Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La grève

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

La grève

Message par Schattenjäger le Mer 4 Fév - 18:22




La grève des professeurs a commencé lundi dans certaines universités où les cours n’ont pas eu lieu et une coordination nationale a appelé à manifester les 5 et 10 février, alors que l’Unef pousse les étudiants à rejoindre la mobilisation des enseignants-chercheurs.

"Au moins 45% des activités d’enseignement" étaient touchées lundi par la grèves des enseignants, selon le Snesup-FSU, premier syndicat du supérieur. "Il y a eu des perturbations limitées et sporadiques : dans certaines universités, pas de cours et rétention de notes", a-t-on indiqué au ministère de l’Enseignement supérieur. Les grèves étaient organisées à l’appel de syndicats et d’associations de droite (AutonomeSup, Défense de l’université) comme de gauche (Snesup), pour contester la réforme du statut des enseignants-chercheurs et celle de la formation des enseignants du primaire et du secondaire. Entre grève des cours d’un jour, rétention des notes, grève d’une semaine... les situations étaient diverses, d’après les bureaux de l’AFP : la grève reconductible a été observée ou votée dans plusieurs départements de l’université de Strasbourg, la première du pays, ainsi que de Toulouse II, Rouen, Bordeaux-IV et à l’établissement aixois d’Aix-Marseille I.

L’IEP d’Aix-en-Provence était en grève, une première dpuis sa création en 1956. Au Mans, une assemblée générale a voté la grève. Lille I l’a votée pour mardi. Limoges, où le principe d’une grève a été voté, devait se réunir mardi. En revanche, à Montpellier I, II et III, les cours n’étaient pas perturbés, selon les directions, mais certains professeurs portaient un brassard "en grève", expliquant aux étudiants leur action mais en assurant les cours. A Toulouse I, seuls deux professeurs étaient en grève, selon la direction. A Aix-Marseille II, aucune perturbation de cours n’était notée lundi matin. A Marseille, la faculté des Sciences de Saint-Jérôme a voté la grève jusqu’à mercredi. A Grenoble, le mouvement de grève n’a pas été suivi après un vote à main levée en AG. A Nice, une AG en fac de lettres a voté la grève reconductible, selon un représentant des enseignants-chercheurs. Pour amplifier la mobilisation, la coordination nationale des universités a appelé lundi l’ensemble des universités à la "grève illimitée", ainsi qu’à des manifestations jeudi en France et à une manifestation nationale à Paris mardi 10 février. La modification du décret de 1984 sur le statut des enseignants-chercheurs suscite un mécontentement croissant chez nombre d’entre eux qui craignent l’arbitraire des présidents et refusent la hausse des heures d’enseignement et l’atteinte à leur indépendance.

La ministre Valérie Pécresse a cherché vendredi à les "rassurer" en apportant deux modifications à son projet, mais cela n’a convaincu ni le Snesup, ni AutonomeSup, ni le collectif Défense de l’université issu de Paris-II Assas, ni Qualité de la science française. Seuls cinq professeurs de droit, dont le doyen Paul-Henri Antonmattei, ont jugé dans un communiqué ces modifications suffisantes. L’avenir du mouvement dépendra peut-être des étudiants. L’Unef, première organisation, les a "tous" appelés lundi à soutenir les enseignants-chercheurs, après que quelque 20.000 étudiants ont participé à des assemblées générales, dont onze ont voté "la grève". L’Unef compte faire soit du 5, soit du 10 février, une journée de mobilisation étudiante, dans le but de "faire converger les étudiants et les personnels des universités", a déclaré son président Jean-Baptiste Prévost.

albino
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: La grève

Message par Schattenjäger le Mer 4 Fév - 18:23

NICE SNCF TER Le train de la colère entre en gare la tension monte

Comme on pouvait le craindre, la tension a grimpé d’un cran à Nice chez les cheminots grévistes après l’assignation commanditée par la direction régionale de la SNCF et la colère est entrée en gare de Riquier avec des usagers qui, descendus sur les voies, ont bloqué le trafic pour clamer leur ras le bol et obtenir un TER, supprimé sans préavis.

