Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le mystère des pluies rouges

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30562

Le mystère des pluies rouges

Message par Schattenjäger le Dim 15 Fév - 13:13




Le mystère des pluies rouges, en particulier dans la province indienne du Kerala, n’a toujours pas été élucidé : de Juillet à Septembre 2001, des pluies abondantes ont taché de rouge les vêtements des habitants de cette région située au sud de l’Inde. Le phénomène avait été relativement bien documenté; mais surtout, il s’est reproduit en 2006, 2007, et 2008.

Le même incident avait été rapporté le 29 juillet 2003, dans la province de Nghe An, au Vietnam, comme le 31 juillet 2008 à Bagadó, province de Chocó, en Colombie…
Aucune des
explications proposées depuis cette époque n’a paru satisfaisante : des éléments en suspension, pouvant provenir de lieux très éloignés (comme du sable rouge du Sahara, ou des cendres volcaniques), des poussières produites par un impact cométaire, des nuages de spores d’algues rouges…
La reproduction du phénomène ces trois dernières années écarte en grande partie les hypothèses habituellement proposées.
Mais l’interview de Godfrey Louis, par Linda Moulton Howe, montre que les recherches progressent, et pourraient confirmer la panspermie. L’enquêtrice publiait hier un long entretien avec ce professeur à l’Université locale de Cochin; il est titulaire d’un Ph.D. en Physique, et tente depuis 2001 de résoudre ce problème.

Il a transmis des échantillons à des chercheurs anglais : l’astrobiologue
Chandra Wickramasinghe, de l’Université de Cardiff, des biologistes de l’Université de Sheffield, ainsi qu’à des scientifiques de l’Université de Cornell aux Etats-Unis. Les éléments qu’ils ont identifié sont l’hydrogène, le silicium, l’oxygène, le carbone, et l’aluminum.

En observant ses échantillons au microscope, Godfrey Louis a constaté la présence de cellules biologiques ayant des membranes de couleur rouge.
Poursuivant ses recherches pendant plusieurs mois, il leur a appliqué différentes températures afin de voir comment les cellules se comporteraient. En élevant la température, l’activité cellulaire se trouvait augmentée. Il a poussé l’expérience jusqu’à 300 degrés Celsius. Il avait également augmenté la pression à 150 kgs par centimètre carré. De telles conditions seraient fatales pour des organismes terrestres.” Plus extraordinaire : “Les cellules rouges se multiplient à 300 degrés Celsius, et ne semblent pas avoir été affectées si elles ont été auparavant soumises à une température de moins 200 degrés.

Toujours au microscope, le Dr. Louis a constaté que les cellules rouges, mesurant environ 10 microns, produisent en interne des cellules plus petites, d’abord incolores, ou blanchâtres, qu’il a nommé les “filles” par rapport aux “mères” originales. Il lui est arrivé de compter jusqu’à 15 filles à l’intérieur d’une cellule mère.

En se développant, les membranes des cellules filles deviennent également rouges; parfois, elles s’émancipent en traversant la membrane de la mère. Le Dr. Louis ne pouvait cependant conclure à un phénomène de reproduction classique, parce qu’en biologie terrestre la reproduction suppose la présence d’ADN. Or ni lui ni ses collègues n’en ont trouvé. Par ailleurs, il serait détruit à cette température.
D’autres recherches, menées à Cardiff, avaient montré que les cellules émettent une fluorescence. C’est ce qui a poussé Godfrey Louis à tester sur elles différentes combinaisons de longueurs d’ondes en lumière UV, émise à travers divers filtres. Les effets sur les échantillons ont été enregistrés par un
spectrofluorimètre
Ces cellules montrent des pics d’émission inhabituels, qui se modifient selon les variations des longueurs d’ondes appliquées. Une telle variation ne peut être constatée avec des biomolécules terrestres. Nous aurions donc affaire à un type très particulier de biomolécules.

