Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Partagez
avatar
Invité
Invité

Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Invité le Sam 24 Jan - 21:23

voila encore une grosse connerie hein ... de benoit XVI (jle porte pas dans mon coeur)
il a réhabilité des prêtres qui avaient été excommunié par jean paul II because notamment certains ont tenu des propos négationnistes ... devant pas mal de monde u_u

enfin voila... comme quoi , recul, recul....

source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j5Xp-M6lsgLo4XUjN1HD0NTOPuWw

*il y a 8h

CITE DU VATICAN (AFP) —

Le pape a annulé l'excommunication de quatre évêques intégristes dont un négationniste pour ramener dans le giron de l'Eglise catholique leurs 150.000 adeptes, au risque d'indisposer des millions de fidèles progressistes et de compromettre le dialogue avec les juifs.Un décret de la congrégation pour les évêques daté du 21 janvier et publié samedi par le Vatican a levé l'excommunication de Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), ainsi que de Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galaretta.Cette mesure qui constitue "un pas très important vers la reconstitution de la pleine communion de l'Eglise" concrétise "l'engagement personnel" de Benoît XVI pour mettre fin à vingt ans de schisme, a souligné le porte-parole du Vatican Federico Lombardi.Le père Lombardi a assuré que le geste "bienveillant" du pape en direction du petit groupe ultra-conservateur et les propos négationnistes de l'évêque Robert Williamson n'ont "rien à voir", ajoutant que la FSSPX a d'ailleurs "pris ses distances" avec lui sur ce point.Ce prélat britannique de 67 ans a nié l'existence des chambres à gaz, dans un entretien diffusé jeudi par la télévision suédoise au moment même où le Vatican s'apprêtait à rendre publique la levée de l'excommunication prononcée en 1988 contre lui et ses trois collègues."Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz", a-t-il dit.

Ses déclarations ont provoqué une vive émotion à travers le monde et notamment en France où la FSSPX, bien que très minoritaire, est bien implantée. La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) a estimé vendredi que sa réhabilitation serait "un recul inquiétant dans la politique menée par l'Eglise contre l'antisémitisme depuis le concile Vatican II".La revue catholique contestatrice Golias a relevé de son côté que les paroles de Mgr Williamson "ont au moins le mérite de faire un peu plus la lumière sur ceux qui font leur retour à la Maison".

La FSSPX avait été créée en 1969 par Mgr Marcel Lefebvre, aujourd'hui décédé, en opposition avec l'adhésion de Vatican II aux principes de la démocratie et de la liberté religieuse. Elle fédérait aussi les fidèles restés attachés au rite ancien de la messe en latin abandonnée au profit d'une liturgie plus moderne. La décision de Mgr Lefebvre d'ordonner lui-même quatre évêques sans l'accord du pape Jean Paul II, en 1988, avait conduit à leur excommunication, provoquant le schisme le plus important depuis la
Réforme protestante au 16e siècle.Le porte-parole du Vatican a déclaré que la levée de l'excommunication constitue "un pas très
important vers la reconstitution de la pleine communion de l'Eglise" forte d'un milliard de fidèles, précisant toutefois qu'il reste encore de nombreuses étapes avant d'y parvenir.Il faudra notamment "définir le statut" de l'organisation intégriste, a-t-il indiqué.

Depuis 20 ans Jean Paul II puis Benoît XVI n'ont pas ménagé leurs efforts pour ramener au bercail les brebis égarées, sans être souvent payés en retour.Benoît XVI avait reçu Bernard Fellay durant l'été 2005. Il a aussi libéralisé la messe en latin et mis l'accent sur les éléments de "continuité" du concile Vatican II au détriment de ses aspects novateurs.Samedi, Mgr Fellay, fidèle à lui-même, a exprimé sa "gratitude filiale" au pape tout en espérant que la FSSPX pourra lui exposer "les raisons doctrinales de fond (...) qu'elle
estime être à l'origine des difficultés actuelles de l'Eglise".

avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Macha le Dim 25 Jan - 10:00

je n'ai que trois mots !
"C'est écoeurant !"

