Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Partagez
avatar
Franck1973
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3372

Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Franck1973 le Ven 2 Juin - 22:53


Crédits : iStock
Si nous n’avons à ce jour aucune trace de civilisations extraterrestres avancées, c’est peut-être que ces dernières se sont volontairement mises en « veille auto-imposée prolongée » d’après trois chercheurs dans un nouveau document accepté pour publication. 
Le paradoxe de Fermi s’exprime ainsi : la Terre est nettement plus jeune que l’Univers (de plusieurs milliards d’années), si des civilisations technologiques extraterrestres existent ou ont existé dans la Galaxie, alors au moins une a développé et entrepris le voyage ou la colonisation interstellaire. Or on peut démontrer que la colonisation de la Galaxie ne nécessite que quelques millions d’années donc on devrait en voir des traces autour de nous, mais ce n’est pas le cas, donc l’hypothèse de départ est fausse et nous sommes la seule civilisation dite « avancée » ou « intelligente » dans la Galaxie. Et si, plutôt que de tabler sur le fait que cesdites civilisations avancées n’existent pas (ou plus), ces dernières s’étaient mises dans un état auto-imposé de veille prolongée ? C’est en tout cas ce que suggère un nouveau papier cosigné par trois chercheurs.
Pour le neurologiste d’Oxford et expert en intelligence artificielle Anders Sandberg et ses collègues Stuart Armstrong et Milan Ćirković, de l’Observatoire astronomique de Belgrade, notre Univers actuel serait en effet beaucoup trop « chaud » pour une civilisation numérique. Dans ce document accepté pour publication dans le Journal of the British Interplanetary Society, les trois chercheurs suggèrent en effet que pour prospérer, une telle civilisation devrait « attendre » que l’Univers se refroidisse davantage. À ce stade, avec des objets stellaires dispersés dans un univers plus élargi (rappelons que l’Univers se dilate), le traitement de l’information pourrait ainsi se produire avec une vitesse et une efficacité beaucoup plus grande que dans les conditions cosmologiques actuelles.
Civilisation numérique ? En effet, un nombre croissant d’experts futuristes et d’astrobiologistes commencent à penser qu’une intelligence avancée mènera finalement en un mode d’existence numérique. Pour vivre comme des êtres numériques au sein de superordinateurs puissants, des civilisations post-biologiques devront exiger un accès sans entrave aux moyens puissants et efficaces de traitement de l’information — un mode d’existence hypothétique connu sous le nom de « dataisme ». Mais comme Anders Sandberg, Stuart Armstrong et Milan Ćirković le font savoir dans leur nouveau document, il y a un coût pour un tel traitement de l’information : la température.
Le potentiel de traitement de l’information augmente en effet à mesure que la température diminue. Donc pour résumer, plutôt que de gaspiller de l’énergie et des ressources à l’ère actuelle, Sandberg et ses deux collègues pensent qu’il serait plus logique qu’une civilisation avancée et informatisée se mette en état de « mise en veille prolongée » en attendant que l’Univers soit beaucoup plus froid qu’aujourd’hui. Rappelons que la température de l’Univers actuel est d’environ -270,42 degrés et que la température la plus basse possible théoriquement est le zéro absolu à -273,15 °C. Cela peut sembler une quantité insignifiante de « chaleur » pour vous et pour moi, mais pour une civilisation informatique, cela pourrait faire la différence. Selon les chercheurs, en patientant pour que l’Univers se dilate suffisamment, une civilisation pourrait traiter l’information 10 30  plus rapidement qu’aujourd’hui.
Ainsi, ouvrons notre esprit et admettons que cette hypothèse soit vraie, d’anciennes civilisations extraterrestres existeraient bel et bien, certaines ayant déjà exploré une grande partie de la galaxie, mais celles-ci ne laisseraient pour le moment aucune trace pour cause de « mise en veille ». Pour Sandberg, nous ne devrions pas chercher de « traces » à proprement parler, mais plutôt l’absence suspecte de traces comme « une absence de processus qui permettraient de gaspiller les ressources utiles ». Plus précisément, une absence de processus qui empêche une variété de phénomènes astrophysiques comme l’implosion d’étoiles en trous noirs, des collisions de galaxies ou autres. Nous ne voyons aujourd’hui rien empêcher que ces processus se produisent (une grève contre cette hypothèse), mais Sandberg dit que les scientifiques devraient être à l’affût de zones inhabituelles dans lesquelles ces processus cosmologiques naturels ont considérablement diminué.
Source :
http://sciencepost.fr/2017/06/paradoxe-de-fermi-extraterrestres-veille-prolongee/
http://thestranger1.e-monsite.com/pages/extraterrestres/paradoxe-de-fermi.html


