quatorze ans plus tard, le voilà installé magnétiseur à Rueil-Malmaison et à Paris, avec une réputation flatteuse qui dépasse les frontières de la France, vénéré tel un personnage de légende.
Me voici en face de celui que son compatriote et maître, Maurice Mésségué, considère comme le meilleur magnétiseur de France.
Spécialiste de l'insomnie, de l'asthme, de la spasmophilie et de la stérilité, il obtient d'excellents résultats dans le traitement de nombre d'autres maladies, en particulier le zona, l'eczéma, les dépressions, les migraines et douleurs diverses, etc.
Je lui pose des questions en vrac, auxquelles Jacques Montagner me répondra au cours d'un entretien à bâtons rompus. Il a sûrement répondu cent fois déjà aux mêmes questions, qu'importe, il parle de son beau métier avec verve et passion.



Qu'est-ce qu'un guérisseur et comment le reconnaît-on ?
Je n'aime pas tellement ce terme terriblement galvaudé, mais je n'en connais pas d'autre. En fait, tous ceux qui soignent, soulagent, s'attaquent aux maladies sont des guérisseurs, - ne serait-ce que par la définition du mot, - même les dentistes, les vétérinaires et les docteurs en médecine. Mais aujourd'hui, dans le langage courant, un guérisseur c'est quelqu'un qui soigne sans être médecin.(voir le Petit Robert). C'est un empirique qui a reçu le don de guérir, alors que le médecin diplômé a acquis les connaissances qui lui permettent de soigner après de longues études. En fait, je pense que Dieu seul guérit toutes les maladies. Ambroise paré disait déjà: «Je les soigne, Dieu les guérit».
Le terme vague de guérisseur recouvre d'ailleurs plusieurs spécialités: magnétiseurs, ostéopathes, phytothérapeutes, rebouteux, etc., dès lors qu'ils ne possèdent pas de diplômes dûment reconnus par líÉtat. J'estime qu'un guérisseur se juge aux résultats qu'il obtient et à l'attention qu'il porte à son patient. Au fait qu'il considère son patient comme un être humain accablé par la douleur et qui cherche du secours, et non pas comme un client quelconque à qui on veut soutirer le maximum d'argent. Un guérisseur sérieux tiendra toujours compte du diagnostic de la médecine officielle et demandera à son patient le maintien du traitement médical en cours. Il s'interdira absolument de le faire cesser. Au pire, et cela m'est arrivé, il alertera discrètement le médecin pour lui demander de revoir son diagnostic, au vu de ses propres constatations. C'est pour cela que je pense sincèrement que l'allopathie, aujourd'hui médecine officielle, et les médecines parallèles et traditionnelles, sont absolument complémentaires. C'est une immense erreur que de les opposer, de les dissocier, de vouloir les mettre en concurrence car la complémentarité des deux, et surtout leur collaboration, si un jour elle devenait officielle, offrirait de nombreuses possibilités pour limiter encore davantage la souffrance et la détresse de nos semblables.
Le magnétisme curatif traite très rapidement beaucoup d'affections fonctionnelles qui, négligées à l'origine, peuvent préparer le terrain à des maladies beaucoup plus graves. Une colite inflammatoire, par exemple, peut virer un jour en cancer du colon. Des infections urinaires à répétition peuvent détériorer la vessie, et permettre à une grosse maladie de s'installer. Médecine douce, le magnétisme préserve la bonne harmonie de l'organisme momentanément affaibli, joue un rôle préventif, en stimulant ses défenses naturelles. Tandis que souvent, le traitement appliqué par la médecine officielle, s'il soulage la douleur, ne traite que le symptôme, sans vraiment s'attaquer à la cause. L'eczéma, la migraine, la sciatique, le lumbago (sans cause mécanique) ou le zona, sont des maladies où le magnétisme fait merveille.