Lundi matin vers huit heures, exaspérés par l’impossibilité de monter dans les rames bondées de l’un des rares trains express régionaux de la Côte d’Azur en circulation, certaines des victimes du bras de force autistique engagé entre la direction de la SNCF et les conducteurs grévistes, ont bloqué le départ de la rame, ce qui en cascade a causé une désorganisation supplémentaire du trafic ferroviaire entre Cannes et Monaco. Après 55 jours de grève, des habitués de la ligne pètent les plombs et considèrent que le passage à l’acte est la seule façon de faire entendre que ce service, soit disant minimum, est tout sauf supportable. Après quelques horions échangés entre les pour et les contre de ce coup de force, apparemment spontané, la SNCF finira par former un train qui permettra à des vagues successives de passagers d’arriver à Monaco vers 10 heures.

L’association des Naufragés du TER Grasse-Vintimille, forte de ses 1125 membres, ne cautionne aucune action de blocage de train même si elle partage l’exaspération quotidienne des voyageurs. L’association, dont la reconnaissance médiatique grandit - elle a été citée par Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP sur le plateau de Ripostes l’émission politique de Serge Moati sur la cinquième chaîne -, s’en tient en terme d’action aux lettres envoyées aux élus décideurs et à une pétition qui a franchi le cap des deux milliers de signatures. C’est aussi dans Ripostes que François Chérèque, le leader de la CFDT déplorant le manque de dialogue social dans notre région a déclaré dimanche : « Il n’est pas normal qu’une grève dure si longtemps ».

Dans l’attente de la décision que prendra mercredi prochain le juge des référés du TGI de Marseille, la CGT avait appelé en la gare de Nice à un rassemblement des délégués syndicalistes de toutes les professions considérant que le mouvement ouvrier doit faire face à une « attaque préméditée contre le droit de grève ». C’est le sens de la déclaration de Didier Turini, le secrétaire général de l’UD-CGT des Alpes-Maritimes, qui pense que le monde du travail doit se préparer à une remise en cause de ses libertés fondamentales. Frank Boyer, le délégué CGT et porte-parole des conducteurs de TER en grève va même jusqu’à parler « d’agissements dignes du régime de Pétain » et Michaël Albin, le secrétaire général des cheminots CGT de Nice et sa région, dénonce le projet de loi antigrève du député UMP Ciotti « qui a trouvé un appui au sein même de notre entreprise ».

Tout cela ne fleure pas l’apaisement et la sortie du tunnel.

Vidéos disponibles dur le site source.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: La grève

Message par Schattenjäger le Mer 4 Fév - 18:24

Appel à la grève chez Sécuritas France

Les salariés des agences de la région est de Securitas France ont été appelés à la grève aujourd’hui pour protester contre la mise en oeuvre d’une clause de mobilité du contrat de travail jugée abusive, a-t-on appris de sources syndicales.

Les syndicats FO et CGT ont appelé à une grève illimité les salariés des agences de Schiltigheim (Bas-Rhin) et de Saint-Dizier (Haute-Marne), représentant un total de 1.000 agents. Les deux organisations syndicales qui se basent sur les plannings de mission de février envoyés aux agents reprochent à la direction "une interprétation abusive" de la clause de mobilité qui les oblige à effectuer parfois plus de 100 km pour se rendre sur un lieu de travail ou entre deux missions.

"On a par exemple un collègue habitant Montbéliard (Doubs) qui devait travailler (aujourd’hui) à Colmar de 9H00 à 14H00 puis à 15H00 à Vesoul", a expliqué à l’AFP, Gérard Evora, délégué Force Ouvrière.

