Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Partagez
avatar
Invité
Invité

Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Message par Invité le Lun 2 Mar - 0:59

source : http://www.hns-info.net/spip.php?article17359
Source / auteur : Amnesty international


Source / auteur : Amnesty international
jeudi 19 février 2009, par jesusparis




Les autorités de la Papouasie-Nouvelle-Guinée sont exhortées à redoubler d’efforts pour empêcher de nouveaux homicides liés à des accusations de sorcellerie.

Les dernières victimes en date sont un homme et son fils, tués le 8 février. Des habitants du village de Ban ont abattu Plak Mel Doa, qui était âgé de soixante ans, et jeté son corps dans le feu. Le fils de cet homme, Anis Dua, a été traîné hors de chez lui et brûlé vif. Ils avaient été accusés par des villageois d’avoir causé la mort d’un membre éminent de la communauté en usant de sorcellerie.

Au cours de l’année 2008, un nombre croissant de meurtres liés à la sorcellerie ont été signalés en Papouasie-Nouvelle-Guinée. D’après les médias, plus de 50 personnes sont mortes dans ces circonstances en 2008. Ce type d’homicide est soit en augmentation soit plus fréquemment signalé.

De nouveaux cas ont encore été signalés cette année. Le 30 janvier, un tribunal de village, composé de pasteurs de l’église et de responsables locaux, a déclaré coupable de sorcellerie et condamné à mort un villageois du district d’Unggai-Bena, dans la province des Eastern Highlands, qui était âgé de quarante ans. Plusieurs hommes du village l’ont ensuite tué à coups de machettes.

Le 6 janvier, à Mount Hagen, plusieurs hommes ont emmené une femme à la décharge de Kerebug, lui ont ôté tous ses vêtements, l’ont bâillonnée et l’ont brûlée vive, parce qu’elle était soupçonnée de pratiquer la sorcellerie.

« Alors que des dizaines de personnes ont été tuées à l’issue de véritables chasses aux sorcières, il ne fait aucun doute que le gouvernement ne prend pas les mesures adéquates afin de protéger ses citoyens et de préserver l’état de droit, a déclaré Apolosi Bose, chercheur d’Amnesty International sur les îles du Pacifique. Les forces de police et les autorités judiciaires doivent intervenir immédiatement avant que ce genre de violences commises par des groupes d’autodéfense ne fassent d’autres victimes. »

Amnesty International a souligné que la Gendarmerie royale de Papouasie-Nouvelle-Guinée (RPNGC) se montre bien souvent incapable de faire respecter la loi. À titre d’exemple, après les homicides du 8 février, la police a dit qu’elle s’était rendue sur les lieux du crime afin de confirmer la mort des deux hommes, mais que des villageois lourdement armés avaient empêché les policiers d’emmener les cadavres pour une autopsie à l’hôpital.

« Bien souvent, la population se méfie de la police et de la justice. Elle invoque des causes surnaturelles pour expliquer les événements et punit les sorciers présumés, a expliqué Apolosi Bose. La gendarmerie, le bureau du procureur et les autres autorités compétentes doivent redoubler d’efforts afin d’endiguer les violences commises par des groupes d’autodéfense, et de sensibiliser la population aux moyens dont elle dispose pour obtenir justice en toute légalité. »

Le 26 janvier, Amnesty International et Human Rights Watch ont adressé des lettres communes au ministre de la Justice Alan Marat et au chef de la police Gari Baki pour exprimer leur inquiétude au sujet des informations faisant état de meurtres liés à la sorcellerie, qui touchent particulièrement des femmes, et demander aux autorités de lutter plus fermement contre ces violences et ces meurtres. Elles n’ont reçu aucune réponse à ce jour.

Amnesty International a appelé la RPNGC à mener des enquêtes énergiques sur toutes les affaires de ce type et à faire en sorte que les responsables présumés soient déférés à la justice.
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Message par alpacks le Lun 2 Mar - 9:18

rien d'étonnant, ça me rappel cet aventurier britanique qui passe normalment tout les mois sur france 5 en 2008 l'une de ses aventures était en pap-nouv-guinée ... fallait déja voir le début lorsqu'il cherchait des porteurs pour l'aider dans les villes et villages semi civilisés !

tous flippais ! lol en gros voila de leur peur témoignais très facilement l'ampleur des pratiques violentes de canibalisme et sorcellerie ... après meme les canibales eux meme peuvent vous acceuillir en roi, cela ne veut rien dire, mais si vous devenez leur cibles ! bref c'est du quit ou double ses choses la !

je me souviens plus de son nom, il commence a etre connu, en général il accepte toujours tout les rites pour devenir membre d'une tribu ect, comme je me rappel une fois des brulures de cigarettes d'ou seront innoculés un venin de grenouille considérée potentiellement mortelle !

et j'en passe nombre de fois il a accepté les rites du genre avec des poisons ou autre joyeuseté du genre !