Comment êtes-vous devenu guérisseur?
J'ai eu la chance de vivre une enfance heureuse dans un petit village de campagne, au contact de gens simples, rudes, modestes et travailleurs qui m'ont beaucoup appris. J'ai donc grandi dans ce milieu encore imprégné des valeurs essentielles de l'être humain: goût du travail, de la patience, de l'honneur, de la famille, et du respect d'autrui. C'est dans ce contexte campagnard que j'entendis parler pour la première fois de certaines personnes très malades sauvées par des guérisseurs. J'admettais que ce fût possible, avec au fond de moi un certain doute, car étant croyant, j'estimais que seul le Christ détenait le don de guérison.
Je n'avais donc aucun préjugé favorable ni défavorable d'ailleurs, quant aux possibilités curatives du magnétisme, jusqu'au jour où mon fils, âgé de 4 ans, fut atteint de néphrose lipoïdique. Nous connûmes alors avec mon épouse, des années de découragement, alternant avec des périodes d'espoir, livrés aux terribles angoisses que provoque la maladie d'un enfant. Hospitalisé à chaque crise grave, et très bien suivi médicalement, notre fils n'en paraissait pas moins condamné à plus ou moins brève échéance, malgré les efforts déployés par les médecins. Les praticiens déploraient que "dans l'état actuel de la médecine, ils n'avaient rien à leur disposition pour guérir notre enfant." Désespérés, nous fîmes ce que font la plupart des parents dans ce cas, nous tentâmes notre dernière chance en nous adressant à un guérisseur. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je m'entendis dire par le magnétiseur consulté, que je pouvais très bien soigner mon fils moi-même, car j'étais doté d'un magnétisme aussi puissant que le sien. J'en doutais fort, mais, à peu près à la même période, je fis la connaissance de Maurice Mésségué, qui me déclara lui aussi que je possédais un très fort magnétisme. Ce fut sur son insistance que je testai mes possibilités sur mon fils d'abord, puis sur ma famille et mes amis.
L'état de mon fils s'améliora rapidement et il ne fut plus hospitalisé que pour des examens de contrôle. Au bout de quelques mois, il était guéri. Il a aujourd'hui 26 ans et se porte à merveille.
Durant plusieurs années, sans être absolument convaincu de la réalité de mes dons, je menai de front mon entreprise et la pratique quotidienne du magnétisme curatif. Je précise que je délivrais alors mes soins gratuitement. Parallèlement à mon travail, j'étudiais avec fougue l'anatomie, la physiologie et la phytothérapie, sous les conseils éclairés de Maurice Mességué et d'un ami médecin. Cette situation finit d'ailleurs par poser problème, car il devint quasiment impossible pour moi de mener de front les deux activités. Alors, fortement encouragé par certains amis, -alors que d'autres restaient plutôt sceptiques, - mais aussi par mes succès de plus en plus nombreux, je m'installai officiellement comme magnétiseur à l'âge de quarante ans.

Qu'est-ce que le magnétisme ? Comment agit-il ?
Tout dans notre univers est rayonnement, vibrations. A travers ces vibrations se déplacent des énergies. Je pense que le magnétisme est une de ces énergies que tout être vivant possède et qui lui est absolument nécessaire pour vivre. Lorsqu'il y a carence de cette énergie vitale, nos organes n'assument plus correctement leurs fonctions. C'est le dysfonctionnement qui s'installe, laissant la porte ouverte à la maladie.
Pour ma part, je considère le corps humain comme une entité unique, dont tous les organes ont une mission précise et sont interdépendants. J'estime donc qu'il faut soigner l'individu malade dans sa globalité. Et je constate qu'en saturant d'énergie le corps affaibli du patient, le magnétiseur le revitalise totalement. Plus le magnétisme sera dispensé avec amour et charisme, plus il agira.

