Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

» Système de contrôle
Aujourd'hui à 14:18 par Achim

» Vias -D13
Aujourd'hui à 11:00 par Berilium

» aliens et science fiction
Hier à 23:18 par charlie

» dragons et cie
Hier à 22:25 par Franck1973

» Die Glocke . L' etrange machine temporel des Nazis ?
Hier à 19:30 par Schattenjäger

» Des capucins sont entrés dans l’âge de pierre !
Hier à 9:21 par charlie

» édifices religieux et sites mégalithiques
Lun 16 Juil - 18:11 par Le Roy Hugon

» J'ai travailler au service de renseignement américain.
Lun 16 Juil - 12:59 par titane

» interview william lester
Lun 16 Juil - 12:34 par Le Roy Hugon

» promenade
Lun 16 Juil - 10:27 par Le Roy Hugon


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Affaire Snowden [topic Unique]

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Robot U&P le Mar 2 Juil - 10:31

Affaire Snowden: les techniques des Etats-Unis pour espionner l'Union Européenne



ESPIONNAGE - Les révélations d'Edward Snowden sur les techniques d'espionnages des Etats-Unis continuent. Après l'affaire Prism, qui permet d'enregistrer les communications des particuliers, l'ancien consultant américain de la NSA a donné d'autres documents évoquant un espionnage à grande échelle de diplomates de l'Union Européenne.

Alors que les réactions s'enchaînent, en Europe comme en France, on en sait encore peu sur les méthodes employées par le gouvernement américain pour mettre en place cet espionnage.

Logiciel espion
La NSA aurait placé un logiciel d'écoute sur un "Cryptofax" (une machine permettant d'envoyer des fax cryptés afin d'éviter l'espionnage...) de l'ambassade, selon un document de 2007 évoqué par le Guardian. La machine était normalement utilisée afin d'envoyer des informations cryptées aux ministres européens des Affaires étrangères.

Pour espionner la mission de l'UE à New York, les Etats-Unis auraient aussi eu accès à une copie des fichiers stockés sur les disques durs des ordinateurs ciblés. LeGuardian ne précise pas par quel moyen cette opération a été effectuée, mais il semble logique que les ordinateurs en question aient été infiltrés par un logiciel d'espionnage.

Collecte de données
Toujours pour espionner les 90 membres de l'ambassade de l'UE à Washington, la NSA aurait mis en place trois opérations distinctes. Si deux d'entre-elles utiliseraient des "implants électroniques" (certainement des mouchards incorporés dans les machines utilisées), la dernière opération se baserait sur l'utilisation d'antennes permettant de collecter les transmissions de données envoyées par les employés.

Les bons vieux micros cachés
Des micros cachés auraient été placés dans ce même bâtiment, d'après le Spielgel.

Pour espionner la mission de l'UE au sein des Nations Unies, à New York, les services secrets américains auraient aussi utilisé des micros, ainsi que des logiciels d'espionnages placés dans des dispositifs électroniques.

Des coups de téléphones suspects
Enfin, le Spiegel rappelle qu'il y a cinq ans, des experts en sécurité informatique avaient relevé des coups de fils suspects ciblant directement le bâtiment Justus Lipsius, où est situé le Conseil des ministres européens. Ces appels auraient été passés depuis... le quartier général de l'Otan à Bruxelles. Après avoir affiné leurs recherches, les experts ont estimé que les appels avaient été composés depuis un petit bâtiment annexe... utilisé par les services de la NSA américaine. L'hebdomadaire allemand ne précise pas pour autant le but de ces coups de fils suspects.

Des techniques que l'on imputait à la Chine
Il est intéressant de noter que s'ils sont au centre des critiques depuis 48 heures, les Etats-Unis affirmaient jusque là que ce genre de techniques d'espionnages étaient surtout utilisées... par la Chine. Fin mai, le pentagone avait accusé Pékin de cyber-espionnage, quelques jours après la révélation du Washington Post concernant l'espionnage par des pirates chinois de plans d'armes avancées confidentiels.

Ironie de l'histoire, Pékin affirmait de son côté en mars que les Etats-Unis étaient la source de plus de la moitié des cyberattaques recensées en Chine.

