Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Ondes abstraites et objets maléfisés : cas concret d’un masque africain

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30562

Ondes abstraites et objets maléfisés : cas concret d’un masque africain

Message par Schattenjäger le Ven 3 Juil - 14:56

Ondes abstraites et objets maléfisés : cas concret d’un masque africain




Pour une bonne compréhension de la notion d'ondes abstraites, voir cet excellent livre de Jacques La Maya. Une référence dans les nuisances subtiles de l'habitat.

La semaine dernière, nous avons eu la surprise de recevoir un message de Nicolas X, nous écrivant pour traiter un problème auquel il est confronté depuis l’âge de 11 ans. Il s’agit de son étrange interaction avec un véritable masque africain, acquis dans un magasin de brousse au cœur de l’Afrique. Dans cet article, je vais retranscrire l’intégralité de nos échanges, car ces derniers valent mieux qu’un long texte théorique sur les ondes abstraites (voir le livre : La Médecine de l’Habitat, de Jacques La Maya). Une manière aussi de montrer notre manière de travailler, face à des sujets d’une grande subtilité et jouant souvent sur les peurs obsessionnelles et les angoisses… Tout le problème du paranormal est là, faire la distinction entre réalité des sensations et fantasmes  !

Un message atypique…

Masque_Africain

Bonjour,

Je vous écris car j’ai en ma possession un masque africain que j’ai acquis à mes 11 ans au Kenya (j’en ai aujourd’hui 30). Suite à la lecture d’articles écris par Jean-Christophe qui m’ont grandement intéressé, j’ai pris la décision de vous écrire afin de savoir votre opinion. Le taux vibratoire du masque est de 0 uB (magie noire?). Il est vrai que je suis très attaché à ce masque depuis toutes ces années. Son taux vibratoire impliquerait que je le détruise où que je m’en débarrasse mais cela impliquerait le prochain acquéreur par la suite. Pensez-vous qu’il y aurait un moyen de rehausser son taux vibratoire comme cela se fait pour de la nourriture ou des objets tels des pierres. La magie noire, si ici c’est le cas, peut-elle être contrée ? Il est vrai que la malchance m’a souvent accompagné toutes ces années malgré de nombreuses conditions positives réunies lors de mes projets passés, au niveau personnel et professionnel. Qu’en pensez-vous? Auriez-vous des conseils afin d’approfondir mes recherches là-dessus? Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à ma demande.



Réponse du Geepi :

A ma première réponse, je n’avais pas vu que vous m’aviez mis une photo (j’étais sur mon téléphone portable). C’est exactement ce que je voulais. Pouvez-vous me donner l’historique de ce masque, avant que vous en soyez propriétaire puis me faire l’historique depuis ? Je mesure votre masque ce soir et reviens vers vous pour vous donner mon analyse.

Un  achat souvenir, au cœur de l’Afrique.

photo 1Et bien je ne sais rien de son historique avant de l’avoir acquis. Mais je me rappelle bien ce jour-là. J’avais donc 11 ans lorsque je faisais un voyage au Kenya  (j’habitais à ce moment-là en Ethiopie pas très loin où j’ai passé une bonne partie de ma jeunesse).

Au bord d’une piste entre Massai Mara et le parc Amboseli, on s’est arrêté dans une boutique avec mon père. Hutte très rustique isolée au milieu de la savane. Rien d’autre aux alentours. Une boutique sombre avec plein de recoins et des centaines d’objets insolites et authentiques poussiéreux. Masques, statues, squelettes, animaux et j’en passe. Ce masque m’a de suite interpellé au milieu de tout ce « bordel » je l’ai donc pris et depuis, il m’a accompagné partout dans tous mes déménagements.

Je suis reparti chez moi à Addis Abeba. J’ai quitté l’Ethiopie cette année-là pour venir habiter prêt de Toulouse à … pendant un an puis ensuite 5 ans à … dans le Gers. Ensuite à mes 16 ans, en 2000, 2001, je suis retourné en Ethiopie habiter à Addis Abeba. Je suis resté jusqu’à mes 19 ans pour revenir faire mes études en 2004. Je suis resté depuis sur Toulouse en ayant déménagé 6 ou 7 fois dont deux fois en colocations où le masque d’ailleurs dérangeait souvent certaines personnes de mon entourage sans pour autant dire pourquoi.

Lire la suite - http://www.geepi.fr/ondes-abstraites-et-objets-malefises-cas-concret-dun-masque-africain/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 22 Nov - 13:38