L’élu syndical estime qu’en obligeant les salariés à effectuer des centaines de kilomètres dans une même journée de travail, "la direction cherche à dégoûter les gens pour les pousser à la faute".

:cherry:
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: La grève

Message par Schattenjäger le Mer 4 Fév - 18:27

Grève en Guadeloupe : "Il faut que l’État réagisse"



Depuis une semaine, le mouvement "Doubout kont pwofitasyon" ("Debout contre les profiteurs") paralyse l’île pour protester contre la hausse du coût de la vie. L’acheminement de l’eau potable ou de l’essence n’est plus assuré. Le président du Conseil régional, Victorin Lurel (PS), fait le point pour LEXPRESS.fr

Etes-vous prêt à négocier avec les grévistes ?
Oui. Néanmoins, leurs demandes dépassent le simple cadre du pouvoir d’achat qui avait amené cette grève. Parmi la centaine de points détaillés dans la plate-forme de revendications, seuls onze d’entre eux concernent ce problème. Il ne faut pas tout confondre.

Quelles sont ces dérives ?
Les partis, les syndicats et les associations se sont réunis autour d’un thème fédérateur, dans une période très spéciale, celle du carnaval. Mais la rue ne doit pas prendre le pas sur la démocratie. Utiliser le thème du pouvoir d’achat et ensuite parler de choses qui relèvent de la gestion de l’Etat n’est pas une bonne méthode pour obtenir un quelconque changement. Ce mouvement de masse ne doit pas être récupéré par les indépendantistes.

Soutenez-vous ce mouvement ou non ?
Je ne m’oppose à aucune évolution institutionnelle vers l’autonomie, voire même vers l’indépendance, à condition que le peuple consulté s’exprime en ce sens. Il ne faut pas que des idées collatérales entachent le débat, bien que l’Etat ait du mal à rétablir l’ordre actuellement.

Avez-vous été en contact avec Yves Jégo, le secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer ?
Non, pas encore. Je m’étonne d’ailleurs de l’absence de réaction du gouvernement à ce sujet. Lors de ma venue en métropole, j’avais vu M. Jégo et lui avais dit que ses déclarations "mettraient le feu" à la Guadeloupe. Pourtant, il préfère se rendre fin janvier à La Réunion plutôt que d’être témoin de la crise en Guadeloupe.

D’où vient cette crise ?
Une majorité de Guadeloupéens ne vivent qu’avec de petits revenus. La différence de prix entre la métropole et l’archipel, concernant les matières premières, l’eau, l’essence et même Internet, est telle qu’un "effet de serre" social est inévitable. La tension monte et il faut bien que les Guadeloupéens réagissent.

Pensez-vous que celui puisse durer ?
Oui. Il existe un réel risque d’explosion sociale ! La crise financière, les manifestations en métropole, les plans de relance avortés et l’absence de soutien de l’Etat constituent un terreau fertile. La majorité des Guadeloupéens veulent rester français, mais il faut que l’Etat réagisse car nous sommes sans argent et sans moyen de contrer le phénomène.

albino
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: La grève

Message par Mikerynos le Mer 4 Fév - 19:34

Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit.” qu'il a dit le nain...


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: La grève

Message par Schattenjäger le Mer 4 Fév - 19:46

Le nain doit mal y voir, encore placé en bout de salle
avatar
Invité
Invité

Re: La grève

Message par Invité le Mer 4 Fév - 20:35

Forcement il ne les voient pas avec tout ces cordons de CRS devant. Et s'ils déconnent il vire leurs chef .... voir le préfet Shocked
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: La grève

Message par alpacks le Ven 6 Fév - 5:21

enfin bon 2 millions c'est pas assez encore dans la rue, faudrait un remake de 95 (enfin je crois ou 93 che plus) avec 3.5 millions de manifestant ce qui commence a peser lourd pour un gouvernement ...

