Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

NBA : ce fantôme qui hante l’hôtel des adversaires d’Oklahoma City

Partagez
avatar
Schattenjäger
Webmaster
Webmaster

Nombre de messages : 32058

NBA : ce fantôme qui hante l’hôtel des adversaires d’Oklahoma City

Message par Schattenjäger le Ven 25 Avr - 18:33

NBA : ce fantôme qui hante l’hôtel des adversaires d’Oklahoma City





Hôtel qui accueille la plupart des franchises à Oklahoma, dont les Memphis Grizzlies à l’occasion du premier tour des playoffs (deuxième match la nuit prochaine), le Skirvin est réputé pour être... hanté. Une légende corroborée par des joueurs !

Pour les adversaires du Thunder en déplacement à Oklahoma City, la principale menace ne se trouve pas parmi les stars qui leur seront opposées sur le parquet. Elle prend la forme d’une femme… qui n’existe peut-être pas. Nom ? Effie. Caractéristique ? Fantôme officiel du Skirvin Hilton Hotel, établissement de luxe de 14 étages vieux de 103 ans et situé dans le centre-ville d’Oklahoma. Une histoire née en ville il y a déjà de nombreuses années, à une époque où l’hôtel était fermé avant rénovation, et basée sur une légende dont l’authenticité reste sujette à (très forte) caution. Cette dernière raconte le destin d’une certaine Effie, gouvernante de l’hôtel dans ses premières années.

W. B. Skirvin, propriétaire veuf de l’établissement, aurait eu une aventure avec elle. Une fois enceinte, il lui aurait ordonné de rester enfermée dans une chambre du dernier étage – le 10e avant l’extension à 14 en 1930 – même après avoir donné naissance au bébé. La folie se serait alors emparée de la gouvernante qui aurait attrapé son enfant avant de se jeter par la fenêtre (et vers la mort) avec lui. Si rien ne vient confirmer une telle histoire, seule la mystérieuse mort du premier manager général de l’établissement ayant été découverte après des années de recherche effectuées par des journalistes, la « présence » du fantôme d’Effie a trouvé des avocats inattendus avec… les joueurs de la NBA.

« Cet hôtel me fout la trouille... »

Comme expliqué dans un article du New York Times, la plupart des équipes de la ligue américaine en déplacement à Oklahoma (où le Thunder possède le deuxième bilan de la ligue à domicile cette saison) descendent au Skirvin. Et il y a quatre ans, en janvier 2010, certains membres des New York Knicks ont expliqué une défaite face au Thunder par une nuit sans sommeil dans l’hôtel. « Cet endroit est hanté, expliquait alors Jared Jeffries au Daily News. Ça fait vraiment peur ! » Seul joueur de l’équipier assigné au 10e étage, son coéquipier Eddy Curry avait dû se réfugier dans la chambre de Nate Robinson de peur de rester seul dans la sienne. « Je crois vraiment qu’il y a des fantômes dans cet hôtel », confirmait alors Curry.

Excuse vaseuse pour expliquer une défaite ? Peut-être. Mais les Knicks ne seront pas les seuls. Quelques semaines après, en déplacement à OKC avec Chicago, Taj Gibson avait raconté que la porte de sa chambre avait claqué toute seule en pleine nuit. Star des Bulls, Derrick Rose avait également mentionné avoir entendu des bruits étranges dans l’hôtel : « C’était effrayant la nuit dernière. » Depuis, les témoignages se multiplient. En 2012, Jordan Hamilton (alors aux Denver Nuggets) partageait ses sentiments sur Twitter depuis sa chambre du Skirvin : « Cet hôtel me fout la trouille chaque fois que nous venons ici. »

« J'espère qu'elle va hanter toutes les équipes en playoffs »

La palme de l’anecdote mystérieuse revient à Wesley Johnson. En 2013, celui qui évoluait avec les Phoenix Suns avait expliqué s’être réveillé en pleine nuit pour découvrir sa porte de salle de bains fermée et la baignoire inexplicablement remplie d’eau ! D’autres joueurs et employés de l’hôtel ont évoqué des bruits, des voix ou encore des cris de bébé pleurant. Une accumulation qui a propulsé Effie dans la culture populaire. Sur Facebook, un groupe intitulé « Mettez Kobe (Bryant, la star des LA Lakers, ndlr) dans la chambre d’Effie au Skirvin » a vu le jour. Les journalistes Craig Sager (TNT) et Bill Simmons (ESPN) se sont rendus dans l’hôtel pour des reportages, le second racontant avoir été réveillé par les pleurs d’un bébé – inexistant une fois la lumière allumée – dans sa chambre. L’affaire a même fait des petits parmi les basketteurs. En mars, les San Antonio Spurs ont raconté une effrayante nuit au Claremont Hotel de Berkeley, en Californie, avant un match contre les Golden State Warriors. « C’était sinistre, a expliqué Jeff Ayres au San Antonio Express-News. J’ai vraiment entendu des voix et un bébé dans la chambre alors qu’il n’y avait personne. C’était dingue ! »

D’autres joueurs ont confié ne pas se sentir à l’aise, pour des raisons similaires, au Pfister Hotel de Milwaukee, qui appartient au même groupe (Marcus Hotels) que le Skirvin. Et si l’explication trouvait jour dans les superstitions innombrables de nombreux athlètes ? Nul doute que les Memphis Grizzlies, qui résident au Skirvin pour les matches à OKC du premier tour des playoffs, auront leur idée sur la question. « Tout le monde dans la ligue a entendu parler d’Effie, résume Caron Bulter, un vétéran NBA qui a passé plusieurs nuits au Skirvin comme adversaire d’Oklahoma avant de rejoindre le Thunder cette saison. J’espère qu’elle va hanter toutes les équipes qui vont venir ici pour les playoffs. » Effie mériterait bien le titre de meilleur sixième « homme » de l’année.

La suite et la video
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 16:40