Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

Derniers sujets

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Paris : les pompiers face à la prolifération des animaux dangereux

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Paris : les pompiers face à la prolifération des animaux dangereux

Message par Apollyôn le Dim 8 Sep - 19:55

Les interventions des pompiers de Paris pour capturer des animaux dangereux se sont multipliées ces dernières années.

"Les gens veulent toujours l'animal le plus grand, le plus coloré, le plus dangereux. Mais quand l'animal grandit, ils se retrouvent un peu dépassés". Le sergent-chef Laurent Siino est chef du groupe cynotechnique des pompiers de Paris. Cette équipe de 16 personnes réalise 850 interventions par an impliquant des animaux insolites et parfois dangereux.

Du dragon de Komodo au boa en passant par le singe, un nombre croissant de personnes adoptent une bête exotique. Ces espèces ont même hérité d'un sobriquet officiel: les nouveaux animaux de compagnie (NAC).

Parmi les opérations les plus mémorables, Laurent Siino cite la capture d'un dragon de Komodo, un lézard de 1m80 originaire d'Indonésie, qui appartenait à un cirque, et celle d'un petit crocodile du Nil, attrapé en 2005 dans une cage d'escalier à Pantin (Seine-Saint-Denis). "Il ne faisait que 15 cm, mais mesure 2 m aujourd'hui", précise-t-il.



Avec l'explosion des NAC au début des années 2000, les interventions ont plus que décuplé, notamment pour capturer des reptiles qui échappent à la surveillance de leur propriétaire . "A Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), en 2008, on est intervenu pour un petit serpent dans un jardin. En fait, il s'était échappé d'un cabanon, dans lequel on a retrouvé 72 serpents, dont 47 venimeux", se souvient le pompier. "C'est typiquement le genre de personne qui détient des animaux sans se rendre compte de leur dangerosité."

En 2010, dans le Xe arrondissement de Paris, une dame âgée a retrouvé un boa d'1m50 enroulé autour des canalisations de ses toilettes. "Le serpent s'était rendu à l'étage du dessous via le vide-ordure", explique le sergent-chef Siino.

Certains propriétaires abandonnent directement leur reptile, notamment dans les égouts. "Il y a une vie dans les égouts de Paris. On est régulièrement appelé par les services, qui croisent de gros serpents. Mais c'est difficile de les retrouver", dit-il.

Les pompiers sont également sollicités pour capturer des magots, qui peuvent devenir agressifs. Certains trafiquants n'hésitent pas, selon eux, à mettre ces petits singes originaires d'Afrique du Nord dans des caves où ils cachent leur drogue pour barrer la route aux policiers.

Il arrive aussi qu'une personne ramène des animaux exotiques chez elle sans s'en rendre compte, comme cette habitante d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), rentrée en 2010 d'un voyage en Asie avec un petit bonzaï dans ses bagages. "A l'intérieur du pot, il y avait un nid de mygales. Trois mois plus tard, on est intervenu sur deux spécimens qui faisaient la taille de la paume de la main", se remémore le pompier.

Dernière tendance selon lui, les fauves, introduits à Paris par des touristes du Golfe qui utilisent parfois "des petits léopards" comme animaux de compagnie : "les hôtels nous appellent pour savoir si c'est dangereux".
source : http://www.rtl.fr/actualites/info/insolite/article/paris-les-pompiers-face-a-la-proliferation-des-animaux-dangereux-7764356253


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 16:06