Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La Chine en faveur d’une monnaie mondiale unique

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

La Chine en faveur d’une monnaie mondiale unique

Message par Schattenjäger le Jeu 2 Avr - 12:23

Au cours de la semaine écoulée, le vice-Premier ministre Wang Qishang, le gouverneur de la banque centrale Zhou Xiaochuan et le ministre des Finances Xie Xure se sont prononcés pour une réforme du système financier international.

Pour Zhang Xiaoji, un chercheur du Centre de Recherche et de Développement auprès du Conseil des Affaires d’Etat (le gouvernement), les débats qu’induisent les déclarations des dirigeants chinois prouvent qu’à l’approche du sommet, les prises de position de la Chine ont un effet sensible.

Le vice-Premier ministre Wang Qishan s’est clairement prononcé pour que les pays en voie de développement soient mieux entendus quand il s’agira de savoir de quelle manière le système financier international doit être régi.

Sur le site de la banque centrale, Zhou Xiaochuan a publié trois commentaires en faveur de la création d’une monnaie mondiale, pour expliquer le haut taux d’épargne en Chine, et les raisons cachées de la crise financière.

Dans une interview accordée la semaine dernière à l’agence Xinhua, Le ministre des Finances Xie Xuren a réclamé une réforme de fond en comble du système financier mondial et une diversification des monnaies de réserve.

Pour Zhang Xiaoji, à constater les réactions qu’elles ont engendrées, toutes ces propositions se sont avérées "réussies et efficaces".

Le directeur général du Fonds Monétaire international, Dominique Strauss-Kahn a déclaré que la proposition chinoise de créer une nouvelle monnaie de réserve pour remplacer le dollar était "raisonnable".

Le président américain, Barack Obama, le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner et le président de la réserve fédérale Ben Bernanke ont rapidement réagi aux articles du gouverneur de la banque centrale chinoise et fait savoir qu’il n’y avait pas besoin d’une nouvelle monnaie de réserve pour remplacer le dollar.

Selon les analystes, les commentaires chinois ont eu au moins le mérite de mettre le problème de la monnaie de réserve au premier plan.

"La proposition de la Chine de créer une super-monnaie de réserve peut ne pas être approuvée par l’ensemble des participants au sommet, mais il ne sera pas mauvais d’entendre l’idée discutée lors de cette réunion et cela peut servir de base aux réformes à venir" a déclaré à l’Agence Xinhua, Tao Wenzhao, un chercheur spécialiste des Etats-Unis à l’Académie chinoise des sciences sociales.

Le président chinois, Hu Jintao, a quitté Beijing mercredi pour Londres où il participera au sommet.

Avant de partir, il a appelé tous les pays à coordonner leurs actions pour stabiliser le marché financier international "le plus tôt possible", à varier leurs plans de relance économique et à lutter contre le protectionnisme commercial et financier. Il a aussi insisté pour l’adoption de ce qu’il a appelé " les réformes nécessaires" du système financier international.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Vers une monnaie mondiale unique, l’or-papier DTS - SDR ?

Message par Schattenjäger le Jeu 2 Avr - 12:27

Le DTS, droits de tirages spéciaux, en anglais SDR (Special Drawing Rights) est une unité de compte propre au FMI, qui représente une créance sur les monnaies des pays membres, et dont la valeur représente la somme des 4 monnaies de référence (dollar, Euro, livre et yen) calculée chaque jour. Ayant conservé sa valeur nominale en or depuis la dévaluation du dollar par rapport à l’or, en 1971, on l’a appelé « or-papier ».



Devant le sombre avenir du dollar et de la livre, Arkadi Dvorkovitch, conseiller économique du Kremlin, a fait savoir le 28 mars 2009 qu’il souhaitait que ce système s’étende au rouble et au yen, dans une ambiance où le dollar devient de plus en plus contesté.

La Chine a été encore plus loin. Le gouverneur de la banque de Chine, Zhou Xiaochuan, a indiqué « qu’une nouvelle monnaie de réserve mondiale, basée sur un panier d’importantes monnaies et gérée par une organisation multilatérale, telle que le Fonds monétaire international (FMI), devrait dépasser les intérêts nationaux des pays qui émettent la monnaie de réserve et devrait contribuer à la stabilisation du système financier international et au développement de l’économie mondiale ».

Pékin avait fait part de ses vives inquiétudes « pour ranger 2 000 milliards de dollars de réserves de change », après avoir liquidé une partie de cette devise-boulet dans l’achat de mines, que certains estiment à 500 milliards, et après avoir démultiplié ses investissements à l’étranger, voire après s’être substitué au FMI, en aidant des pays comme le Pakistan ou la Jamaïque par apports de prêts.

Délaissant progressivement le dollar pour placer ses liquidités dans les matières premières, au point qu’arrive le spectre d’un nouvel ordre mondial chinois, il semble pour le moins que la Chine possède de solides arguments pour faire valoir sa proposition de nouvelle réserve de monnaie mondiale. De ce fait, « les Chinois entendent réformer le système monétaire international et défient donc les Américains. La demande d’Obama du soutien à l’économie est donc refusée explicitement et par avance ».

Obama a naturellement rejeté cette idée : "Je ne crois pas à la nécessité d’une monnaie mondiale". Connally, ancien secrétaire au trésor des Etats-Unis, disait : « Le dollar, c’est notre monnaie, mais c’est votre problème ».

L’administration américaine entend donc poursuivre sur cet adage, en dépit des propositions russes, chinoises, d’un certain nombre d’experts en économie, et de l’avis de Dominique Strauss-Kahn, en tant que directeur du FMI, jugeant la proposition « légitime ». Même la Commerzbank allemande s’est ralliée à la demande chinoise : « les points que la Chine met en avant sont justes. Les tentatives de la FED pour stimuler l’inflation (ou au moins combattre la déflation) sont uniquement motivées par des considérations internes. Elles sont en opposition avec les intérêts des détenteurs étrangers de dollars », peut-être à la suite de cette insinuation à peine voilée de Merkel : « Nous nous rendons au G20 de Londres avec des positions et des attentes très similaires : il est nécessaire de dire clairement que l’architecture financière mondiale doit être changée ».

S’il est à peu près certain que rien ne sortira du G20 sur le changement de « l’architecture financière », il est également certain que les Etats-Unis vont se trouver, dans les mois à venir, totalement isolés à soutenir un dollar devenant désespérément indéfendable, poursuivant leur immobilisme idéologique. La bataille de la monnaie de réserve mondiale vient commencer.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 19:36