___________________


Moi ? Je ne suis rien. Je suis un pet dans le système de conditionnement d'air. Je suis toujours là mais, la plupart du temps, personne ne s'en aperçoit.
La stratégie Ender
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Sam 3 Juin - 8:48

Ce serait une variante du paradoxe suivant lequel les civilisations avancées du cosmos se planquent pour échapper à des IA qui ont colonisé l'espace pour récupérer toutes les ressources et démolissent toute vie biologique. Auquel cas, on ne doit surtout pas leur signaler notre présence. Pour vivre heureux vivons cachés.

Pourquoi pas des ET endormis : "N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et au cours des siècles peut mourir même la Mort." Les grands anciens de Lovecraft 
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Sam 3 Juin - 10:38

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer en quoi consiste le froid de l'univers vu qu'il n'y a pas de fluide caloporteur ?
avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2140

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par charlie le Sam 3 Juin - 14:22

Pour la chaleur, le soleil émet un rayonnement ( une, des longueurs d'onde) qui lorsqu'elles rencontrent un corps solide ou gazeux, se transforme en chaleur mais tant que cela reste du rayonnement non transformé, il y a du froid, qui est l'état de basse du vide sans ce rayonnement caractéristique de la chaleur(infra rouges entre autres)
Un fluide caloporteur permet de déplacer la chaleur pas le rayonnement.
C'est de t^te, pour les détails, google est mon ami.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Sam 3 Juin - 16:29

Ca n'est pas si simple....c'est même très compliqué. Je lis partout que si je me retrouvais à poil dans le vide sidéral, mon corps exploserait à cause de sa pression interne, mes poumons ne prenant pas d'oxygène ma mort serait précipitée, mais en aucun cas je ne gèlerais rapidement !
La température dans l'espace vide semble n'avoir aucun sens et il semblerait bien qu'on ne se cramerait pas en s'approchant du soleil.

Si l'on fait tourner son four micro-onde à vide, se brûle-t-on si on l'ouvre et y fourrons nos doigts ?
avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2140

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par charlie le Sam 3 Juin - 16:47

@casseron a écrit:Ca n'est pas si simple....c'est même très compliqué. Je lis partout que si je me retrouvais à poil dans le vide sidéral, mon corps exploserait à cause de sa pression interne, mes poumons ne prenant pas d'oxygène ma mort serait précipitée, mais en aucun cas je ne gèlerais rapidement !
La température dans l'espace vide semble n'avoir aucun sens et il semblerait bien qu'on ne se cramerait pas en s'approchant du soleil.

Si l'on fait tourner son four micro-onde à vide, se brûle-t-on si on l'ouvre et y fourrons nos doigts ?
Pour le micron onde, si tu arrives à fermer la porte (dur) avec tes doigts dedans tu grilleras comme un bout de viande
ensuite d'un coté de la navette éclairée par le soleil , tu cramerais sans dispositif adéquate, à l'ombre aussi.
si un onde de longueur de l'infra rouge, n'atteint aucun corps , elle ne chauffe rien.
onde if(par exemple) = énergie, si elle se dissipe sur un corps = chaleur
avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2140

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par charlie le Sam 3 Juin - 16:51