D'autant qu'il ne vont pas se gêner pour "dispenser" leur message. Cela dit est-ce si étonnant venant d'un pape qui a fait partie d'une certaine jeunesse ... ? Et en même temps il faut se remémorer les faits et gestes du Vatican pendant la seconde guerre mondiale.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Schattenjäger le Dim 25 Jan - 11:16

Je ne suis pas 100% étonné, en vus de tout se qui se passe dans le domaine religieux actuellement. Opus Dei, jeunesse hitlerienne, le pape actuel à touché à tout, et il me semble que le vatican a toujours refleté un coté extremiste voillé.

Sant Malachi semble avoir raison, malgrés lui...
avatar
Invité
Invité

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Invité le Dim 25 Jan - 14:54

ouaip très honnetement même si jp2 avait fait plein de conneries etc. , il était quand même vachement plus ouvert que ce crétin u_u bon je me dis 'allez il est vieux....' (genre d'ici quelques années) et le pire c'est qu'ensuite il te parle d'amour, de respect entre les peuples

u_u wahou génial... allez voila comme vous disiez tout les deux, ca doit lui faire penser a sa jeunesse, lui rappeler des bons souvenirs hein Rolling Eyes
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Macha le Dim 25 Jan - 18:43

Ce qui fait peur surtout, c'est ce retour "extrême" des religions et cette volonté d'effacer un passé pas très réjouissant. Certes, les futures générations n'ont pas à se sentir coupables du passé, ni même à payer, mais mettre au grand jour l'histoire telle qu'elle s'est déroulée réellement aurait pu (ça c'est encore de l'utopie ... Sad ) remettre certaines pendules à l'heure et peut être projeté l'humanité vers un futur un peu plus sain, pour le peu que l'on accepte ces erreurs. J'ai parfois l'impression que l'on revient à un obscurantisme un peu navrant et ce n'est pas franchement optimiste. D'autant qu'actuellement, les politiques s'appuient sur ces pouvoirs religieux. Il ne faut pas oublier que les serviteurs de ces diverses religions sont également des électeurs.
avatar
Invité
Invité

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Invité le Dim 25 Jan - 18:49

la dessus je suis bien d'accord en ce moment u_u c'est deux sons de cloches

y a certains croyants (de toutes les religions j'entends) qui appelle a la tolerance, au respect humain, au respect des croyances et non croyances

et y a des dirigeants ou des gens "écoutés" (dans les religions et politiques) qui attisent les haines / intolérances etc.


bref c'est mal barré l'évolution de l'homme Laughing
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Macha le Dim 25 Jan - 19:11

éh ben franchement, on est pas des plus optimistes toutes les deux Very Happy
Mais bon, il faut espérer quand même que les populations, y compris les pratiquants, réagissent dans le bon sens ! On a encore le droit de rêver !
Vive la vie, Peace and Love, brothers and sisters ! flower
avatar
Rick
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 929

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Rick le Dim 25 Jan - 19:56

Bah c'est un pape conservateur avec ce que cela implique, en ce qui concerne son passé et son appartenance à la jeunesse hitlerienne à l'époque les jeunes de son age n'avaient pas le choix c'était ça ou bien être traiter en marginal et être exclu de la société ainsi était la vie à l'époque.
De plus il ne faut pas oublier que la plupart des jeunes allemands de l'époque on fait parti de la jeunesse hitlerienne, donc ce n'est pas pour ça que ça en fait tous des criminels, il y a une nette différence entre avoir appartenu à ce mouvement et ses convictions religieuses.
Quand au Vatican pendant la seconde guerre mondiale il y a eu effectivement un mouvement qui à aider les nazis à partir en Amérique du sud, le mouvement Odessa dont faisait parti certains évêques du Vatican, mais il ne faut pas oublier non plus que le pape Pie XII contrairement à ce qui a été dit a protégé les juifs en en recueillant un certains nombres au Vatican, sans compter certains opposants politique ou autres prisonniers evadés de guerre, enfin bon c'était une période troublée.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Schattenjäger le Dim 25 Jan - 23:35

