Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Partagez
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par alpacks le Ven 20 Fév - 7:51

Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

NOUVELOBS.COM | 19.02.2009 | 14:25


(je pense vous n'étiez pas sans savoir que début fevrier dans la presse britanique on a appris la collision du triomphant avec un sous marin britanique, manifestement trop silencieux l'un comme l'autre, ils ne se sont pas détectés et a eu lieu une collision qui avait 1 chance sur 1 million de se produire ... la marine française sans cet avoeux anglais n'aurait mis personne au courant dans le public ! la grande muette restant ce qu'elle est hélas ! et la preuve que l'information militaire est quand meme + démocratisée outre manche malgré que se soit un domaine ultra sensible ! a la base seul le radar soit disant avait des dégats ...)


la news :

Le journal Ouest-France affirme que la collision entre le sous-marin français et un autre sous-marin britannique aurait fait des dommages plus importants qu'annoncés. La Marine indique de son côté que des évaluations sont "en cours".

La Marine a assuré jeudi 19 février que l'évaluation des dégâts sur le sous-marin nucléaire Le Triomphant après sa collision avec un autre sous-marin britannique était "en cours", après que le quotidien Ouest-France a assuré que les dégâts étaient plus importants qu'annoncés.
"Il y a des investigations en cours sur les conséquences de cet événement", a répondu lors du point de presse hebdomadaire de la Défense le capitaine de vaisseau Jérôme Erulin, chef du Sirpa Marine.
Il a redit que le "dôme sonar" du SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d'engins), situé à l'avant du bâtiment, avait été endommagé, comme l'avait déjà annoncé la Marine début février en annonçant un incident sur le Triomphant.

Accident rarissime

Mais selon Ouest-France jeudi, qui ne cite pas de source, la collision a endommagé le dôme protégeant le sonar du Triomphant, le kiosque du sous-marin et sa barre de plongée (aileron horizontal servant à modifier la profondeur d'immersion) tribord.
Du coup, les réparations pourraient être plus longues que prévu, selon le journal.
"On est dans une phase d'enquête et d'évaluation. Les conclusions sont une phase ultérieure", a déclaré le capitaine de vaisseau Erulin.
Après cet accident rarissime, la Marine n'avait fixé aucune échéance pour les réparations, se bornant à indiquer qu'elles pourraient durer plusieurs mois.
Le journal affirme que les dégâts subis par Le Triomphant n'ont pas encore pu être expertisés précisément car toutes les cales sèches de l'Ile Longue, base des SNLE français près de Brest (Finistère), sont actuellement occupées.

Contact bref

Alors que Ouest-France s'interroge sur la capacité pour la France d'assurer la "permanence à la mer" des SNLE (au moins un bâtiment en patrouille en permanence), une des composantes de la dissuasion nucléaire, le capitaine de vaisseau Erulin a assuré que la "mission de dissuasion n'est pas remise en cause".
"La capacité d'avoir au moins un bateau à la mer est assurée", selon lui.
La France dispose actuellement de trois SNLE -Triomphant inclus- en attendant la livraison fin 2010 du Terrible, quatrième bâtiment de nouvelle génération qui doit compléter l'arsenal nucléaire français.
Les marines française et britannique avaient annoncé lundi que Le Triomphant et le HMS Vanguard, étaient "entrés en contact brièvement" début février alors qu'ils naviguaient à grande profondeur dans l'Atlantique nord.
La collision n'a fait aucun blessé et Paris comme Londres ont assuré que l'incident n'avait pas mis en danger la sécurité nucléaire, réacteurs de propulsion ou armements.
La Marine avait annoncé le 6 février que le Triomphant avait heurté en plongée un "objet immergé", mais avait pu regagner la base de l'Ile Longue par ses propres moyens. Elle avait alors assuré privilégier l'hypothèse d'une collision avec un conteneur en train de couler.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par casseron le Ven 20 Fév - 10:04

Il suffirait pourtant qu'ils attachent un volontaire d'office à l'avant du navire qui préviendrait d'un éventuel abordage.....
Soit les bateaux sont furtifs, soit l'appareillage ne vaut rien.
En tout cas, c'est un bon gag.....mais un peu coûteux !
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par alpacks le Ven 20 Fév - 11:53

casseron a écrit:Il suffirait pourtant qu'ils attachent un volontaire d'office à l'avant du navire qui préviendrait d'un éventuel abordage.....
Soit les bateaux sont furtifs, soit l'appareillage ne vaut rien.
En tout cas, c'est un bon gag.....mais un peu coûteux !


