Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La Crise du XIIe siècle – Pouvoir et seigneurie à l’orée du gouvernement européen

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30417

La Crise du XIIe siècle – Pouvoir et seigneurie à l’orée du gouvernement européen

Message par Schattenjäger le Sam 29 Mar - 15:38

La Crise du XIIe siècle – Pouvoir et seigneurie à l’orée du gouvernement européen



Présentation de l’éditeur :

L’ouvrage de Thomas N. Bisson propose une nouvelle approche, forte et originale, de la question du pouvoir au XIIe siècle. Contre les thèses habituelles des historiens, il soutient que l’histoire du pouvoir à cette époque est une affaire de domination personnelle et affective. Ce n’est ni celle du féodalisme ni celle du gouvernement. Les pouvoirs publics des empereurs et des rois, qui auparavant consistaient à protéger leurs sujets et à rendre la justice, sont subvertis dans l’Europe du XIIe siècle.

Le pouvoir est en effet aux mains d’une multitude de seigneurs qui y parviennent par la violence et qui l’exercent par la violence. Maîtres des châteaux qu’ils font construire en grand nombre, ils dominent par la force et exploitent, voire asservissent, avec leurs chevaliers qui aspirent eux-mêmes au statut noble, les paysans qui en dépendent. Cette réalité durement ressentie est en contradiction avec l’idéologie du pouvoir humain qui est virtuellement assimilé à un pouvoir divin.

Ce livre ne s’intéresse pas seulement à la manière dont le pouvoir s’exerçait dans les faits, mais aussi à la façon dont les masses l’éprouvaient. Leurs souffrances, les plaintes qu’ils élevèrent contre la seigneurie arbitraire, attestées dans d’innombrables sources, conduisirent à une réaction et à un renouveau de la justice publique. Cette crise ne fut pas seulement celle des gens.

Ce fut aussi une crise due à la croissance économique, car les seigneurs-princes furent poussés par l’augmentation de la productivité à imposer à leurs agents une vérification de leur comptabilité, à ne plus exploiter arbitrairement les domaines mais à les gérer prospectivement et à substituer à la traditionnelle fidélité affective la notion de compétence dans les offices.

Ce livre s’appuie sur un nombre considérable de sources et analyse ce qu’il appelle les « cultures du pouvoir » : celle des troubadours, de moralistes comme Jean de Salisbury (115-1180) et Pierre le Chantre (mort en 1197) et celle des juristes qui redécouvrirent au XIIe siècle le concept d’intérêt public.

La notion d’un gouvernement exercé à des fins sociales est donc née, dans le monde occidental, à l’intérieur des seigneuries, et de la nécessité de répondre à ses crises prolongées.

Thomas N. Bisson est professeur émérite d’histoire médiévale à l’université de Harvard, spécialiste de l’histoire des institutions et du pouvoir en Catalogne et en France du Midi. Parmi ses nombreux ouvrages, on peut mentionner The Medieval Crown of Aragon: A Short Story (Oxford University Press, 1986) et Tormented Voices: Power, Crisis, and Humanity in Rural Catalonia, 1140-1200 (Harvard University Press, 1998).
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 19:17