Le Professeur Louis a présenté ses découvertes sur la fluorescence lors d’un séminaire à San Diego, Californie, organisé les 12-14 août 2008 par la ‘Society of Photo-Optical Instrumentation Engineers’. A ce stade des recherches, il est impossible de conclure : “Des organismes capables de se reproduire à 300 degrés Celsius et qui montrent cette sorte d’auto-fluorescence n’existent pas a priori sur Terre.


Linda Moulton Howe s’est demandé : “Pourquoi particulièrement le Kerala ?” Godfrey Louis n’a pas vraiment de réponse : “C’est en effet une question très importante. La pointe sud de l’Inde est bordée d’océans assez proches. Si quelque chose tombe en mer, personne ne le remarquera. Si ça se produisait à la même latitude en Afrique, il est peu probable que les populations locales communiquent aussi bien qu’au Kerala avec les medias.

Le professeur Godfrey Louis aimerait que la communauté scientifique soit plus ouverte à de telles recherches : “Mes homologues de San Diego attendent seulement que je produise d’autres résultats. J’ai également offert des échantillons à un microbiologiste de Norvège. Il a cherché de l’ADN, comme ses collègues de Cardiff, sans parvenir à en trouver. Mais nous avons besoin que d’autres chercheurs s’affranchissent de l’aspect exotique de ces travaux, et nous donnent un coup de mains.” -
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Mikerynos le Lun 16 Fév - 19:42

Vieille histoire... Il y avait un sujet sur l'ancien forum. Un vrai phénomène fortéen ?


___________________


avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Mar 17 Fév - 1:15

pourtant ici on parle bien d'ADN ...


(Agence Science-Presse) - De la pluie rouge qui tombe sur un village du Sud de l’Inde. Une explication selon laquelle cette pluie contiendrait de la matière organique d’origine extra-terrestre. Et enfin, un début d’expertise qui tombe : cette pluie contient bel et bien de l’ADN, mais l’ADN, a priori, ça n’a rien d’exotique.

On n’est pas dans un roman de science-fiction, mais dans un rêve qui occupe l’esprit du physicien Godfrey Louis, de l’Université Mahatma Gandhi, depuis qu’il a entendu parler de cette mystérieuse pluie rouge, tombée sur la ville de Kerala pendant six semaines, à l’été 2001. C’est lui qui, comme nous le racontions il y a quelques semaines, se fait le porte-voix de cette théorie d’une " pluie extra-terrestre ". L’histoire approche de son dénouement : des échantillons ont été envoyés en Grande-Bretagne en mars afin d’obtenir une contre-expertise.

Les uns prétendaient que cette pluie ne contenait rien d’organique et que la couleur rouge n’était causée que par une accumulation de poussière et de sable, peut-être venue d’aussi loin que le Sahara; les autres admettaient qu’il pouvait effectivement s’agir de formes de vie, mais tout à fait terrestres. Godfrey Louis et ses collègues enfin, affirmaient avoir observé des structures semblables à des cellules vivantes, mais qu’ils ne parvenaient pas à identifier, et à l’intérieur desquelles, surtout, ils ne trouvaient pas d’ADN –d’où l’hypothèse extra-terrestre.

Les biologistes britanniques de deux laboratoires, dont un à l’Université Cardiff, ont fait état dans la presse de leurs premiers résultats le mois dernier, éliminant du coup quelques-unes des hypothèses : oui, il y a bel et bien de l’ADN. En théorie, on pourrait en conclure que cela élimine la piste extra-terrestre, à moins d’imaginer que la vie ailleurs soit constituée du même type d’ADN que nous. Mais le chef de l’équipe de Cardiff, le Dr Chandra Wickramasinghe, est aussi astrobiologiste et promoteur depuis 30 ans de la théorie de la panspermie –selon laquelle la vie se répandrait d’une planète à l’autre par l’intermédiaire de comètes et de météorites– de sorte qu’il n’est pas prêt à baisser les
bras aussi vite.