les sous marins sont furtifs depuis 1941 avec le U-480 allemand

1 er sous marin a double revetement caoutchouc dont 1 épaisseur percée pour absorber les ondes sonar dans une fréquence bien précise (selon les plages de fréquence des fonctionnement de sonar les revetements ont changé de forme au fur et a mesure)

il a d'ailleurs été retrouvé y a très peu de temps, le gouvernement britannique a du aller jusqu'a inventer un piège pour couler se sous marin qui était indétectable aux sonars "assdik" de l'époque (je connais pas l'orthographe mais c'était une technologie de sonar spécifique a 39-45, qui utilisait les échos contre le fond marin, aujourd'hui les sonars fonctionnent differement)

officielement a l'époque les messages cryptés "enigma" avait été capté par la marine anglaise et décodé, les allemands croyaient a tort qu'enigma était indécodable sans connaitre le codage en lui même qui changeait chaque mois de paramètrage

l'U-480 appelait son revetement en essai a l'époque "alberich" d'ou la légende nordique d'invisibilité, sur les messages cryptés, les anglais mettront quelques temps pour comprendre qu'alberich était un système de furtivité au sonar qui faisait que le u-480 resterait ma foi introuvable a la seul condition toutefois qu'il reste immobile ...

du coup les destroyers britanniques en était réduit a lancer des grenades marines au hasard, et pensait a tort avoir réduit en miette l'u-480 au sud de l'irelande

mais officieusement, en réalité, les routes marines étaient balisées, et les navires alliés empruntaient ses routes en suivant les balises, l'u-480 se mettait généralement a l'affut vers une bouée de balisage de la route et attendait les navires pour les couler

les britanniques changèrent secretement de route a une date bien précise tout en maintenant les bouées, et posèrent sur la route des centaines de mines magnétiques dans le but unique de couler ce premier sous marins furtifs introuvable ...

l'u-480 sombra en déclenchant l'une de ses mines, le dossier l'attestant de l'opération spécial en 1944 fut déclassifier l'année dernière en été 2008 lorsqu'un chalut a apperement découvert l'épave du u-480

de 1941 a 1944, 10 sous marins de ce type furent équipé du système furtif nommé alberich sur les messages enigma, mais 1 seul sous marins sera réelement envoyé en mission de maintient de la terreur dans la manche

durant toute la 2 ème guerre mondiale, l'allemagne aura envoyé 700 sous marins au front pour environ 30 000 sous mariniers
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par casseron le Ven 20 Fév - 17:55

Il était un petit navire
Qui n'pouvait plus plus naviguer
Ohé ohé !
Il tamponna un gros rosbif
Qui lui péta, ta son joli pif
Ohé ohé !
Faut l'réparer
Qu'il puisse tirer
Ohé ohé !
C'est l'Triomphant
Qui n'a plus dents

Et ça c'est embêtant....
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par Mikerynos le Ven 20 Fév - 20:08



Sauf quand c'est des chalutiers comme le Bulaged Breizh...


___________________


avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par alpacks le Sam 21 Fév - 9:41

Mikerynos a écrit:

Sauf quand c'est des chalutiers comme le Bulaged Breizh...

bah quand tu vois la différence de poids et de puissance entre un SNLE et un petit chalutier breton ... lol

la chaudière nucléaire c'est pas pour faire jolie

tout comme les brises glaces russes d'une puissance halucinante, qui dispose de 2 réacteurs nucléaire de même type que ceux dont dispose le koursk !

c'était en fait les derniers réacteurs développé dans les années 80 par l'urss avant sa chute ... ma fois un type de réacteur beaucoup + sur que la technologie tchernobyl bien + vieille

cela permet d'atteindre des puissances a l'arbre de transmission aux hélices quasi jamais atteinte dans l'histoire marine en moteur a hydrocarbure

quoique si peut etre la chaudière par exemple du clémenceau et foch qui il me semble était la plus grosse chaudière de propulsion tout type d'engin confondu que l'europe avait construit ...

mais quand on voit la place que cela prend, et pour l'instant les risque réels ... cela s'est quand meme nettement amélioré ...

n'oublions pas par exemple le kourk, qui avait subis une explosion très puissante que se soit le version officielle russe de la torpille trop vieille qui a pété toute seule dans le stock a torpille, ou la version présumé d'une torpille US d'une SNA américain a l'uranium appauvri qui a visé juste la ou ça faisait le + mal soit le stock a torpille ...

