Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Un mystérieux navire fantôme "plein de rats cannibales" affole les Britanniques

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Un mystérieux navire fantôme "plein de rats cannibales" affole les Britanniques

Message par Apollyôn le Sam 25 Jan - 14:33

Le paquebot abandonné Luybov Orlova a été repéré au large du Royaume-Uni et pourrait s’échouer près des côtes. A bord ? Des centaines de rats affamés.
C’est un navire fantôme. Un paquebot abandonné et perdu en mer. Personne ne tient la barre. Mais, à son bord, sûrement des "centaines" de rats devenus "cannibales". Personne ne sait où il est. Il pourrait bien faire route vers les côtes du Royaume-Uni, prêt à s’écraser et à répandre ses passagers affamés.

Comme le raconte le site spécialisé américain "Gawker", la situation en est là "parce que les autorités canadiennes ont permis à ce cauchemar de l’ère soviétique de voguer dans les eaux de l’Atlantique, une fois convaincues que ce bateau n’était plus une menace pour les côtes canadiennes". Cela fait un an que le Canada a laissé intentionnellement le navire fantôme dériver,heureux de laisser ce "problème" à un autre pays. En l’occurrence, leurs cousins irlandais et britanniques.
Le paquebot, nommé Luybov Orlova en hommage à une célèbre actrice russe, a été construit en 1976 dans le but de devenir un bateau de croisière pour les élites soviétiques qui souhaitaient prendre des vacances dans l’Antarctique et au-delà du cercle polaire, raconte "Gawker".
En 2010, la police canadienne saisit le paquebot pour éponger les dettes de son actuel propriétaire. En 2012, le Luybov Orlova est vendu pour être démantelé. Le jour suivant son départ, il est perdu en mer. Les autorités canadiennes le récupèrent puis décident de l’abandonner dans les eaux internationales.
Depuis mars 2013, les gardes-côtes écossais et irlandais n’ont plus de nouvelles du paquebot. Des recherches ont été effectuées sans succès. La dernière fois qu’un signal de détresse provenant du bateau a été détecté, le Luybov Orlova était 700 miles marins des côtés du Royaume-Uni et s’en approchait. "Il doit être rempli de rats affamés qui ont dû commencer à se manger entre eux", estime un marin belge interrogé par "The Sun". "Il va falloir beaucoup de mort-aux-rats pour nettoyer le navire." Si le Luyba Orlova n’a pas été coulé par une tempête. Un vrai navire fantôme.
source : http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20140124.OBS3679/un-navire-fantome-plein-de-rats-cannibales-fonce-vers-le-royaume-uni.html

La folle rumeur du bateau fantôme infesté de « rats cannibales »



L'histoire a de quoi affoler : un navire à la dérive, sans capitaine et habité par des centaines de rats cannibales s'approche dangereusement des côtes britanniques. Sauf qu'elle est fausse. De la rumeur aux articles affolés dans la presse anglo-saxonne (mais aussi française), itinéraire d'un "fake".

Tout commence en Yougoslavie, où le bateau est construit par les Soviétiques en 1976. Nommé Lyubov Orlova, en hommage à une célèbre actrice russe, le navire était à l'origine un bateau de croisière, destiné à faire voguer les élites russes dans l’Antarctique, raconte le site américain Gawker.

En 2010, il est saisi par les autorités canadiennes afin d'honorer les dettes de son propriétaire. Deux ans plus tard, il quitte l'île de la Terre-Neuve pour être démantelé en République dominicaine. Mais, dès le lendemain, il est perdu en mer. Pris dans une tempête, les amarres qui le reliaient au bateau remorqueur ont cédé. Le Lyubov Orlova est à la dérive et sans occupants, relate le quotidien britannique The Independent.

Les autorités américaines ne le retrouvent qu'à la fin de janvier 2013 et, puisque le navire ne menace plus la sécurité des côtes canadiennes, elles décident alors de l'abandonner dans les eaux internationales, poursuit le journal.

Depuis, le navire est l'objet de tous les fantasmes, relayés par la presse anglo-saxonne, depuis que le tabloïd britannique The Sun a repris la déclaration d'un chasseur de bateaux fantômes belge, Pim de Rhodes, évoquant la possibilité que le navire soit désormais à quelques miles des côtes britanniques, explique le site de l'institution américaine consacrée à la recherche scientifique Smithsonian.

Alarmiste, The Sun évoque "des centaines de rats cannibales", après que ce fameux Pim de Rhodes a supputé que la bateau devait "être rempli de rats affamés qui ont dû commencer à se manger entre eux".

La rumeur a pris une telle ampleur que les autorités britanniques ont dû démentir la présence du navire près des côtes de l'île. "Nous n'avons reçu aucun signe du navire depuis avril dernier", a assuré à la BBC le porte-parole de l'agence maritime et garde-côte britannique.

Mais où est donc le Lyubov Orlova ? Il y a beaucoup de chances qu'il soit... au fond de l'océan, avance Libération. Le quotidien rapporte qu'en février 2013, l'agence de renseignement géospatial américaine (National Geospatial-Intelligence Agency, NGA) le repère "grâce à une balise de détresse déclenchée automatiquement, certainement par de l’eau entrée dans l’épave. Les services américains le suivent pendant trois jours, alors qu’il dérive vers le nord-ouest, à 800 km de son point de départ. Il se trouve encore à 2 400 km des côtes irlandaises".

Quelques semaines plus tard, "l’épave donne signe de vie une dernière fois dans l’Atlantique-Nord : elle est repartie vers le sud-ouest, dérivant beaucoup plus lentement, ce qui annonce un naufrage imminent", conclut le quotidien.

Une histoire fascinante à laquelle le blog Where is Lyubov Orlova ( http://whereisorlova.com/ )est entièrement consacré. Dans son dernier post, on ne peut plus laconique, l'auteur ironise : "Malgré toute l'attention des médias, il n'y a aucune trace [du navire] dans le memorandum quotidien de la NGA".
source : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/01/24/eaux-troubles-la-folle-rumeur-du-bateau-fantome-infeste-de-rats-cannibales/

Un petit tour ici : http://www.rtbf.be/info/etcetera/detail_la-legende-des-bateaux-fantomes-refait-surface-dans-l-atlantique?id=8184517 sera également instructif.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 22 Mai - 11:50