putain quoi, si les gens se bougeait les miches avec 5 millions de manifestant je pense le petit nain serait peut etre contraint de démissioner , ou alors dissoudre l'assemblée, législative dans la foulée et si bon ça colle pas avec lui ben il abandonnerait

avec juste 4-5 millions une tel perspective s'ouvrirait, il éprouverait le besoin d'une appel aux urnes pour soit vote de confirmation de sa politique ou d'un gros coup de pompes dans l'cul !

autre chose, je suis assez scandalisé de la façon dont été couverte pas les médias les grêves et manifs générales en guyane !

c'est inadmissible d'être relégué comme tel dans les médias, soit juste quelques bribes de ce qu'il s'y passait comme si c'était des grêves qui nous concernaient pas de citoyens d'un autre pays !

nan nan, la guyane c'est bien en france, mais apperement médiatiquement il peu bien s'y passer des catas ou révolte ... tant que les fusées de l'ESA décollent les médias en ont rien a taper de la guyane ...

manquerait plus qu'ça tient, donner de l'importance a un bled de black et d'amérindiens (ironie inside)

Rolling Eyes
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: La grève

Message par Schattenjäger le Lun 9 Fév - 12:34

Guadeloupe et Martinique : Une colère qui ne passe pas

(Source : RFI)


La Guadeloupe est toujours paralysée par une grève générale contre la vie chère depuis le 20 janvier ; premier résultat de cette mobilisation, le prix de l’essence doit commencer à baisser ce lundi, une baisse en deux temps. La Martinique est en grève aussi depuis 3 jours, et plusieurs grandes surfaces ont été obligées de fermer hier.

Interrogé sur la vie chère dans Le Journal du dimanche de ce jour, Yves Jego, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, évoque des « marges qui paraissent abusives dans la distribution » et un « enrichissement sans cause des compagnies pétrolières ». « Je veux démonter toute la chaîne de distribution. Il faut faire jouer la concurrence et, au besoin, casser les monopoles », ajoute-t-il. Evoquant les prix du carburant, il affirme que « le système de fixation du prix du carburant est complètement faussé ».

Les négociations quadripartites - LKP (Comité contre l’exploitation outrancière) -patronat-collectivités territoriales-Etat, qui doivent trouver une issue à la grève générale qui touche la Guadeloupe depuis le 20 janvier, ont été suspendues cette nuit pour reprendre dans quelques heures.

Le Mouvement des entrepreneurs de Guadeloupe (MEG), qui regroupe depuis une semaine l’ensemble des organisations patronales insulaires, a fait des propositions d’augmentations salariales immédiates, différenciées selon que les entreprises emploient moins ou plus de 20 salariés. Le Smic brut annuel pourrait passer à 18 252 euros, soit 200 euros de plus que le Smic légal annuel. Cette proposition a été rejetée par le LKP qui la juge insuffisante.

Hier, la situation s’était à nouveau tendue en Guadeloupe. L’unique dépôt pétrolier de la Guadeloupe, à Baie-Mahault (est de Basse-Terre), a de nouveau été bloqué hier matin par des manifestants. Le LKP réclame une nouvelle baisse de 20 centimes. Les écoles sont restées fermées et l’activité portuaire demeure interrompue : les syndicats du port et ceux des dockers ont déposé jeudi leur propre cahier de revendications.

En Martinique, c’est demain que les négociations reprennent entre Etat, élus, patronat et le tout nouveau « collectif du 5 février ».


Un reportage "Des manifestants font fermer les magasins" est disponible sur le site source.
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3524

Re: La grève

Message par sergent garcia le Lun 9 Fév - 19:51

Chapeau les D.O.M !!


Celle-là, y dira qu'on la voit pas peut-être ??

Attendez les beau jours, je crains des manifs qui dégénèrent à la fin du défilé, saccage de commerces etc..
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: La grève

Message par Schattenjäger le Lun 9 Fév - 19:59

Les DOM ont le courage de faire se qu'aurais du faire la métropole depuis plus de 6 mois !
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 9:49