La chaleur, c'est l'énergie issue de l'activité des atomes dans la matière. Plus ses atomes vibrent rapidement, plus un corps est chaud et plus sa température est élevée. Dans le cas de deux corps à proximité l'un de l'autre et ayant des températures différentes, la chaleur du plus chaud sera transférée au plus froid jusqu'à ce que les deux corps aient la même température.
La température représente donc l'état d'un corps à un moment donné tandis que la chaleur est un flot d'énergie transitant d'un corps vers un autre à cause d'une différence de température. La température se mesure, par exemple, grâce à la variation de l'état du mercure dans un thermomètre traditionnel. Quand il fait chaud, la chaleur de l'air ambiant est transférée au mercure qui commence à changer d'état : il augmente en volume jusqu'à ce que sa température devienne la même que celle de l'air. Grâce à une échelle graduée, nous pouvons ensuite interpréter cette variation en terme de degrés Celsius ou Fahrenheit.

La température qu'indiquerait un thermomètre dans l'espace dépend de l'endroit où on le place.
* S'il est placé directement face aux rayons du Soleil, il absorbera leur énergie et finira par indiquer une température voisine de 150°C.
* Par contre, s'il est à l'abri du Soleil, le thermomètre dissipera graduellement sa propre chaleur
pour atteindre une température proche du zéro absolu puisqu'il n'y a pas d'air ambiant avec lequel échanger sa chaleur.

Le zéro absolu représente une absence complète de chaleur et correspond à la température la plus froide qu'il puisse exister, soit -273°C. Quand on parle de températures de cet ordre, on emploie généralement l'échelle de mesure Kelvin (K) plutôt que les degrés Celsius ou Fahrenheit. Dans cette échelle, le zéro absolu correspond à 0K, l'eau gèle à 273K et elle bout à 373K.

Nous avons précisé que notre thermomètre, à l'ombre dans l'espace, indiquerait une température proche du zéro absolu, soit 0 K. En fait, il indiquerait exactement 2,7 K. Ce petit apport de chaleur, auquel rien dans l'Univers n'échappe, est attribuable au rayonnement fossile. Étonnamment, ce rayonnement serait la trace résiduelle de l'énergie dégagée lors de la création de l'Univers, au moment du Big Bang, il y a 12 milliards d'années.


source complémentaire : Température spatiale, chaud ou froid ?, une réponse du Guichet du Savoir.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Sam 3 Juin - 17:07

Curieux..... Si je place le thermomètre sur le sable du Sahara et face au soleil, il va certainement flirter avec les 70°. Si je le fais grimper dans l'atmosphère, il va se rapprocher du soleil mais la température va considérablement diminuer, vers les -50° à 10000m d'altitude. Si je continue de le rapprocher du soleil, à 400 km d'altitude, dans le froid soit-disant absolu il va indiquer +150 ° ? Je comprends bien que ses molécules s'agitent, mais sur le sable elles s'agitaient aussi et en plus il subissait un échange thermique avec l'air ambiant. La température ne devrait-elle pas alors être plus élevée sur la sable que sur la Lune ?

Autre chose. quand il fait froid on s'isole avec des vêtements pour éviter un transfert de chaleur. Or je lis partout que le meilleur isolant est le vide. Donc, on ne doit pas risquer grand-chose de se mettre en maillot de bain sur Mars...puisqu'il n'y a pas de transfert de calories, on est parfaitement isolé.

Quelque chose m'échappe encore ?

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1408

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par anoy le Sam 3 Juin - 19:10

En fait , la température "normale" du vide est le zéro absolu (-273°) à notre échelle humaine ... 
A partir de cela , tout ce que l'on peut y "ajouter" émet de la chaleur (de diverses façons,étoiles et autres) pour se rapprocher des températures que l'on connait .
C'est comme un bol d'eau à température ambiante (la norme) et que l'on y plonge un ingrédient plus chaud !
Il y a besoin d'un fluide (ou rayon) colporteur pour descendre ou monter en dehors de cette "norme", pour le vide spatial , ce "froid" est la base de référence !
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Dim 4 Juin - 9:49

Comment un rayonnement stellaire peut-il réchauffer un espace vide ?

