Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Combustion spontanée d'un Christ

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Combustion spontanée d'un Christ

Message par Apollyôn le Jeu 20 Fév - 14:24

Les pompiers sont intervenus hier à l'église Sainte-Marie, entièrement envahie par d'épaisses fumées provenant d'un gisant. Un incident sans explication.

"Personne n'arrive à savoir vraiment comment c'est possible". Au Boulou, on s'interroge. Et l'histoire de la commune vient peut-être de s'enrichir d'une nouvelle légende. Ou d'un de ses plus grands mystères. C'est un employé municipal, préposé à l'ouverture des portes de l'église Sainte-Marie, qui a donné l'alerte hier matin. Quand il a voulu entrer, l'ensemble de l'édifice était envahi par une fumée opaque. Impossible, dans ces conditions, de déceler l'origine de ce qui apparaissait comme un incendie.

Les sapeurs-pompiers ont ainsi été immédiatement appelés en renfort. À leur arrivée, ils ont rapidement pu déterminer que les émanations provenaient en fait d'une statue du Christ, un gisant composé de bois et de plâtre, installé à l'entrée, et faisant également office de monument aux Morts. Or, la sculpture se consumait d'elle-même. Le feu serait parti au niveau du reposoir pour ronger lentement la représentation et la réduire en partie en cendres. Sans flamme. Sans aucune raison logique, ni apparente.



Le feu a été rapidement stoppé mais une opération de longue durée débutait pour les secours afin de ventiler ce monument classé de style roman, sans fenêtre, entièrement plongé dans un épais brouillard sous plus d'une dizaine de mètres de plafond. Les pompiers se sont ainsi affairés toute la matinée et en début d'après-midi encore, aidés de gros aérateurs. Le temps de terminer l'opération et afin de prévenir tout risque pour les enfants, le cours de catéchisme, fixé à 16 h, a été délocalisé dans une salle municipale à proximité. En fin d'après-midi, la situation était revenue à la normale et les obsèques pourront être célébrées ce matin comme prévu.

En parallèle, au vu du caractère suspect de la situation, les services de gendarmerie ont été avisés et se sont rendus aussitôt sur place pour procéder aux constatations d'usage. Une enquête a en effet été ouverte, confiée à la brigade du Boulou, pour faire toute la lumière sur cette affaire qui suscite de nombreuses questions. Et pas l'ombre d'une réponse. L'hypothèse criminelle, ou du moins intentionnelle, serait écartée sous réserve des résultats des expertises.

La piste accidentelle serait la plus plausible. Et pourtant… Aucune trace d'effraction n'a été relevée. Aucun autre dommage n'est à déplorer, même à proximité immédiate de la statue du Christ, où un drapeau français et un ancien corbillard recouvert de tissus, n'ont pas été touchés par le feu. Est-ce la chaleur des cierges qui aurait pu provoquer un tel phénomène ? Sachant qu'un autre employé municipal a fermé les portes dimanche soir, sans rien remarquer d'anormal. Les investigations se poursuivent.

"On ne comprend pas, confiait le maire Christian Olive. Elle ne peut pas s'être allumée comme ça. A priori, elle se consumait depuis la veille. Depuis des heures. Ça paraît douteux. Heureusement, il n'y a aucune conséquence grave. Mais, si cela avait enflammé autre chose, ça aurait pu dégénérer en un incendie d'ampleur".

Source : http://www.lindependant.fr/2014/02/18/mystere-au-boulou-une-statue-du-christ-se-consume-toute-seule,1849172.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5062

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Achim le Jeu 20 Fév - 14:52

Depuis toujours, au nez et à la barbe des scientifiques et des rationalistes, l'élan mystique entraîne, à la fois sur le corps de ceux qui s'y livrent et sur les images symboliques de leur culte, une quantité de phénomènes inexplicables, stigmates, lévitation, larmes de sang versées par des statues, et combustion spontanée (rare).
Ce phénomène exceptionnel pourrait être causé par la recrudescence de fièvre religieuse qui saisit les petites têtes de l'extrême-droite catholique... C'est une idée qui en vaut une autre.
   clown
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Apollyôn le Jeu 20 Fév - 14:59

Et dans ce cas-là, ça veut dire que le Jésus approuve ou désapprouve les folles de la messe qui vont fureter sous les couettes des autres ?