Qu'est-ce qu'un magnétiseur?
Nous captons tous, à notre insu, en permanence, des énergies positives, bénéfiques, mais aussi des rayonnements négatifs et nuisibles. Certains individus sont plus aptes que d'autres à emmagasiner ces énergies positives et bénéfiques et à les redistribuer. Ce sont les magnétiseurs. Depuis toujours des hommes ont soulagé et guéri leurs semblables par la seule imposition des mains. Chargés d'un pouvoir naturel ou surnaturel, dotés d'une énergie vitale ou d'un don de Dieu, nous autres magnétiseurs dispensons aux malades qui nous consultent, soulagement et guérison. Nous ignorons d'où nous vient ce don, mais nous l'avons, et il agit pour le bien des autres. Ce qui importe c'est que le magnétisme soulage et guérit, malgré tout ce que peuvent en dire ses détracteurs. Chaque jour que Dieu fait, des milliers d'êtres humains sont soulagés et guéris dans notre pays, permettant une sérieuse économie à la collectivité par Sécurité Sociale interposée.
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: Jacques Montagner, gérisseur

Message par Robot U&P le Sam 11 Avr - 8:41

Que pensez-vous de la médecine officielle ?
J'ai une profonde admiration et un immense respect pour le corps médical. Il est des médecins admirables, d'un dévouement extraordinaire. Le médecin possède un savoir considérable, acquis après de longues études. Il dispense les bienfaits de la science qui, en cinquante ans a fait des progrès spectaculaires. Cela dit, même le meilleur médecin ne guérit pas tout le monde ni toutes les maladies. Il existe des affections rebelles à ses soins, des maladies que les mains du magnétiseur réduisent mieux et plus vite. C'est pourquoi je prétends que nous sommes complémentaires et que chaque fois que cela m'est possible, je travaille en étroite collaboration et en bonne intelligence avec les médecins, pour le grand bien des malades.

Que ressentez-vous en magnétisant ?
Il y a deux sortes de magnétiseurs. Les sensitifs et les non-sensitifs. Je fais partie de ces derniers.
En présence de son patient, le sensitif va ressentir les maux dont il souffre. Il les ressent même si fort qu'à un certain stade, il ne pourra aller plus loin, car il souffrira trop!
Le non-sensitif va s'attaquer à la pire maladie sans la ressentir physiquement, sans la prendre sur lui, ou tout du moins sans en être gêné. C'est mon cas. Je ne peux pas expliquer pourquoi.
Tout ce que je ressens en magnétisant c'est une réaction de chaud ou de froid, un picotement au bout des doigts selon l'espèce, ou la gravité de la maladie. En général, par expérience je localise assez bien la maladie.
Pouvez-vous détecter un autre magnétiseur ?
Non, pas vraiment. Le don n'est décelable que dans ses effets. En fait il existe trois catégories d'individus:
- L'être en carence d'énergie vitale, toujours malade, souffreteux et faible.
- L'individu sain, équilibré, au potentiel énergétique stable.
- Les individus en surcapacité énergétique, parmi lesquels on trouve le magnétiseur.
Mais dans l'état actuel de la science, ce potentiel d'énergie est difficile à mesurer. Selon certains scientifiques, dont le professeur Yves Rocard, il semble que les cristaux de magnétite répandus à différents points de notre corps soient le support physique (émetteur ou récepteur) de ces énergies. Mais nous n'en sommes pas encore absolument sûrs. Je me suis personnellement soumis à plusieurs examens et à des tests scientifiques. En 1986, M.Yves Rocard a étudié la valeur du champ magnétique de la magnétite que contenaient mes mains, à l'aide d'un magnétomètre à protons.
Les conclusions du professeur Rocard sont essentiellement de trois ordres :
"Ce cas me déconcerte car il ne correspond pas à d'autres que j'ai déjà pu étudier."
"Il y a bien de la magnétite dans les doigts de Jacques Montagner, car lorsqu'il colle ses mains à l'horizontale sur la sonde, il fait baisser le champ magnétique terrestre de 1,5 gamma, valeur qui m'apparaît significative."
"Lorsque ses mains sont verticales, la variation du champ est plus faible: un tiers de gamma seulement."
En 1987, je me suis soumis à une série de photos montrant l'effet Kirlian de mes mains, avant et après une séance de magnétisme sur un sujet pris au hasard. Les photos ont clairement démontré que le sujet magnétisé semblait fortement rechargé par mes mains.