Pourquoi à l'ombre sur la Lune la température serait-elle de -160° et quelques kms plus loin de -270° ? Quelqu'un fait-il du feu entre les deux ?


Dernière édition par casseron le Dim 4 Juin - 9:52, édité 1 fois
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Dim 4 Juin - 9:51

Hier soir, tout en regardant les simiots courir dans la nuit sur les flancs du Belmaitch à la recherche de petits enfants à dévorer, tandis que l'orage illuminait comme en plein jour les aliens en train d'essayer de capturer un observateur attardé, j'ai eu une illumination, un peu comme si la foudre m'était tombée dessus. D'ailleurs, je pense qu'un alien plasma déguisé en foudre en boule m'est bel et bien tombé dessus : "orage, ôôô désespoir, ôôô paresse ennemie...."
Bref, tout en éteignant le feu, je me suis demandé si les pseudos scientifiques qui imaginent les aliens sous forme de feignantes endormies, genre blanche fesse ou l'alien au bois dormant, ne sont pas que des geeks nourris uniquement de bière, ce genre que Jean Petit déteste, enfermés dans leurs labos loin de la réalité ? 
Liti dortil ou courtil ?
Suspect
avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2140

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par charlie le Dim 4 Juin - 9:56

@Le Roy Hugon a écrit:Hier soir, tout en regardant les simiots courir dans la nuit sur les flancs du Belmaitch à la recherche de petits enfants à dévorer, tandis que l'orage illuminait comme en plein jour les aliens en train d'essayer de capturer un observateur attardé, j'ai eu une illumination, un peu comme si la foudre m'était tombée dessus. D'ailleurs, je pense qu'un alien plasma déguisé en foudre en boule m'est bel et bien tombé dessus : "orage, ôôô désespoir, ôôô paresse ennemie...."
Bref, tout en éteignant le feu, je me suis demandé si les pseudos scientifiques qui imaginent les aliens sous forme de feignantes endormies, genre blanche fesse ou l'alien au bois dormant, ne sont pas que des geeks nourris uniquement de bière, ce genre que Jean Petit déteste, enfermés dans leurs labos loin de la réalité ? 
Liti dortil ou courtil ?
Suspect
Quand tu auras fini de fumer la moquette, il te restera la colle des pavés...Wink
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Dim 4 Juin - 10:08

Des aliens plasma.......

L'idée semble délirante, et pourtant, comment expliquer le phénomène de bi-location, voir de tri-location ? Le Padre Pio se présentait-il simultanément sous deux êtres de chair ?
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Dim 4 Juin - 10:31

Comment Charlie sait il que la moquette du salon fume encore ? Serait il extralucide ? Faut il l'exorciser ?  Je propose de le capturer et de faire des expérimentations, j'ai un pote au FBI qui est partant.
Pour la bilocation, ou la tri location, il existe des témoignages anciens sur le fait que des gens apparaissent à plusieurs endroits au même moment. Cela fait partie des phénomènes de transes. Quand même ce padre Pio qui fait une bilocation juste pour flanquer une tarte à un malheureux religieux qui dort pendant une prière, il manque de charité chrétienne. Sleep
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Dim 4 Juin - 10:44

Cela fait partie des phénomènes de transes. 


J'entends bien, mais ça n'explique pas le phénomène.
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Dim 4 Juin - 10:48

Je vois que vous êtes en forme : c'est l'occasion d'annuler le paradoxe de Fermi 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Fermi
Tout simplement, à mon avis, les ET sont parmi nous
http://ovnis-direct.com/le-milliardaire-bigelow-evoque-une-presence-extraterrestre-sur-terre-52962585.html
auquel cas le paradoxe de Fermi ne peut que nous faire hennir 

PS jouons avec les aliens : quel est le membre du staff qui est le plus susceptible d'être un alien ? Le gagnant a une abduction gratuite. 
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Dim 4 Juin - 11:02

@casseron a écrit:Cela fait partie des phénomènes de transes. 