Mais s’il s’agit de vie terrestre, comment diable aurait-elle pu tomber sous la forme d’une pluie rouge ? L’hypothèse la plus vraisemblable, pour l’instant, est qu’une météorite, en explosant en haute altitude, aurait entraîné dans la mort des créatures non-identifiées,
dont les restes microscopiques, portés par les vents, seraient tombés en divers endroits pendant des semaines. Une partie serait tombée sur Kerala, mais d’autres auraient pu tomber dans l’océan Indien, où il n’y avait personne pour les remarquer.

Étape suivante : comparer cet ADN avec celui de multiples espèces vivantes. Ca pourrait être long.


liens : http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2006/cap2205062.html

ca date de mai 2006 l'article
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Mar 17 Fév - 12:03

le truc que je me demande, c'est pourquoi d'autres scientifiques n'étaient pas au courant alors que travaillant sur la même qu'une équipe avait trouvé de l'ADN ?

rappelons a la base, qu'internet au départ au début des années 90 était un réseau qui servait aux scientifiques et universitaire pour échanger des travaux, se faire passer des nouvelles ect entre laboratoires, atelier, université ect bref c'était un réseau d'échange scientifique pour qu'aucun ne soit isolé des découvertes et travaux des autres dans le monde

et cela bien avant qu'internet soit ouvert au grand public, de toute façon a l'époque internet était sommaire, en gros les technologies de "sites web" par des languages spécifiques n'existaient a peine, on s'échangeait et récuperait et lisait sur son écran surtout de l'écran avec des interfaces sommaires

c'était un outil de science

donc en 2008 que des scientifiques qui bossent sur la meme chose, avec internet et pas au courant de travaux d'autres équipes ça me laisse kwak quand meme Surprised
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30562

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Schattenjäger le Mar 17 Fév - 12:04

avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Mar 17 Fév - 12:09

© 2009 by Linda Moulton Howe


...

on est en 2009 et elle affirme qu'il n'y a pas d'ADN dedans ...

bon comme elle veut ... hein Rolling Eyes
avatar
Invité
Invité

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Invité le Mar 17 Fév - 14:33

je sais que les "pluies rouges" avec du sable etc. ca existe bel et bien (pour en avoir vu encore une fois) mais on sent le sable, on le voit etc... c'est pas "fluide" comme de la pluie... comme les pluie mêlée à la boue etc. (y'en a eu encore il y a quelques mois ici)


enfin de ce que j'ai vu, on peut véritablement faire la différence entre de la pluie "normale" à de la pluie 'sablée' etc.

donc peut etre autre chose ici ?? (ou pas ??)
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Mar 17 Fév - 14:46

ho oui les pluies chargées de sable sont fréquentes, fin 2008 j'ai du en voir 5-6 entre octobre et novembre sur le pare brise de ma voiture pleine de sable

mais bon en l'occurence chez nous en france, c'est surtout des pluies jaunes le sable saharien étant ocre dans sa majorité

les foeuns de fin d'été aidant les masses d'air chaudes (les dernières) a remonter depuis les tropiques jusqu'en octobre, et déchargent donc les poussières du sahara jusqu'a londres et meme au de la mais + rarement ...

cela peut meme mais encore + rarement concerner des chutes de neige qui seront "rose", cela s'est déja vu plusieurs fois a paris cette fameuse neige rose, en général ça sera des chutes de neiges précoces de novembre

mais bon la, nous avons bel et bien a faire des pluies rougies par une masse cellulaire (concéquentes d'ailleurs) vivantes, enfin surement mort ...

j'ai pensé a une hypothèse, par exemple des trombes d'eau, je veut dire donc des tornades en océan qui aspirent de l'eau en 1 trombe

qui embarquent des poissons très léger, en général ce sont les orages super cellulaires qui crée les tornades et trombes d'eau en mer et plaine en fin d'été

peut être est il possible que des masses de poissons de petites tailles se font embarquer très haut en altitude, éclatent sous la dépression colossales qui crée les vents de tornades et se vident de leur sang et matière musculaire, une fois le calme revenu tout retombe en mer sauf les cellules très légères avec ce rouge marqué et s'abbatent donc + loin en suivant la direction générale de masse d'air et parfois donc sur les cotes d'un pays
avatar
Invité
Invité

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Invité le Mar 17 Fév - 15:04

