Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Nombre de planète habitable en baisse

Partagez
avatar
Franck1973
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2875

Nombre de planète habitable en baisse

Message par Franck1973 le Lun 30 Mai - 21:51

Le nombre de planètes habitables pourrait être limité par des atmosphères étouffantes
Des simulations informatiques montrent que les exoplanètes situées en zone habitable peuvent conserver une atmosphère étouffante, bien trop chaude pour l’eau à l’état liquide.

Pour trouver des planètes susceptibles d’abriter la vie, les scientifiques cherchent des planètes dans les « zones habitables » autour de leurs étoiles – à bonne distance pour permettre à l’eau d’exister sous forme liquide. Et la pêche n’a jamais été aussi bonne. Pour cela nous devons remercier Kepler : en l’espace de quatre années, et la surveillance de quelque 150.000 étoiles réparties dans une petite fenêtre du ciel, le satellite a déjà débusqué plus de 3 400 candidates.
Parmi les exoplanètes actuellement référencées, beaucoup sont des super-terres : plus grosses et plus massives que la Terre. Et leur étoile, pour la plupart, est une naine rouge. Ces étoiles, plus petites et moins chaudes que le Soleil, sont beaucoup plus nombreuses que les grosses (environ 75 % de la population stellaire de la Galaxie), et il en serait de même pour les planètes. Sur le papier, nous serions alors tentés de penser que nous n’avons qu’à « piocher » dans le tas pour trouver de nouvelles traces de vie, tant les probabilités sont énormes … Sauf que les naines rouges n’ont pas bonne réputation pour l’habitabilité.

Dans une étude récemment publiée dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, une équipe dirigée par le professeur James Owen, de l’Institute for Advanced Studies à Princeton, démontre à travers ses simulations informatiques, qu’il serait en effet difficile de trouver des terres habitables dans les zones habitables des naines rouges. La faute à la gravité.

En effet, une planète de masse équivalente à la nôtre, ou supérieure, aurait de grandes chances de conserver tout au long de son évolution, à cause de sa gravité, une atmosphère épaisse. Celle-ci peut représenter un pour cent de la masse de l’astre. En comparaison, l’atmosphère de la Terre représente seulement un millionième de sa masse. Aussi, dans ces conditions où l’effet de serre est énorme, la possibilité que de l’eau puisse demeurer à l’état liquide est nulle. La probabilité de dénicher de la vie « ailleurs » s’effondre alors.

Mais tout n’est pas perdu. Pour les chercheurs, les conditions seraient plus propices à la surface de mondes moins massifs que la Terre, comparables à Vénus ou Mars. Des mondes qui ne retiennent pas bien leur atmosphère, épaisse dans leur passé, mais usée depuis par les rayonnements X et ultraviolets. On se consolera en se disant que ces petites planètes sont sans doute beaucoup plus nombreuses que les planètes plus grosses et plus massives.

Source : Futura-sciences / ras.org.uk

http://sciencepost.fr/2016/05/nombre-de-planetes-habitables-pourrait-etre-limite-atmospheres-etouffantes/


___________________


Moi ? Je ne suis rien. Je suis un pet dans le système de conditionnement d'air. Je suis toujours là mais, la plupart du temps, personne ne s'en aperçoit.
La stratégie Ender

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1362

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par anoy le Lun 30 Mai - 21:55

A ce rythme là , je pense que je passerai ma retraite sur notre "bonne vielle terre"...
avatar
Franck1973
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2875

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par Franck1973 le Lun 30 Mai - 21:58

Le nombre de planètes habitables est fluctuant en fonction des calculs faits avec beaucoup d'inconnus sur des paramètres invérifiables.


___________________


Moi ? Je ne suis rien. Je suis un pet dans le système de conditionnement d'air. Je suis toujours là mais, la plupart du temps, personne ne s'en aperçoit.
La stratégie Ender
avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 1706

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par charlie le Lun 30 Mai - 22:41

@anoy a écrit:A ce rythme là , je pense que je passerai ma retraite sur notre "bonne vielle terre"...
Surtout avec les retraites que l'on va toucher, pas de uoi s'envoyer en l'air  Wink
avatar
Mulder26
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3480

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par Mulder26 le Mar 31 Mai - 6:57

@Franck1973 a écrit:Le nombre de planètes habitables est fluctuant en fonction des calculs faits avec beaucoup d'inconnus sur des paramètres invérifiables.
oui , presque tout ça repose sur des théories .