Toujours dans l'idée de l'arroseur arrosé, il est intéressant de noter que dans son rapport sur la cyberdéfense publié en 2012, le sénateur Jean-Marie Bockelpréconisait l'interdiction en Europe des routeurs chinois (élément permettant de distribuer le réseau entre plusieurs ordinateurs, comme une Box internet) afin d'éviter le cyber-espionnage.

Quelques mois plus tard, un rapport américain allait dans le même sens, affirmant que la sécurité de ces routeurs n'était pas garantie. Une affirmation qui provient... de la Commission du renseignement du Congrès américain.
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Robot U&P le Mar 2 Juil - 10:31

Espionnage - François Hollande : "Nous demandons que cela cesse immédiatement" ou l'homme qui savait parler aux murs... - http://www.wikistrike.com/article-espionnage-l-ultra-severe-mise-en-garde-de-fran-ois-hollande-adressee-a-barack-obama-nous-demand-118842721.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Robot U&P le Mar 2 Juil - 10:33

Espionnage américain: Les Etats-Unis surveillaient des pays européens, dont la France et l'Allemagne



SURVEILLANCE - «The Guardian» révèle que la NSA avait 38 «cibles»...

La France, l'Italie et la Grèce figuraient parmi les 38 «cibles» surveillées par l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), selon les documents communiqués au Guardian par l'ancien consultant de cette agence, Edward Snowden.

L'un des documents de la NSA révèle que les activités d'espionnage électronique de l'agence prenaient pour cibles les ambassades à Washington et les représentations de ces pays à l'ONU, a rapporté dimanche le quotidien britannique The Guardian sur son site Internet. Des tentatives d'écoute ont visé les ambassades de France, d'Italie et de Grèce à Washington. Le Japon, leMexique, la Corée du Sud, l'Inde et la Turquie ont également été cités parmi les cibles d'opérations de surveillance électronique dans un document datant de 2010.

Des «cibles à attaquer»

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel avait affirmé auparavant samedi, en se fondant sur des documents fournis par Edward Snowden, que la NSA, accusée d'espionner les communications électroniques mondiales dans le cadre du programme Prism, avait notamment pris pour cible les bureaux de l'Union européenne à Bruxelles et la mission diplomatique de l'UE à Washington.

La délégation de l'UE auprès des Nations unies a fait l'objet d'une surveillance similaire, selon Der Spiegel.

Il s'agissait non seulement de micros installés dans le bâtiment, mais aussi d'une infiltration du réseau informatique qui permettait de lire les courriers électroniques et les documents internes. Selon les documents confidentiels cités par le magazine allemand, les Européens sont explicitement désignés comme des «cibles à attaquer».

«Blackfoot» et «Wabash»

En Allemagne, les dernières révélations du Spiegel dimanche risquent d'enflammer l'opinion, très sensible sur les questions de protection de vie privée. L'Allemagne est en effet «le pays européen le plus surveillé» par la NSA, avec 500 millions de connexions téléphoniques et Internet enregistrées mensuellement, assure le magazine, qui explique qu'une journée «normale» d'espionnage concerne environ 15 millions d'appels téléphoniques recensés en Allemagne, contre environ deux millions quotidiennement en France.

L'Allemagne, comme la France, sont considérées par la NSA comme moins fiables que le Canada, la Grande-Bretagne, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, explique aussi Der Spiegel se fondant sur ces documents. Selon les documents consultés par le Guardian, l'opération ayant pris pour cible l'UE aurait eu pour objectif d'en savoir plus sur les dissensions entre les pays membres de l'UE.

L'opération de surveillance de la représentation française à l'ONU a été baptisée «Blackfoot» et celle visant l'ambassade de France à Washington «Wabash». L'ambassade d'Italie à Washington a été visée par une opération dont le nom de code était «Bruneau». L'Union européenne, la France et l'Allemagne ont exigé dimanche des explications sur ces allégations d'espionnage à l'encontre de l'UE.