(cf pluie rouge = en arabie = pluie de "sable" c'etait souvent ocre, ou rouge des fois mais pas de rouge vif-sang, mais plus "brique" foncée)

sinon c'est pas bete du tout comme théorie pour les poissons même si "un peu farfelue" mais la plus "rationnelle" jusque là ????
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Mer 18 Fév - 9:53

je dirais pas si "farfelue" déja la probabilité que quelques poissons se face embarquer dès le début d'une trombe d'eau est élevée

après bon, si la trombe d'eau dure un moment, j'imagine mal les bancs de poisson la regarder depuis en bas comme des c... et se faire prendre ...

mais pendant les premières secondes qu'elle frappe ceux qui se balladaient vers le point d'impact ne s'échaperont pas et se fairont aspirer ...

il suffit qu'ils soient asser léger pour se maintenir un bon moment, pour l'effet de dépression d'aspiration, on sait que les poissons, meme ceux vivant en surface, sont bien armé pour resister a plusieurs bars de pressions ...

mais ils n'ont rien pour se défendre a l'inverse des dépressions rapides et peuvent donc éclater sans rien faire

par exemple les poissons pélagiques, s'ils sont pêchés et remontés trop vite, ils risquent de tirer une drole de gueule avec les bulles d'air qui vont gonfler, il faut les remonter progressivement surtout passé 2000 m
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Mer 18 Fév - 9:56

il faudrait par exemple savoir si avant ses phénomènes de pluies rouges, il serait possible que des phénomènes de trombes d'eau ont pu se former

la latitude ou juste cela frappe en inde, enfin ou le phénomène arrive est entre tropiques et équateur, cela donc peut arriver toute l'année
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8083

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par casseron le Jeu 19 Fév - 9:17

Une petite pluie rouge ?

Le 6 mars 1888, dans la région méditerranéenne, une pluie de substance rouge qui répandit, brûlée, une odeur animale forte et persistante. On l'analysa. On n'y trouva pas de sable mais du muriate de cobalt, une poussière dite météoritique, de la chaux et de la matière organique..
Le 14 décembre 1887, en Cochinchine, une substance semblable à du sang coagulé.
En 1912, à Ulm, une matière rouge épaisse et très visqueuse.

Charles Fort, le Livre des Damnés.
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par alpacks le Jeu 19 Fév - 9:37

" On n'y trouva pas de sable mais du muriate de cobalt, une poussière dite météoritique "



par contre je suis pas sur a 100% mais normalement des poussières météoritiques on en retrouve en fait dans toutes pluies ...

chaque pluie qui tombe après plusieurs jours sans pluies (pas une pluie qui tombe après une autre a quelques heures d'intervale) charrie normalement obligatoirement des poussières provenant du cosmos et qui restent très longtemps en suspension et retombant très lentement des altitudes 50-40 km en plusieurs jours ...

je me rappel par exemple la météorite de toulouse qui avait bien illuminé le ciel du sud ouest il y a quelques années, les forums astronomiques étaient très chaud bouillant a l'époque concernant des récoltes d'échantillons de pluies des jours suivant entre chaque intervenant de la région

et en même temps ils expliquaient que même sans explosion d'un bolide dans le ciel bien visible, de toute façon on trouve toujours des poussières cosmiques et résidus de météorites qui ne se voient pas en journée dans leurs chutes tellement sont petites, mais qui la nuit peuvent se voir par des mini étoiles filantes a la jumelle

les étoiles filantes ne tombant pas qu'en aout mais toute l'année, juste qu'en aout on traverse le nuage le + concentré c'est tout qui peut donner des pluies d'étoiles filantes fantastiques pour les veinards et magnifiques
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8083

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par casseron le Jeu 19 Fév - 13:12

Une petite pluie noire ?

Des pluies et neiges noires, des pluies d'encre, des flocons de neige noirs comme le jais.
Il en est tombé en Irlande, le 14 mai 1840 sur un district de 80 000 hectares, accompagnés d'une odeur fétide et désagréable, les 8 et 9 octobre 1907, "laissant dans l'atmosphère une pénible puanteur."