Comment expliquez-vous votre don ?
Je ne me l'explique pas vraiment. Je le constate simplement. Doué d'une excellente santé, d'une puissante énergie, j'ai toujours davantage pensé aux autres qu'à moi-même. Je me suis souvent demandé d'où me venait ce pouvoir? Je ne me connais pas d'ancêtre guérisseur ou chargé de magnétisme, sinon peut-être à son insu. Étant croyant, je pense que mon pouvoir de soulager les autres et de les guérir, est un don de Dieu. Chacun de nous a reçu quelque chose de notre créateur. Les uns sont doués pour la médecine, les mathématiques, la musique, la peinture, d'autres pour les sports. Moi je guéris avec mes mains. Cela fait partie du grand mystère. Est-ce une récompense, un privilège? Une mission que Dieu nous confie? Je l'ignore. En tous cas j'exerce mon métier avec amour et passion. Soulager mes patients, guérir leurs maux, réaliser l'espérance qu'ils mettent en moi, sont ma plus belle récompense! Cela me comble de joie et de bonheur! Et je me sens très malheureux quand j'échoue.

Comment pratiquez-vous ?
Je magnétise avec mes mains. Soit en contact direct avec mon patient, allongé sur la table de soins, soit par des passes lentes à une dizaine de centimètres au-dessus de son corps. Je le magnétise depuis la tête jusqu'aux pieds, en insistant sur les organes malades. Lorsque mon patient se relève, je lui "dégage" la tête et le corps par des passes rapides, lui magnétise le dos par quelques passes lentes, particulièrement l'épine dorsale et les vertèbres, prolongeant mon action jusqu'au talon.
La séance dure généralement environ un quart d'heure, davantage si je sens qu'il me faut absolument débloquer le malade. L'expérience m'a montré que des séances trop longues pouvaient provoquer des réactions pénibles, voire violentes chez des patients affaiblis. Aujourd'hui, j'ai généralement mon consultant bien à ma main, et je sais précisément quand il faut arrêter la séance.

Ressentez-vous la maladie ? Comment ?
Tout magnétiseur sérieux est capable de guérir. Il n'existe pas de technique idéale. Un magnétiseur expérimenté ressent empiriquement les carences de son patient, l'endroit où il souffre. Personnellement, je sens quand ça marche. L'expérience me permet d'observer les mouvements inconscients de mon patient lorsque je le magnétise. J'observe les tremblements spasmodiques des pieds, des doigts, ses rictus, les frémissements de la détente, la décontraction musculaire lorsque vient l'apaisement, le sourire du soulagement etc.