Avec AFP

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Johnny Guoyot le Mar 2 Juil - 12:20

Les USA sont quand même un pays où une loi, le "Patriot Act", permet d'arrêter et de détenir pour une durée illimitée toute personne soupçonnée de terrorisme.
Le moindre soupçon, et hop, au trou!!!
Le FBI, qui dépend du ministere de la justice, se comporte plus comme la gestapo que comme un service de police judiciaire tel que nous le connaissons en France. Dans les séries américaines, on voit des agents toujours bien habillés et toujours polis, la réalité est toute autre! Un agent du FBI, de par sa formation juridique, est à la fois policier et procureur (pour simplifier), ce qui leur laisse pas mal de latitudes dans leurs activités. Et ils ne se gênent pas!
Que les policiers aient ce genre d'attitudes et que le gouvernement adopte de telles lois chez nous et on crierait à la dictature fasciste!


Dernière édition par D.I.E.U le Mar 2 Juil - 20:52, édité 1 fois


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5061

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Achim le Mar 2 Juil - 16:09

C'est très juste !

atonra
VIP
VIP

Nombre de messages : 441

information fbi

Message par atonra le Mar 2 Juil - 17:27

?!


___________________


avec un revolver on peut voler une banque, avec une banque on peut voler tout le monde!
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Macha le Mar 2 Juil - 19:41

Sidérée de constater qu'aucun chef d'Etat européen ne demande au Secrétaire général de l'ONU de prendre des sanctions contre les USA. Sidérée de constater que la France via F. Hollande ne demande pas son retrait immédiat des forces de l'OTAN. Alors quoi a-t-on réellement besoin des USA ? Sincèrement j'en doute. Sinon quel besoin aurait-il d'espionner n'est-il pas ?

atonra
VIP
VIP

Nombre de messages : 441

fbi accès aux serveurs & co

Message par atonra le Mar 2 Juil - 20:04

Macha, l'Onu est aussi espionné et n'a pas protesté, alors pour protester en faveur de l'Europe...!

On accepte aussi les chantages : accepter d'acheter les ogm, bœuf aux hormones et antibiotiques, poulet lavé au chlore, etc...


___________________


avec un revolver on peut voler une banque, avec une banque on peut voler tout le monde!
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mar 2 Juil - 20:28

Hollande est un petit peu intervenu en disant à Obama "attention, c'est pas bien, la prochaine fois je me fache"...
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par sergent garcia le Mar 2 Juil - 20:42

Oui, il a dit "Il faut que ça cesse dans les plus brefs délais..heu..je veux dire sur le champ" ..quelle poigne il a notre président. jocolor


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mer 3 Juil - 10:21





Le président bolivien bloqué à Vienne (Autriche) à son retour de Moscou (Russie), soupçonné d'avoir embarqué à bord de son avion Edward Snowden, l'analyste américain en fuite.

Une affaire gravissime »  L'affaire provoque l'indignation en Amérique latine, tandis qu'Evo Morales devrait pouvoir regagner son pays ce mercredi. La France, suivie du Portugal puis de l'Italie, a finalement  donné son feu vert dans la nuit de mardi à mercredi pour que l'avion du président puisse  survoler son territoire, après avoir suspendu son autorisation de survol. C'est ce qu'a annoncé un porte-parole du ministère bolivien des Affaires étrangères.

La présence de Snowden à bord de l'appareil présidentiel a été formellement démentie par la Bolivie. Le ministre bolivien des Affaires étrangères, David Choquehuanca, a fustigé, ùmardi lors d'une conférence de presse à La Paz, «des rumeurs infondées». «Nous ne savons pas qui a inventé cet énorme mensonge. Nous voulons exprimer notre mécontentement, car la vie du Président a été mise en danger», a-t-il ajouté. Il a précisé que «des explications seraient exigées à Lisbonne et Paris» et que «les lois du trafic aérien avaient été violées».

Les péripéties du président Morales ont indigné ses alliés dans la région. «C'est un attentat contre la vie du président Morales», a déclaré le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Elias Jaua, dont le pays est l'un des principaux alliés de la Bolivie. Il a également parlé d'«agression grossière, brutale, impropre et non civilisée» de la part «de gouvernements d'Europe et des Etats-Unis» qui «mettent en danger la vie d'un président». Le ministre des Affaires étrangères de l'Equateur, Ricardo Patiño, pays où Snowden a également envisagé de se réfugier, a estimé que «cela semble une terrible offense au président Morales».