à l'époque les jeunes de son age n'avaient pas le choix c'était ça ou bien être traiter en marginal et être exclu de la société ainsi était la vie à l'époque.
Nous retrouvons actuellement le même procédé en france, avec l'imposition d'être conforme à la vision du "bon citoyen" au service de la société. Au risque d'être montré comme des maginaux.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Macha le Lun 2 Fév - 8:40

Ah ! Christine Boutin No

Pape, l’absolution qui cloche

La décision de Benoît XVI de lever l’excommunication de quatre évêques intégristes crée la polémique chez les catholiques.

Emotion, indignation et… confusion. La décision de Benoît XVI de lever l’excommunication de quatre évêques intégristes membres de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), dont l’un est ouvertement négationniste, créé la polémique chez les catholiques. Voire provoque la division. Ce n’est que le début d’un processus de réintégration, mais l’onde de choc est particulièrement forte en France, pays dont Marcel Lefebvre, fondateur de la FSSPX, était originaire et où la Fraternité est particulièrement bien implantée.

«Lorgnette». Hier sur Radio J, Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, a condamné «avec la plus grande fermeté les propos qui ont été tenus par les membres de la Fraternité Saint Pie-X. Ils sont inacceptables, abjects, intolérables». Le 22 janvier, l’un des quatre prélats excommuniés, Richard Williamson, avait affirmé ne pas croire qu’il y ait eu des chambres à gaz, ni que 6 millions de Juifs aient été gazés (lire ci-contre). Sur Radio J, Luc Chatel est allé plus loin que la seule condamnation des propos de l’évêque négationniste. En tant que «catholique pratiquant», il s’est également dit «pas sûr que cette réintégration soit la meilleure chose pour l’Eglise et pour la réconciliation au sein de l’Eglise». En s’interrogeant ainsi sur la main tendue par Benoît XVI aux intégristes, le porte-parole du gouvernement contredit sa collègue Christine Boutin. Samedi, la très catholique ministre du Logement a estimé qu’il ne «fallait pas ramener la position du Saint-Père à une phrase éminemment condamnable, inexcusable». «Il ne faut pas regarder cette question-là avec le petit bout de la lorgnette», a-t-elle ajouté. Car «ce n’est pas parce qu’une personne a eu de tels propos, condamnables et inimaginables, qu’il faut, au nom de cela, rejeter l’ensemble». Selon elle, «la position du Saint-Père» a notamment pour objectif «la réconciliation et la paix» entre les catholiques.

Reste que cette question divise l’Eglise. Faut-il condamner le seul Williamson, ou la décision de Benoît XVI d’engager le dialogue avec des intégristes aux positions religieuses et politiques en général plus que droitistes ? Dans une «Lettre ouverte au pape Benoît XVI», que Libération publie aujourd’hui (lire page 5), des chrétiens «progressistes» protestent «contre la levée de l’excommunication des évêques intégristes, dont l’un est négationniste, de surcroît». Pour eux, les propos de Williamson sont la goutte d’eau de trop. Mais le combat des intégristes contre les acquis du concile Vatican II, à savoir l’œcuménisme et la liberté religieuse, n’est pas non plus acceptable.

Minorer. Chez les intellectuels catholiques et les évêques, cette position paraît toutefois minoritaire. Le philosophe Rémi Brague, signataire de l’appel lancé le 27 janvier par le magazine la Vie avec pour mot d’ordre : «Pas de négationnistes dans l’Eglise», condamne les propos de Williamson, mais soutient la main tendue aux intégristes (lire page 4). Samedi, Michel Santier, évêque de Créteil (Val-de-Marne), a appelé à «distinguer» les «propos inacceptables et inadmissibles» de Mgr Williamson et la décision du pape Benoît XVI de lever l’excommunication des quatre évêques, celle-ci ayant pour but d’«ouvrir le chemin du dialogue en vérité et de la réconciliation». Avant lui, André Vingt-Trois, cardinal-archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, avait tenté de minorer la gravité des propos de Williamson. «Je comprends très bien qu’un certain nombre de catholiques vont avoir une arête en travers de la gorge devant les propos de Mgr Williamson. Moi aussi, j’ai une arête en travers de la gorge ! Mais cela ne m’empêche pas de respirer.»

