Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Robert, la poupée possédée

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Robert, la poupée possédée

Message par Macha le Jeu 9 Jan - 17:00

Si il y a bien quelque chose qui m’angoisse, c’est bien les poupées. L’occasion de revenir sur l’une des histoires les plus terrifiantes : Robert la poupée hantée.

Cette histoire débute en 1906 à Key West, petite localité en Floride aux Etats-Unis, lorsque le jeune Robert Eugène Otto, alors âgé de 6 ans, reçoit de la servante attachée à la maison, une poupée.

Etant particulièrement irritée par le traitement que lui imposait la famille du jeune Robert, cette femme, d’origine bahamienne et adepte du vaudou, cherchait à se venger. C’est ainsi qu’elle offrit au jeune fils de la famille qui l’employait une étonnante poupée de plus d’un mètre de hauteur fabriquée de guenilles et de paille.

Robert tomba immédiatement sous le charme de la poupée et fait étrange, il lui donna son propre prénom Robert. Dès ce moment Robert pris comme surnom ‘Gène’, diminutif de son second prénom alors que ‘Robert’ désignait la poupée. Au fils des jours, Eugène et Robert étaient devenus inséparables tant et si bien que chaque fois que Eugène se faisait réprimandait, il disait : Ce n’est pas moi, c’est Robert !
Eugène pouvait avoir de très longues discussions avec sa poupée et fait étrange, la poupée semblait lui répondre. Les parents du jeune Eugène ne prêtèrent guère attention à ce phénomène pensant tout simplement que leur fils modifiait sa propre voix pour donner la parole à sa poupée, bien que le ton de voix était étonnement grave pour un si jeune enfant !

Cependant la poupée semblait tourmenter Eugène. Très souvent, l’enfant faisait des cauchemars. Un soir les parents entendirent un vacarme pas possible dans la chambre d’Eugène. Ils trouvèrent la pièce sans dessus-dessous, les meubles étaient renversés et Eugène, assis sur son lit, désigna la poupée : C’est Robert, ce n’est pas moi !
Si la poupée tourmentait Eugène, elle tourmentait aussi la famille et les voisins. Ainsi les parents d’Eugène affirmaient avoir observé des changements d’expression dans les yeux de la poupée. Ils soupçonnèrent même la poupée de changer d’endroits sans que leur fils ne l’ait déplacée.
Quant aux voisins de la famille Otto, ils rapportèrent avoir aperçu plusieurs fois la poupée regarder par les fenêtres alors que la maison était vide.
Les parents décidèrent donc d’envoyer la poupée au grenier… et la poupée tomba dans l’oubli.

Les années passèrent…

Eugène est désormais marié à Anne et est devenu artiste peintre. Ses parents décédés, il hérite de la maison dans laquelle il avait grandit… et de la poupée Robert.
Jamais Eugène n’avait touché mot à sa femme de sa poupée d’enfance et l’étrange attraction que cette poupée exerçait sur lui. Alors quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il lui annonça qu’il souhaitait aménager une chambre spécialement pour sa poupée d’enfance avec une garde-robe et un mobilier d’usage.

Les jours et les mois passèrent. Eugène passait de plus en plus de temps avec sa poupée, allant jusqu’à peindre avec Robert à côté de lui. Son épouse se mit peu à peu à douter de la santé mentale de son mari et tout particulièrement le jour où il lui annonça que ‘Robert était fâché’, qu’il ne voulait plus rester dans sa chambre, qu’il voulait une pièce avec fenêtres.

La poupée fut donc déplacée dans leur chambre d’où elle pouvait voir la rue !!!
C’est alors que les enfants du quartier se rassemblaient devant la maison, pointant du doigt la fenêtre de la chambre de la poupée :
- Elle a bougée, regardez. Je vous dis qu’elle a bougé, cria un jeune garçon.
- Eugène, ne jouerais-tu pas avec les enfants en déplaçant Robert devant les fenêtres, questionna sa femme. Les enfants disent qu’ils l’ont vu bouger !!!
- Peut-être qu’il bouge… répondit laconiquement Eugène.
Eugène devint de plus en plus violent. Il renversait les meubles et brisait les objets. Anne rapporte que très souvent, il rejetait le blâme sur sa poupée, comme il le faisait quant il était enfant : Ce n’est pas moi, c’est Robert qui l’a fait.

Robert semblait avoir de plus en plus d’emprise sur Eugène.

Un jour, un plombier venu faire quelques travaux dans la chambre de Robert quitta la maison, terrorisé, laissant ses outils derrière lui. Il affirmera plus tard que la poupée avait bougé à plusieurs reprises et que parfois, elle était à un tout autre endroit. Il disait aussi être convaincu d’avoir entendu des voix et des rires démoniaques provenir de la poupée !

Nombreux sont les amis de la famille et autres visiteurs qui ont affirmé que le regard de la poupée changeait selon les circonstances et qu’elle pouvait, à l’occasion, lancer des regards remplis de haine et de méchanceté. Quelque fois, elle regardait dans des directions différentes, changeait de posture et la position de ses bras.

De plus en plus aigri, de plus en plus insultant envers sa femme, il finit par dormir dans la chambre de Robert avec la poupée à côté de lui.
Il mourut en 1974.
Sa femme vendit la maison et partit vivre à Boston avec sa famille, laissant une nouvelle fois Robert dans le grenier.

Jusqu’au jour où la maison fut achetée par une nouvelle famille…

Les nouveaux propriétaires s’installèrent dans la maison avec leur fille de 10 ans qui s’appropria immédiatement Robert.
Mais voilà, il ne fallut pas longtemps à Robert pour semer l’effroi dans la maison, la fillette affirmant que Robert se déplaçait dans la pièce et qu’il avait même tenté de l’étouffer à plusieurs reprises durant la nuit en s’asseyant sur son visage. La petite fille accusait aussi Robert de mutiler ses autres poupées. Lorsque l’animal de la famille a été mystérieusement retrouvé enlacé dans le cordon des stores de la maison, Robert a de nouveau était expédié au grenier puis la famille a finalement déménagé.

Robert quittera finalement Key West pour le East Martello Museum, non loin de là, son conservateur ayant entendu parler des croyances autour de cette étrange poupée.

Elle est désormais connue sous le nom de ‘Robert, la poupée hantée’ et est devenue un élément incontournable pour les personnes s’intéressant aux phénomènes paranormaux dans cette région.

De nombreuses histoires relatent que les personnes lui manquant de respect lors de leur visite du musée voient leur appareil photos tomber en panne. Il est dit aussi que les caméras de surveillance de l’endroit se brisent régulièrement !!!

Quant à la maison de Eugène et Anne Otto, aujourd’hui un Bead & Breakfest, elle serait toujours hantée. Des résidents affirment que des portes s’ouvrent et se ferment seules sans raison apparente et que certaines pièces sont oppressantes. Il est dit aussi que le fantôme d’une femme aurait été aperçu et même photographié !!!

Source : http://www.histoiresinsolites.com/articles.php?lng=fr&pg=1387

Qui ne peux se sentir mal à l’aise face à cette poupée au faciès si particulier ? Ayant eu d’étranges impressions avec une poupée étant enfant, je ne peux que croire à ce récit.

http://rip-paranormal.com/themes/robert-la-poupee-possedee
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 17 Juil - 7:53