Manifestation devant l'ambassade de France en Bolivie

A La Paz, quelques dizaines de personnes ont manifesté mardi soir devant l'ambassade de France pour protester contre le refus initial de Paris d'ouvrir son espace aérien au président Morales. Par ailleurs, des communautés indigènes proches de Morales ont annoncé des manifestations à venir devant les ambassades des Etats-Unis, de France, du Portugal et d'Italie, taxées d'hostilité envers la Bolivie.

L'analyste américain Edward Snowden est recherché par les Etats-Unis pour ses révélations fracassantes sur le programme d'espionnage de son pays. Il a dévoilé un programme américain secret de surveillance des communications mondiales et notamment mis au jour le système d'espionnage des Etats-Unis pour surveiller les communications de l'Union européenne. Il a demandé l'asile politique à de nombreux pays, dont la Bolivie, mais a pour l'heure essuyé plusieurs refus. La Russie lui a signifié qu'il pouvait rester sur son territoire à condition de cesser ses révélations. La France, pour sa part, affirme n'avoir toujours pas reçu de demande officielle d'asile. Quant aux Etats-Unis, ils ont fait savoir qu'ils avaient «bon espoir» que Snowden rentre dans son pays. Pour l'heure, il est supposé se trouver toujours dans la zone de transit d'un aéroport de Moscou.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mer 3 Juil - 10:23



Les rumeurs se succèdent comme les épisodes d'un feuilleton autour de l'affaire Edward Snowden. La dernière en date a fait une victime et non des moindres : le président de la République de Bolivie en personne, Evo Morales.

Un asile pour Snowden : les pays qui ont dit non et ceux qui n'ont pas dit oui Affaire Snowden : plusieurs pays, dont la France, ont bloqué l'avion du président bolivien Soupçonné d'avoir accueilli Snowden dans son avion, celui-ci se serait vu refuser l'accès aux espaces aériens français et portugais dans la soirée de mardi et a été obligé de se poser en Autriche !

« Le président a été forcé d'atterrir à Vienne», a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la diplomatie bolivienne, ajoutant «qu'il y avait eu des rumeurs infondées sur la présence de M. Snowden dans l'avion, nous ne savons pas qui a inventé cet énorme mensonge».

Nouveau plan de vol

M. Morales a dû subir ce contre-temps alors qu'il revenait en Bolivie dans l'avion présidentiel, en provenance de Moscou où il avait participé à une réunion des pays producteurs de gaz naturel. Le gouvernement bolivien avait l'intention de faire une escale technique au Portugal, mais Lisbonne «nous a communiqué inexplicablement qu'il annulait l'autorisation de survol et d'atterrisage», a précisé M. Choquehuanca. Il a expliqué qu'on avait alors étudié «un nouveau plan de vol» pour que le président atterrisse en Espagne, pays qui a autorisé l'avion à se réapprovisionner dans les îles Canaries. Mais alors que le président Morales était en vol, «la France nous a communiqué qu'elle avait annulé l'autorisation de survol du territoire français», avance le chef de la diplomatie bolivienne.

Le conseiller de permanence dans les services du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, interrogé par l'AFP, a répondu ne pas être informé de l'affaire. Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré de son côté n'être « pas en mesure » de commenter cette information.

Snowden, la patate chaude diplomatique

Ce rocambolesque rebondissement de l'affaire illustre quoi qu'il en soit la tension internationale qu'engendre le cas Snowden. Celui dont les révélations sur l'espionnage des Etats-Unis prenant pour cible la Chine mais aussi l'Union Européenne et plusieurs pays du Vieux Continent, dont la France, se transforme chaque jour davantage en une patate chaude diplomatique. Vraisemblablement encore à Moscou, il a fait plusieurs demandes d'asile politique, sans pour l'instant enregistrer de réponse positive ferme.

