Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Connaissez-vous le fantôme frappeur de Cadouin (24) ?

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Connaissez-vous le fantôme frappeur de Cadouin (24) ?

Message par Apollyôn le Dim 11 Aoû - 19:40

D'étranges phénomènes ont été rapportés dans une institution religieuse du village, dans les années 1940. Des historiens ont mené l'enquête.



Une table de nuit qui se déplace toute seule, des statues qui explosent, des lumières qui clignotent sans raison. Autant de phénomènes surnaturels observés par des habitants de Cadouin (Dordogne), il y a plus de soixante-dix ans, et dont Brigitte et Gilles Delluc ont fait mercredi, à Périgueux, un récit très fouillé, à partir de documents inédits.

Face à une audience nombreuse et dans une ambiance où le mystère disputait à l’espièglerie, les deux préhistoriens ont déplié leur enquête, réalisée à partir d’un rapport inédit et d’un enregistrement audio inexploité. «Ces histoires ont hanté mes nuits d’enfant», explique Gilles Delluc, qui passait ses vacances chez son grand-père à Cadouin.

Tout commence le 30 septembre 1940, dans une maison de religieuses où des étudiantes apprennent le ménage. Des coups répétés se mettent à résonner dans une chambre. Bientôt, le phénomène prend de l’ampleur et s’attache à une jeune fille de ménage, Jeanne Martin ou Jeannette.

Fenêtres brisées, coups portés au visage de la jeune employée et cuisine secouée. Autant de faits méticuleusement rapportés en 1951 par le docteur et résistant Louis Christiaens, sollicité par la mère supérieure Granier, impuissante.

Ces événements ont été relatés par le voisinage, attirant parfois la foule et déplaçant les gendarmes. Au point que, selon les recherches des Delluc, ils ont été rapportés par Guy Desdemaines-Hugon, dans « Sud Ouest», en 1965. « Cela s’est produit à une époque troublée, juste après la guerre. À ce moment-là, on croyait à la prophétie de Sainte-Odile et on faisait l’exégèse de Nostradamus », souligne Gilles Delluc.

Sur les conseils d’un prêtre, la jeune Jeannette a finalement été poussée à partir, non sans connaître quelques épisodes mémorables en route. Les phénomènes se seraient poursuivis ensuite, selon les dires des sœurs.

Hystérie collective ? Mystification ? Possession diabolique ? Les conférenciers sont sceptiques, et à partir des analyses de l’époque, esquissent une réponse : « Dans la plupart des cas analogues, un adolescent perturbé est impliqué, dans ces phénomènes. » Car si la jeune fille ne bougeait pas pendant les épisodes surnaturels, des indices pointent pourtant vers elle.
source : http://www.sudouest.fr/2013/08/08/cadouin-et-un-esprit-frappa-1135975-1761.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 16 Oct - 1:18