Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La plus vieille palourde du monde

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

La plus vieille palourde du monde

Message par Apollyôn le Dim 17 Nov - 12:34

Victime d'une manipulation maladroite il y a sept ans, l'âge du plus vieil animal du monde a été réévalué cette année : il a pris 100 ans d'un coup.

Elle s'appelait Ming. C'était en 2006, date de sa découverte, le plus vieil animal vivant connu: 407 ans. Victime d'une mauvaise manipulation, cette palourde «Artica islandica» de 50 grammes mourait alors dans les mains de ses découvreurs, des scientifiques de l'université de Bangor, au pays de Galles, qui n'avaient alors aucune idée de l'âge du vénérable mollusque. En dépit de sa mort prématurée, la palourde islandaise de 8 centimètres de diamètre a pris 100 ans d'un coup cette année . Et a ainsi battu, à titre posthume, son propre record d'animal vivant le plus âgé jamais découvert. Seule une huître dont l'âge fait débat pourrait être plus vieille.

Ming - du nom de la dynastie chinoise pendant laquelle elle est née - est en fait apparue cent ans plus tôt que ce qu'imaginaient les chercheurs. En 1499, donc, soit sept ans tout juste après que Christophe Colomb a découvert l'Amérique. «Nous nous sommes ratés (sur la première datation)», a reconnu Paul Butler auprès de ScienceNordic , qui a révélé la nouvelle estimation en fin de semaine dernière. «Peut-être étions-nous trop impatients de publier les résultats de nos recherches. Mais cette fois nous sommes absolument certains d'avoir le bon âge.»

Les chercheurs sont restés très discrets sur ce qui a causé la mort de l'animal, finalement décédé à 507 ans. Le mollusque n'aurait tout simplement pas supporté son passage au réfrigérateur et l'ouverture forcée de sa coquille. «Il est impossible de déterminer l'espèce précise en laissant la coque fermée, les scientifiques britanniques avaient peut-être un doute sur son identité», commente-t-on au Museum d'histoire naturelle, sans vouloir «critiquer le travail de confrères».



Pour évaluer l'âge de ces mollusques, les scientifiques comptent le nombre de stries à la surface de leur coque, un peu comme les anneaux de croissance des troncs des arbres. «En mer Baltique, nous découvrons souvent des palourdes âgées de plus de 200 ans», confie Tarik Meziane, spécialiste des peuplements aquatiques. Il est tout à fait possible de découvrir une palourde centenaire en se promenant sur certains rivages français, sur l'île normande de Chausey par exemple.
Ces mollusques renferment ainsi dans leur coque un trésor d'informations écologiques. À la manière des carottes de glace de l'Arctique, les stries des palourdes permettent de retracer les fluctuations du climat sur plusieurs siècles. «Chaque strie apporte des informations sur l'environnement chimique et écologique dans lequel vivait l'animal à un moment précis», explique le chercheur. «On peut par exemple évaluer la teneur en oxygène et en carbone de l'atmosphère avant la révolution industrielle».
Plusieurs laboratoires français sont familiers de cette technique, appelée «sclérochronologie». Les progrès sont rapides: «Nous lançons actuellement des recherches sur les poissons», confie Tarik Meziane. «Les stries sur leurs écailles indiquent si l'animal est passé d'une rivière à la mer, quand et dans quelles conditions».
Seule inquiétude, les vieilles palourdes se font de plus en plus rares. «On pleure la mort de cette doyenne de 500 ans mais il faut surtout s'inquiéter de la disparition d'innombrables mollusques centenaires sur nos côtes», souligne un chercheur du Museum d'histoire naturelle, qui pointe du doigt la surpêche et la pollution.
source : http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/11/15/01008-20131115ARTFIG00409-gee-de-507-ans-la-plus-vieille-palourde-du-monde-a-ete-tuee-par-erreur.php

(Pour ceux qui se posent la question, et contrairement à ce que j'ai pu lire sur internet, il ne s'agissait que du plus vieil animal vivant, et pas du plus vieil organisme, ce record étant détenu par Pando, une colonie clonale de peupliers âgée de la bagatelle de 80 000 ans)


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 28 Mai - 1:40