Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le secret bien glauque des crânes rituels tibétains

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Le secret bien glauque des crânes rituels tibétains

Message par Schattenjäger le Dim 9 Oct - 12:02




Découvrez le secret bien glauque des crânes rituels tibétains

Le mot Kapala est un terme qui signifie en Sanskirt crâne, bol, vase, bol de mendiant ou crâne humain décoratif utilisé comme un rituel à la fois hindoue et du bouddhisme Tantrique. Ils étaient souvent sculptés avec des motifs décoratifs ou montés minutieusement avec des métaux précieux et des bijoux. Il existe deux principaux types de Kapalas – ceux qui utilisent un crâne complet, et ceux qui utilisent seulement la « calotte  » crânienne ou moitié supérieure du crâne.



Les Kapalas étaient généralement fabriqués à partir de crânes recueillis dans les sites d’enfouissement à ciel ouvert, une ancienne sépulture coutume tibétaine, encore pratiquée aujourd’hui, dans laquelle les corps des morts sont démembrés et dispersés sur un terrain ouvert à «donner l’aumône aux oiseaux». C’est un rituel qui a une grande signification religieuse de l’ascension de l’âme à se réincarner dans une autre vie.

Une fois collectés, les crânes seraient spécialement préparés et minutieusement oints et consacrés avant utilisation. Il serait ensuite décoré avec des sculptures, des bijoux en argent avant d’être utilisé dans le rituel.



Dans les monastères tibétains, le kapala a été utilisé comme récipient de pâte à gâteaux ou de vin, utilisé symboliquement comme chair et sang des offrandes aux divinités courroucées de l’Inde hindoue et bouddhiste du Tibet. Quand il symbolise le sang, il est appelé Asrk Kapala, et quand c’est la chair, il est appelé Mamsa Kapala. Les gâteaux de pâte ne sont pas seulement des morceaux de pain, mais ont été façonnées pour ressembler à des yeux humains, les oreilles et la langue.

La coupe du crâne, lorsqu’il est utilisé comme libation aux dieux et divinités pour gagner leur faveur, et est généralement tenu dans la main « de la sagesse » (gauche) et tenue devant le cœur d’une divinité où il peut être tenue aussi avec en plus dans la main droite un vajra ou couteau incurvé. Beaucoup de divinités courroucées tiennent un couteau recourbé au-dessus d’une tasse de crâne devant leurs coeurs symbolisant l’union de leur méthode et de la sagesse. La déesse hindoue Kali, par exemple, est souvent représentée tenant ou de boire à partir d’un Kapala de sang-rempli. Le couteau recourbé sert d’arme symbolique qui sectionne la vie et les organes vitaux d’ennemis démoniaques et la coupe du crâne est le navire « sagesse » dans laquelle le sang et les organes sont recueillis en tant que source de vie de la divinité.

Des Kapalas ont également été utilisés dans les rituels comme la méditation tantrique pour atteindre rapidement un état transcendantal plus élevé de la pensée et de l’esprit, en offrant des bols sur l’autel ou en mangeant ou en buvant dans ces bols.

On croyait que les gens qui avaient dans ces crânes obtiendraient la connaissance et la personnalité de la personne à laquelle le crâne appartenait.



L’utilisation d’un crâne humain comme un gobelet en usage rituel ou comme un trophée est rapporté dans de nombreuses sources à travers l’histoire et entre les différents peuples et entre les cultures occidentales est le plus souvent associé aux cultures de la steppe eurasienne historiquement

Les crânes étaient souvent considérés comme des «vaisseaux karmiques» qui contiennent les bonnes et les mauvaises qualités de la personne décédée. La force karmique des morts est censé être encore en vie dans le crâne et va donc infecter les êtres vivants qui le touchent.
Par conséquent, il est dit que seulement avec l’instruction religieuse appropriée et la transmission tantrique on est capable de faire usage habile de la puissance de crânes et d’éviter les dommages causés par le mauvais karma associé au crâne.

Selon le but, les Kapalas contiendraient des substances telles que: nectar divin (amrita.), le Nectar vital (sperme), l’alcool, des gâteaux, du sang frais, de la moelle, les intestins, la graisse, ainsi que le cerveau, le cœur et les poumons d’ennemis démoniaques.

Bien que les crânes étaient autrefois utilisés à des fins spirituelles pour atteindre des états supérieurs de la conscience, comme beaucoup d’autres traditions il y a des cas des rituels falsifiés pour répondre aux besoins des cultes et pour une utilisation dans la «magie noire». Par exemple, il y a des cas de Kapalas produites après l’assassinat ou de «sacrifice» d’une victime suivie par la consommation de leur chair. Le crâne d’un enfant qui est mort pendant le début de la puberté a été soupçonné d’avoir une grande puissance comme le ferait le «crâne illégitime» d’un enfant de 7-8 ans né d’une union incestueuse.

Le tronçonnage de crânes était également réalisé et avait certaines significations. Par exemple, un crâne sectionnée une fois appartenait à des personnes hautement réalisées tandis qu’un crâne avec 6 sections ou plus représentait la maladie et était utilisé dans des «mantras de destruction».
Beaucoup sculptés et Kapalas montés minutieusement survivent aujourd’hui, principalement au Tibet.

Source - http://www.neotrouve.com/?p=11864
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 3:02