Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

La tribu thrace des Gètes, un pont entre les cultures du Sud-Est et les hyperboréens du Nord de l’Europe

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30941

La tribu thrace des Gètes, un pont entre les cultures du Sud-Est et les hyperboréens du Nord de l’Europe

Message par Schattenjäger le Lun 9 Mar - 9:18

Hérodote, l’historien le plus célèbre de la Grèce antique, écrit à leur sujet : « Les Gètes sont le peuple le plus vaillant et le plus juste parmi les Thraces ». Ils habitaient les terres du Danube inférieur. Leur foi en la réincarnation et l’immortalité de l’âme, était bien connue dans le monde antique. Cela les faisait entrer sans crainte dans les combats.



« Mes affirmations sont basées sur le matériel archéologique recueilli, sur les mythes et les légendes, dont dépendent les relations entre les habitants de nos terres, surtout ceux de la région de Thrace, avec ceux de l’ouest et du nord de l’Europe », dit le docteur Diana Guérgova – spécialiste en archéologie thrace et secrétaire scientifique de l’Institut archéologique national, y compris le Musée près l’Académie bulgare des sciences. « Il existe un mythe thrace très intéressant. C’est que même Orphée, un des Thraces les plus célèbres, était Hyperboréen. C’était un mythe extrêmement intéressant pour moi. C’est ainsi que j’ai commencé à rassembler des matériaux, qui me faisaient penser que ce mythe cachait une réalité ».

Qui sont les hyperboréen ?

A l’époque de la Haute Antiquité, loin au Nord des Gètes, vivaient des peuples scandinaves, dont la foi en la réincarnation était reflétée dans leurs poèmes épiques. C’est entre les Gètes des Balkans et les Scandinaves que se sont installés les mythiques, encore de nos jours, Hyperboréens.

« Nous possédons des monuments merveilleux », dit le docteur Guérgova. « Ils font penser que dès le premier millénaire av. J.C., entre les terres du Nord et celles de la Thrace, ainsi qu’au sud de cette dernière, il existait des liens sur la diagonale, dite hyperboréenne. Nous avons des monuments très intéressants de la seconde moitié du premier millénaire av. J.C., surtout dans la Bulgarie du Nord-est, sur les terres des Gètes. Ils témoignent de l’énorme influence des Thraces sur les croyances religieuses, l’emplacement des sanctuaires en Europe du Nord et leurs objets de culte. C’est ici que je vais mentionner une information très intéressante d’un des auteurs originaires d’Alexandrie à l’époque romaine. D’après lui, les fondateurs véritables de la philosophie ne sont pas en réalité les Grecs, mais les Barbares. Et les Thraces en étaient considérés aussi. Eux, à leur tour, affirmaient que le dieu et le prêtre des Gètes - Zalmoxis qui était également leur roi, avait transmis aux druides celtes la doctrine de l’immortalité de l’âme ».

« On peut trouver des similitudes même dans les noms des tribus de la Trace du Nord-est et dans celles qui avaient peuplé le Danemark et la Suède du sud », indique encore le docteur Guérgova. « Cela est également valable pour le nom même des Goths. On sait que l’auteur goth Yordanis dit: « Je suis en réalité un Gète ». C’est-à-dire que justement les Gètes sont cette partie de l’énorme massif thrace qui joue un rôle très important dans la transmission des idées de l’Orient et du bassin méditerranéen vers l’Europe du Nord et de l’Ouest. Il existe même une source intéressante, d’après laquelle, sur une des îles au nord de la France et de la Belgique, les femmes pratiquent les rites, liés à Dionysos et à Artémis. Nombreux sont les explorateurs occidentaux qui sont également d’avis qu’il existe beaucoup d’indices, prouvant les influences des terres thraces sur la culture, les pratiques religieuses et les rites des peuples européens du Nord ».

Source:

http://www.bnr.bg/RadioBulgaria/Emission_French/Theme_Histoire/Material/0938getes.htm

    La date/heure actuelle est Lun 19 Fév - 4:32