Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Stefan Ansermet déniche des sites chargés de secrets

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30548

Stefan Ansermet déniche des sites chargés de secrets

Message par Schattenjäger le Mar 29 Aoû 2017 - 15:24

Stefan Ansermet déniche des sites chargés de secrets

MinéralogieLe minéralogiste poursuit sa quête des lieux mystérieux romands dans un nouveau guide.



L’ermite de Nozon à Saint-Loup: La légende raconte qu’un ermite aurait séjourné dans la grotte de la Baumette. L’origine de cet ascète est encore débattue. Une source explique qu’il s’agit de saint Lupicin, frère de saint Romain, à eux deux premiers évangélisateurs de la région. Une autre source, plus tardive, fait référence à un certain Sigonius qui aurait vécu dans la grotte au VIe siècle.

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tel un explorateur – et non un détective, précise-t-il – Stefan Ansermet cherche, fouille, analyse et observe in situ des endroits riches de légendes, de questionnement et de secrets bien gardés. Le minéralogiste autodidacte, également photographe, a commencé ses recherches depuis plusieurs années déjà. «J’ai toujours aimé les enquêtes et la connaissance arborescente qui conduit à des pistes infinies», explique-t-il. En 2014, il publiait le premier tome du Guide des lieux mystérieux. «La rédaction de cet ouvrage a ouvert la porte à la découverte de tellement d’autres sites que j’ai voulu les réunir dans un nouveau guide.» Ce dernier répertorie 20 endroits en Suisse romande, dont cinq dans le canton de Vaud.

Mais qu’entend-il par lieu mystérieux? «Des coins qui recèlent des questions ouvertes, que ce soit dans le domaine historique, archéologique ou des sciences naturelles. Prenez, par exemple, le tumulus de Moncor au-dessus de Villars-sur-Glâne. On ignore toujours qui est enterré dans la tombe sous cette butte. Un roi? Une princesse? C’est comme la découverte des pyramides. Tant que l’on n’y est pas entré, on ne sait pas ce qu’elle contient. C’est incroyable.» Ce qualificatif revient régulièrement dans la bouche de cet amoureux de la nature à la voix posée.



En 30 ans, Stefan Ansermet a accumulé un nombre impressionnant d’articles, de notes, et de documents. «Internet est une mine d’informations avec la possibilité de consulter des livres et des périodiques entièrement numérisés, parfois rares ou difficiles à trouver en bibliothèque.» Il a ensuite confronté ses sources écrites à la vérité du terrain, au moins trois fois pour chacun des sites sélectionnés: «C’est alors le choc entre ce que l’on sait, ce que l’on voit et les questions que l’on se pose. Comme j’écris un guide, le lieu ne doit pas être uniquement intéressant, mais aussi beau et accessible au visiteur.» A l’instar de la grotte de la Baumette située en face de Saint-Loup, qui selon la légende, hébergea l’ermite du Nozon. «Mon oncle m’avait raconté l’histoire locale de cet ascète, dont l’identité fait toujours débat, qui y aurait séjourné il y a plus de 1500 ans. Je n’y avais pas prêté plus d’attention que ça jusqu’au jour où un de mes collègues m’en a reparlé. Je m’y suis rendu et j’ai découvert un endroit magnifique.»

Autre lieu qu’il a pris le temps d’explorer, cette fois à côté de chez lui dans les Préalpes vaudoises: le Creux-des-Bourguignons, caché des regards sur le plateau de Luan (commune de Corbeyrier). «Petit, je passais des heures à analyser des cartes topographiques. Je m’y baladais en pensée. J’avais déjà repéré cette cuvette à fond plat.» Si les faits historiques expliquent que cette dépression est la conséquence d’un grand éboulement survenu en 1584, la légende, elle, raconte que le trou serait un ancien charnier vieux de près de 550 ans où furent enterrées les dépouilles de Bourguignons qui avaient attaqué des villageois.

A l’autre bout du canton, la pierre des Gottettes, dans la forêt du même nom près de Romainmôtier sur la commune de Croy, a donné du fil à retordre à Stefan Ansermet. «Cet endroit me préoccupe encore aujourd’hui.» Avec l’aide de son frère, archéologue autodidacte, et d’un ami géologue, il veut sonder plus en détail l’origine de ce «bloc exceptionnel» marqué d’une gravure. «Elle représente une scène de chasse de la période du néolithique. C’est unique en Suisse. Cette roche est particulièrement intéressante car très dure. Elle contient du jade. Elle a certainement été charriée par un glacier.» La question qui reste encore sans réponse est l’origine de sa forme si particulière. L’explorateur a trouvé là une nouvelle énigme à décortiquer, et, qui sait, de la matière pour un prochain ouvrage. (24 heures)

https://www.24heures.ch/culture/stefan-ansermet-deniche-sites-charges-secrets/story/26776995
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 22:12