Dans quels cas le magnétisme est-il efficace ? Quelles sont ses limites ?
Le magnétisme offre les meilleurs résultats dans les cas de troubles fonctionnels. Car là il agit directement sur la cause du mal, même si le magnétiseur ignore le plus souvent sa véritable cause.
Mais lorsqu'un organe est atteint d'une lésion grave, irréversible, que la maladie s'y est installée en force, même si l'organisme absorbe l'énergie que tente de lui donner le magnétiseur, cette énergie n'arrivera pas à atteindre la lésion. Tout se passe comme si un fusible venait de fondre, empêchant le passage du courant.. L'harmonie vitale une fois rompue, le magnétisme sera presque toujours impuissant. Exemple: les lésions neurologiques suite à une rupture d'anévrisme. La paralysie s'est installée et le processus est quasi irréversible.
Le magnétiseur ne provoque pas seulement des réactions physiques. Il agit à la fois sur le corps et le neuropsychisme. Je conditionne toujours mon malade au maximum, l'encourageant à se prendre personnellement en charge. Mais je ne pense pas que le magnétisme n'ait qu'une action psychique, comme le prétendent beaucoup de scientifiques. Il a incontestablement une action sur le physique. J'en veux pour preuve son efficacité sur les bébés et les animaux. Tenez, il y a quelques années, Jimmy le chien d'un de mes amis avait coutume, à chacune de mes visites, de bondir sur mes genoux. Une fois, le caressant de la main plus longuement que d'habitude, je l'endormis pour plusieurs heures. Dès lors il m'évita, refusa toute familiarité, jusqu'au jour où, après une féroce bataille entre chiens, il rentra tout ensanglanté de son équipée, le mufle et les membres déchiquetés, et vint directement blottir son museau entre mes mains pour demander mon assistance. Je le magnétisai et il guérit en peu de jours.
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: Jacques Montagner, gérisseur

Message par Robot U&P le Sam 11 Avr - 8:41

Acceptez-vous de soigner des maladies graves comme le cancer, la sclérose en plaques ?
Non. J'observe la plus extrême prudence sur les guérisons exceptionnelles. Même si j'en ai obtenu, je m'interdis d'en parler. Si j'admettais publiquement avoir guéri des patients de la surdité, je verrais défiler tous les sourds de la terre dans mon cabinet et je n'en guérirais peut-être qu'un ou deux dans ma vie. Laissons ces graves maladies au corps médical qui est plus compétent et mieux armé que nous pour les traiter valablement. Là, notre action se limite à un soutien moral et psychologique du malade.

La guérison par magnétisme est-elle rapide ?
Il m'arrive de guérir un patient en une seule séance, mais ce n'est pas la généralité. Il faut le plus souvent deux ou trois séances. Le magnétiseur redonne à son patient l'énergie vitale qui lui manque. Son corps fait le reste.
Je complète souvent mon traitement par des conseils en phytothérapie. La séance de magnétisme débloque l'organe atteint et les plantes vont drainer l'organisme, le débarrassant de ses scories. Mais attention, il est absolument nécessaire de ne consommer que des plantes saines, garanties en L.M.R. (Limites maximales de résidus) et exemptes de produits phytosanitaires tels qu'insecticides et pesticides.

Que penser des soins à distance ?
C'est la porte ouverte à tous les abus. Donc, par principe je ne soigne pas à distance. Je ne dis pas que je ne le fais jamais, ni que ça ne marche pas. Mais d'abord je soigne mon client avec mes mains. Exceptionnellement, pour des patients que je traite déjà en cabinet et qui pour des raisons majeures ne peuvent se déplacer, il m'arrive de prolonger ces soins par téléphone. Alors je le fais toujours gracieusement, car je considère ce genre de soins comme un «service après-vente gratuit».
Il existe trop de magnétiseurs qui ne pratiquent que les soins à distance, sans jamais voir ni connaître leurs patients. Rien ne prouve que les soins ont été réellement exécutés par le praticien. Si j'en crois le nombre d'appels téléphoniques que je reçois de personnes qui se plaignent d'avoir été abusées par cette méthode qui leur a coûté fort cher sans avoir de résultats, je pense que beaucoup de charlatans s'installent pour trois mois sous un nom d'emprunt, inondent les médias d'une pub tapageuse, encaissent les chèques des naïfs ou des désespérés, jettent photos et cheveux demandés à la poubelle, disparaissent pour resurgir ailleurs dans une autre ville. C'est pourquoi je refuse les soins à distance, car pour rien au monde je ne voudrais être comparé à ces individus. Si je me livrais à de tels agissements, je suis certain que j'en perdrais le sommeil.