(les torpilles a l'UA rentrent comme dans du beurre et traversent ballastes et plusieurs épaisseurs de coques avant d'exploser, elles pourraient meme traverser de part en part si elles n'étaient pas reglées pour exploser après avoir atteint le centre du batiment visé)

malgré une explosion très puissante en plein dans le stock d'armes conventionelles russes (les missiles étant eux dans les silos pret a partir et non en stock)

le local du réacteur nucléaire du koursk a tenu bon alors que directement a proximité de la zone détruite dans cet énorme sous marin ...

on remarque donc une façon de construire et protéger cette partie sensible des sous marins, qui permet d'éviter au mieux les drames écologiques et d'intoxication de toute une région marine meme si le batiment est considéré comme détruit ...

le koursk était lui aussi l'un des derniers bébés de l'urss avant la chute du pacte de varsovie définitive de 1991
avatar
Invité
Invité

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par Invité le Sam 21 Fév - 14:59

ce qui rassure ici, c'est que c'était deux engins à têtes nucléaires (quand bien même, celles-ci n'étaient pas "chargées")

enfin le truc du "on ne s'est pas vu" ... je n'y crois pas totalement

si on construit un système "quasi indétectable" c'est bien pour que celui-ci arrive aussi, à détecter les autres systèmes du même type (ca me semble aussi logique 😕 )

bref autre chose qui aurait brouillé leur système d'alerte bounce ????
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par alpacks le Sam 21 Fév - 16:34

Alessa a écrit:ce qui rassure ici, c'est que c'était deux engins à têtes nucléaires (quand bien même, celles-ci n'étaient pas "chargées")

enfin le truc du "on ne s'est pas vu" ... je n'y crois pas totalement

si on construit un système "quasi indétectable" c'est bien pour que celui-ci arrive aussi, à détecter les autres systèmes du même type (ca me semble aussi logique 😕 )

bref autre chose qui aurait brouillé leur système d'alerte bounce ????



bah les têtes nucléaires, il y a 2 niveau de sécurité avant l'armement, et après elle sont sensées exploser uniquement a une altitude défini par des codes de lancement qui comprennent la position exacte ou devra exploser l'engin et un altimètre active la détonation qui a plusieurs niveau de sécurité aussi ...

en réalité ses armes nucléaires sont bien plus sécurisantes en cas d'accident que les torpilles elles mêmes beaucoup plus sensible au choc ...

tu peu percuter une tête nucléaire avec un poid lourd ça la faira pas "peter", par contre bon après elle risque de se fendre si vraiment le choc est d'une rare violence et liberer puis répendre son combustible, bien qu'il faudrait que le choc la réduise en poudre aussi ...

non franchement c'est pas ce qui me fait le + peur, au niveau pollution je craint meme plutot par exemple le combustible des missiles M4 par exemple les porteurs de ses fameuses têtes, ou le combustible des missiles trident US (et oui les anglais ont un vecteur américain et non propre a eux en technologie, en vrai ça coute toujours moins cher ...)

en ce qui concerne les SNLE ils ont des systèmes d'écoute extremement fin, mais si l'équipage a décidé de pas faire un pet de lapin en bruit dans le sous marin ...

il reste toujours le bruit de l'hélice, mais les oreilles d'or ne sont pas tout le temps en poste non plus 24h sur 24

sinon au niveau sonar ils sont quasi indétectable ! au niveau des hélices si une oreille d'or repère son bruit il va lui faloir déja reconnaitre ce bruit, être sur que ce n'est pas l'hélice d'un navire lambda commercial ...

puis il faut faire 4 mesures, 3 dans un sens, et un demi tour pour une dernières mesures (pour tracer 4 axes ou était dirigé le bruit) pour déterminer la position exact du batiment présumé, sa direction ou s'il est immobile, soit une manoeuvre de localisation qui peut prendre 20-30 min

et de toute façon il se servent très peu de leur sonar, sinon ils se font repérer par les échos de celui ci !

ils fonctionnent aux sons ...

je pense chacun des 2 batiments a du reperer l'autre mais il était trop tard, ils devaient etre en train tout les 2 de tenter d'essayer de reconnaitre a qui appartient l'hélice et ou est ce qu'ils étaient exactement ...

