Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Surveillance électronique de la NSA : après Prism, XKeyscore

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Surveillance électronique de la NSA : après Prism, XKeyscore

Message par Apollyôn le Lun 5 Aoû - 12:27

Un système de surveillance informatique ultra-secret, baptisé XKeyscore, permet à l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) d'espionner sans mandat les courriels, les échanges en ligne, ainsi que l'historique de navigation et de recherche de millions d'individus.

L'existence de cet outil de surveillance à grande échelle des services de renseignements américains a été révélée mercredi par le quotidien britannique The Guardian à partir de documents dévoilés par l'ex-analyste de la CIA Edward Snowden.

XKeyscore est le plus important système de surveillance informatique dont dispose la NSA, indiquent les documents.

Selon des documents de formation pour le système XKeyscore obtenus par le quotidien, l'opérateur du système peut avoir accès au contenu des courriels d'une personne, à l'historique des sites qu'elle a visités et à des recherches qu'elle a faites sur Internet. Bref, à pratiquement tout ce que fait un individu sur Internet.

Le système permet également d'effectuer une surveillance en temps réel des internautes. Le tout, à l'insu de la personne surveillée.

Pour avoir accès à cette gigantesque base de données, poursuit The Guardian, un analyste de la NSA n'a besoin d'aucune autorisation préalable d'un juge ou d'un supérieur. Il n'a qu'à remplir un formulaire en ligne et à cocher dans une liste la raison pour laquelle il procède à cette surveillance.

Ces nouvelles révélations viennent appuyer les déclarations d'Edward Snowden, qui détaillait, en entrevue, la capacité des services secrets américains.
« Je pourrais, en étant simplement assis à mon bureau, surveiller les échanges en ligne de n'importe qui, de vous, de votre comptable, d'un juge fédéral ou même du président si j'ai une adresse courriel personnelle. »

Cette allégation avait été réfutée par le représentant républicain Mike Rogers, qui siège au comité de la Chambre des représentants sur les activités de surveillance. « Il ment. C'est impossible de faire ce qu'il prétend être capable de faire », avait déclaré Mike Rogers au Guardian.



Selon la loi américaine, il est nécessaire d'obtenir un mandat pour pratiquer la surveillance d'un citoyen américain et intercepter ses communications privées.

Il n'est cependant pas obligatoire d'obtenir un mandat pour surveiller les communications d'Américains avec des personnes à l'étranger.

Or, XKeyscore aurait la capacité de surveiller la navigation Internet des Américains autant que des étrangers, et cela, sans mandat.

Selon le document de formation divulgué par Edward Snowden, le système XKeyscore aurait permis de capturer 300 terroristes dans le monde depuis 2008.

La NSA a réagi à la publication de ces informations dans une déclaration au Guardian. L'agence de renseignement affirme que ses activités de surveillance visent uniquement des cibles très précises, à l'étranger, qui représentent des menaces. Elle réitère qu'elle ne fait pas de surveillance à grande échelle, au hasard.

L'agence ajoute que chacune de ses recherches peut faire l'objet d'une vérification pour s'assurer qu'elle respecte la loi.

La NSA dit qu'il en va de la sécurité des États-Unis et des troupes américaines à l'étranger.

Ces nouvelles révélations surviennent alors que l'ex-analyste de la NSA Edward Snowden se trouve toujours en Russie, à l'aéroport de Moscou, où il tente d'obtenir l'asile politique dans un pays qui voudrait l'accueillir.

Recherché par les autorités américaines pour espionnage, Edward Snowden est bloqué depuis le 23 juin dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo.

Il a officiellement demandé l'asile provisoire à la Russie, faute de pouvoir rejoindre le Venezuela, le Nicaragua ou la Bolivie, qui s'étaient déclarés prêts à le recevoir.

Edward Snowden est à l'origine des révélations du Washington Post et du Guardian sur l'existence de deux programmes secrets de la National Security Agency (NSA).

Le premier concerne la récolte de données d'appels téléphoniques aux États-Unis par l'opérateur Verizon. Le second, appelé Prism, cible les plus importants services de courriels et réseaux sociaux.

La Maison-Blanche, qui défend ces activités de surveillance des citoyens a expliqué que ces programmes controversés avaient pour but de lutter contre le terrorisme.

Or, d'autres informations livrées par Edward Snowden ont révélé que Washington utilisait aussi ces systèmes pour espionner des gouvernements étrangers, dont ceux de ses alliés.
source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/07/31/005-xkeyscore-espionnage-snowden-nsa-internet-surveillance.shtml


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 10:05