Charles Fort, le Livre des Damnés.
avatar
Invité
Invité

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Invité le Jeu 19 Fév - 19:26

Alpacks
je me rappel par exemple la météorite de toulouse qui avait bien illuminé le ciel du sud ouest il y a quelques années, les forums astronomiques étaient très chaud bouillant a l'époque concernant des récoltes d'échantillons de pluies des jours suivant entre chaque intervenant de la région
Le soucis est de savoir si nous récoltons véritablement des "poussières d'étoiles" dites aussi MB. J'en possède pas mal récoltées ça et là à la suite du passage du bolide des Vosges le 18 février 2005 (il éclaira sur une centaine de kilomètre la région). Les analyses de ces poussières sont très ambigue et la pollution joue un role non négligeable.
Naviesp
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8083

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par casseron le Jeu 19 Fév - 20:00

Une petite pluie jaune ?

Le 27 février 1877, à Peckloch, en Allemagne, est tombée une pluie jaune d'or, dont la matière colorante se composait de quatre organismes différents, à l'exclusion totale du pollen. Ces organismes avaient respectivement la forme d'une flèche, d'un grain de café, d'une corne et d'un disque.

Charles Fort, le Livre des Damnés
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par FLAM le Lun 27 Juin - 13:16

Un autre article d'un contenu similaire sur le sujet :
http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/06/12/inde-les-pluies-rouges-du-kerala/


A vérifier :

Dans la fiction X-FILE, ils parlent de "feu météorique" pour expliquer ce phénomène, mais comme il s'agit quand-même à la base d'une série de fiction, j'émets un gros doute, surtout que je ne suis pas parvenu à trouver la définition de ce phénomène sur le net...
Ils en donnent même une définition (X-Files - saison 4 - épisode 11) :

"feu météorique : une sorte de phénomène météorologique très rare qui se traduit par une intense décharge électrique (éclair),
suivi d'une pluie chaude et jaune qui tombe des nuages (ou d'une autre couleur : noir, rouge, vert, bleu, violet
" -> Purple Rain, comme le célèbre album...


:?: Est-ce que quelqu'un a donc déjà entendu parler de ce phénomène de "feu météorique", ou n'est-ce qu'une invention de la part de Chris Carter, le réalisateur de la série ?


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par -Z- le Lun 27 Juin - 13:38

Il serait intéressant de connaitre le nom anglo-saxon de ce "feu métoéorique" car, il n'est, en effet, pas improbalbe que la traduction en VF n'ait pas été fidèle à 100%...


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par FLAM le Lun 27 Juin - 13:47

PatZak a écrit:Il serait intéressant de connaitre le nom anglo-saxon de ce "feu métoéorique" car, il n'est, en effet, pas improbalbe que la traduction en VF n'ait pas été fidèle à 100%...
Exact !

Dès que j'aurai du temps, je vais revoir l'épisode en VO et vous dirai ça...


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par FLAM le Lun 27 Juin - 14:42

Voilà ce que dit le personnage Mulder (saison 4 - épisode 11) :


SCULLY: Only the smell. Mulder, you brought me out here on the pretense of investigating an unexplained death. Can you tell me why we’re standing out here in the middle of a field looking at a dead goat?

MULDER: Well, according to eyewitnesses, the death we’re investigating was preceded by a Fortean event. That’s a highly unusual or infrequent meteorological phenomenon also known as a transient.

SCULLY: A transient.

MULDER: Yeah. Witnesses described a bright flash about 30 degrees off the horizon, then a hot yellow rain fell from a cloudless sky.
Fortean researchers call these "liquid falls." Black and red rains are the most common, but there have also been reported cases of blue, purple and green rains.


SCULLY: Purple rain?

MULDER: Yeah. Great album. Deeply flawed movie, though.

http://www.insidethex.co.uk/transcrp/scrp411.htm

Donc il parle apparemment de "transient" ou "phénomène transitoire"...

