Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Regards sur Paris – Histoires de la capitale (XIIe-XVIIIe siècles)

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Regards sur Paris – Histoires de la capitale (XIIe-XVIIIe siècles)

Message par Robot U&P le Mer 19 Juin - 16:10

Regards sur Paris – Histoires de la capitale (XIIe-XVIIIe siècles)



Présentation de l’éditeur :

Quel regard, tour à tour affectueux, admiratif et irrité, Parisiens et visiteurs de passage ont-ils porté au fil des siècles sur une des plus belles capitales au monde ? Telle est la question à laquelle tente de répondre ce livre, conçu à l’image des guides pratiques de Paris que les touristes étrangers feuilletaient déjà assidûment à la Renaissance, en quête des plus glorieux monuments de la ville.

Au Moyen Âge, d’abord éloge obligé de la ville comme des rois qui la gouvernent, l’histoire de Paris adopte peu à peu un regard plus critique et plus personnel. Avec l’avènement de l’imprimerie au XVe siècle, les grands chantiers de François Ier comme le palais du Louvre et le marché des Halles, l’apparition de cosmographies détaillant ce vaste monde que l’on sillonne en tous sens, les livres sur Paris s’enrichissent de panoramas et de plans.

L’offre se diversifie – du bref guide pratique à l’imposant ouvrage savant – et éditeurs et libraires se livrent à une concurrence féroce, à l’affût des demandes pressantes d’une clientèle toujours plus nombreuse. Parmi les auteurs, ce sont sans nul doute les étrangers, à la liberté d’appréciation plus grande, qui n’hésitent pas à dénoncer les travers de la capitale. Au XVIIIe siècle, Nicolas Restif de La Bretonne dans ses Nuits de Paris et Louis Sébastien Mercier dans son Tableau de Paris leur emboîteront le pas, révélant des sentiments ambivalents et parfois violents, envers une ville qu’ils rêvent de débarrasser de son passé médiéval et de purifier de ses maux (prostitution, inégalités sociales, exiguïté et saleté des rues…).

Le chemin qui mènera de la Révolution à la modernisation à marche forcée de la capitale par le baron Haussmann paraît déjà tout tracé…
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 5:03