Et tout en reconnaissant que le «geste d’ouverture» du pape peut représenter une «secousse» pour l’Eglise catholique, il avait affirmé y voir, lui, «une opportunité, une porte ouverte, pour permettre à des chrétiens de retrouver la plénitude de la communion avec l’Eglise».

(Libération 2 février 2009)

Source : http://www.liberation.fr/societe/0101316165-pape-l-absolution-qui-cloche
avatar
Invité
Invité

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Invité le Lun 2 Fév - 13:51

mais bien sur .... pour retrouver 'la voie du seigneur' et mon c l c'est du poulet ?!


n'importe quoi u_u .... celui qui était déjà passer dans les journaux, a deux trois jours avant réaffirmé ses positions à la tv suédoise u_u c'est assez dramatique et donne une image pitoyable des défenseurs des "je t'aime et jtends ma joue"

quant à christine boutin .... .... .... qu'une cruche pareil puisse exister ca me fout en rogne, elle fait déjà du boulot de m*rde au gouvernement (cool elle est juste tellement intelligente qu'elle a recréer le principes des subprimes), et en plus elle est complètement crétine (cf ses positions déjà sur l'homosexualité etc. )... bref .... elle me débecte complètement, pire que sarko pour moi
avatar
Rick
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 929

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Rick le Mar 3 Fév - 2:25

Je me demande comment on peut donner autant de pouvoir a une personne aussi radicale, intolérante et extrémiste que Boutin, c'est surement l'époque qui veut ça....
J'ai rarement entendu une personne tenant des propos autant radicaux qu'elle, incroyable, avec elle on serait encore au XIX siècle.
Je n'oublierai jamais qu'un jour on lui a posé la question en lui demandant ce qu'elle pensait des bébés phoques, elle a repondu "ah ça me fait gerber" , je pense que ça résume bien le personnage.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Macha le Lun 9 Fév - 15:37

La suite de la Saga "L'univers impitoyable" du Vatican Very Happy
Jeudi 29/01/2009 : , dans le quotidien "LA CROIX"

"Face aux intégristes, le pape veut rassurer
Hier matin, lors de l'audience, Benoît XVI a précisé que le retour des lefebvristes ne pourra se faire contre Vatican II, dénonçant vivement tout discours négationniste
ROME