sauf que manifestement ils se sont repérés trop tard

après il faut savoir aussi que se sont des SNLE, leur vocation est d'échapper pas de "chasser" les autres sous marins ... la détection et la localisation est la tache des SNA des sous marins globalement plus petit bien que costaud dans le genre quand meme, nucléaire aussi mais sans engin stratégique, se sont des tueurs de SNLE justement

et vraiment spécialisé dans le détection, repérage et destruction des lanceurs d'engins de l'ennemi ...

bien que les SNLE aient tout en main pour justement aussi se défendre contre les SNA, soit des grenades de contre mesure pour dévier tirs de torpille

des torpilles pour tenter de se débarrasser d'un SNA collant qui manifestement lui veut sa mort, normal dans la logique d'un conflit de ce type les SNLE ont de quoi réduire en miette le territoire entier de l'ennemi en missile ... cible donc prioritaire

ce qui fait que la priorité a la conception est la discrétion pour un SNLE, tandis que la priorité a la construction d'un SNA est la détection ...

après un SNA est aussi très discret s'il le veut, tout comme un SNLE a normalement tout les instruments d'écoute pour détecter mais cela repose aussi surtout sur de l'expertise humaine ... les fameuses "oreilles d'or"

y a pas de technologie de détection infaillible quoi, cela repose sur des microphones très sensibles, des banques de son aussi ou sont en mémoire tout les bruits d'hélice connues ect


et la vraisemblablement ce sont 2 SNLE qui se sont rentré dedans ... soit 2 sous marins des plus discrets qu'ils soient au monde
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le sous-marin Triomphant aurait des dégâts importants

Message par alpacks le Sam 21 Fév - 16:40

alpacks a écrit:
casseron a écrit:Il suffirait pourtant qu'ils attachent un volontaire d'office à l'avant du navire qui préviendrait d'un éventuel abordage.....
Soit les bateaux sont furtifs, soit l'appareillage ne vaut rien.
En tout cas, c'est un bon gag.....mais un peu coûteux !


les sous marins sont furtifs depuis 1941 avec le U-480 allemand

1 er sous marin a double revetement caoutchouc dont 1 épaisseur percée pour absorber les ondes sonar dans une fréquence bien précise (selon les plages de fréquence des fonctionnement de sonar les revetements ont changé de forme au fur et a mesure)

il a d'ailleurs été retrouvé y a très peu de temps, le gouvernement britannique a du aller jusqu'a inventer un piège pour couler se sous marin qui était indétectable aux sonars "assdik" de l'époque (je connais pas l'orthographe mais c'était une technologie de sonar spécifique a 39-45, qui utilisait les échos contre le fond marin, aujourd'hui les sonars fonctionnent differement)

officielement a l'époque les messages cryptés "enigma" avait été capté par la marine anglaise et décodé, les allemands croyaient a tort qu'enigma était indécodable sans connaitre le codage en lui même qui changeait chaque mois de paramètrage

l'U-480 appelait son revetement en essai a l'époque "alberich" d'ou la légende nordique d'invisibilité, sur les messages cryptés, les anglais mettront quelques temps pour comprendre qu'alberich était un système de furtivité au sonar qui faisait que le u-480 resterait ma foi introuvable a la seul condition toutefois qu'il reste immobile ...

du coup les destroyers britanniques en était réduit a lancer des grenades marines au hasard, et pensait a tort avoir réduit en miette l'u-480 au sud de l'irelande

mais officieusement, en réalité, les routes marines étaient balisées, et les navires alliés empruntaient ses routes en suivant les balises, l'u-480 se mettait généralement a l'affut vers une bouée de balisage de la route et attendait les navires pour les couler

les britanniques changèrent secretement de route a une date bien précise tout en maintenant les bouées, et posèrent sur la route des centaines de mines magnétiques dans le but unique de couler ce premier sous marins furtifs introuvable ...

l'u-480 sombra en déclenchant l'une de ses mines, le dossier l'attestant de l'opération spécial en 1944 fut déclassifier l'année dernière en été 2008 lorsqu'un chalut a apperement découvert l'épave du u-480

de 1941 a 1944, 10 sous marins de ce type furent équipé du système furtif nommé alberich sur les messages enigma, mais 1 seul sous marins sera réelement envoyé en mission de maintient de la terreur dans la manche

durant toute la 2 ème guerre mondiale, l'allemagne aura envoyé 700 sous marins au front pour environ 30 000 sous mariniers



un doc d'arte de cette semaine justement sur le U-480 qui a terrorisé la manche entre 1941 et 1944

http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=2454420,scheduleId=2415840.html
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 13:01