Le chef de l'Etat bolivien, Evo Morales, avait, cependant, déclaré à la chaîne Russia Today que son pays «prendrait en considération» une telle demande s'il était sollicité, soulignant que «la Bolivie était prête à accorder l'asile politique aux gens qui révèlent des activités d'espionnage». D'où peut-être la fameuse rumeur et les réactions du Portugal et de la France.

Par ailleurs, dans une lettre au ministère polonais des Affaires étrangères et dont le contenu a été divulgué à la presse, M. Snowden affirme qu'il «risque d'être persécuté», voire exécuté par les Etats-Unis, s'il devait retourner dans son pays appliquant toujours la peine de mort.

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1631

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par anoy le Mer 3 Juil - 16:31

Bienvenue dans "notre" univers de pourris...
Finalement ,tout le monde a peur de découvrir un plus pourrit que lui ..!
Dans tous les cas je ne donne pas cher de la peau de M. Snowden ....et sa famille va se retrouver sur des braises..!
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mer 3 Juil - 16:45

Il y a encore deux jours, nous aurions pût imaginer Hollande faire enfin une bonne chose en indiquant que la France ne serait pas retissant à accueillir Snowden, mais finalement, il vient de nous prouver qu'il n'est que le brave petit toutou d'Obama.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mer 3 Juil - 18:25

La position préférée de François Hollande : COUCHEE !

Le refus de l’espace aérien français que s'est vu imposer l'avion du président de la République de Bolivie est une honte pour la nation toute entière.

Aussi temporaire qu'il fût, ce refus a provoqué l'immobilisation d'Evo Morales et de son appareil présidentiel à Vienne, où il a été bloqué de longues heures. Le Président d'un pays souverain a été traité par la France comme un terroriste sous prétexte que les Etats-Unis pensaient que Edward Snowden avait pris place dans l'appareil. Francois Hollande, sans même vérifier les informations, a suivi à la lettre les instructions de Washington.

Aucune justification ne peut expliquer une telle violation du droit international et des règles les plus élémentaires de la démocratie.

Cet épisode est symptomatique de l'attitude de nos Présidents depuis quelques années. Ils sont couchés ! Couchés devant l'Union européenne, couchés devant les Etats-Unis, couchés devant les puissances d'argent...

Depuis les révélations de l'affaire d'espionnage, François Hollande ne fait pas exception à la régle. Hier il a limogé de son gouvernement une pauvre Delphine Batho qui s'est contentée de dire sa vérité. Et dans la même journée il s'est empressé d'obéir aux recommandations du géant américain. Un tel comportement ne le grandit pas mais surtout abaisse la France qui peut s'enorgueillir d'avoir toujours été une terre d'asile.

J'appelle aujourd'hui les hauts-gradés militaires qui ont été chargés de mettre en œuvre l'ordre présidentiel à sortir de leur réserve et à dénoncer le degré de soumission extrême de la France à des intérêts étrangers.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l'Essonne
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mer 3 Juil - 19:42

Premiere réaction suite à la connerie Française


Bolivie: Des manifestants brûlent le drapeau français devant l'ambassade




Un drapeau français est brûlé à La Paz le 3 juillet 2013. JORGE BERNAL / AFP

BOLIVIE - Les manifestants protestent contre le refus de la France de laisser le président Morales franchir son espace aérien...

Une centaine de manifestants ont brûlé mercredi des drapeaux français à La Paz, et jeté des pierres contre l'ambassade de France en Bolivie, en réaction au refus de la France de laisser le président Evo Morales franchir son espace aérien, a constaté un journaliste de l'AFP.

Mobilisés par des organisations proches du président Morales, les protestataires dénoncent l'interdiction temporaire faite mardi par la France, le Portugal, l'Espagne et l'Italie à l'avion présidentielle bolivien de pénétrer dans leur espace aérien, suspectant la présence à bord de l'informaticien américain Edward Snowden, recherché par les Etats-Unis pour espionnage.