1-4 il va accepter de se faire innoculer 1 cl de curare, ça va pas etre triste Razz
avatar
Invité
Invité

Re: Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Message par Invité le Lun 2 Mar - 11:11

c'etait pas un jeune et des viex du village lui racontait qu'ils avaient mangé des hommes (surtout cerveau ^^") ... hommes qui avaient tué des leurs etc ???
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Message par Passiflore le Lun 2 Mar - 16:15

"Le 30 janvier, un tribunal de village, composé de pasteurs de l’église et de responsables locaux, a déclaré coupable de sorcellerie..."
Où l'on voit que la propagation du judéo-christianisme se révèle catastrophique pour ces peuples jusque là païens .
"... faisant état de meurtres liés à la sorcellerie, qui touchent particulièrement des femmes..."
Le contraire m'aurait étonnée ...
Les femmes serviraient-elles de boucs émissaires, ou ne reflèteraient-elles que la mysogynie ambiante :?: :?: :?:
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Message par alpacks le Sam 7 Mar - 19:14

Alessa a écrit:c'etait pas un jeune et des viex du village lui racontait qu'ils avaient mangé des hommes (surtout cerveau ^^") ... hommes qui avaient tué des leurs etc ???


mmh pas tout en mémoire mais ce que tu me dis, me dis quelque chose, il me semble bien qu'il avait bel et bien récolté ses genres de témoignages !

il n'empêche que son expédition en pap-nouv-guinée était vraiment l'une des pires et + dangereuses qu'il a fait en + d'être la + harassante ! et en + il n'avait pas l'autorisation du gouvernement, qui lui ont donné juste un visa de 15 jours alors qu'il réclamait au minimum 60 jours pour son expédition !

du coup malgré le visa de 15 jours, il a pris le risque de violer le fait d'etre dans ce pays en situation irrégulière, de toute façon, il savait bien que justement le gouv s'est borné avec ce visa a la noix car justement ils ne voulaient pas qu'il fasse son expédition ...

en somme pour s'écarter de toutes responsabilités, d'ailleurs les terres ou résident encore dans la jungle les dernieres tribu du genre, sont normalement interdites d'accès !

il avait fini son périble par l'ascension du + haut sommet en plein milieu de la jungle de l'immense ile, après + de 50 jours en jungle, des pieds completement pourris, un manque de nourriture ect

ils étaient sur les 2/3 de l'expédition sous alimentés, ayant du abandonner je ne sais plus pourquoi leur stock de vivre, bien que pour l'ascension de la montagne, ils avaient justement gardés de coté un stock ultime de nourriture spécifique a l'alpinisme (lyophilisé) mais en vrai, bien que l'ascension ait réussi, dans l'état qu'ils étaient lui et son compagnon, ce n'était pas raisonable du tout, ayant entamé l'ascension dans un état d'affaiblissement général ...
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Multiplication des homicides liés à la sorcellerie en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Message par Apollyôn le Mer 29 Mai - 14:51

Sorcellerie: La Papouasie Nouvelle-Guinée rétablit la peine capitale

Le Parlement de cette petite nation pauvre du Pacifique a également abrogé une loi controversée datant de 1971 faisant de la sorcellerie un délit...

La Papouasie Nouvelle-Guinée a annoncé ce mardi le rétablissement effectif de la peine de mort dans l’espoir d’endiguer les violences endémiques faites aux «sorcières» après une série de faits divers sordides. Le Parlement de cette petite nation pauvre du Pacifique a également abrogé une loi controversée datant de 1971 faisant de la sorcellerie un délit et qui passait pour une incitation aux violences contre leurs praticiens présumés.

Les meurtriers de personnes soupçonnées de magie noire encourront la peine capitale, une réforme justifiée par le lynchage public de plusieurs femmes ces derniers mois. L’ONG Amnesty International avait appelé le pays à agir au plus tôt pour y mettre fin. En février, une jeune femme de 20 ans avait été dévêtue, arrosée de pétrole et brûlée vive devant la foule. En avril, une femme avait été décapitée, une autre brûlée vive. Deux étrangères ont par ailleurs été violées par plusieurs hommes cette année.

La peine de mort était jusqu’à présent prononcée pour haute trahison, acte de piraterie et assassinat mais elle n’a pas été appliquée depuis l’indépendance de l’Etat en 1954. Le viol aggravé, le viol en réunion d’un mineur de moins de 10 ans, ainsi que le vol avec violences et homicide font également partie de la liste élargie des faits désormais passibles de la peine de mort.

La mise à mort du condamné se fera par exécution, pendaison, électrocution, injection létale ou «asphyxie médicale», un terme qui n’a pas été explicité. «La méthode sera fixée par le chef de l’Etat sur avis du Conseil exécutif national», l’équivalent du gouvernement, a expliqué un porte-parole du Premier ministre Peter O’Neill. «Ce sont des peines très lourdes mais elles reflètent la gravité des crimes et le souhait de l’opinion publique que le Parlement agisse», a-t-il ajouté.
source : http://www.20minutes.fr/insolite/1163421-20130528-sorcellerie-papouasie-nouvelle-guinee-retablit-peine-capitale


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 2:09