J'entends bien, mais ça n'explique pas le phénomène.
Il n'y a pas d'explications scientifiques actuellement aux phénomènes de bilocation, ou de vision d'une personne sous forme d'animal. 
Il faudrait que la science développe un nouveau pan théorique.
Si ces phénomènes existent, ils existent depuis toujours, les témoignages sont antérieurs à la chrétienté, ce serait donc une capacité humaine de "voir" ou percevoir un autre être humain à distance, ou la capacité d'un être humain de "s'expédier" littéralement à un autre endroit, éventuellement sous une autre forme. 
Cela pose la question du récepteur et de l'émetteur.
Ce serait sous forme matérielle, ou sous forme de pensée. Il pourrait interagir matériellement ou par la pensée.
Je suppose que tu es chrétien, et donc que tu penses que c'est lié à un pouvoir divin exceptionnel, mais vu l'ancienneté et la généralité de ces témoignages, je ne pense pas que ce soit une preuve de l'existence de Dieu. 
Après c'est ton cadre de référence, mais je suis terriblement sceptique sur les croyances du livre.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Dim 4 Juin - 11:08

Le phénomène n'a rien à voir avec le fait d'être ou ne pas être chrétien. Il existe, c'est tout. Et probablement bien avant le christianisme bien que se manifestant davantage depuis. Pourquoi ? Mystère !

Voici l'opinion de Pio :


 Que pensait Père Pio de tout cela ? Une fois que ses amis capucins discutaient devant lui de la bilocation, il remarqua interrompant quelqu’un qui disait que peut-être les privilégiés qui biloquaient ne s‘en apercevaient pas : « Bien sûr, bien sûr qu’ils s’en aperçoivent. Ils peuvent ne pas savoir si c’est leur corps ou leur âme qui se meuve mais ils sont bien conscients de ce qui se produit et ils savent où ils vont.
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Dim 4 Juin - 17:33

Les témoignages anciens sont nombreux, notamment dans le nord de l'Europe. Il s'agit des doppelganger. Ce phénomène se trouve dans le chamanisme, où le chaman peut se déplacer sous forme spirituelle et trouver un objet perdu par exemple, voire le ramener. Cela rappelle une des témoignages du site sur un africain qui ramenait des objets. Il existe des témoignages sur des personnes pouvant "s'endormir" (transe) et partir à la recherche d'une personne disparue, et lui délivrer un message. Egalement, il y a la transformation en animal des berserkr par exemple, mais pas uniquement. Genre, "Je savais que tu allais venir, j'ai vu un ours entrer dans la maison, et il a disparu". La personne projette son esprit en avant sous forme animale. 
C'était un pouvoir anciennement admis et l'église a tout de même diabolisé ces phénomènes sous le terme de sorcellerie et rôti quelques personnes au passage. Il y a un conte de Stevenson où un sorcier va danser en esprit sur une île au milieu des oiseaux alors qu'il semble qu'il dort. Stevenson était écossais, et c'est une personne d'origine écossaise qui a été utilisée aux USA pour espionner par l'esprit les soviétiques.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Dim 4 Juin - 18:25

De quelle matière est donc constitué l'ours qui apparaît et s'évapore aussi facilement ?
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Dim 4 Juin - 18:50