Le président français François Hollande a cependant affirmé mercredi à Berlin avoir «immédiatement» donné l'autorisation de survol de la France à l'avion transportant le président bolivien, Evo Morales, quand il a appris que ce dernier était à bord de l'appareil. «Il y avait des infos contradictoires sur les passagers qui étaient à bord», a dit M. Hollande. «Dès lors que j'ai su que c'était l'avion du président bolivien, j'ai donné immédiatement l'autorisation de survol» du territoire français, a-t-il ajouté. L'appareil, d'abord soupçonné de transporter l'informaticien américain Edward Snowden, avait été contraint d'atterrir à Vienne, provoquant un imbroglio diplomatique.

Un escale forcée à Vienne

Soupçonné d'avoir emmené avec lui Edward Snowden, le président bolivien Evo Morales, en provenance de Moscou, a dû faire une escale forcée de 13 heures à Vienne après que plusieurs pays européens eurent interdit à son appareil de survoler leur espace aérien.  Il a finalement pu quitter la capitale autrichienne mercredi en fin de matinée. Son avion s'est posé dans l'après-midi aux Canaries pour une escale technique avant de regagner la Bolivie.

«C'était quasiment comme un enlèvement de près de 13 heures», a protesté le président bolivien, furieux, lors d'une conférence de presse à l'aéroport autrichien. Il a notamment pointé du doigt la France, l'Italie, le Portugal et l'Espagne qui ont, selon La Paz, refusé à son avion le survol de leur territoire. Il s'agit «d'une erreur historique», a-t-il lancé, «d'une provocation (...) envers la Bolivie et toute l'Amérique latine, c'est une agression envers l'Amérique latine».

L'imbroglio diplomatique s'est produit quelques heures après que Evo Morales a déclaré, en marge d'une visite mardi à Moscou, que son pays était prêt à accueillir le fugitif recherché pour espionnage par les Etats-Unis, et réfugié actuellement dans un aéroport à Moscou.

 

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Johnny Guoyot le Mer 3 Juil - 19:55

Comment eut on diriger un pays et ignorer ce qu'est l'immunité diplomatique, dont disposait l'avion du président bolivien. Ce mépris, ou cette méconnaissance des lois internationales est inquiétante quand on sait qu'un président est sensé être entouré de conseillers connaissant leur travail.


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par casseron le Mer 3 Juil - 20:10

Il n'est pas si sûr qu'un président de la République puisse enter dans un autre pays sans y être autorisé. Et l'espace aérien fait partie du pays.
Prenons l'exemple du chef d'état nord-coréen. Croyez-vous qu'il puisse librement venir faire des galipettes en France ?

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Johnny Guoyot le Mer 3 Juil - 20:19

Le survol du territoire national ne peut être refusé qu'à des avions militaires étrangers ou à des avions civils pouvant représenter une menace.


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par casseron le Mer 3 Juil - 20:23

Un pays ferme son territoire quand il le veut et pour qui il le veut. La même "mésaventure" est arrivée à Angela Merkel.

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/La-France-peut-elle-fermer-son-espace-aerien-2013-07-03-981969

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Johnny Guoyot le Mer 3 Juil - 20:25

peut etre mais quand meme, c'est un manque de respect de la part des pays qui ont interdit leur espace aérien (pour servir de laquais à Obama)


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par casseron le Mer 3 Juil - 20:34

De plus, ce genre d'avion présidentiel et très probablement assimilé à un avion militaire, d'où la demande des autorités boliviennes de survol qui fut dans un premier temps acceptée.

Mais sur le fond je vous rejoins, nous sommes les carpettes des Américains

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1631

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par anoy le Mer 3 Juil - 21:21

C' est là ,avec le recul que l'on peut mesurer ,la "grandeur" d'un personnage :...Gal de Gaulle ..!
Lui ,il en avait des c.....s !!!
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31590

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Schattenjäger le Mer 3 Juil - 22:48



Le vice-président Alvaro Garcia a annoncé que son pays avait décidé de dénoncer la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal devant l’ONU et la Commission des droits de l’Homme des Nations Unies. La Paz accuse des pays d’avoir fermé leur espace aérien à l’avion du président Evo Morales. Il a expliqué que l’objet de cette démarche était «de commencer une procédure contre les responsables de cette violation du droit aérien qui ont mis en danger la vie du président en l’empêchant de survoler les territoires de certains pays européens, ce qui n’arrive même pas en temps de guerre».

