Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

l'ovni de toulon, 14 octobre 1954

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

l'ovni de toulon, 14 octobre 1954

Message par Robot U&P le Sam 11 Avr - 0:42

La photo : http://ufologie.net/1954/pics/varmatinrepublique16oct1954-page4.jpg


Citation :
Cigare volant dans le ciel varois
Suite de la première page

avec des raies illuminées ressemblant à des tuyères. L'ensemble semblait avoir 50 cm de long sur 15 de large, mesure apparente."

M. Faticci semble un peu ému en rappelant ce phénomène.

Une photo prise, nous le remercions et partons pour recueillir d'autres témoignages.

[Photo légendée:]

M. FATUCCI
"Je l'ai bien vue, elle se dirigeait derrière le Coudon."

A Solliès-Ville
Nous filons vers Solliès-Ville. Là, en effet, M. Olivier Baptistin, ancien conseiller municipal, avait lui aussi aperçu la "boule de feu."

"Il était 18 h. environ. J'ai vu un engin de couleur rougeâtre, émettant comme des flammes à l'arrière, se diriger horizontalement, puis piquer d'un seul coup vers Solliès-Pont en éteignant toute lumière. Il avait l'air d'être à un millier de mètres d'altitude et se dirigeait vers le Nord. Il ne faisait aucun bruit."

On nous conduit ensuite aimablement auprès de Mlle Marie-Louise Ramel et de Mlle Pierrette Fillon, qui toutes deux, à la même heure, ont vu une boule de feu évoluer de la même manière "sans bruit, plus vite qu'un avion à réaction, à une altitude d'un millier de mètres environ et sans laisser de traces."

A Saint-Jean-du-Var
Nous partons à la recherche de M. Thivelle, qui le premier vit l'objet volant.

Malheureusement, il n'était pas chez lui, aussi devons-nous nous contenter de reproduire ses déclarations antérieures: "ce n'était pas une étoile filante ou un phénomène lumineux. Le large disque lumineux laissait autour de lui et derrière lui un halo phosphorescent, irisé."

On nous indique alors le nom de trois témoins que nous nous empressons de joindre.

Mme Batris Marcelle, demeurant 130, Bd Maréchal-Joffre, nous déclare, émue:

"Hier encore, je riais de ces histoires, mais le phénomène que j'ai vu m'inquiète fort. Il était 18 h 15, nous bavardions avec Mme Maroselli, ma voisine, lorsque tout à coup, je vis dans le ciel une espèce de boule de feu se dirigeant à grande vitesse de la mer vers la montagne. En deux ou trois secondes, elle disparut derrière le Faron, en montant légèrement, en émettant des couleurs vertes, rouges et bleues."

Mme Evelyne Maroselli, demeurant au 128, qui était présente, confirme cette déposition.

Son fils Jean-Claude Maroselli a huit ans. Il a aussi vu l'engin et a été fort troublé de cette vision insolite.

Mlles RAMEL ET FILLON
"C'est là que nous l'avons vue."

Que pouvons-nous conclure?
1) Il ne s'agit pas d'un ballon-sonde, ainsi que nous l'avons déjà dit.

2) Il ne s'agit pas non plus d'un météore.

3) Les descrïptions concordantes recueillies permettent d'éliminer le cas d'un avion à réaction.

4) Un phénomène optique ne saurait être vu d'endroits différents de la même manière; d'ailleurs, les gerbes de feu décrites par les témoins permettent de regretter cette hypothèse.

Pouvons-nous donc conclure à un "engin volant non identifié"?

Je crois que cela est devenu raisonnable.

Vient-il de la terre ou d'une autre planète?

Il est encore trop prématuré pour donner une réponse à cette question.

Mais nous sommes convaincus que les temps sont proches où nous pourrons donner une réponse à cette question.

Comment est-il?
Grâce aux informations recueillies, nous avons pu reconstituer "la forme et les caractéristiques" du cigare volant qui a été aperçu jeudi soir.

L'engin a la forme d'une fusée courte, telle que notre dessinateur l'a représentée.

A l'arrière, les tuyères qui projettent les gaz en combustion.

Il ne s'agit donc pas, sans doute, des cigares habituels qui n'émettent en principe que des lueurs pâles et qui fonctionnent certainement grâce à un principe physique que nous ignorons encore.