Comme ces sujets t'intéressent, je te conseille les bouquins de Claude Lecouteux, chez Imago. C'est un professeur de littérature spécialisé dans les croyances anciennes du nord de l'Europe. Tu vas te régaler.  C'est génial. En réalité, les croyances de projection sous forme animale, on les trouve chez les guerriers bien sûr, notamment l'ours et le loup, mais aussi chez les revenants, qui apparaissent sous forme animale éventuellement, et toute personne aux pouvoirs psychiques forts. 
Le chaman d'Asie en fait partie puisqu'il a un animal totem.
Il y a deux possibilités qui coexistent : le corps matériel, y compris chez le revenant, qui peut donc agir matériellement. L'ours peut donc être bien réel. 
Et la projection spirituelle. La personne qui invite voit un animal entrer, cet animal est une traduction visuelle par son esprit de l'intention, de l'approche de la personne invitée.
 Là je te parlais d'émetteurs et de récepteurs, car pour voir, il faut un don de double vue, et pour émettre une intention, il faut également un pouvoir. 
Cela peut être aussi une forme humaine. 
Les revenants eux aussi fonctionnent comme cela. 
Par exemple voir un loup gris (ce sont des animaux gris) à trois pattes : explication, l'une de ses pattes est dans l'au delà, même idée que le cordonnier boiteux (le diable des contes) qui boite car il a aussi un pieds dans l'au delà, et aussi parce qu'il est un initié. On retirait à l'initié sa sandale dans les mystères.
La projection visuelle peut être simplement la façon dont le récepteur va imaginer l'esprit qui intervient. Il lui donne une forme.
Il y avait la même idée dans l'histoire de ce spécialiste des plantes genre ayuascal qui dit que les aliens ou l'esprit des plantes vont se présenter sous la forme qui fait le moins peur à celui qu'ils contactent. 
Je te conseille Lecouteux. Il y a des concepts qui sont intemporels ou archétypals.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8071

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par casseron le Dim 4 Juin - 18:56

Il y avait la même idée dans l'histoire de ce spécialiste des plantes genre ayuascal qui dit que les aliens ou l'esprit des plantes vont se présenter sous la forme qui fait le moins peur à celui qu'ils contactent. 


Il est probable que les vaisseaux des aliens soient de la même nature....des esprits. Mais qui les génère ?

TRAPPIST-1
newbie
newbie

Nombre de messages : 12

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par TRAPPIST-1 le Dim 4 Juin - 22:05

@casseron a écrit:Quelqu'un pourrait-il m'expliquer en quoi consiste le froid de l'univers vu qu'il n'y a pas de fluide caloporteur ?

  Le froid est a la chaleur ce que la lumière est a l'obscurité, c'est pourtant simple ...


  Pour le sujet de départ je pense l'analyse se trompe sur l'univers "trop chaud" pour abriter des civilisations avancées colonisant la galaxie, certes oui on a de nombreux endroits très chauds dans notre galaxie mais attention c'est de la chaleur relative car de rayonnement et non la chaleur d'un fluide ...

  Ce qui veut dire par exemple, dans une nébuleuse surchauffée ou l'on peut mesurer des t° de gaz pouvant aller jusqu'aux millions de degrés : Il ne faut pas oublier que c'est un milieu de très très faible densité : Cela reflète simplement des t° d'atomes très excités par d'intenses effets ionisants ... Mais cela ne reflète pas forcément la t° d'un objet solide qui traverserait ce milieu, qui serait en réalité forcément bien + basse que cela

  Ces atomes ou molécules surchauffées, le sont justement du fait de la très faible densité ou il leur ait facile de monter en t° ... Trouvez un globule de Bok (nuage de poussière non traversé par la lumière, donc noir) dans la nébuleuse et vous constaterez qu'il est immensément + froid que le gaz très chaud autour

  Attention donc aux interprétations en science ou certes l'univers est chaud, mais en fait pas tant que ça et ce même dans ces milieux sensés etre a des millions de degrés mais si peu dense que ça ne reflète pas une impossibilité de les traverser ...

 Cette théorie est je pense erronée, logiquement seule la proximité des étoiles géantes (qui rayonnent très fortement en tout genre de spectres photoniques ou presque) poserait vraiment problème a une colonisation d'une région galactique : En imposant de les "contourner" a des distances raisonnables : Contraignant a devoir prendre des "virages" dans les trajectoires d'engins pouvant migrer au sein de la galaxie s'ils existeraient ...

