Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Faire parler l’invisible : une anthropologie de l’étrange

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Faire parler l’invisible : une anthropologie de l’étrange

Message par Macha le Sam 5 Oct - 9:08



Faire parler l’invisible : une anthropologie de l’étrange
par Jean-Marie Brohm, Guilherme Cavalheiro, Philippe Gilbert, Geoffrey Spriet et Philippe Lacaze

En 2006, l’ouvrage édité par Silvia Mancini sur La fabrication du psychisme (Paris : La découverte) mettait en évidence des similitudes entre des pratiques magiques et des pratiques modernes. Les pratiques rituelles étudiées par les anthropologues dans des cultures plus ou moins lointaines se révélaient aussi « efficaces » que les systèmes de nos institutions lorsqu’il s’agissait de transformer un être humain. Les enquêtes de nombreux chercheurs les conduisaient ainsi à identifier la nature plastique du psychisme humain, donnant une toute autre force à ce qu’on a longtemps réduit à des « croyances ».

(JPEG) On peut imaginer dès lors l’effet sur ce même psychisme d’une portion de l’imaginaire culturel, à savoir « l’étrange ». Chamans, mystiques et autres personnages d’exceptions, mythes tels que l’Atlantide ou la fin du monde, ou simples légendes, devenues rumeurs ou témoignages... tous nous entourent et nous façonnent. Ainsi, Jean-Marie Brohm, dans son Anthropologie de l’étrange (Paris : éditions Gulliver, 2010) a montré, de façon méthodique et avec pléthore d’exemples, comment l’imaginaire, même non-rationnel, était partie prenante de l’identité humaine.

Mais l’étrange n’est pas simplement un objet enfin légitime pour les anthropologues : c’est une catégorie complexe qui atteste d’une intrication étroite entre « l’imaginaire » et « le réel ». Quelles valeurs donner à ces matériaux fascinants ? Quelles réalités insolites dissimulent mythes et légendes ? Quelle efficacité l’être humain retire-t-il de ces produits de l’esprit qui conditionnent des existences et des pratiques ?

Informations pratiques :
Cette journée d’étude aura lieu le samedi 19 octobre 2013 de 10h à 18h (accueil dès 9h) à Paris, au 51 rue de l’Aqueduc, 10e arrondissement (siège de l’Institut Métapsychique International).
Métros : Stalingrad ou Louis Blanc, à proximité de la Gare du Nord et de la Gare de l’Est.


http://www.metapsychique.org/Conferences-et-activites-2013-2014.html
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 5:33