Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

QUESTION

Partagez
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

QUESTION

Message par casseron le Sam 14 Fév - 9:52

Que verrait-on si un satellite doté d'un réacteur nucléaire avait la mauvaise idée de rentrer intempestivement dans l'atmosphère ? C'est déjà arrivé mais sur des zones désertes.
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: QUESTION

Message par alpacks le Sam 14 Fév - 10:18

pas grand chose de + visuellement qu'une rentrée atmosphérique d'un satellite avec un réacteur a l'hydrazine ...

après si la question porte sur des effets, ben tout dépend si c'est accidentel, ou fait exprès ...

si le satellite avait utilisé tout sa charge ect ...

et bien entendu l'angle de rentré de l'engion ... sa vitesse par contre sera surement similaire a tout ses engins qui finissent par retomber par ralentissement du a la concentration d'atome de gaz dans le vide spatial de l'espace proche a 150-200 km ...

par exemple si l'iss a besoin d'etre rehaussée tout les 3-6 mois environ a une orbite de quelques dizaines de km en +, c'est a cause des effets du faux vide de cette altitude d'environ 150-200-250 km

donc tout les satelittes en dessous des 300-400 km finissent par se faire ralentir en quelques années, dizaines d'années et chutent quand la vitesse atteint un seuil trop bas

quand c'est une question de vitesse basse, l'angle de rentrée est très horizontale, et permet une lente combustion dans les + hautes couches de l'atmosphère ... les déchets nucléaires, selon sous quelle forme ils sont, ont de grandes chances d'être vaporisés par la temperature et d'être en bonne partie coincée dans la haute altitude étant une densité d'air qui se mélange quasiment pas avec les couches plus denses en dessous ...

(j'ai déja évoqué un peu ça avec haarp)

si le résultat reste gazeux de déchets vaporisés, avec un peu de chance cela peu rester coincé dans la ionosphère, du moins les parties les plus denses de la ionosphère ... la ou l'engin aura brulé

si le résultat est qu'il y a des poussières radioactives, ce qui sera je pense quand même inévitable, elles retomberont, mais en quantité bien moindre normalement que l'ensemble de la masse de déchet avant de commencer a bruler ...

et retomberont, en fait tout dépend comment s'est déroulé la rentrée ... sinon il existe la possibilité inverse, de garder une impulsion possible en carburant pour changer brusquement d'angle de rentrée pour que la masse brule le moins possible, et chute très rapidement dans un désert sans que son coeur qui doit contenir les déchets brule pour pouvoir les récuperer ...

mais bon sans bouclier thermique, il faut voir après dans quel métal est faite la structure, le contenant des déchets ect
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: QUESTION

Message par casseron le Sam 14 Fév - 10:30


Contenu sponsorisé

Re: QUESTION

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 18 Aoû - 19:38