Pourquoi un malade vient-il voir un guérisseur ?
Neuf fois sur dix les clients qui viennent me consulter pour la première fois ont subi sans succès toutes les thérapies officielles. Ils viennent souvent me voir sur le conseil d'un proche, me disant: "Vous êtes mon dernier espoir". Ils espèrent que je serai pour eux l'homme du miracle. Parfois, il me faut user de beaucoup de diplomatie, de tact, pour ne pas donner de faux espoirs à ces désespérés, tout en les aidant le plus efficacement possible. Le côté le plus pénible de notre action, c'est de refuser de soigner un malade pour qui nous ne pouvons rien. Pire encore, être obligés de le soigner quand même, pour ne pas lui faire prendre conscience de la gravité de sa maladie.

Que pensez-vous de la réclame tapageuse qui envahit les journaux spécialisés ?
C'est le plus grand mal dont souffre actuellement notre société, car ces publicités éhontées, souvent mensongères, donnent trop souvent de faux espoirs aux désespérés et ternissent par là même l'image de notre profession que je considère comme une des plus belles du monde.
La seule publicité tolérée pour un praticien honnête est le bouche-à-oreille.

Quels praticiens faut-il éviter à tout prix ?
Tous ceux qui ne soignent qu'à distance. Les magnétiseurs qui vendent des objets, des gadgets magnétisés, des talismans, des cotons, des médailles. A la limite, on les offre, on ne les vend pas! A éviter aussi, les magnétiseurs qui prétendent tout guérir, et ceux qui exigent de leurs consultants l'arrêt du traitement médical en cours. Ce sont de dangereux inconscients. A fuir absolument ceux qui ciblent leur publicité éhontée sur des maladies incurables, telles le sida, le cancer, la sclérose en plaques, la paralysie, etc. Méfiance devant ces multispécialistes offrant des cartes de visite à rallonge, vantant leurs mérites exceptionnels.

