Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'ovni était-il chasseur de papillons ?

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

L'ovni était-il chasseur de papillons ?

Message par Apollyôn le Lun 29 Juil - 16:14

Ce pourrait être une nouvelle légende urbaine. Cette affaire vieille de 19 ans a suscité un retentissement considérable. Mais qui peut dire aujourd'hui ce qu'il y avait derrière cette étrange lumière dans la nuit ? Officiellement, ce cas reste inexpliqué.



«Oui, on a eu peur. Ce qu'il s'est passé était tout à fait spécial. Et je ne sais toujours pas ce que c'était. On a vraiment tout entendu sur cette affaire. » L'homme qui s'exprime est l'un des deux témoins qui, en cette nuit du 5 au 6 mars 1994 à Gué-d'Hossus, non loin de Rocroi, se trouvaient en pleine nature, à proximité de la frontière belge. Beaucoup de choses ont aussi été écrites sur la raison de leur présence à cet endroit, notamment qu'ils chassaient les grenouilles. Dans un premier temps dans les colonnes de l'union, nous avions indiqué qu'ils effectuaient un comptage de cervidés pour une société de chasse. Peu importe. L'intérêt de l'histoire, c'est ce qu'ils ont vu. À savoir, peu après minuit, une soudaine et très forte source lumineuse. « Plus puissante que les projecteurs d'un stade » se souvient encore notre interlocuteur qui tient à l'anonymat. Pour lui, il n'y avait qu'une seule source lumineuse, très puissante, et non accompagnée de bruit. L'homme ne tient pas à revenir plus en détail sur les faits. Ceux-ci font notamment état d'un faisceau de 8 mètres de haut et de 150 m de largeur. « Avez-vous pensé à un ovni ? » lui est-il demandé en dernier lieu. « Non, ce sont les gens qui ont extrapolé ». Cette nuit-là, le ciel était couvert et il pleuvait. Les deux hommes ne restent pas longtemps sur place avant de s'enfuir, littéralement impressionnés. Quand ils reviennent le lendemain matin sur les lieux, c'est pour découvrir dans l'herbe une large trace arrondie et brune. De quoi renforcer leur inquiétude légitime. La venue de Vélasco « Oui, j'étais venu dans le secteur. J'avais effectué des prélèvements. Les deux hommes étaient de bonne foi », se souvient aujourd'hui Jean-Jacques Vélasco, désormais à la retraite. À l'époque, cet homme était une sommité dans le domaine de l'ufologie, version scientifique. Alors que d'autres enquêtaient à titre privé, comme l'Ardennais Jean-Luc Lemaire qui a fourni un dossier très complet sur le sujet, lui se renseignait pour le compte des autorités. Au sein du réputé CNES de Toulouse (Centre national des études spatiales), Jean-Jacques Vélasco dirigeait le Sepra (Service d'expertise des phénomènes des rentrées atmosphériques). Voilà le genre de carte de visite qui permet d'appréhender d'un autre œil le phénomène ovni. Sa présence a indéniablement contribué au retentissement médiatique de cette affaire. Car il se disait que Vélasco ne se déplaçait pas pour rien, au contraire ! Lui ne cherchait rien d'autre que des vérités, tant il est vrai que la plupart de ce qu'on appelle beaucoup trop vite ovni, trouve des explications rationnelles. Si le scientifique a pu éliminer tout lien entre la trace au sol et le rayon lumineux, les plantes prétendument roussies étant une variété de carex, il n'a jamais pu établir l'origine du faisceau. Il le classe donc dans la catégorie des phénomènes aéro-spatiaux non identifiés (PAN), non dans celle des ovnis. « Il faudrait pouvoir réaliser une reconstitution, dans les mêmes conditions. En dehors de cela, tout le reste n'est que spéculation. » C'est ainsi qu'il considère une des hypothèses selon laquelle la lumière serait celle d'un projecteur utilisé par un braconnier amateur d'espèces rares de papillons nocturnes. Il paraît que la pratique - d'autant plus illégale qu'elle concerne un secteur protégé - existe dans ce secteur et on imagine que personne n'osera se dénoncer. Notre témoin, lui, ne prête qu'une attention diffuse à cette version qu'il ne commente même pas. Il est convaincu qu'on ne saura jamais ce qu'il s'est passé dans la nuit du 5 au 6 mars 1994. Jean-Luc Lemaire partage le même avis : l'étrange lumière de Gué-d'Hossus reste un phénomène inexpliqué.
source : http://www.lunion.presse.fr/region/l-ovni-etait-il-chasseur-de-papillons-jna3b26n158070


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8489

Re: L'ovni était-il chasseur de papillons ?

Message par Johnny Guoyot le Lun 29 Juil - 18:07

Jean Luc Lemaire de Charleville-Mézières a étudié ce cas en long et en large.
Pour ce qui est de la version du chasseur de papillons, elle émane en fait d'un certain groupuscule qui aurait tres bien pu dire qu'il s'agissait de hiboux phosphorescents ou des pélicans...


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4925

Re: L'ovni était-il chasseur de papillons ?

Message par Achim le Lun 29 Juil - 22:13

 Oui, je m'en souviens... Selon nos bons ZZamis, il ne pouvait s'agir que de projecteurs de chasseurs nocturnes de papillons et rien d'autre.

"Jean-Jacques Vélasco dirigeait le Sepra (Service d'expertise des phénomènes des rentrées atmosphériques). Voilà le genre de carte de visite qui permet d'appréhender d'un autre œil le phénomène ovni."


Je ne suis pas sûr que cet autre œil soit plus clairvoyant qu'un autre.


" Il le classe donc dans la catégorie des phénomènes aéro-spatiaux non identifiés (PAN), non dans celle des ovnis"


Ce genre de remarque révèle l'ignorance du journaliste en matière de méthodologie du CNES...
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 17:51