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5062

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Achim le Jeu 20 Fév - 16:38

Les intégristes de tous poils nous brouillent l'écoute...   albino
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par casseron le Jeu 20 Fév - 17:02

Jolie contrepèterie....

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Johnny Guoyot le Jeu 20 Fév - 17:07

les grenouilles de benitiers étant les pires hypocrites qui soient, il est normal que je vous envoie un signe de mon ras le boutin bol en incendiant un gisant du Christ!

Des tas de choses peuvent se produire dans un batiment aussi ancien, il suffit d'un peu de salpetre et d'autres éléments pour provoquer une réaction chimique.


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par casseron le Jeu 20 Fév - 17:38

Avec le salpêtre (à ne pas confondre avec le sale prêtre), on fabriquait la poudre à canon. Ce produit n'est pas inflammable tout seul et je me demande bien comment il aurait pu recouvrir ce gisant. 

Je te le redis DIEU : pour égarer nos âmes, fais un effort, sinon nous resterons chez Satan l'empêcheur de penser en croix.

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Johnny Guoyot le Jeu 20 Fév - 18:00

Nooooon pas chez Satan!!!
Ils ne parlent que de chats et de lune chez cet oiseau là!!!

Quant au salpetre, il apparait sur les murs anciens par l'action de l'humidité.


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par casseron le Jeu 20 Fév - 18:22

Pas nécessairement. Voici une recette ancienne trouvée chez Wikipédia ::

Historiquement, le salpêtre était préparé dans un tas de compost (généralement 1,5 mètre de haut par 2 mètres de large par 5 mètres de long) comportant un mélange de fumier, de terre (ou de mortier ou de cendres de bois) et des matières organiques (paille) pour la porosité de l'ensemble. Le tas était généralement protégé de la pluie, maintenu humide avec l'urine, il était retourné souvent pour accélérer la décomposition et les infiltrations d'eau durant un an. Le liquide contenant de nombreux nitrates était ensuite converti en nitrates de potassium grâce à des cendres de bois, puis cristallisé et raffiné pour une utilisation en poudre. Les personnes chargées de faire le salpêtre sont les salpêtriers.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par OLOVNI le Ven 21 Fév - 0:25

Bah ! Un mégot mal éteint .Pas de quoi s 'enflammer ..


avatar
Mulder26
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4800

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Mulder26 le Dim 23 Fév - 7:37

D.I.E.U a écrit:
Quant au salpetre, il apparait sur les murs anciens par l'action de l'humidité.
affirmatif !

quand j'étais gamin , avec un pote , on allait chercher du salepètre dans les murs des grottes autour de chez nous qu'ont mélangeait avec du charbon de bois et de l'engrais ( je sais plus trop lequel ) mais on devait obligatoirement l'allumer avec du feu pour le faire bruler /péter .

la recette de casseron est originale , je ne connaissais pas !
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par OLOVNI le Dim 23 Fév - 16:23

skynner a écrit:
D.I.E.U a écrit:
Quant au salpetre, il apparait sur les murs anciens par l'action de l'humidité.
affirmatif !

quand j'étais gamin , avec un pote , on allait chercher du salepètre dans les murs des grottes autour de chez nous qu'ont mélangeait avec du charbon de bois et de l'engrais ( je sais plus trop lequel ) mais on devait obligatoirement l'allumer avec du feu pour le faire bruler /péter .

la recette de casseron est originale , je ne connaissais pas !


ça fait quand même trois "si" ....  Du charbon , de l 'engrais et du feu  
Tout çà dans une église ?  Par l 'opération du Saint-esprit ?
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Apollyôn le Dim 23 Fév - 16:44

Semblerait qu'un margoulin ai un peu oublié une bougie sur le machin :

Des traces de cire auraient été retrouvées sur le reposoir du gisant, accréditant la thèse accidentelle. De tous les experts en recherches des causes d'incendie ou explosion contactés hier, aucun ne s'est risqué à apporter son hypothèse sur cette affaire. "Il est arrivé qu'il n'y ait aucune cause extérieure, concède à demi-mot l'un d'eux. C'est le cas de la fermentation de la paille dans le milieu agricole. La composition intrinsèque d'un objet peut entraîner aussi sa décomposition et générer un feu". "Une statue qui se consume, je n'ai jamais été confronté à e genre de situation", avoue enfin un autre spécialiste, fort de nombreuses années d'expérience. "Le gisant ne s'est pas enflammé tout seul. Il y a une explication humaine. Pour moi, il y a eu une mise à feu qu'elle soit volontaire ou accidentelle".

