Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Indonésie: un séisme serait responsable du volcan de boue

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Indonésie: un séisme serait responsable du volcan de boue

Message par Apollyôn le Lun 22 Juil - 18:44

Depuis 7 ans, une éruption de boue dévaste une région industrielle de l'île de Java (Indonésie). Certains scientifiques ont mis en cause un forage, mais une étude publiée dimanche y voit la conséquence d'un séisme.

Catastrophe naturelle ou erreur technique? L'étude menée par l'équipe de Stephen Miller (Université de Bonn, Allemagne) relance le débat d'experts sur cette catastrophe unique au monde.

Le volcan de boue a surgi de terre le 29 mai 2006 près de la ville de Sidoarjo et a été baptisé "Lusi" (premières syllabes des mots "lumpur" -qui signifie boue en indonésien- et "Sidoarjo"). Le volume quotidien expulsé par ce volcan a grimpé jusqu'à 180.000 mètres cubes, soit l'équivalent de 60 piscines olympiques.

Peu à peu, le flot nauséabond a englouti champs, maisons et usines.

Si le volcan a commencé à se calmer, crachant aujourd'hui entre 15.000 et 20.000 m3 de boue par jour selon les autorités locales, il n'en va pas de même pour la controverse sur son origine.

De nombreux experts internationaux ont mis en cause une erreur de forage de la société gazière Lapindo Brantas, contrôlée par la famille d'Aburizal Bakrie, un homme d'affaires et politicien extrêmement influent.

Selon cette thèse, la catastrophe a été provoquée par un forage exploratoire de gaz, qui a percé à quelques 3.000 mètres de profondeur un aquifère (couche souterraine stockant des fluides). L'absence de protections du conduit aurait entraîné une montée subite de liquides et de gaz sous pression. C'est notamment l'explication retenue par Richard Davies, un géologue de l'Université de Durham (Grande-Bretagne) qui étudie le volcan depuis le début.

Sous la pression du gouvernement, Lapindo a accepté de verser des compensations aux victimes, tout en refusant de reconnaître sa responsabilité. Elle affirme, avec d'autres experts, que la catastrophe a été provoquée par un tremblement de terre survenu sur l'île deux jours plus tôt.

L'étude publiée dimanche dans la revue Nature Geoscience appuie cette seconde explication. 47 heures avant la naissance de Lusi, un séisme s'est en effet produit près de Yogyakarta, à environ 250 km de là.

Les partisans de la théorie de l'accident industriel arguent que le séisme était trop éloigné pour avoir déclenché l'éruption, alors que le puits de forage se situait lui à seulement 200 mètres du premier geyser de boue.

L'équipe de Stephen Miller fait cependant valoir que deux volcans actifs au moment du tremblement de terre, le Mont Merapi et le Mont Semeru, situés respectivement à 50 et 300 km de l'épicentre, ont vu leur activité éruptive multipliée par trois.

Les chercheurs ont réalisé des simulations de propagation d'ondes et montré que l'énergie sismique du tremblement de terre a pu être amplifiée et concentrée par la roche autour du site de l'éruption. La concentration d'énergie dans la couche de boue aurait été ainsi suffisante pour la liquéfier. Elle aurait aussi permis la réactivation d'une faille "reliée à un système hydrothermal profond qui continue à nourrir l'éruption", expliquent-ils.

"Nos résultats indiquent que Lusi est une catastrophe naturelle", concluent-ils.

Mais, pour Richard Davies, ce "modèle géophysique complexe" ignore "les données les plus évidentes": "les problèmes avec le puits de forage ont commencé bien avant le tremblement de terre", a-t-il souligné, interrogé par l'AFP.

Selon Amein Widodo, de l'Institut indonésien de technologie Sepuluh Nopember, il est "impossible de prédire" quand le phénomène s'arrêtera. "Il est possible que l'éruption se poursuive pendant plus de 100 ans", a-t-il ajouté.

source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20130721.AFP0186/indonesie-un-seisme-serait-responsable-du-volcan-de-boue.html?xtor=RSS-16


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 23 Mai - 5:33