Pouvez-vous me recommander un confrère en qui vous ayiez une grande confiance?
Vous me mettez dans l'embarras. J'en connais personnellement plusieurs dont je sais l'efficacité et le dévouement. Puis-je vous en recommander un seul sans parler des autres? A tous vos lecteurs qui ne connaissent pas de praticien sérieux dans leur région, je conseille de s'adresser au G.N.O.M.A.(Groupement National díOrganisation de la Médecine Auxiliaire)
Ils y trouveront des thérapeutes de grande qualité, honnêtes, sérieux et compétents et qui ont la même optique de la profession que moi.
La séance de magnétisme.
J'ai revu Jacques Montagner à son cabinet de Rueil-Malmaison, où nous avons poursuivi notre conversation commencée rue de Provence. Pour la première fois de ma vie, me voilà sur la table de soins d'un magnétiseur. Non que j'aie une maladie précise à faire soigner, ou des maux à soulager! Comme la plupart d'entre nous, je souffre de petites affections chroniques ou bénignes, et j'ai appris à vivre avec. Jusque là, j'avais toujours refusé cette expérience, mais cette fois j'eus envie d'éprouver par moi-même ce que peut ressentir un malade sous les mains de Jacques Montagner, et de voir si les bienfaits promis seraient au rendez-vous.
Je m'allonge sur la table de soins tout habillé. Placé derrière moi, M. Montagner prend ma tête entre ses mains fortes et douces à la fois, remue délicatement les doigts sur ma nuque, les paumes placées en conque de part et d'autre de l'occipital, les pouces atteignant mes tempes.
Je me sens envahi par une agréable chaleur et demande au praticien si je peux lui parler durant son travail. Il me dit "oui, cela ne gêne pas ma concentration."
Je lui pose donc quelques questions sur son art, sur l'effet produit par ses gestes lents, répétés, auxquelles il répond avec précision.
Je m'abandonne peu à peu à un grand bien être et, à un moment donné, je tressaille, me redresse à demi. Je viens de m'assoupir quelques instants (?) sous les mains du magnétiseur. Je le lui dis. Cela ne l'étonne pas.
Je suis très surpris de cet abandon de mon corps, alors que j'ai fait une sieste avant mon rendez-vous, et que je n'ai nullement sommeil!
Les mains quittent alors ma tête pour effleurer ma poitrine, mon ventre, mes lombes, parcourant mes cuisses avant de descendre le long de mes jambes jusqu'aux pieds. Elles s'attardent à la hauteur de mon foie. Je me relève, un peu étourdi, et Jacques Montagner effectue quelques petites passes rapides de "dégagement" autour de ma tête puis tout le long de mon corps.
Je me sens bien, reposé, avec une impression de légèreté, l'esprit vif.
Avant de poursuivre notre entretien à table, le thérapeute m'invite à une petite expérience de magnétisme, en présence de son épouse et de sa dernière cliente, Dominique, une jeune journaliste d'un magazine de santé très connu.
Il m'invite à me tenir debout, les bras le long du corps, à trente centimètres d'une paroi de son salon, tandis que, de son cabinet, de l'autre côté de la paroi, il agit à distance. Moins de deux minutes après, j'éprouve une espèce de tremblement dans mes mollets. Puis, dans une sensation de vertige, je perds mon équilibre et je pars en arrière, le dos heureusement retenu par le mur! L'impression est tellement étrange que je me demande si je ne l'ai pas rêvée et je demande à M. Montagner de renouveler l'expérience.
Cette fois, il s'est éloigné d'une dizaine de mètres, vers sa salle d'attente, de l'autre côté du cabinet. Nous sommes séparés par deux murs, mais les portes restent ouvertes
J'éprouve à nouveau le léger vertige, et cette irrésistible attraction qui me fait basculer en arrière contre la paroi! Je demande à Dominique si elle veut essayer à son tour. Cela marche sur elle aussi, deux fois de suite.
Je questionne le thérapeute.
- Quelle est selon vous la force qui provoque cette étrange attraction?
- Je l'ignore!
- Avez-vous déjà essayé de déplacer des objets inertes, des meubles?
- J'ai essayé de nombreuses fois, mais ça n'a jamais marché jusqu'ici. Seuls les êtres vivants, hommes et animaux réagissent!
Au cours du dîner, je sens de légers picotements à mes arcades sourcilières.
- C'est normal me dit Jacques Montagner. A défaut d'une autre explication, je pense que ce sont les cristaux de magnétite disposés à cet endroit par la nature, (comme nous en avons ailleurs, à la base du cou, à l'intérieur de l'articulation des coudes et des genoux, au talon) qui ont été sollicités par mon fluide magnétique. Je tiens cette explication du Professeur Rocard.
Quelle fut la plus belle guérison que vous ayez obtenue ?
