Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Quand Jean Jaurès faisait tourner les tables

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Quand Jean Jaurès faisait tourner les tables

Message par Apollyôn le Mer 10 Sep - 23:57

Un siècle après l’assassinat de Jean Jaurès, qui se souvient que le père du Parti socialiste français était un adepte du spiritisme ?




Si bien des aspects de la pensée de Jean Jaurès sont aujourd’hui célébrés ou récupérés, peu nombreux sont ceux qui s’aventurent à évoquer l'intérêt de la figure emblématique de la gauche française pour des sujets que la raison réprouve.

Cet intérêt est pourtant explicite dès 1891 dans sa thèse de philosophie «De la réalité du sensible» : «Il y a dans l’homme des puissances extraordinaires et inconnues, qui sont nulles ou à peu près dans son état normal, mais qui se manifestent dans certains états que nous appelons anormaux. Il y a en nous un moi inconnu qui peut exercer une action directe sur la matière (...), percer du regard l’opacité d’un obstacle et recueillir à distance à travers l’espace la pensée inexprimée d’un autre moi.» Ce dont Jean Jaurès parle dans ce passage extrait de la fin de sa thèse a pour nom télékinésie, double vue et télépathie, des pouvoirs latents de l’esprit humain que, selon lui, des « états anormaux » -transe, hypnose-, peuvent révéler.

Jean Jaurès tenait pour acquis ces phénomènes à une époque où le positivisme et ce que l’on nomme aujourd’hui les parasciences n’étaient pas encore nettement séparés. Le meilleur exemple en est l’astronome Camille Flammarion, à la fois ardent propagateur des sciences positives et auteur de nombreux livres sur les «Forces inconnues», les maisons hantées et même sur les possibilités d’une vie extraterrestre dans «La Pluralité des mondes habités»
Convaincu que la survie de l’esprit après la mort pouvait être démontrée expérimentalement, Camille Flammarion prononça en 1869 l’éloge funèbre du plus célèbre spirite français, Alan Kardek, déclarant : «Messieurs, le spiritisme n'est pas une religion, mais c'est une science dont nous connaissons à peine l'a b c.»

la suite : http://www.parismatch.com/Actu/Societe/100e-anniversaire-de-la-mort-de-Jaures-Quand-Jean-Jaures-faisait-tourner-les-tables-578407


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 18 Nov - 17:10