Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Noyelles-sous-Lens: T.I.P. 62, le «SOS Fantômes» du Pas-de-Calais, mène l’enquête

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30747

Noyelles-sous-Lens: T.I.P. 62, le «SOS Fantômes» du Pas-de-Calais, mène l’enquête

Message par Schattenjäger le Dim 5 Avr - 13:30

Noyelles-sous-Lens: T.I.P. 62, le «SOS Fantômes» du Pas-de-Calais, mène l’enquête





Ils n’ont pas de trappe à fantômes ou de piège à ectoplasmes mais les membres de l’équipe d’investigation sur le paranormal, T.I.P. 62, mènent l’enquête. Dans les lieux réputés hantés ou chez des particuliers, ils suivent la piste des fantômes dans l’espoir d’obtenir, un jour, la preuve de leur existence.

Dans la Team investigation paranormal du Pas-de-Calais, la T.I.P. 62, tous les enquêteurs amateurs n’ont pas les mêmes motivations. Quand certains croient dur comme fer à ces phénomènes, d’autres attendent des preuves. Mais les quatre membres de l’association se retrouvent régulièrement dans des lieux réputés hantés pour remonter la piste des fantômes.
C’est par Audrey que tout a commencé. « Je me suis intéressée au paranormal après avoir regardé une émission sur le sujet, en 2011. » De blogs en pages Facebook, elle commence à échanger avec d’autres mordus de phénomènes étranges avant de participer à son premier « ghost hunt », une chasse aux fantômes organisée dans le château réputé hanté de Fougeret, dans le département de la Vienne. « Ce soir-là, il s’est passé beaucoup de choses. J’ai entendu des bruits, ressenti des choses étranges, ça ne s’explique pas, il faut le vivre. » Prise au jeu, elle enchaîne les chasses aux fantômes, en Belgique, en Normandie ou encore en région parisienne, et entraîne avec elle son mari, Christophe. Le grand gaillard a pourtant du mal à croire à ces histoires paranormales. « Je suis quelqu’un de cartésien, j’y croirai le jour ou je verrai vraiment quelque chose. Mais je l’aide dans sa passion, je ne veux pas la laisser aller seule dans des endroits abandonnés. Et puis je lui fais prendre un peu de distance, pour chercher l’explication logique derrière un bruit ou une vision. Le but c’est aussi de démystifier les choses, s’il n’y a rien, il n’y a rien. »

« Mon but c’est de trouver une preuve »

En janvier, le couple saute le pas et crée son association, la T.I.P. 62, pour Team investigation paranormal. Une équipe d’enquêteurs à laquelle ils rallient deux autres membres. « Mais personne n’a de dons, prévient avec sérieux Audrey, la présidente de l’association. On n’est ni médium ni rien de tout ça. » Et la jeune femme d’expliquer qu’elle aimerait, à terme, recruter deux autres membres. « Des hommes de préférence, parce que les endroits dans lesquels on va ne sont pas toujours sûrs. »

Sur leur page Facebook, créée en janvier, près de 350 personnes suivent régulièrement les enquêtes du groupe. « On essaie d’en faire une par mois. Ensuite on partage les photos sur notre page, pour en discuter avec les gens, essayer d’expliquer ce que l’on voit. Les gens sont un peu réfractaires à tout ça, ils ont peur mais mon but c’est de trouver une preuve. D’arriver à avoir quelque chose de concret pour leur prouver que ça existe. » S’ils se font pour l’instant la main sur des lieux présumés hantés de la région, les membres de la T.I.P. 62 proposent leurs services aux particuliers. « On intervient gratuitement, on ne fait pas ça pour l’argent. » Mais les enquêtes à domicile peinent pour l’instant à trouver leur public. Qu’à cela ne tienne. Malgré les regards moqueurs des uns et l’incompréhension des autres, ces détectives de l’au-delà suivent la piste des fantômes, quoi qu’on en pense.

Des enquêteurs équipés

Sur chaque enquête, les membres de la T.I.P. 62 emportent avec eux leur mallette de détectives. À l’intérieur, l’attirail nécessaire à tout bon chasseur de fantôme. En plus des lampes de poches, caméras, talkie-walkie et dictaphones, ils sont équipés d’un thermomètre infrarouge et d’un détecteur de champs électromagnétiques pour ne passer à côté d’aucun spectre.

Source - http://www.lavoixdunord.fr/region/noyelles-sous-lens-tip-62-le-sos-fantomes-du-ia35b55582n2754370#utm_medium=redaction&utm_source=facebook&utm_campaign=page-fan-vdn
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 17 Jan - 10:11