Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

» Ces maisons qui tuent - Roger de Lafforest
Lun 23 Avr - 22:08 par Franck1973

» LE PARANORMAL EXISTE-T-IL ? [enquête]
Dim 22 Avr - 20:46 par Kanticvortex

» existe t il des entités immatérielles
Dim 22 Avr - 20:31 par Kanticvortex

» Logosphères n°6 vient de sortir!
Jeu 19 Avr - 20:06 par OVNI-Languedoc

» reponse
Mar 17 Avr - 18:40 par Nicolas Eymerich

» LES ARBRES PARLENT ENTRE EUX
Lun 16 Avr - 11:44 par Le Roy Hugon

» Enquêtes paranormal
Ven 13 Avr - 15:35 par gouna

» Quand les extraterrestres se déguisent
Jeu 12 Avr - 19:30 par Le Roy Hugon

» Effet mandela
Jeu 12 Avr - 10:10 par gouna

» Roussel Reynald - Ce que les morts nous disent
Lun 9 Avr - 12:30 par Mulder26


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Shakespeare, ce stoner

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Shakespeare, ce stoner

Message par Apollyôn le Lun 10 Aoû - 19:11

« Cette époque est désaxée », écrivait William Shakespeare dans Hamlet (Acte I, scène 5), et ça pourrait bien être sous l'empire du cannabis. Une étude sud-africaine du South Africain Journal of Science indique que des traces de cannabis ont été détectées dans quatre pipes de terre cuite retrouvées dans le jardin du dramaturge, à Stratford-upon-Avon, en Angleterre.

Si les échantillons ont été fournis par la « Shakespeare Birthplace Trust » et qu'ils proviennent du jardin du dramaturge, rien ne dit qu'elles lui ont appartenu, ni qu'il fut le seul à pouvoir les utiliser. Mais il n'en fallait pas plus pour relancer une vieille théorie selon laquelle l'auteur de Beaucoup de bruit pour rien aimait trouver son inspiration dans certaines substances.

La suite : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/08/10/shakespeare-cannabis-pipes-afrique-sud/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 25 Avr - 17:59