Le pape devait parler. Devant la violence des réactions suscitées par la levée de l'excommunication des évêques intégristes, et les propos de l'un d'eux niant la Shoah, c'était devenu inévitable. Benoît XVI s'est donc exprimé hier matin, lors de l'audience générale hebdomadaire. Il l'a fait sur les deux points, mais en les distinguant soigneusement : d'abord, il a précisé que la levée de l'excommunication pour les évêques de la Fraternité Saint-PieX (FSSPX) ne signifiait pas de soi le retour à la pleine communion du mouvement intégriste, et qu'elle ne pouvait se faire que dans le respect de l'enseignement du Concile. Ensuite, il a rejeté fermement tout propos négationniste à l'encontre de la Shoah, exprimant une solidarité «pleine et indiscutable» avec «nos frères destinataires de la Première Alliance » , c'est-à-dire le peuple juif.
Avec cette levée de l'excommunication, annoncée samedi dernier, Benoît XVI s'était trouvé face à une triple critique. En premier lieu, celle de responsables juifs, exaspérés par les propos de Mgr Williamson et l'absence de réaction de Rome. Les rabbins italiens, puis américains, ont exprimé leur profond regret à ce sujet. Mardi soir, le grand rabbinat d'Israël a annoncé la rupture de ses relations avec le Saint-Siège et son intention d'annuler la rencontre avec la Commission pontificale pour les relations avec le judaïsme, prévue à Rome du 2 au 4 mars. Déjà l'an dernier, cette réunion annuelle n'avait pas eu lieu, à cause de la mise à jour de la prière du Vendredi saint dans le Missel de saint Pie V. Ces nouvelles tensions interviennent alors qu'un voyage de Benoît XVI en Terre sainte est à l'étude.
L'Osservatore Romano a eu beau jeu de publier une série d'articles affirmant l'intangibilité des positions catholiques vis-à-vis de la Shoah, tandis que le Vatican mettait en ligne sur YouTube les discours du pape concernant l'extermination des juifs par les nazis, en particulier à la synagogue de Cologne et à Auschwitz. C'était insuffisant, tant le sujet reste sensible, sans compter ce que la presse allemande appelait hier «le péché originel» d'un pape dont la nationalité d'origine reste en arrière-plan.
Suite à des négociations intenses et de multiples envois de courriels, le Saint-Siège avait obtenu mardi soir un communiqué de la FSSPX dans lequel le supérieur des intégristes, Mgr Bernard Fellay, demandait « pardon » au pape et « à tous les hommes de bonne volonté » pour «les conséquences dramatiques » des propos de Mgr Williamson. Mais, a immédiatement noté l'ambassadeur d'Israël près le Saint-Siège, Mgr Fellay ne condamnait pas le négationnisme en soi et se contentait d'utiliser l'adjectif bien faible d' «inopportun» . «Nous attendons les éclaircissements du Saint-Siège, au plus haut niveau » , a déclaré le diplomate. Une demande à laquelle est donc venue répondre la ferme condamnation de tout négationnisme par le pape hier matin, l'évocation du « massacre atroce de millions de juifs » et aussi du devoir de mémoire.
Autre front préoccupant pour Benoît XVI, en interne cette fois, de la part des catholiques eux-mêmes. L'ampleur de l'émotion au sein de l'Église, exprimée par les évêques et relayée dans les médias en Allemagne, Suisse et France, a surpris Rome. Elle avait été sous-estimée ici, où l'on n'a pas l'habitude de voir les évêques prendre leurs distances aussi explicitement.
De ce point de vue, les propos négationnistes de Mgr Williamson n'ont fait qu'augmenter les craintes catholiques de voir renier les enseignements de Vatican II, dont l'une des grandes nouveautés constitue justement dans les nouveaux rapports créés avec le peuple juif. Or, le terme «Vatican II» ne figurait pas dans le décret de levée des excommunications, pas plus que dans l'explication officielle donnée en complément samedi par le Saint-Siège, alors que c'est le nœud de la crise, la vraie cause de la séparation des lefebvristes.
Que la Fraternité intégriste, dans un communiqué au ton polémique, continue à faire part de ses « réserves » quant au dernier concile, n'était pas pour rassurer. Là encore, les propos du pape hier sont clairs. Il a fixé le cadre : un « service de l'unité » auquel il s'est engagé, a-t-il rappelé, dès le début de son ponti­ficat. La levée du décret est un acte de « miséricorde paternelle » , mais, a bien précisé Benoît XVI, elle devra être suivie de gestes de la part des intégristes, qui ne peuvent remettre en cause ni l'autorité ni du pape, ni celle du Concile, mises donc au même niveau.
Voilà qui devrait enfin rassurer au Vatican même. Car – et c'est le troisième front –, depuis quelques jours, des voix de plus en plus fortes se faisaient entendre au sein de la Curie pour critiquer la méthode choisie dans cette affaire par le cardinal Dario Castrillon Hoyos, président de la Commission pontificale Ecclesia Dei. On lui reproche d'avoir agi de manière isolée, sans consulter ni les épiscopats locaux, ni les dicastères romains : même la Congrégation des évêques, émettrice officielle du décret, aurait été mise devant le fait accompli. On critique le flou qui entoure désormais le statut juridique des quatre évêques lefebvristes : sont-ils évêques de l'Église en pleine communion, ou doivent-ils encore effectuer un chemin avant de pouvoir se considérer comme tels ?
La partie est particulièrement complexe, car il faut tenir compte de divisions entre les intégristes eux-mêmes: si l'un des quatre évêques faisait sécession – et ce risque avec Mgr Williamson est réel –, le fragile édifice bascule, car il aurait derrière lui une partie des prêtres peu disposée à rentrer dans l'Église catholique. D'où la volonté de la commission Ecclesia Dei de faire très vite. Avec le risque de passer outre des valeurs désormais « non négociables » pour l'Église catholique : Vatican II, ainsi que le dialogue avec le peuple juif. Hier matin, le pape a donc rappelé la ligne jaune que l'on ne pouvait décidément pas franchir.
ISABELLE DE GAULMYN
Benoît XVI a exprimé une solidarité « pleine et indiscutable » avec « nos frères destinataires de la Première Alliance », c'est-à-dire le peuple juif. ------------------------------------------