Hier, l'abbé Segondy de Céret écartait toute hypothèse fumeuse ou phénomène surnaturel supposé pour expliquer le mystérieux incendie de la statue du Christ de l'église du Boulou, où il assure l'office. La sculpture de bois et de plâtre, représentation de Dieu porté lors de la procession du vendredi Saint, a été retrouvée lundi matin, partiellement consumée, dégageant d'épaisses fumées qui ont envahi l'édifice. Sans explication apparente.

Bien que "totalement surpris" par cet événement, le religieux prêche avec ferveur la piste rationnelle. "Il s'agit d'un phénomène naturel. Logique. Rien d'autre n'a pu intervenir. Il faut écarter toutes autres hypothèses. Les portes de l'église ont été fermées dimanche après la messe, vers 11 h. Rien n'a été constaté d'anormal. Les portes ont été rouvertes lundi par un employé municipal. C'est là que l'on s'est aperçu que de la fumée s'échappait". Aucune trace d'effraction n'a été relevée.

De surcroît, le présentoir à bougies ne se trouvait pas à proximité du sinistre confirme l'abbé. "Ça peut paraître curieux, c'est vrai. Comment peut-il se passer quelque chose alors qu'il n'y avait personne à l'intérieur ? Seul l'enquête nous le dira". Et en l'occurrence, on apprenait hier soir que les constatations effectuées dans le cadre de l'enquête de gendarmerie avaient mis en lumière des traces de cire sur le montant en bois où repose le gisant. L'hypothèse la plus vraisemblable serait qu'un fidèle aurait prié le gisant dimanche laissant un cierge qui, après fermeture des portes, aurait progressivement enflammé la statue. Le mystère du Christ du Boulou s'éclaircit…


Source : http://www.lindependant.fr/2014/02/20/l-avis-des-experts-feu-inexplique-de-la-statue-du-christ-le-mystere-s-eclaircit-peu-a-peu,1849988.php

De façon fort délicate le même journal donne les autres causes évoquées :

Les réactions vont bon train sur le site de lindependant.fr, comme les hypothèses, les plus saugrenues. Petit échantillon.

Le salpêtre "Quant au ' phénomène', il pourrait être lié à la particularité du salpêtre, élément qui rentre dans la composition de la poudre à canon......(nitrate de potassium). À noter qu'un dérivé proche, le perchlorate de potassium, servait aux ' antiques ' flash à poudre combiné à de la poudre d'aluminium...".

Combustion "Je dirais que c'est de la combustion et rien d'autre... Comme une cigarette peut se consumer aussi de la même manière. Peut-être que quelqu'un a simplement déposé sa sèche sur le bord...".

Fatalité "Le Vallespir est une terre de mystères et elle le restera encore longtemps !".

Satan "C'est l'œuvre de Satan à n'en point douter, d'ailleurs il paraît que le pape François va faire venir son légat pour enquêter, c'est dire si la chose est sérieuse. On sait ce qu'il advint lors de la dernière visite de cette éminence en terre Cathare située dans l'autre vallée...".

L'arnaque "C'est comme le miracle de la liquéfaction du sang de Saint Janvier en Italie... Il y a toujours une explication physico-chimique à la base du phénomène, souvent masquée par une supercherie... Cela fait marcher le commerce et les trafics de relique".

La ferveur "La concentration de la pensée humaine, la méditation, et des prières depuis de nombreux siècles ont fini par venir à bout de la relique et créer un rayon laser qui a enflammé la statue".

Et autres joyeux délires... "Il a fumé au lit". "Il avait froid et a voulu se réchauffer un peu"...


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par casseron le Dim 23 Fév - 17:00

Le perchlorate servait dans les flashes à poudre ? Diantre, que non. Du chlorate de potassium oui. Le perchlorate est utilisé dans les boosters de fusées. Ce n'est pas le même produit.

http://vieilalbum.com/Archiv06FR.htm

Que des explications vaseuses. Et quelqu'un a analysé le sang de Saint-Janvier ?

L'Eglise ne croyant plus aux choses surnaturelles et pas beaucoup en Dieu, nul doute qu'elle va trouver une solution triviale...

Contenu sponsorisé

Re: Combustion spontanée d'un Christ

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû - 19:06