L’avion du président bolivien Evo Morales en provenance de Russie et de retour vers la Bolivie avait été contraint mardi soir de faire escale à Vienne car soupçonné de transporter l’analyste américain en fuite Edward Snowden, à l’origine de ces révélations d’espionnage. L’Autriche et la Bolivie ont confirmé que Snowden, réfugié dans un aéroport de Moscou, ne se trouvait pas à bord de l’appareil. L’avion a pu quitter l’aéroport de Vienne mercredi en fin de matinée, a entretemps dû s'arrêter pour une escale technique sur l’aéroport de Las Palmas aux Canaries.

Le Parti de Gauche a dénoncé l’attitude du gouvernement français pour avoir «refusé, pendant un temps», le survol de l’espace aérien français par l’appareil du président bolivien Evo Morales, la qualifiant de «lourde faute politique et diplomatique». Dans un communiqué titré «scandaleux», le parti coprésidé par Jean-Luc Mélenchon relève que le gouvernement s’est «rétracté lorsque les autorités boliviennes ont informé Paris que le jeune lanceur d’alerte (américain Edward Snowden) n’était pas dans l’avion». «Cette attitude est grave», poursuit le PG.

«En traitant ainsi le président Evo Morales Ayma comme un potentiel dangereux terroriste, le gouvernement français a commis une lourde faute politique et diplomatique qui n’honore pas notre pays déjà si malmené par son alignement atlantiste», poursuit le communiqué. «Cette attitude signe l’asservissement de notre gouvernement aux intérêts des États-Unis qui pourtant nous espionnent», ajoute le Parti de gauche en demandant au gouvernement de «présenter des excuses au gouvernement bolivien».

«Provocation envers la Bolivie»

Evo Morales s'est posé mercredi après-midi sur les îles Canaries, où son appareil a fait une escale avant de regagner la Bolivie. L’imbroglio diplomatique s’est produit quelques heures après que Morales a déclaré, en marge d’une visite mardi à Moscou, que son pays était prêt à accueillir le fugitif recherché pour espionnage par les Etats-Unis, et réfugié actuellement dans un aéroport à Moscou.

«C’était quasiment comme un enlèvement de près de 13 heures», a protesté le président bolivien, furieux, lors d’une conférence de presse à l’aéroport autrichien. Il a notamment pointé du doigt la France, l’Italie, le Portugal et l’Espagne qui ont, selon La Paz, refusé à son avion le survol de leur territoire. Il s’agit «d’une erreur historique», a-t-il lancé, «d’une provocation (...) envers la Bolivie et toute l’Amérique latine, c’est une agression envers l’Amérique latine».

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a indiqué lors du compte rendu du Conseil des ministres mercredi, que la France avait «fini par autoriser le survol de son espace aérien par l’avion de M. Morales». Elle a ajouté que le «Quai d’Orsay fera(it) une communication très précise dans la journée sur cette question».

Des policiers autrichiens sont montés à bord de l'avion bolivien pour un contrôle une fois que ses occupants l’avaient quitté, en accord avec le pilote et Evo Morales, ont indiqué des porte-parole des ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Mais l’avion n’a pas été fouillé, car il n’y avait «aucune raison légale pour une fouille», a précisé à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Karl-Heinz Grundböck.

A La Paz, le ministre bolivien des Affaires étrangères, David Choquehuanca, a critiqué «les rumeurs infondées sur la présence de M. Snowden dans cet avion», déplorant un «énorme mensonge». Une source aéroportuaire russe citée par l’agence Interfax a réaffirmé mercredi de son côté que l’informaticien américain se trouvait toujours dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo.

«Nous voulons exprimer notre mécontentement, car la vie du Président a été mise en danger», a déclaré David Choquehuanca, ajoutant que «des explications seraient exigées» à Lisbonne et Paris et que «les lois du trafic aérien avaient été violées». L’ambassadeur de la Bolivie auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Sacha Llorenti, a déclaré à Genève que la Bolivie avait «mis en œuvre une procédure pour dénoncer ces faits devant le secrétaire général de l’ONU».