  Perso je pense que la présence de petits trou noirs stellaires "surprises" poseraient en fait beaucoup + de problèmes aux voyages/transits dans la galaxie que cette question des "milieux" chauds, je pense aussi aux abords des systèmes stellaires qui pourraient être + dangereux qu'on l'imagine par des hausses soudaines de micro-météorites glaciaires via des équivalant du nuage de Oort éparpillant sur de grands volumes de très grandes quantités de particules de glaces a diverses tailles dont les collisions seraient catastrophiques pour un engin, hors on connait très mal la réalité de ces milieux aux abords d'un système stellaire
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Lun 5 Juin - 10:03

@casseron a écrit:Il y avait la même idée dans l'histoire de ce spécialiste des plantes genre ayuascal qui dit que les aliens ou l'esprit des plantes vont se présenter sous la forme qui fait le moins peur à celui qu'ils contactent. 


Il est probable que les vaisseaux des aliens soient de la même nature....des esprits. Mais qui les génère ?
Il est possible qu'on retrouve à un moment donné aliens, pouvoirs humains paranormaux et fantômes sur le même plan. On a tendance à séparer les choses mais il y a peut être effectivement des passerelles. Perso j'essaye de mettre en connection des concepts par rapport aux différends sujets car s'ils appartiennent à une même réalité, ça peut être sympa de se poser des questions transversales. Un fait de plus est soumis à une ou plusieurs interprétations, ça finit par être un jeu.
avatar
Le Roy Hugon
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 379

Re: Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

Message par Le Roy Hugon le Lun 5 Juin - 10:09

@TRAPPIST-1 a écrit:
@casseron a écrit:Quelqu'un pourrait-il m'expliquer en quoi consiste le froid de l'univers vu qu'il n'y a pas de fluide caloporteur ?

  Le froid est a la chaleur ce que la lumière est a l'obscurité, c'est pourtant simple ...


  Pour le sujet de départ je pense l'analyse se trompe sur l'univers "trop chaud" pour abriter des civilisations avancées colonisant la galaxie, certes oui on a de nombreux endroits très chauds dans notre galaxie mais attention c'est de la chaleur relative car de rayonnement et non la chaleur d'un fluide ...

  Ce qui veut dire par exemple, dans une nébuleuse surchauffée ou l'on peut mesurer des t° de gaz pouvant aller jusqu'aux millions de degrés : Il ne faut pas oublier que c'est un milieu de très très faible densité : Cela reflète simplement des t° d'atomes très excités par d'intenses effets ionisants ... Mais cela ne reflète pas forcément la t° d'un objet solide qui traverserait ce milieu, qui serait en réalité forcément bien + basse que cela

  Ces atomes ou molécules surchauffées, le sont justement du fait de la très faible densité ou il leur ait facile de monter en t° ... Trouvez un globule de Bok (nuage de poussière non traversé par la lumière, donc noir) dans la nébuleuse et vous constaterez qu'il est immensément + froid que le gaz très chaud autour

  Attention donc aux interprétations en science ou certes l'univers est chaud, mais en fait pas tant que ça et ce même dans ces milieux sensés etre a des millions de degrés mais si peu dense que ça ne reflète pas une impossibilité de les traverser ...

 Cette théorie est je pense erronée, logiquement seule la proximité des étoiles géantes (qui rayonnent très fortement en tout genre de spectres photoniques ou presque) poserait vraiment problème a une colonisation d'une région galactique : En imposant de les "contourner" a des distances raisonnables : Contraignant a devoir prendre des "virages" dans les trajectoires d'engins pouvant migrer au sein de la galaxie s'ils existeraient ...

  Perso je pense que la présence de petits trou noirs stellaires "surprises" poseraient en fait beaucoup + de problèmes aux voyages/transits dans la galaxie que cette question des "milieux" chauds, je pense aussi aux abords des systèmes stellaires qui pourraient être + dangereux qu'on l'imagine par des hausses soudaines de micro-météorites glaciaires via des équivalant du nuage de Oort éparpillant sur de grands volumes de très grandes quantités de particules de glaces a diverses tailles dont les collisions seraient catastrophiques pour un engin, hors on connait très mal la réalité de ces milieux aux abords d'un système stellaire
Fais gaffe aux abréviations genre t° (température ?) ça rends ton explication dure à suivre et ça oblige à réfléchir.  Le résultat de cette réflexion n'est pas garantie 
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 13:18