Voici une définition que j'ai trouvé. Il s'agit du résumé d'un livre : "Observing Meteors, Comets, Supernovae and Other Transient Phenomena" - Collection : Patrick Moore's Practical Astronomy Series :


Transient phenomena are short-lived astronomical events, unusual in a science in which time is more often measured in millennia than milliseconds. There is a fascination with transient phenomena, predictable or otherwise, that astronomers of all abilities share. In Meteors, Comets, Supernovae, Neil Bone gives guidelines for observers, including the best possible periods (months or years) to see seasonal but unpredictable phenomena like meteors and sunspots. Recording such outbursts involves visual observing techniques, photography, and even the relatively new field of the video recording of meteors, which are also examined in detail. The book also includes material about phenomena that occur in the lower atmosphere (such as "ozone eaters", nacreous clouds, solar and lunar haloes), which although not strictly astronomical in their nature attract the attention of dedicated sky-watchers.

Traduction :

Les phénomènes transitoires sont des événements astronomiques de courte durée, inhabituels dans un domaine scientifique dans lequel le temps est plus souvent mesurés dans des millénaires que les millisecondes. Il y a une fascination pour les phénomènes transitoires, prévisibles ou non, que les astronomes de toutes compétences partagent. Dans le domaine des météores, comètes et supernovae, Neil Bone donne des directives pour les observateurs, y compris les meilleures périodes possibles (plusieurs mois ou années) pour voir des phénomènes saisonniers, mais imprévisibles, comme des météores et des taches solaires. L'enregistrement de tels débordements implique des techniques d'observation visuelle, la photographie, et même le domaine relativement nouveau de l'enregistrement vidéo des météores, qui sont également examinés en détail. Le livre comprend également des documents sur les phénomènes qui se produisent dans la basse atmosphère (tels que "l'ozone mangeurs», les nuages ​​nacrés, solaire et lunaire, halos),
qui bien que n'étant pas strictement astronomiques dans leur nature, attirent l'attention des observateurs dédiés du ciel.

http://www.amazon.fr/Observing-Meteors-Supernovae-Transient-Phenomena/dp/1852330171


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par -Z- le Lun 27 Juin - 15:38

Rien a voir avec cette traduction de m**** qui parle de " feux météorique"... C'est là où l'on voit à quel point il faut se méfier des traductions...

En même temps je me vois mal apprendre le russe, le taïlandais, le japonais, le coréen, le chinois juste pour avoir une approche plus fidèle du texte d'origine...

D'ici que je pourrai comprendre ce qui se dit à l'écran en VO , les insectes seront en train de festoyer avec mes restes...


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche

Xtra33
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 71

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Xtra33 le Lun 27 Juin - 16:24

L'année dernière dans les Landes ils ont bien reçu pendant des jours une "pluie de caca"
il s'agissait paraît il de déjections de martinets il semblerait que ces oiseaux soient en voie de
disparition ..... Rolling Eyes
A voir : http://www.jeuxvideo.com/forums/1-51-10434964-1-0-1-0-pluie-de-caca-dans-les-landes.htm
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par -Z- le Lun 27 Juin - 16:46

Cette pluie de matière fécale ne fut jamais résolue si ma mémoire est bonne et s'agissait de matière fécale humaine....
Mais bon... Si ça fait plaisir que ce soit une pluie de déjéction de martinets ou de poisssons rouges, pourquoi pas....


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par TrustNo1 le Mar 28 Juin - 17:08

Une pluie de chiure d'oiseaux affraid ; je ne savait pas que le martinet étaiot en voie de disparition ; encore une éspèce de plus qui s'éteint c'est triste

avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par FLAM le Mar 28 Juin - 19:37

PatZak a écrit:Rien a voir avec cette traduction de m**** qui parle de " feux météorique"... C'est là où l'on voit à quel point il faut se méfier des traductions...
Ouaip ! Et de plus je ne me souviens pas qu'ils parlent de chercheurs fortéens dans la VF, c'est dire le retard que l'on a en France sur certaines choses ! Rolling Eyes


___________________



Contenu sponsorisé

Re: Le mystère des pluies rouges

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 22 Nov - 21:26