Les péripéties du président Morales ont indigné les alliés de la Bolivie en Amérique Latine. Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Elias Jaua, a condamné une agression «brutale, grossière et inappropriée» contre le chef de l’Etat bolivien. De son côté, Ricardo Patiño, ministre des Affaires étrangères de l’Equateur, l’un des 21 pays où Snowden a demandé l’asile politique, a estimé que «cela semblait être une terrible offense au président Morales».

L'Amérique latine s'indigne

Les réactions d’indignation continuaient de s’exprimer mercredi en Amérique latine, après l’escale imposée la veille à l’avion du président bolivien Evo Morales, des pays européens lui ayant refusé l’accès à leur espace aérien.

Après les alliés traditionnels - l’Equateur et le Venezuela -, l’Argentine ou encore le Chili ont exprimé leur mécontentement et leur solidarité avec leur homologue bolivien, de mêmes que deux organisations régionales, l’Alba et l’Unasur. «Le gouvernement du Chili regrette et refuse le traitement auquel a été soumis le président de la Bolivie», indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Le pays «lance un appel à éclaircir ce qui s’est passé».

Le gouvernement chilien a demandé, en outre, que dans des cas comme celui-ci, «les normes du droit international soient respectées, ainsi que le traitement qu’il se doit à l’avion d’un chef d’Etat».

Le Chili et la Bolivie n’ont pourtant plus de relations diplomatiques depuis 1978, en raison de l’absence d’accord sur la demande bolivienne d’accès à la mer, perdu lors d’une guerre à la fin du 19e siècle.

A Buenos Aires, la présidente argentine Cristina Kirchner a estimé qu'«un avion disposant d’une immunité absolue a été illégalement détenu dans la vieille Europe, ce qui constitue un vestige du colonialisme que nous pensions totalement dépassé. Ca n’a pas été seulement une humiliation pour la Bolivie, mais pour toute l’Amérique du Sud», a-t-elle déclaré lors d’une cérémonie officielle.

L’Union des nations sud-américaines (Unasur, qui regroupe 12 pays), a fait part de sa «solidarité» et de son «indignation» face à des actes qui ont «mis en danger la sécurité» de Morales et de son entourage, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères du Pérou, qui exerce la présidence tournante de l’organisation.

Depuis Caracas, l’Alba (Alliance bolivarienne pour les peuples, qui compte huit membres autour du Venezuela) a critiqué «une situation grave due à l’impérialisme nord-américain et ses alliés européens».

La veille, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Elias Jaua avait dénoncé «un attentat contre la vie du président Morales» et son homologue équatorien Ricardo Patiño «une terrible offense».

Le Brésil en revanche, qui avait annoncé lundi qu’il n’étudierait pas la demande d’asile de Snowden, n’a pas réagi officiellement aux péripéties du président bolivien.

Mercredi, le vice-président bolivien Alvaro Garcia a annoncé lors d’une conférence de presse que «plusieurs présidents latino-américains» se réuniraient jeudi sur ce sujet à Cochabamba 
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Macha le Jeu 4 Juil - 7:18

Je donne 100% raison au Président chilien. Les pays européens qui lui ont interdit le droit de faire escale sur leur territoire sont dans l'irrespect total de l'immunité diplomatique que l'on doit à un chef d'Etat et au lieu de se soumettre aux USA, ils auraient du également les dénoncer pour ce que je j'appellerai s'immiscer par voie d'espionnage dans les les affaires des pays alliés membres de l'OTAN. Le comportement du Gouvernement français, est en complète contradiction avec sa demande de justification au gouvernement américain sur cette affaire. Le patriots' Act ne doit s'appliquer que sur le territoire américain, et les instances européennes installées à Genève ou aux US sont également sont aussi protégées par l'immunité diplomatique. C'est scandaleux mais surtout stupide. Et cela me conforte quant aux agissements de Snowden qui a du lever des lièvres que les pays européens n'ont peut être pas envie de voir surgir au grand jour.

Contenu sponsorisé

Re: Affaire Snowden [topic Unique]

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 18 Juil - 14:26