Il y a évidemment celle du petit Michel N., de Rombas en Moselle, que j'ai déjà racontée maintes fois. En voici une autre, la guérison de Fabrice M. de Condom dans le Gers. Cet enfant âgé de 14 ans à l'époque, souffrait depuis l'âge de 3 mois d'un eczéma généralisé et purulent, doublé d'un asthme rebelle.
Ses parents que je connaissais bien, avaient tout tenté pour guérir leur enfant. Conduit de médecin en médecin, de guérisseur en guérisseur, il semblait qu'il n'y eût rien à faire pour le soulager. Autant l'asthme que l'eczéma résistaient à tout traitement.
Quand je vis arriver Fabrice à mon cabinet, pour la première fois, et qu'après lui avoir ôté toutes les bandes qui lui protégeaient les bras, les jambes, et le buste, que je vis sa peau ne formant qu'une seule croûte, je me suis dis: «Jacques! Si tu guéris cet enfant, alors vraiment tu pourras te vanter de guérir l'eczéma!»
C'était à mes débuts, en 1978. Jusque là ,Fabrice avait vécu un enfer.
Afin de l'empêcher de se gratter, et d'aggraver l'état de sa peau, ses parents dormaient avec lui, attachant un de leur bras au bras de leur enfant par une bande. Las de souffrir, las de ne pas être un enfant comme les autres, Fabrice était devenu un enfant excessivement nerveux, irascible, capricieux, et la famille vivait un terrible drame quotidien.
La première séance de magnétisme fut spectaculaire.
Allongé sur ma table de soins, Fabrice, dès les premières minutes, commença à se tordre sous mes mains. On aurait dit qu'une véritable force intérieure le poussait à se contorsionner dans tous les sens. Je me souviendrai toujours du regard effaré de ses parents, en le voyant réagir ainsi. Je les tranquillisai aussitôt, leur expliquant que c'était l'effet du magnétisme agissant sur tout son système nerveux qui libérait les tensions excessives accumulées au fil des jours, voire des années.
Petit à petit, au bout d'un quart d'heure environ, Fabrice se détendit, et entra dans un demi sommeil, entrecoupé de quelques soubresauts.
La séance terminée, Fabrice descendit de la table de soins. Il était complètement "sonné", à moitié groggy et avoua qu'il se sentait bien, mais qu'il avait une grande envie de dormir.
Son père m'interrogea, inquiet pour deux raisons:
1) Jamais Fabrice n'avait réagi ainsi sous les mains d'un guérisseur. Ça voulait dire quoi?
2) Me connaissant avant que je sois magnétiseur il se posait la question de savoir si j'avais réellement le pouvoir de guérir. Ayant entendu parler de mes dons présumés, il n'avait conduit Fabrice à mon cabinet qu'en tout dernier ressort, poussé par le désespoir. Je le rassurai, en lui disant que si Fabrice avait réagi de cette façon, tous les espoirs étaient permis, et je lui demandai de me ramener Fabrice deux jours plus tard.
Dès qu'il fut rentré chez lui, Fabrice se coucha tant il était épuisé, et, à la grande surprise de ses parents, il dormit pour la première fois de sa vie pendant quinzaine heures d'affilée.
La surprise fut encore plus grande, le lendemain matin. Jusqu'alors, à chaque réveil de Fabrice, il fallait lui faire des compresses humides sur toutes les articulations, pour humidifier et assouplir les croûtes purulentes qui se formaient pendant la nuit. Ce matin-là, pour la première fois, Fabrice se leva seul, reposé, détendu, ne souffrant d'aucune douleur. En outre, à leur stupéfaction, les parents découvrirent que plus de la moitié des croûtes d'eczéma avaient séché et étaient tombées, rendant à Fabrice la liberté de ses mouvements.
A raison d'une séance tous les trois jours, les deux premières semaines, puis une par semaine, ensuite une par quinzaine, au bout de trois mois, Fabrice n'avait pratiquement plus d'eczéma, et son asthme avait disparu. Il ne connut que de rares amorces de récidive, au printemps, pendant deux ans environ, crises rapidement stoppées par une ou deux séances de magnétisme.
Depuis Fabrice a été complètement débarrassé de son eczéma et de son asthme.
Ayant quitté la région, iI y a fort longtemps que je ne l'ai pas vu, mais j'ai eu récemment de ses nouvelles par un ami. Il va très bien, et au cours d'une conversation à mon sujet, Fabrice déclara:
«Si un jour j'entends quelqu'un dire du mal de Jacques Montagner, eh bien moi, je lui casse la figure!...»

Comment réagirent les médecins traitants de Fabrice ?
Vous savez, cela se passait en province. Là-bas, en ce temps-là, le médecin de campagne n'était pas avare de son temps. Au cours de ses tournées, celui de Fabrice s'arrêtait systématiquement chez ses malades, quand il passait devant chez eux. Mais Fabrice étant pratiquement guéri, refusa absolument de voir tout médecin. Et le brave praticien, le comprit très bien. Il m'envoya d'ailleurs plusieurs malades par la suite, et nous sommes restés amis.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 20 Nov - 21:20