Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Musée de Rochefort : mystérieuse explosion d'une vitrine contenant trois statuettes africaines

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7230

Musée de Rochefort : mystérieuse explosion d'une vitrine contenant trois statuettes africaines

Message par Apollyôn le Ven 4 Oct - 2:36

Aucune explication ne permet de comprendre pourquoi la vitrine a éclaté en morceaux alors que le musée était fermé.

Les fans de l'album de Tintin "Les sept boules de cristal" vont bientôt venir en pèlerinage à Rochefort. Car le phénomène qui s'est passé au musée municipal n'est pas sans rappeler l'atmosphère de l'album d'Hergé. Il raconte la malédiction frappant les chercheurs qui ont ramené d'Amérique du sud une momie Inca.

Il était 16 h, lundi, le musée municipal Hèbre de Saint Clément était fermé au public, quand le personnel qui travaillait dans un local administratif a entendu deux explosions.

Une vitrine du dernier étage venait d'éclater en mille morceaux. Elle était formée par deux caissons superposés de 60 cm de côté chacun. Le cube supérieur a explosé, il ne reste quasiment rien du verre, éclaté en multiples morceaux, dont certains vont venus se planter dans le sol à 1,80 m de la vitrine. Le soulagement de savoir le musée fermé au public a fait place à la surprise.

La vitrine contient trois statuettes funéraires africaines. Datant du milieu du 19e siècle, elles sont censées "d'après la légende disparaître en même temps que la personne avec laquelle elles sont en relation" explique Bernard Grasset. Toutes les trois en possession depuis un don fait à la Ville en 1911 par un capitaine de vaisseau, ces statuettes en terre crue (ou cuite) et en bois n'ont pas échappé aux morceaux de verre. L'une d'elles s'est ainsi fait scalper un morceau de tête.



Le mystère gagne la ville. Seule certitude : la casse ne résulte pas d'un geste volontaire de l'Homme car "la vitrine a explosé vers l'extérieur et non vers l'intérieur", explique le directeur des affaires culturelles. Quant au gaz, l'explication ne tient pas plus, car "la vitrine n'est pas étanche" assure un autre employé. La vitrine est constituée de cinq plaques collées.

"On n'a pas d'explications" soupire le maire. Consulté, le centre des restaurations des musées de France n'apporte pas davantage d'éclaircissement. Les bris de verre sont analysés tandis que la Ville a contacté l'installateur nantais de la vitrine et le constructeur, Saint Gobain.

En attendant de résoudre ce mystère, la Ville a décidé de fermer le musée jusqu'au 22 octobre. Et de retirer toutes les vitrines.

"Une histoire comme ça peut amener du monde", glisse-t-on malicieusement à la mairie, en vantant la qualité de la collection d'arts océaniens, la deuxième après celle du musée du Quai Branly, à Paris.
source : http://www.sudouest.fr/2013/10/03/musee-de-rochefort-mysterieuse-explosion-d-une-vitrine-contenant-trois-statuettes-africaines-1187991-1391.php

Ce n'est pas la première fois qu'une vitrine du musée d'art et d'histoire Hèbre de Saint-Clément se brise. Après la désormais célèbre vitrine aux trois statuettes funéraires africaines qui a explosé lundi, "Sud Ouest" a eu la confirmation ce vendredi que deux autres ont été endommagées.

La première déflagration avait eu lieu il y a environ deux ans, de nuit. L'un des montants d'une vitrine s'était brisé. A ce moment-là, les équipes de la Ville n'avaient pas prêté plus d'attention à ce phénomène qui était alors isolé.

Après l'incident de lundi après-midi, il a donc été décidé de mettre à l'abri les vitrines mardi matin. Transportée avec des ventouses dans les réserves, l'une d'elles a éclaté. Un technicien a été légèrement blessé au bras par du verre.

Depuis, la mise à l'abri des collections a cessé. Elle reprendra lundi, les techniciens seront équipés avec des casques, des gants et des combinaisons.

Qui a fourni les vitrines ?
Saint Gobain, le leader mondial de l'habitat, faisait savoir qu'à "99,9 %, nous n'avons pas fourni de vitrines au musée d'art et d'histoire de Rochefort" lors de sa rénovation en 2006.

La ville de Rochefort travaille d'arrache-pied ce vendredi pour retrouver la traçabilité de ce verre.
source : http://www.sudouest.fr/2013/10/04/rochefort-deux-autres-vitrines-du-musee-ont-eclate-1189434-1504.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

    La date/heure actuelle est Ven 21 Juil - 20:57