EXTRAITS
« Que la Shoah soit pour tous un avertissement contre l'oubli, contre la négation ou le réductionnisme »
Voici les deux communications faites par Benoît XVI, hier, à la fin de l'audience générale
La levée des excommunications
>> « Dans l'homélie que j'ai prononcée à l'occasion de l'inauguration solennelle de mon pontificat, je disais que le devoir explicite du Pasteur est d'appeler à l'unité, et, commentant les paroles évangéliques relatives à la pêche miraculeuse, j'ai dit : "Et, malgré cette quantité, le filet ne s'était pas déchiré." Je poursuivais avec ces paroles évangéliques: "Hélas, Seigneur bien-aimé, aujourd'hui le filet s'est déchiré, aurions-nous envie de dire avec tristesse." Et je continuais : "Mais non. Nous ne devons pas être tristes! Réjouissons-nous de ta promesse, qui ne déçoit pas, et faisons tout ce qui est possible pour parcourir la route vers l'unité que tu as promise. Ne permets pas que ton filet se déchire et aide-nous à être des serviteurs de l'unité ! "
C'est justement pour accomplir ce service de l'unité, qui qualifie de manière spécifique mon ministère de Successeur de Pierre, que j'ai décidé il y a quelques jours de concéder la levée de l'excommunication encourue par les quatre évêques ordonnés en 1988 par Mgr Lefebvre sans mandat pontifical. J'ai accompli cet acte de miséricorde paternelle, parce que ces évêques m'ont manifesté à plusieurs reprises la vive souffrance pour la situation dans laquelle ils se trouvaient. J'espère que mon geste sera suivi de leur part d'un engagement à accomplir les pas suivants, nécessaires pour réaliser la pleine communion avec l'Église, témoignant ainsi une vraie fidélité et une reconnaissance véritable du magistère et de l'autorité du pape et du concile Vatican II. »
Le négationnisme
>> «Dans ces jours où nous nous souvenons de la Shoah, il me revient en mémoire les images que j'ai enregistrées au cours de mes visites à Auschwitz, un de ces camps dans lesquels s'est déroulé le massacre atroce de millions de juifs, de victimes innocentes d'une haine raciale et religieuse aveugle. Alors que je renouvelle avec affection ma solidarité pleine et indiscutable avec nos frères destinataires de la Première Alliance, j'espère que la mémoire de la Shoah pourra entraîner l'humanité à réfléchir sur le pouvoir imprévisible du mal quand il conquiert le cœur de l'homme. Que la Shoah soit pour tous un avertissement contre l'oubli, contre la négation ou le réductionnisme ; parce que la violence faite contre un seul être humain est violence contre tous. Nul homme n'est une île, a dit un poète célèbre. Que la Shoah enseigne spécialement, aussi bien aux anciennes qu'aux nouvelles générations, que seul le chemin difficile de l'écoute et du dialogue, de l'amour et du pardon, conduit les peuples, les cultures et les religions du monde vers l'objectif souhaité de la fraternité et de la paix dans la vérité. Que jamais plus la violence n'humilie la dignité de l'homme ! »
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR
L'Église catholique peut-elle sanctionner Mgr Williamson ?
P. Alphonse Borras