Le "cigare" doit avoir approximativement 150 mètres de long sur 30 de large, ce qui lui donne une forme un peu renflée.

En cela, il ne ressemble en rien aux formes très allongées des fusées que nous construisons.

Capable de se déplacer à des vitesses très variables, allant jusqu'à 10.000 kilomètres à l'heure, la cabine des passagers doit, selon toute vraisemblance, être pressurisée et munie d'un dispositif supprimant les effets biologiques néfastes d'une accélération trop foudroyante.

Le corps possède plusieurs rangées de hublots, ce qui dénote plusieurs étages d'habitation.

Selon les dimensions de l'engin et le nombre de rangées et la hauteur probable des cabines éclairées par des couleurs différentes, les "voyageurs" doivent avoir dans les 4 mètres de haut. Leur taille serait donc en moyenne le double de la notre.

La sécurité de l'appareil leur permet certainement d'évoluer librement à l'intérieur des cabines.

Comment nous ont-ils vus est un problème auquel il est difficile de répondre. Nous ignorons s'ils possèdent des yeux comme les nôtres ou s'ils se dirigent par un système d'antennes semblables à ceux des poissons aveugles qui habitent le fond des océans.

Que viennent-ils faire sur notre ville?

Toutefois, comme jusqu'à présent aucun acte belliqueux n'est à signaler, ils viennent sans doute en mission d'observation.

D'où viennent-ils? Autre mystère.
Selon les experts, aucune puissance terrestre ne serait capable de construire de tels aéronefs. Il faut donc admettre, jusqu'à preuve du contraire, qu'ils viennent d'une autre planète que la notre.

Mais cela n'est encore que du domaine des hypothèses.

avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: l'ovni de toulon, 14 octobre 1954

Message par Robot U&P le Sam 11 Avr - 0:42




Citation :
[table:d677 style="BORDER-LEFT-COLOR: #79a9d0; BORDER-BOTTOM-COLOR: #79a9d0; BORDER-TOP-COLOR: #79a9d0; BACKGROUND-COLOR: #ccd4ec; BORDER-RIGHT-COLOR: #79a9d0" cellSpacing=0 cellPadding=0 width="80%" border=1][tr][td class=petit]
VOICI LE CIGARE
QUI A TRAVERSE LE CIEL
DE TOULON ET DU VAR


Nos envoyés spéciaux ont reconstitué pour vous
CETTE MYSTERIEUSE APPARITION
JEUDI soir, vers 18 h., le ciel varois était calme, quand tout à coup, une "boule de feu" le traversa en direction du Nord.

Un peu partout dans le Var elle était aperçue, et, dès 19., les coups de téléphone se succédaient.

Trop de "bobards" ont déjà circulé sur les "objets volants non identifiés", aussi avons-nous mené une enquête minutieuse, sollicitant les témoignages nets, provenant de personnes sérieuses.

Comme nous allons le voir, ces témoignages concordent tous.

Nous avons aussi demandé à la station de météorologie si un ballon sonde avait été lâché ou si on avait enregistré dans la région une chute de météore: la réponse fut négative.

Aucun doute n'est donc possible:
Ce soir-là, un objet volant non identifié a évolué dans le ciel varois et toulonnais.

Les témoignages

La première personne que nous interrogeons est M. Fatici Paul, demeurant aux H.B.M. de Rodeillac.

"J'ai un cabanon entre le Rivest et le Barrage. Jeudi soir, il était 18 h., en fermant mon cabanon, j'ai aperçu dans le ciel une boule de feu, venant de l'Est et se dirigeant vers le Coudon à une vitesse considérable."

- Pouvez-vous nous donner plus de détails?

- Bien volontiers: il évoluait à une hauteur qui m'apparut être voisine de 8 à 10.000 mètres. Ce n'est certes pas un ballon-sonde. J'en ai vu de nombreux et je reconnaîtrais leur forme. Ce n'était pas non plus une météorite car il ne "tombait pas du ciel." Il a en effet nettement franchi la montagne à la vitesse d'un éclair, laissant d'échapper derrière lui des flammes se terminant par une gerbe. La vision de cet engin a durée 2 à 3 secondes à peine et il n'a laissé ni trace ni sillage derrière son passage. Il ne faisait aucun bruit. L'ensemble m'a paru rouge "feu"
[/td][/tr][/table]
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 25 Fév - 8:45