___________________


avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 1706

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par charlie le Mar 31 Mai - 9:31

Souvenir de de Gaulle qui disait:
"des chercheurs qui cherchent, on en a, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche"!
Souvent, et idem la nasa, ils publient des lieux communs ou des banalités pour justifier le budgets, ou alors, à l’approche de la votation de budget.
comme le disait JP Petit, en france", on te demande seulement de publier", on est loin des joints venture ricains université, industrie, qui débouche sur du concret, nous c'est la recherche fondamentale et s'il y a éventuellement brevet, ça part à l'étranger, et nous revient en produit industriel importé 5 ans après!

En attendant, mieux vaut prier !!!!

Une étude d’Harvard montre que prier augment l’espérance de vie et réduit les risques de cancer.

De nombreux facteurs tels qu’une alimentation saine ou faire du sport, permettent non seulement d’améliorer la qualité de vie, mais aussi sa longueur. Et aujourd’hui, une nouvelle étude révèle que la religion joue également un rôle majeur en la matière. Selon cette étude, les femmes qui participent à des prières et des cérémonies religieuses ont souvent moins de risques de décès, y compris de maladies cardiaques et du cancer.
Les chercheurs de l’étude, publiée sur le site Internal Medicine, JAMA, montrent clairement la relation entre religion et espérance de vie. « Les résultats indiquent que l’expérience religieuse est un facteur puissant,» explique le Dr Tyler J. Manderville, chercheur de l’ Université Harvard.

Pour les besoins de la recherche, Manderville et ses collègues ont recueilli des données, pendant 16 ans, sur 74.000 participants âgés de 30 à 55 ans. Les participants devaient dire combien de fois ils participaient à un service religieux dans une église catholique ou protestante. Au cours de l’étude, 13.573 patients sont morts, dont 2721 de maladies cardiaques et 4479 de cancer.

L’analyse a révélé que ceux qui ont assisté à des prières en public plus d’une fois par semaine avaient un risque réduit de décès par de 33% par rapport à ceux qui ne se rendent jamais à des prières communes. Les femmes qui ont participé à une prière publique sur une base hebdomadaire avaient un risque réduit de mourir de 26%, tandis que ceux qui ont participé à des services moins d’une fois par semaine avaient un risque réduit de 13%.

Les chercheurs ont inclus dans l’enquête un certain nombre de facteurs à risque comme l’hypertension, le diabète, la consommation d’alcool ou de tabac, l’état matrimonial ou encore le niveau d’éducation.

En outre, les résultats ont montré que participer à des cérémonies religieuses plus d’une fois par semaine réduit le risque d’arrêt cardiaque de 27% et de cancer de 21%.

Mais « malgré ce que montre les résultats, ce n’est pas la preuve qu’aller à l’église améliore la santé » notent les chercheurs.

Les prières et cérémonies religieuses donnent des messages d’espoir et de foi, ce qui augmente le niveau d’optimisme et contribue à réduire les taux de dépression – qui peut affecter à la fois le niveau de santé et le taux de mortalité. Et Manderville note que ceux qui, jusqu’à présent, ne vont pas prier, ne devraient pas commencer à y aller demain pour améliorer leur santé. Cela n’aurait pas de sens.
avatar
Franck1973
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2875

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par Franck1973 le Mar 31 Mai - 21:31

C'était pas "des chercheurs qui cherchent, on en trouve mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche" ?


___________________


Moi ? Je ne suis rien. Je suis un pet dans le système de conditionnement d'air. Je suis toujours là mais, la plupart du temps, personne ne s'en aperçoit.
La stratégie Ender
avatar
charlie
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 1706

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par charlie le Mar 31 Mai - 21:37

Oui Franck, idem

On est pas si mal ici, pourquoi chercher ailleurs
avatar
Franck1973
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 2875

Re: Nombre de planète habitable en baisse

Message par Franck1973 le Mar 31 Mai - 21:41

@charlie a écrit:Oui Franck, idem

On est pas si mal ici, pourquoi chercher ailleurs
Yes!!!
J'adore!!!


___________________


Moi ? Je ne suis rien. Je suis un pet dans le système de conditionnement d'air. Je suis toujours là mais, la plupart du temps, personne ne s'en aperçoit.
La stratégie Ender

    La date/heure actuelle est Lun 26 Juin - 5:42