Vicaire général du diocèse de Liège (Belgique), professeur de droit canonique à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve et à l'Institut catholique de Paris.
« En droit pénal de l'Église catholique, il n'y a pas de peine si le délit n'est pas prévu dans le Code de droit canonique ou dans d'autres textes législatifs de l'Église. Ici, le délit de négationnisme n'existe pas en tant que tel, mais je pense que les propos de Mgr Williamson pourraient être assimilés à "une atteinte à la réputation d'autrui" (canon 1390). En niant l'existence des chambres à gaz, il a porté atteinte à la mémoire des victimes de la Shoah. L'article prévoit que celui qui se rend coupable d'une telle atteinte "peut être puni d'une juste peine, y compris la censure" : c'est-à-dire en dernier recours, selon la gravité de la diffamation – et notamment du scandale qu'elle suscite – soit l'excommunication, soit l'interdit (sorte d'excommunication mineure empêchant la participation aux sacrements), soit la suspense, sanction ne s'appliquant qu'aux clercs et les privant de l'exercice d'une partie ou de la totalité des actes inhérents à leur ministère.
Le délit existe donc.
Reste la question de l'opportunité ou non pour le "supérieur ecclésiastique" de Mgr Williamson (le pape) d'établir une peine et de l'appliquer. Le Code de droit canonique est très précis : les peines ne doivent être établies que lorsqu'elles sont "vraiment nécessaires" (c. 1317), « L'esprit du droit "pénal" de l'Église catholique est "pénitentiel". » "avec la plus grande modération" et "seulement pour les délits très graves"
(c. 1318). Le supérieur doit, avant d'entamer toute procédure, s'être "assuré que la correction fraternelle, la réprimande ou les autres moyens de sa sollicitude pastorale ne peuvent pas suffisamment réparer le scandale, rétablir la justice, amender le coupable » (c. 1341). L'esprit du droit "pénal" de l'Église catholique est donc "pénitentiel" : il ne s'agit pas de sanctionner immédiatement mais d'amener le fautif à reconnaître sa faute, à se corriger. Même si le pape lui-même n'a pas pris la parole, il faut comprendre l'éditorial publié hier par L'Osservatore Romano , comme un blâme. On peut imaginer que, dans les coulisses, certains ont été chargés de faire passer un message à Mgr Williamson. Et on peut penser que s'il s'obstine, le Vatican interviendra, pour faire cesser le scandale. »
RECUEILLI PAR ANNE-BÉNÉDICTE HOFFNER

A lire tout ça, on se demande sur quelle planète ces gens-là vivent. Complètement décrochés du monde réel. No
J'ai mis en gras deux paragraphes qui m'ont choqués.
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3571

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par sergent garcia le Lun 9 Fév - 20:13

Il y en a qui devraient aussi faire pénitence éternelle...les curés violeurs de mômes !!

Castration !! :homer:
avatar
Invité
Invité

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Invité le Lun 9 Fév - 20:38

je ne sais pas si la suede condamne ou non les propos négationistes (étant donné qu'ils les as prononcé en suede... ??? sinon en grde bretagne il n'est pas interdit d'etre négationniste je crois bounce u_u)

bref, ca aurait été marrant que william-con dise la même chose en france, il aurait été rapidement devant les tribunaux (parcequ'un prêtre reste avant tout un citoyen)

sinon je suis assez contente de voir que les eveques, les chefs d'etats, et les citoyens (croyants comme non croyants) se sont pour majorité mis en confrontation avec le vatican , ca montre qu'on est légèrement moins con qu'avant (je parie que cette affaire aurait eu lieu il ya 15ans... tout le monde s'en serait foutu dans le camp des chefs d'etats et croyants-eveques....)

Contenu sponsorisé

Re: Le pape Benoit XVI réhabilite des prêtres excommuniés

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 22:42